Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 Le Caractère Inimitable du Coran (déclarations d’une juive athée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
abdelrahman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1659
Age : 46
Localisation : roubaix
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Le Caractère Inimitable du Coran (déclarations d’une juive athée)   2013-05-19, 09:53

Salam aleykoum wa rahmatoula wa barakatou was-salaat was-salaam `ala Nabiyyina Muhammadin wa `ala alihi wa sahibihi ajma`een

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

8 . O les croyants ! Soyez stricts dans vos devoirs envers Allâh et soyez des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allâh. Car Allâh est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.

Sourate 5
Al-Mâ’idah

82. Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : "Nous sommes chrétiens." C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil.

Sourate 5
Al-Mâ’idah

7. Il se peut qu'Allah établisse de l'amitié entre vous et ceux d'entre eux dont vous avez été les ennemis. Et Allah est Omnipotent et Allah est Pardonneur et Très Miséricordieux.

8. Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables.

9. Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes.

Sourate 60
AL-MUMTAHANAH

"Il n'entrera au Paradis que des âmes vraiment Soumises!
Mais Allah fortifie cette religion, (même) par l'aide d'hommes impies ".

Sahih Al Boukhari

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Le Caractère Inimitable du Coran (déclarations d’une juive athée)





Vous avez peut-être une idée de la façon dont le Coran décrit le Paradis et annonce la bonne nouvelle à ceux qui iront là-bas qu’ils y auront 72 vierges. Et je vous promets que je reviendrai à ce sujet sur les vierges.
En effet, ici, dans le nord occidental, je mène une petite vie qui me donne une idée de ce qu’est le paradis (décrit 36 fois dans le Coran comme étant des jardins où coulent les fleuves), étant donné que ma maison estun house-boat sur les côtes du lac Union. Cela me parait logique…mais la question est : comment de telles idées ont pu hanter les esprits des gens? Je connais pas mal de personnes aux bonnes intentions, en dehors des musulmans, qui ont commencé à lire le Coran, mais qui se sont convertis à l’Islam à cause de son caractère étrange. Par ailleurs, l’historien Thomas Carlyle a décrit le Prophète Mohamed comme étant la personne la plus sublime à travers l’histoire malgré le fait qu’il pense que le Coran est un livre de lecture, très compliqué à lire, vu l’ambiguïté, les répétitions et la dissonance qu’il contient.
Je crois que cela fait partie du problème que l’on imagine être capable de lire le Coran comme on lit n’importe quel autre livre, et en fin de journée il peut tomber dans nos mains avec un peu de pop-corn à proximité de nous…la parole de Dieu ou le Coran est la révélation de Dieu à Son Prophète Mohamed…mais pour nous il n’est qu’un livre dont l’enchère est très élevée. Malgré tout, il y a une minorité qui lit réellement le Coran. Et c’est cela la cause majeure de sa mauvaise interprétation, de l’éloignement de ses vérités et du transfert de quelques parties de ses versets en dehors de leurs contextes généraux.C’est ce qu’ils ont prétendu appeler « copie des inspirations erronées » que préfèrent les extrémistes musulmans et les racistes non musulmans. C’est pourquoi au printemps dernier, lorsque j’ai commencé à me préparer pour l’écriture de la chronique du Prophète Mohamed, je me suis rendu compte qu’il faudrait que lise soigneusement le Coran comme je pourrai le faire. En fait, ma connaissance en langue arabe ne peut pas aller au-delà de ce que je collecte dans le dictionnaire. Pour cela j’ai acheté 4 traductions illustres et j’ai décidé de les lire parallèlement, verset après verset, en parallèle avec les exégèses et la copie arabe du Coran qui date du septième siècle. À vrai dire, j’avais un antécédent avec la langue arabe compte tenu de mon précédent livre : cela concernait l’histoire de la séparation du chiisme d’avec la sunna. Et comme j’ai travaillé à l’aube de l’histoire de l’Islam, j’étais consciente des événements cités dans le Coran. Ce qui a fait que je revienne à la source de ces évènements et j’en prenne conscience. Je savais pertinemment que je parcourais le Coran comme une touriste, bien que je sois informée, d’après la description du Coran, et expérimentée dans ce domaine. Mais je demeure comme un parasite parce que je suis athée ainsi que d’origine juive et je suis en train d’usurper le livre sacré des autres…
Enfin, j’ai dû lire lentement…j’ai consacré 3 semaines pour ce projet…voilà ce qu’on appelle de l’orgueil (rire)…les trois semaines me semblaient plus longues que 3 mois… Je me suis interdite d’aller directement à la fin du Coran, là où les versets sont courts et pleins d’énigme. Et à chaque fois je croyais que je commençais à comprendre le Coran. J’ai même commencé à me dire : Oui, j’ai effectivement compris maintenant…et quand je dormais la même nuit et que je me réveillais le matin suivant, je me demandais : Est-ce que j’ai vraiment compris la question ou est-ce que je suis perdue dans le pays des merveilles? Bien que ce pays soit connu pour moi.
Le Coran dit qu’il est venu pour donner un aspect nouveau à la Torah et à l’Évangile alors que dans son tiers il fait à nouveau l’éloge des personnages déjà cités dans l’Évangile, tels que le prophète Ibrahim (Abraham), le prophète Moussa (Moïse), le prophète Yousouf (Joseph), la vierge Marie, Jésus fils de Marie et de l’existence de Dieu à toutes ces époques-là depuis Son nom connu par les juifs jusqu’à finir par Son unicité définitive avec l’expression : «Dis Dieu est un ».
La présence des montagnes, des chameaux, des pieux et du printemps m’ont fait revivre l’année que j’avais passée en me promenant dans le désert de Sinaï…et de là il y a une autre magie : celle de la langue, de l’harmonie, de l’assonance et la parfaite syntonie du Coran, ce qui m’a laissé penser à des heures que j’avais passées en écoutant les cheikhs bédouins ainsi que leurs poèmes très longs. Cela émanait carrément de la mémoire. Et de là j’ai commencé à prendre conscience de la raison pour laquelle il a été dit que le Coran est le Coran lui-même et non ses traductions, c’est-à-dire le Coran arabe. Prenons à titre d’Exemple, le chapitre (Sourate) l’Ouverture (El Fatiha) : c’est une sourate composée de sept versets. C’est une sorte de prière avec un cocktail de locutions islamiques exprimées en 29 mots arabes. Mais pour sa traduction, cela prend de 65 à 75 mots. Et plus les mots sont nombreux plus on s’éloigne du sens requis.
En vérité, la langue arabe est une magie, une symphonie, une musique et une qualité…on les entend mais on ne les lit pas…cela se laisse sentir par le cœur et non pas avec le cerveau. Donc on doit réciter le Coran avec une voix élevée, afin que l’oreille se synchronise avec la langue et que l’on comprenne alors le sens. Voilà pourquoi le Coran en anglais n’est qu’un écho de la langue anglaise et non pas le Coran en tant que tel. Nous pourrons aussi dire, comme a déjà dit l’écrivain Arabie en parlant de sa copie, que c’est une interprétation pour le Coran. Toutefois, le Coran traduit ne perd pas toute chose…
Dans le Coran il est dit que ceux qui se résignent (les patients) seront récompensés; et il y a beaucoup de surprise dans le Coran (je le dis en tant que non-musulmane)…et il y a là (dans le Coran) une existence réelle de l’environnement qui nous entoure ainsi que l’existence des individus, en étant les créatures de Dieu, chose qui n’existe pas dans l’Évangile…bien au contraire, dans l’Évangile le discours est adressé uniquement aux hommes, jusqu’au deuxième et troisième degré de la communication…c’était réservé au hommes…cependant, la femme est citée dans le Coran, je peux en donner un exemple : «Dis aux croyants et aux croyantes…» (le verset)… « Les bienveillants et les bienveillantes… ».
Passons maintenant par l’illustre verset qui parle de tuer les non-croyants…oui, il existe dans le Coran, mais dans un contexte trop précis. Ce contexte est le suivant : en parlant du sanctuaire de la Mecque et des non-croyants qui ont rompu la pacification conclue de « Houdaybiya », le Coran qui avait prohibé la diffusion de sang à la Mec a donné le feu vert aux croyants de réagir contre les infidèles, mais seulement en devant respecter des conditions bien restreintes : c’est-à-dire quand la trêve aurait pris fin et lorsqu’il n’y avait aucun autre choix, et aussi parce que les incrédules avaient interdit aux musulmans l’accès à la Mec. Cela nécessite automatiquement une légitime défense. Et malgré cela, il a été dit, dans le même contexte, que Dieu est très Miséricordieux et qu’Il pardonne. Alors en quelque sorte, il voulait faire sous-entendre qu’il était préférable de ne pas les tuer(rire)…
Pour moi c’était la grande surprise que le Coran soit très flexible, au moins dans les pensées des musulmans non extrémistes.
Certains de ces versets se comprennent littéralement, peut-être parce qu’on dehors du contexte ils paraissent ambigus. Mais ont dit que celui qui lit le Coran du fond de son cœur, il n’y aura pas d’ambiguïté pour lui, tandis que les autres vont le comprendre à la façon qu’ils désirent. Et seul Dieu connaît le vrais sens du Coran et Il l’offre à qui Il veut de ses serviteurs.
Le verset : «Dieu est le meilleur des intrigants» a été répété plus qu’une fois. Et le Coran est ce qui est de plus ambigu de ce que l’on peut imaginer. À titre d’exemple, en ce qui concerne les vierges et les jardins (le Paradis), il faut dire que la culture arabe joue ici un rôle; et l’expression décrivant les vierges et ayant été citée 4 fois est : « Houris aux beaux yeux ». Par ailleurs, dans la culture arabe, cela ferait allusion à des femmes ayant des yeux noirs et de belles poitrines. Ladite expression pourrait aussi faire allusion à la femme vierge et chaste. Et tout cela émane de la magie la langue arabe originale où l’expression : « Houris aux beaux yeux » pourrait ne pas vouloir dire : les belles poitrines ni la chasteté totale (rire)…elle pourrait être la description des créatures faites de lumière, tels que les Anges…ou peut-être s’agirait-il de la représentation grecque qui personnifie la jeunesse éternelle? C’est pour cette raison que personne n’en connaît la vraie signification. Ceci est le point où je voulais en venir parce que le Coran n’est pas clair dans beaucoup de passages. Je vous en donne un exemple : quand il dit que dans le Paradis on sera une nouvelle création et qu’on sera ressuscité sous une forme autre que celle sous laquelle on est présentement. Ce qui est pour moi encore plus séduisant que les vierges (rire)…et puis le nombre 72 (vierges) n’existe absolument pas dans le Coran. Cette idée est apparue 300 ans après l’apparition du Coran, et la plus part des savants musulmans considèrent ce chiffre comme une récompense pour ceux qui vivent entre les nuages et qui jouent à la guitare.
Le Paradis est tout à fait le contraire de cela…il n’est pas question de jeunes filles vierges; c’est l’abondance, c’est la richesse, ce sont les jardins où coulent les fleuves…
Merci à vous infiniment (applaudissement)

Traduit par: Mounir Zaidi pour Hayat Canada

http://www.hayat.ca/2013/05/08/le-caractere-inimitable-du-coran-declarations-dune-juive-athee/

Revenir en haut Aller en bas
abdelrahman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1659
Age : 46
Localisation : roubaix
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Le Caractère Inimitable du Coran (déclarations d’une juive athée)   2013-05-20, 11:13

Revenir en haut Aller en bas
abdelrahman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1659
Age : 46
Localisation : roubaix
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Le Caractère Inimitable du Coran (déclarations d’une juive athée)   2013-05-20, 11:15

Revenir en haut Aller en bas
abdelrahman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1659
Age : 46
Localisation : roubaix
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Le Caractère Inimitable du Coran (déclarations d’une juive athée)   2013-05-20, 11:15

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Caractère Inimitable du Coran (déclarations d’une juive athée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Caractère Inimitable du Coran (déclarations d’une juive athée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Caractère Inimitable du Coran (déclarations d’une juive athée)
» Le caractère inimitable du Coran
» Le projet de brûler un Coran déchaîne les passions
» L'évangile de Barnabé contredis le coran !
» Le coran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Espace convertis(es), premier pas-
Sauter vers: