Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 Sagesse soufie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
souaad
4 Grades
4 Grades


Féminin Nombre de messages : 1128
Localisation : L'étoile du Maghreb
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Sagesse soufie   2013-09-17, 15:08

Salama aleykoum,
 
 
                         La purification de l'âme
                         ----------------------
 
 
                         La voie soufie est l'école au sein de laquelle, la purification de l'âme et l'élévation du caractère seront rendues possible.
 
                          Le maître spirituel  (cheikh) est celui qui enseigne cette discipline à l'élève ou au disciple (murîd). De fait, l'âme humaine recèle par nature un certain nombre de maladies  intérieures comme l'orgueil, la suffisance, la fatuité, l'égoisme, l'avarice, la colère, l'ostentation, la tendance au péché, le désir de vengeance, le mépris, la haine, la traitrise, l'ambition.
 
                          Selon le Coran, la femme de l'intendant dit (après avoir pris conscience de ses fautes) :
 
                          "je ne m'innocente pas, l'âme est instigatrice du mal, sauf si mon seigneur me fait miséricorde. Certes, mon Seigneur est celui qui pardonne, et Il est le Miséricordieux".
 
                          Tout cela explique pourquoi nos Anciens prirent conscience de la nécessité d'une éducation de l'âme afin qu'elle perde ses maladies, qu'elle puisse être en harmonie avec les autres et qu'elle puisse s'élancer vers son seigneur. Une voie soufie, doit comporter certains éléments :
s'appuyer sur le Coran et la Sunna puisqu'elle n'est autre que la discipline spirituelle contenue en eux.
 
                          Tout ce qui s'oppose à l'esprit des enseignements du Coran et de la Sunna, ne saurait faire partie d'une voie soufie. De plus, les enseignements de cette voie, ne peuvent êtres isolés  de ceux de la loi car ils ont l'essence (jawhar).
 
                          Le soufisme insiste sur trois attitudes fondamentales mises en lumière par le Coran :
 
                          prendre garde à la nature de l'âme, prendre du recul par rapport à elle et la purifier de ses défauts. A ce sujet, le Très Haut a dit : "par l'âme ! Comme elle fut bien modelée ! Dieu lui a inspiré une part de perversité et une part de piété".
 
                         Concernant la deuxième attitude, le Coran préconise l'invocation de Dieu (Dhikr Allah) : "O, vous qui avez la foi, invoquez Dieu abondamment !" ; de même le Prophète (sws) a dit : "que ta langue soit toujours humide par l'invocation de Dieu ".
 
                        Quant à la troisième attitude, elle est liée au détachement de la séduction de ce monde (Zuhd fî dunia) et à l'aspiration vers l'Au-delà : "la vie de ce monde n'est que jeu et distraction passagère : pour les gens de piété la demeure de l''Au-delà a bien plus de valeur ; n'avez-vous donc aucun discernement ? "
 
                          Pour sa part, le maître spirituel qui transmet les différentes formes d'invocations aux disciples, qui les guide dans la voie de la purification de l'âme et de la guérison des maladies du coeur, est aussi un enseignant transmettant une discipline précise à chacun en fonction de ses maladies propres.
Revenir en haut Aller en bas
Youssra
6 grades
6 grades


Féminin Nombre de messages : 1160
Localisation : d.m.p.c.
Emploi : Meubler ma demeure
Loisirs : Contemplatrice
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-19, 08:28

salam alaykoum

ma soeur aurais tu la source stp

faire tres attention au soufis, à ses degrés

Jazak Allah okheiran


Les œuvres se différencient selon la diversité des états qui se présentent.
Revenir en haut Aller en bas
souaad
4 Grades
4 Grades


Féminin Nombre de messages : 1128
Localisation : L'étoile du Maghreb
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-19, 19:54

Salama aleykoum,
 
                     Tu as raison soeur Youssra, j'ai oublié de mentionner la source, il s'agit du cheikh Al-Harîth El-Mouhasibi (781-786).
 
                      Quant aux Soufis, par méconnaissance je ne vois pas ce qu'il y a à craindre.
 
                      Quand on lit : "tout ce qui s'oppose à l'esprit des enseignements du Coran et de la Sunna ne sauraiit faire partie de la voie soufie", c'est plutôt rassurant et sans ambiguité.
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades


Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-20, 01:44

Salam aleykoum,

Le véritable soufisme n'a rien de commun avec le maraboutisme ou les excentricités offertes en spectacle par certaines confréries, comme par exemple les derviches-tourneurs.
Le soufisme exerce son attraction sur les âmes avides de perfection spirituelle, le soufi se considérant "pauvre" en raison de son attitude spirituelle de détachement qui consiste à préferer l'Au-Delà aux biens de ce monde et d'effacement de l'homme devant la Toute-Réalité divine.

La quête de la foi véritable n'est pas accessible facilement, il faut multiplier et redoubler à chaque instant ses efforts pour tenter de l'atteindre.

Dans les versets 14 et 15 de la sourate "Al-Hujjurat" Allah dit : "Les Bédouins affirment : "Nous croyons en Dieu !" Dis-leur : "Vous n’avez pas encore la foi ! Dites plutôt : "Nous nous sommes seulement soumis", car la foi n’a pas encore pénétré dans vos coeurs. Mais si vous obéissez à Dieu et à Son Prophète, Il ne vous lésera en rien dans vos oeuvres, car Dieu est Clément et Miséricordieux".


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-20, 05:23

Salam aleykoum,
ce sont des courants, attention.


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
souaad
4 Grades
4 Grades


Féminin Nombre de messages : 1128
Localisation : L'étoile du Maghreb
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-20, 08:34

Salama aleykoum,


Barak Allah oufikoum, je découvre, j'apprends...
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-20, 16:31

hjbbng 

wafikalbaraka  sœur Souaad,
désolé, je ne détaille pas car je ne veux pas dire n'importe quoi,
mais ils sont réputés pour la mystique etc


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-20, 16:44

hjbbng 


"Après avoir passé par diverses phases préparatoires, le soufi parvient à l'illumination directe, à l'union avec Dieu, dont en cet état il prétend contempler intérieurement la vraie nature"


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Mahdy
2 Grades
2 Grades


Masculin Nombre de messages : 195
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-20, 21:26

As SAlam alayoum.

Attention à ce que vous dites.

Le soufisme n'est pas un courant, mais une science, ou plutôt, la branche des sciences islamiques qui regroupes toutes les sciences islamiques qui touchent de près ou de loin à la spiritualité, et elle existait déjà au temps du salaf, puisqu'elle est citée entre autres par les grands imam fondateurs d'autres sciences importantes, comme l'imam Malik ou l'imam Ahmad.

Comme pour la théologie ou le droit canonique, les sciences spirituelles se sont institutionnalisées en écoles autour du deuxième science de l'hégire donc on est toujours au temps de la salafiyya.

Je sais bien qu'une certaine propagande d'une branche pour le coup réelle, et réformiste, essaie de faire du soufisme une secte mais c'est une science.

Parmis les soufis on trouve par exemple l'imam abdel Qadir al Jilani, surnomé l'imam des hambalite, on trouve abou Hamid al Ghazali, grand revivificateur des sciences de la shari3a de son siècle, a tel points que les historiens spécialistes découvrent peu à peu que tous les grand noms des siècles passés, en matière de shari3a, ont tous eu au dessus de leur tête un maître en sciences spirituelles islamiques et traditionnelles, ou, pour dire plus court, un maître soufi.

Maintenant, il existe effectivement certaines carrences, chez certains, comme il peu y avoir des carences chez certains par exemple dans la prières, qui les pousse à commettre des faute, ou encore dans la zakat, etc. Ceci, parce que la science se pert et que les gens prenne l'initiativ par eux même de faire n'importe quoi et sortent du principe traditionnele que dans toutes les sciences on s'en remet aux savants spécialistes, y compris en matières de cheminement initiatique et de purification de l'âme. Effectivement les sciences spirituelles sont les plus longues, les plus laborieuses, et les plus difficules de toutes à maîtriser. c'est aussi une des explications. Il suffit de voir les fatawa tordues qui circulent et les frères et soeurs qui jouent aux savants en faisant n'importe quoi alors que dire lorsqu'il s'agit de la structure de l'âme, et des outils sacré de purification de l'âme, et d'harminisation de l'esprit.

Comme toutes les science de l'Islam, le soufisme s'enseigne, de maitre à élève, mais contrairement aux sciences dites externes, les sciences de l'internne nécessite un travail intellectuel mais aussi un travail du coeur et de l'âme. Donc c'est un cheminement tout complet.

Pour ceux qui veulent découvrir le soufisme authentique, il y a de nombreux ouvrages traduits en français, dont "un saint soufi du XXième sciècle" de Martin Ligns, qui est également l'auteur d'une excellente biographie du Bien Aimé, paix et prières sur lui.

Salam.
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 05:15

hjbbng 
 
Allô, le soufisme n'est pas une science.
Quand je lis sur eux: "la fusion avec Dieu", je m'interroge.
mets tes sources s'il te plaît, ou bien indique que ce ne sont pas tes mots.
il y a différentes branches soufies je pense.
 
"Il est donc évident que la notion de soufisme recouvre des réalités très variables : certaines sont purement spirituelles et métaphysiques tandis que d'autres représentent les conséquences de l'implication des maîtres soufis et de leurs disciples dans le domaine politico-social. Les confréries soufies furent persécutées par certaines autorités du sunnisme car jugées hétérodoxes par certains docteurs de la loi musulmane et car alliées au chiisme. Aujourd'hui encore, certains courants salafî ou wahhabî, qui représentent l'islam orthodoxe, cherchent à diminuer l'influence des confréries soufies dans le monde, le soufisme étant considéré comme un instrument pour sortir du cadre d'une forme d'or
thodoxie stricte et littérale et, surtout, comme une dérive superstitieuse et, parfois, païenne"
wikipédia


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 05:41

hjbbng 
 
 
quand je lis "je suis Dieu", .....
donc voilà, fais attention à ce que TU écris mon frère.
 
"Le soufisme est né à peu près en même temps que l'Islam (8eme siècle). La différence, qui le sépare de l'orthodoxie pure et dure, est son aspect ésotérique basé essentiellement sur les interprétations du Coran. L'islam sunnite des théologiens était basé sur une application rigoriste des lois, une intransigeance, voire une froideur. Les soufis, ainsi que d'autres philosophes hellénisants, se regroupèrent pour contrer ce courant qui manquait cruellement d'amour. Le soufisme se base sur l'amour en dieu et le développement de la compassion. Le soufisme est un courant ésotérique qui professe une doctrine affirmant que toute réalité comporte un aspect extérieur apparent (exotérique ou zahir) et un aspect intérieur caché (ésotérique ou batin). Il se caractérise par une forme de renoncement aux biens matériels et une volonté de recherche de l'extase.
 
Les confréries soufies furent persécutées par le sunnisme car jugées alliées au chiisme. Aujourd'hui encore le Wahhabisme cherche à diminuer l'influence des confréries soufies dans le monde, le soufisme étant considéré comme un instrument pour sortir du sunnisme dominant. En Perse, la dynastie des Séfévides était issue d'une dynastie soufie.
 
Selon les sources le mot soufi s'apparente étymologiquement à la pureté (Assafaa : Safa yasfou en Arabe) c'est à dire celui qui aspire à purifier son âme de ses vices cachés, et son cœur des penchants et des attachements  matériels (Assiwa). La beauté ou la clarté de son cœur (Safaa Albatine) jaillira ainsi vers l'extérieur par la beauté de son comportement et ses bonnes actions. Mais, selon  l'habitude médiévale islamique, qui consiste à citer toutes les opinions jugées recevables sur une question, d'autres interprétations ont  été proposées par d'autres auteurs.
 
Les soufis appuient leur expérience sur deux versets coraniques :
 
III-31 «Dis-leur : Si vous aimez Dieu, suivez-moi, il vous aimera et vous pardonnera vos fautes»;
 
et V-54 «Oh vous qui croyez ! S'il en est parmi vous qui renient leur religion, certes Dieu suscitera d'autres hommes qu'il aimera et qui l'aimeront.»
 
Les soufis estiment que la clé du mystère divin est l'amour : aussi, contrairement aux tenants des doctrines rationalistes, les soufis se laissent guider par leur sentiment. Cherchant Dieu par un contact intérieur et mettant au centre de leur vie l'amour de Dieu et de l'homme, les soufis se heurtent à l'orthodoxie, qui proclame l'inaccessibilité de Dieu.
 
Ils élaborèrent une mystique très complexe, où la recherche des états modifiés de conscience prend une place importante. Une recherche d'états extatiques par différentes ascèses ou techniques méditatives, comme celle des confréries de Derviche tourneurs.
 
Le Soufisme se démarque de l'Islam orthodoxe dans son rapport avec les autres religions. Pour le soufi, les religions du monde sont issues d'une même unité divine, tous les êtres sont des frères, car ils sont essence de Dieu. Un disciple soufi proclama un jour après une perception subite, un extase mystique : « Je suis Dieu ».  Les mentalités rigoristes de l'époque ne pouvant comprendre le message profond, le condamnèrent et l'exécutèrent sur la place publique pour blasphème. Depuis ce jour les Soufis comprirent qu'il valait mieux cacher leurs pratiques, car le danger de l'incompréhension était bien réel. C'est pour cela que le soufisme devint hermétique un temps. Non pour empêcher les hommes d'accéder à la vérité foncière, mais pour protéger l'enseignement ésotérique et le perpétuer, en attendant un jour que l'humain soit assez sage pour comprendre. Les taoïstes agissaient aussi ainsi, comme tout enseignement ésotérique profond du monde.
 
Parmi les grands mystiques du soufisme, on retrouve Ibn El Arabi. La grande lumière du soufisme (la mystique de l'Islam). Il a vécu un état d'union à la source intérieure d'une extrême hauteur et d'une grande intensité. C'est ici en particulier qu'on voit combien une telle conscience n'est ni exprimable ni transmissible, surtout au moyen de textes.
 
« Lorsque tu te connais, ton ego illusoire est enlevé et tu n'es pas " autre qu'Allah! "…Autrement dit : " Connais-toi toi-même " ou " Connais ton être " signifie " sache que tu n'es pas " Toi " alors que tu l'ignorais. »
 
« Tu n'es qu'une bulle d'écume dans ce fleuve battu par la tempête; une fois que tes yeux seront ouverts le monde t'apparaîtra un rêve. »
 
« De l'amour nous sommes issus. Selon l'amour nous sommes faits. C'est vers l'amour que nous tendons. À l'amour nous nous adonnons. »
 
Un autre grand mystique, Rûmi
 
Il vécut l'intériorisation, sous la direction d'un maître et au sein d'une confrérie, les Derviches tourneurs. Cet homme, qui connut tous les risques inhérents à son siècle, vivait cependant dans une sérénité inébranlable. C'était un homme universel, qui voyait toutes les traditions comme une seule. Sa vision, qui était d'une grandeur étonnante, pourrait éclairer notre propre compréhension du monde et de nous-mêmes.
En effet, ce contemplatif a devancé les recherches les plus récentes de la science. Il affirmait déjà que si on coupait un atome on y trouverait un système solaire en miniature, une sorte d'explosion nucléaire :
 
" Il est un soleil caché dans un atome : soudain cet atome ouvre la bouche. Les cieux et la terre s'effritent en poussière devant ce soleil lorsqu'il surgit de l'embuscade. "
 
 
Il parlait également de la pluralité des mondes avant les physiciens du 16e siècle, et savait que ce n'est pas le Soleil qui tourne autour de la Terre mais l'inverse, ajoutant que chaque habitant de cette petite planète Terre est soumis aux influences des astres.
 
Selon lui, le mystère de la nature est tout entier exprimé dans la forme humaine : elle surgit du plus lointain passé de la planète et porte en elle toute la destinée de l'Univers infini. Pour Rûmi, l'histoire entière du monde sommeille en chacun de nous. Il croyait du reste que l'évolution serait sans fin.
 
 « Nous sommes dans cet état [celui du fœtus]. L'autre dimension des choses, nous la connaissons soit par la mort, qui est une nouvelle naissance, soit par l'émerveillement qui est aussi une naissance, soit par l'ouverture mystique qui est peut-être la plus grande aventure humaine. »
 
 « Ici, l'entendement devient silencieux, sinon il induit en erreur; car la cœur est avec Dieu, ou plutôt, le cœur c'est Lui. »
 
 « L'homme est un œil ; la vision est en toi la seule chose qui compte; transforme ton corps tout entier en vision; deviens regard, deviens regard. […] L'oreille est une entremetteuse, seul l'œil connaît l'union. » "
http://www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/islam/soufisme.htm


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades


Féminin Nombre de messages : 10441
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 08:08

salam aylikoum

les sources de ce que vous citez svp...

rappel:

Règlement 9 : lorsque vous poster essayez d’apporter vos sources

http://islam-aarifa.conceptforum.net/t3445-danger-du-soufisme?highlight=soufisme


 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 08:50

hjbbng 
 
wafikalbaraka  oukhti,
pour résumer les soufis sont "chelous"...


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades


Féminin Nombre de messages : 10441
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 09:22

Salam aylikoum

oifiki ...

lol "chelous" ^^


 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
Mahdy
2 Grades
2 Grades


Masculin Nombre de messages : 195
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 11:52

Salam alaykoum.

C'est votre science du copié collé qui est chelou.

Le taçawwouf est bel et bien une science, et comme toutes les science elle a ses ouçoul et ses branche. Come il s'agit d'une science de l'éducation de l'âme, et que tus les coeur sont différents, il y a donc plusieurs écoles différents dans le taçawwuf, tout comme il y a plusieurs écoles différentes dans le fiqh.

Quand tu parles de "fusion avec Dieu", ramenez la formule en arabe et si tu veux on te la développera in sha Allâh, mais ce n'est pas parce qu'une notion vous échappe ou que vous ne la connaissez pas, que c'est quelle que chose de "chelou" pour reprendre votre mot. Ne ps connaître une science ne signifie pas qu'elle n'en est pas une. Et si vous prenez comme source pour la science wikipedia ou encore des blog ou autre sur le net, effectivement c'est bien que vous aurez du mal à trouver la vraie science.

Comme pour le ouçoul al fiqh, si vous ouvrez un manuel et que certains mot vous paressent compliqués, ce n'est pas pour autant que cette science n'en est pas une. En plus de cela vous avez recours à des traductions de notions réalisés par des gens dont vous ne connaissez ni la formation ni les intentions réelles ni le niveau, donc remettez vous en question si vous voulmez réellement chercher la science.

J'ai cité des notions de base pour débu dans le science du soufisme et vous me reprochez de ne pas citer mes sources, mais s'il fallait citer des sources pour des choses aussi évidentes le post aait fait 3 kilomètres de long. J'ai en revanche eu la descence, en vers mes frères et mes soeurs, de citer des auteurs convenables et crédibles, chez qui ils pourraient aller chercher la vraie science spirituelle, dont l'imam Bdel Qadir al Jilani, surnommé l'Imam des hambalite, qui a laissé derrière lui une école spirituelle toute complète, la qadiriya. Il est très traduit en langue française et toutes les notions de débutant, que j'ai exposé, que tous les enfants connaissent par exemple en SYrie, on les retrouve dans ses oeuvre voilà pourquoi je l'ai cité, mais rappelons que la science ne s'apprend pas dans les livres, les livres servent juste c'est tout. Egalement j'ai même cité un ouvge contemporain à la fin de mon post, qui reprend toutes les notion et qui donne un point de vue d'ensemble du tasawwouf authentique et qui fait un état des lieux du soufisme actuel. Et vous vous doutez bien que si je me permets de faire cela c'est que j'ai mes raisons pour le faire.

Maintenant vous voulez peut-être des choses toutes prêtes à consommer, parce que de tute évidence le goût pour la science a disparue devant la science formidable du copié collé, quand bien même celle ci de toute évidence et trompeuse et diffamante comme nous venons de le voir, mais soit.

Intéressont nous à l'imam Qushayri, qui fut un grand nom du passe et un Ancien. Il fut une grande référence dans le science du soufisme mais aussi dans le science du hadith. Concernant la science du soufise, il a laissé une oeuvre importante :

http://www.islamophile.org/spip/L-Imam-Abu-Al-Qasim-Al-Qushayri.html

Voici, donc, l'ouvrage que je vous propose de lire "risalat al qushayria fi 3ilm at taçawwuf" "épitre (aux soufis) de l'imam al Qushayri dans la science du soufisme". Dedans vous y découvrirez des définission très précises de ce que sont le coeur, l'âme, l'espris, etc, au regard de ma sagesse islamique, et vous constaterez que la science spirituelle islamique est très en avance avec la science dite moderne notament dans des domaines très ciblés comme la psychologie et ses divers domaines d'application. Vous découvrirez égalements des définitions très précises, appuyée comme toutes les définitions du livre par les sources de la tradition islamique, en ce qui concerne le cheminement et ses étape, ainsi que les définitions des degrés, et les quelques obstacles, et aussi, les outils qui permettent d'y parvenir. Il y a quelques mots sur la nécessité de se faire accompagner par quelqu'un de compétant, et de cheminer avec les outils véritable du cheminement, telles que légués par nos sages.

http://www.archive.org/stream/alrisalahalqusha00qushuoft#page/n6/mode/2up

Bonne lecture.

En tout cas pour celles et ceux qui douteraient encore qu'il s'agit d'une science, le fait qu'un auteur aussi ancien qu'al Qushayri , directement accolé au salaf, prenne le soin de compiler ces éléments, qu'il a reçu de ses maître, et très significatif. Le taçawwouf répond à des méthodologies très précises et à des des finitions très particulières, tant au niveau de la structure de l'âme qu'au niveau de la purification de celle ci, que du cheminement, et de la Réalisation spirituelle. Tout ceci fut institutionnalisé au temps du salaf, comme pour les regles du tafsir (dont al Qushayri a aussi écrit un traité), ou les règles du ouçoul al fiqh, les écoles de fiqh, etc. Toutes ces sciences sont l'héritage du salaf. Après, vous ignorez peut-être un grand nombre de ces sciences et c'est normal, mais ce n'est pas pour autant quelles n'en sont pas. Au moins, la moindre des choses serait d'avoir un peu d'humi:ité envers les gens du salaf, nos pieux Anciens, qui ont bati une science autour du soufisme, et des outils de méthode autour du cheminement, et ce dire que, certes, aujourd'hui c'est dur de trouver des gens et des lieux où trouver ces outils là, et encore moins sur le net et sur wikipedia, mais cela ne veut pas dire qu'ils n'ont jamais existé, et encoe moins qu'ils n'existent pas de nos jours.

Mais par contre effectivement, la science cela demande des sacrifices, des effort, cela demande de mettre son ego de côté, de se remettre en question, de revoir ses méthodes et réformer sa vie.

Salam.



Revenir en haut Aller en bas
Mahdy
2 Grades
2 Grades


Masculin Nombre de messages : 195
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 12:20

Sonia75 a écrit:
hjbbng 
 
 
quand je lis "je suis Dieu", .....
donc voilà, fais attention à ce que TU écris mon frère.

[...]
 
Le Soufisme se démarque de l'Islam orthodoxe dans son rapport avec les autres religions. Pour le soufi, les religions du monde sont issues d'une même unité divine, tous les êtres sont des frères, car ils sont essence de Dieu. Un disciple soufi proclama un jour après une perception subite, un extase mystique : « Je suis Dieu ».  Les mentalités rigoristes de l'époque ne pouvant comprendre le message profond, le condamnèrent et l'exécutèrent sur la place publique pour blasphème. Depuis ce jour les Soufis comprirent qu'il valait mieux cacher leurs pratiques, car le danger de l'incompréhension était bien réel. C'est pour cela que le soufisme devint hermétique un temps. Non pour empêcher les hommes d'accéder à la vérité foncière, mais pour protéger l'enseignement ésotérique et le perpétuer, en attendant un jour que l'humain soit assez sage pour comprendre. Les taoïstes agissaient aussi ainsi, comme tout enseignement ésotérique profond du monde.

[...] 

http://www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/islam/soufisme.htm
Je suis quand même obligé de répondre à cela pour te montrer que qund on prend sa science de n'importe où on prend finalement du n'importe quoi, et quand on la copie colle aux autres on propage des mensonges et de la calomnies sur une science authentique héritée de nos pieux anciens.

Déjà, al Hallaj (puisqu'il ne dit pas qui c'est je te le dis), n'a pas dit "je suis Dieu" mais "ana al Haqq", "je suis la Vérité". L'auteur de ton blog a du faire des raccourcis en prenant pour références des traductions ici ou la et des travaux d'orientlistes peu scrupuleux. Donc, "je suis la Vérité", veut dire qu'il est sur la voie qui mène à la Réalisation mystique. Mais cette formule, très malvenue, lui a vallu d'être condamné par les soufis contemporains même parmi ses proches, qui ont également déclarés qu'il est loin d'être sur l'égarement mais qu'il a eu un comportement très malvenu. Par ailleurs l'auteur du blog oublie de préciser que al Hallaj n'est aucunement une référence en matière de soufisme, ni dans aucune autre science. Son histoire est retenue mais le soufisme n'a rien gardé de lui.

Autre chose.

Contrairement à ce qu dit l'auteur de ton blog, le soufisme ne se démarque en rien de l'orthodoxie, c'est même tout le contraire: le soufisme, c'est l'orthodoxie même !

QUelques illustration :

L'imam Malik a dit : "Quiconque pratique le Tassawwouf sans étudier la Loi Sacrée (la jurisprudence) corrompt sa foi, alors que quiconque étudie la Loi Sacrée (la jurisprudence) sans pratiquer le Tassawwouf est un hérétique. Seulement celui qui combine les deux atteindra la vérité." (cf `Ali al-Qari, Charh ‘ayn al-‘ilm wa-zayn al-hilm)

L'imam SHafi3i: "Trois choses m’ont plu dans ce monde: éviter l’affection, traiter les gens avec indulgence et suivre la voie du tassawwouf." (cf al-‘Ajlouni, Kashf al-Khafa wa mouzil al-albas )

L'imam Ahmad, conseillant son fils : «O fils, tu dois tenir compagnie avec les gens qui pratiquent le soufisme parce qu’ils sont une fontaine de savoir et leurs cœurs sont en constante invocation. Ils sont les ascétiques, et ils ont le plus puissant pouvoir spirituel.» (cf Tanwir al-Gouloub) qui était par ailleurs un grand admirateur de l'imam Muhassibi grosse référence de la science soufouie.

http://www.naqshbandi.ca/islam/tassawwuf/pr_imams.shtml

Là encore on constate que pour ces gens là le soufisme n'était pas pris à la rigolade, ou avec des "allo", et constituait un pilier fondamentale de leur foi et de leur pratique. Pourtant, n'étant pas eux même des référence en la matière, ils s'en reméttaient à ceux qui en avaient la compétance, alors qu'ils étaient des sommités dans d'autres domaines, et je renvoie pour cela à leurs biographies. Le Tasawwouf est le coeur de l'Islam et ces quelques citation suffisent à le prouver, et pour ceux qui veulent aller plus loin je les invite à mettre de coté les blog bidons, la science du copié collé, shaykh wikipédia, et à se plongé dans la vraie littérature de la Connaissance. Certes, la science ne s'acquiert pas dans les livres, mais les livres dépannent. Egalement, ceux qui veulebnt la vraies science spirituelle et le vraix coeur de l'Islam peuvent prier le seigneur et se poser les bonnes question, à savoir comment se positionner devant l'héritage des savants : une science est elle fausse sous prétexte que je ne la connait pas ou que je n'en est pas la compréhension ? ...

Salam.
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 12:32

hjbbng 

Je persiste dans ce que je dis, et les copiés collés ne sont pas forcément mauvais.
Wikipédia est ce que j'ai sous la main, lis une encyclopédie, et tu me diras des nouvelles, ok?
à bientôt.


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades


Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 12:45

Salam aleykoum,

Akhi, tu as cité dans ton texte cette phrase "Certes, la science ne s'acquiert pas dans les livres, mais les livres dépannent". Peux-tu être plus explicite ?


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 12:52

hjbbng 

Cher Monsieur, je lis dans une encyclopédie reconnue:

"D'origine arabe, le terme de soufisme sert communément à désigner la mystique islamique. Il recouvre et parfois masque une multitude de courants d'importance diverse, souvent divergents dans leur pratique et leur doctrine, échelonnés entre les débuts de l'islam (ier siècle de l'hégire/viie siècle de l'ère chrétienne) et l'époque actuelle. Certains de ces courants n'ont eu qu'une existence éphémère ; d'autres vivent encore aujourd'hui et peuvent se prévaloir d'une antériorité de plusieurs siècles.

Après une maturation lente et difficile, dans un environnement social et religieux d'abord hostile, le soufisme a fini par se faire reconnaître, en tant que tendance religieuse à part entière, dans l'ensemble du monde islamique arabe et non arabe, à partir surtout du vie/xiie siècle. Il suscite cependant encore des réactions de rejet, dont les initiateurs ont été, à l'époque moderne, la Turquie kémaliste, le réformisme musulman et, d'une façon quasi permanente, le shī‘isme. C'est actuellement dans les territoires les plus tardivement islamisés, de l'Afrique noire au domaine indo-malais, que le soufisme, prenant appui sur une pratique intense du prosélytisme maraboutique et sur les ordres « confrériques », est le mieux implanté et le plus vivant. Il s'agit souvent d'un soufisme « populaire », fortement marqué par les contextes locaux et n'ayant guère de rapport avec les spéculations des grands penseurs d'époque classique.

1. Problèmes de terminologie : soufi, marabout, fakir et derviche

Le terme de soufi, entré dans l'usage français, dérive de l'arabe ṣūfī (le ū est à prononcer ou – pluriel, ṣūfiyya), qui signifie le mystique. L'équivalent de soufisme est le nom verbal taṣawwuf. Le mystique du type ṣūfī peut également être dit mutaṣawwif (pluriel, mutaṣawwifa). Cette famille de mots se rattache, selon l'étymologie la plus vraisemblable, au substantif ṣūf, la laine ou la robe de laine, dans l'expression labisa al-ṣūf (il s'est vêtu de laine). Il s'agit, à l'origine, d'une robe de laine blanche, ensuite d'u […]"
universalis.


je n'ai pas la suite car je ne suis pas abonnée, mais ces quelques lignes suffisent. N'est-ce pas?
on peut utiliser des "allô", et ce n'est pas pour autant qu'on n'est pas sérieux dans ce qu'on affirme.





Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Mahdy
2 Grades
2 Grades


Masculin Nombre de messages : 195
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 12:56

Dans les science Islamique je suis désolé ma soeur mais c'est pas wikipedia la référence ou n'importe quelle encyclopédie, universalis ou autre, mais l'héritage de nos Sage et de nos Anciens hérité de générations en générations.

Dans ce cas, libre à toi de persister et de signer même devant les parole de nos pieux Anciens, mais pendant que tu persistes, le grand savant des science de l'externe de l'époque du salaf, Soufian ath Thawri disait "Si ce n’était pas à cause d’Abou Hachim al-Soufi, je n’aurais jamais perçu la présence des plus subtiles formes d’hypocrisie en moi … Le meilleur est le Soufi érudit en jurisprudence" (Ibn Qayyim, Madarij al-salikin; Ibn al-Jawzi, Sifat al-safwa ). Il explique en gros que malgré toute sa science en matière de fiqh, de tafsir ou autre, s'il n'avait pas eu avec lui un maître en matière de science du soufisme, pour l'aider à cheminer, il n'aurait jamais goûté à la relation avec Dieu dépouillée des voile et de la souillure de l'égo.

Après ma chère soeur, libre à toi e faire ce que tu veux. Le seul problème c'est que quand tu propages des copiés collés "que tu as sous la main" d'un domaine que tu ne connais pas, et que tu ne maîtrise pas, tout en refusant certaines évidences, les frères et les soeurs risquent de subir à cause de cela de la désinformation. Un peu comme lorsque des gens commence à dire tout est n'importe quoi dans le domaine médical, c'est grave et c'est passible de la loi. Et bien concernant la religion d'Allâh c'est encore plus grave.

Je préfère encore les gens qui disent que le soufisme a été transmis, comme toutes les sciences, et que comme toutes les sciences on peut le trouver ici ou là sous des formes dissonnantes. Par exemple dans la science du fiqh, on trouve des "shouyoukh" qui font des fatawa complètement ridicules, marginales, d'une gravité sans précédent. Dans la théologie, on voit des gens bizares qui se mettent à écrire tout et n'importe quoi. Dans la science du soufisme aussi, il y a chez certains individu marginaux qui ne respectent pas les chaînes de transmission authentiques des choses étranges et marginales. Mais ceci est à l'image de l'Islam en général qui souffre en ce moment.

Il y a bel et bien un soufisme, orthodoxe, authentique, c'est indénible et irréfutable. Il fait partie intégrente de la tradition sunnite, et de l'Islam orthodoxe le plus pure, et il s'est transmis en même temps que toutes les autres science qui va avec le package des autres sciences de l'Islam. Après que tu ne t'intéresse pas à toutes les sciences de l'Islam et que tu te contente du strict minimum, malgré les mises en garde de l'imam Malik par exemple, ou plus récement e shaykh al Bouti, comme tu veux chacun fais ce qu'il veut. Mais au moins en Islam on respecte certaines règles fondamentales. Quand on ne connait pas bien certains domaines on évite de prendre le risque de propager certaines fausses informations à ses frères et soeurs. Et aussi, ce n'est pas parce qu'on ne connaît pas une science qu'elle n'en est pas une ou qu'elle n'existe pas même en temps que discipline.

Les copié collé ne sont pas forcément mauvais lorsque ceux qui les font savent exactement ce qu'ils ont sous la main. Visiblement tu as copié collé ce que tu as trouvé sans savoir de quoi il s'agissait, sans connaitre les notion ni même les dessous de ce dont il était question. Donc là c'est très mauvais car les copiés collés que tu as mis sont bourrés d'éléments faux et contradicoires et je me suis arrêté sur seulement un paragraphe par faute de temps mais on aurait pu faire beaucoup plus. Le problème c'est que le lecteur non averti peu se laisser influencer par ce genre de chose, alors même que les Anciens ont beaucoup insisté sur les notions de transmissions authentique en Islam et ses règles, et aussi ont beaucoup travaillé à batir des mathodologies authentique de taçawwouf. Alors la moindre des choses par respect pour eux serait de traiter avec respect, et non pas avec suffisance, leur héritage.

Salam.
Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades


Féminin Nombre de messages : 10441
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 13:01

salam aylikoum

frere mahdy, vous parlez de sages et d'anciens... de qui s'agit il au juste?


 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 13:03

hjbbng 

la musique, les derviches, tu en fais quoi?
apparemment, tu devrais prendre le temps de lire jusqu'au bout:
"Il s'agit souvent d'un soufisme « populaire », fortement marqué par les contextes locaux et n'ayant guère de rapport avec les spéculations des grands penseurs d'époque classique."
oui, tes grands penseurs ont existé, mais le soufisme s'est diversifié et a abouti à d'autres choses.


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 13:05

hjbbng 

à vrai dire, crois en ce que tu veux. ^^


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 13:16

hjbbng 

Désolé pour mes sources, mais je n'ai pas accès aux livres des "anciens", des "ancêtres".
Si toi tu as accès, merci d'avance pour le partage.
mais je sais des choses de base (la musique? la danse en islam?)


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Mahdy
2 Grades
2 Grades


Masculin Nombre de messages : 195
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Sagesse soufie   2013-09-21, 13:24

Sonia75 a écrit:
hjbbng 

Cher Monsieur, je lis dans une encyclopédie reconnue:

"D'origine arabe, le terme de soufisme sert communément à désigner la mystique islamique. Il recouvre et parfois masque une multitude de courants d'importance diverse, souvent divergents dans leur pratique et leur doctrine, échelonnés entre les débuts de l'islam (ier siècle de l'hégire/viie siècle de l'ère chrétienne) et l'époque actuelle. Certains de ces courants n'ont eu qu'une existence éphémère ; d'autres vivent encore aujourd'hui et peuvent se prévaloir d'une antériorité de plusieurs siècles.

Après une maturation lente et difficile, dans un environnement social et religieux d'abord hostile, le soufisme a fini par se faire reconnaître, en tant que tendance religieuse à part entière, dans l'ensemble du monde islamique arabe et non arabe, à partir surtout du vie/xiie siècle. Il suscite cependant encore des réactions de rejet, dont les initiateurs ont été, à l'époque moderne, la Turquie kémaliste, le réformisme musulman et, d'une façon quasi permanente, le shī‘isme. C'est actuellement dans les territoires les plus tardivement islamisés, de l'Afrique noire au domaine indo-malais, que le soufisme, prenant appui sur une pratique intense du prosélytisme maraboutique et sur les ordres « confrériques », est le mieux implanté et le plus vivant. Il s'agit souvent d'un soufisme « populaire », fortement marqué par les contextes locaux et n'ayant guère de rapport avec les spéculations des grands penseurs d'époque classique.

1.  Problèmes de terminologie : soufi, marabout, fakir et derviche

Le terme de soufi, entré dans l'usage français, dérive de l'arabe ṣūfī (le ū est à prononcer ou – pluriel, ṣūfiyya), qui signifie le mystique. L'équivalent de soufisme est le nom verbal taṣawwuf. Le mystique du type ṣūfī peut également être dit mutaṣawwif (pluriel, mutaṣawwifa). Cette famille de mots se rattache, selon l'étymologie la plus vraisemblable, au substantif ṣūf, la laine ou la robe de laine, dans l'expression labisa al-ṣūf (il s'est vêtu de laine). Il s'agit, à l'origine, d'une robe de laine blanche, ensuite d'u […]"
universalis.


je n'ai pas la suite car je ne suis pas abonnée, mais ces quelques lignes suffisent. N'est-ce pas?
on peut utiliser des "allô", et ce n'est pas pour autant qu'on n'est pas sérieux dans ce qu'on affirme.



Salam alaykoum.

Encore une fois, vous confondez la science islamique et la science maudite des orientalistes. D'autant plus que ce que vous citez là est complètement faux. Le terme soufisme ne désigne pas la mystique mais les sciences islamiques qui traitent de la spiritualité, du cheminement spirituel, et de la purification de l'âme, j'ai posté précédement un lien vers le livre de l'imam Qushayri pour cela.

Les pratiques ne sont pas divergences car elles sont strictement les mêmes : une stricte observence de la shari3a, la pratique du dhikr, et un accompagnement en ce qui concerne les mouvement spirituelle de l'âme, pour reprendre les expression employée, ainsi qu'une vie quotidienne sereine et stable.

Le chiisme est très différent dans les milieux chiites et le parallèle qui est fait est mensongé et trompeur. Faute de temps pour approfondir, je renvoie simplement à Henri Corbin.

D'ailleurs, on ne parle pas de courants différents, mais de "voies" différentes, "tariqa" en arabe, qui fonctionne sur le même principe que celmui des madhahib dans le fiqh, à savoir une base commune mais des pédagogies différentes, mais ce ne sont pas des courants différents.

La réaction de rejet dans la Turquie kémaliste s'explique par le fait que la Turquie de Mustapha Kemal est d'inspiration maçonnique, avec pour idée principale le rejet de toute tradition authentique et le forcing laïcard. Or, toute la tradition islamique sunnite a été préservée et transmise par les soufie, d'où effectivement les mouvements de rejets et de persécution. Même chose en ce qui concerne les mouvement réformistes moderne, qui veulent un islam nouveau...

Contrairement à ce qui est dit, le soufisme est le plus implanté au moyen orient, notament en Syrie, au Yemen, en Egypte, et effectivement pour des raison historique en Afrique du Nord et en Afrique en général, mais aussi en Asie. Finalement, le soufisme s'est transmis naturellement avec l'Islam donc il est présent partout où il y a l'Islam, le paralèlle avec le maraboutage est complètement celui qu'on retruve dans l'orientalisme colonial (cf les étude du 19ième siècle).

L'éthymologie que retiennent les soufi n'est pas celui de la laine mais celui de la pureté, je t'invite a consulter pour cela les référence soufies et par les encyclopédies bidons.

Tu n'as pas la suite mais vu le début tu ne perds pas grand chose.

Bon de toutes façons tu as le liens pour aller lire le livre de al Qushayri si tu veut vraiment savoir ce qu'on a dire les Ancien sur cette science authentique et véritable.

Maintenant, rappelle toi bien qu'il y a une différence, en Islam, entre prendre sa science chez les orientalistes, dans des blogs bizares, dans des encyclopédies bourrées de fautes, et, comme le veut la tradition islamique, de maître à élève, aupères de ceux qui ont une légitimité et une chaine de transmission véritable.

Au pire, si on s'intéresse à un domaine on va directement prendre lecture chez ceux qui sont spécialistes de leurs domaines plutot que ceux qui ne sont pas compétants et qui ont tentés un travail de compilation, ou encore de ceux qui ont des intentions détournés et qui rédiges des choses vraiment malintentionnées.

Donc, concernant là où il faut prendre la science en Islam, quelques éclaircissements :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ijaza

J'ai mis wikipédia car je sais que t'aime bien, et pour le coup, l'article est bien fait, mais te te mets aussi ce lien :

http://www.islamophile.org/spip/Qui-est-savant.html



Voilà. ^^

Gloire à Dieu.

Salam.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sagesse soufie   Aujourd'hui à 10:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Sagesse soufie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sagesse soufie
» La sagesse soufie, inspiratrice pour notre temps ?
» Proverbes et sagesse
» Dents de sagesse
» besoin de conseils: opération dent de sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Les Paroles Sacrées: Le Saint Coran.-
Sauter vers: