Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 Sourate Al Kahf -18 (La Caverne) arabe-français (Eric Younous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AmatouLah
2 Grades
2 Grades


Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : terre d'Allah
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Sourate Al Kahf -18 (La Caverne) arabe-français (Eric Younous)   2013-04-05, 08:44



heartt heartt

Conférence- Le Takfir : Tentations et Ambiguïtés:
http://www.lavoiedroite.com/conferences/le-takfir-tentations-et-ambiguites
Revenir en haut Aller en bas
AmatouLah
2 Grades
2 Grades


Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : terre d'Allah
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Re: Sourate Al Kahf -18 (La Caverne) arabe-français (Eric Younous)   2013-04-05, 09:40

salam-alikum bismillah1


Sourate 18 : La caverne (Al-Kahf)
Traduction relative et approchée du sens de Versets, et phonétique.


Au Nom d'Allah Le Tout-Miséricordieux Le Très-Miséricordieux
BismilLah Ar-Rahman Ar-Rahim


1. Louange à Dieu qui a fait descendre sur Son serviteur (Muhammad), le Livre, et n'y a point introduit de tortuosité (ambiguïté) !

Alhamdu lillahi allatheeanzala AAala AAabdihi alkitaba walam yajAAal lahuAAiwajan

2. [Un livre] d'une parfaite droiture pour avertir d'une sévère punition venant de Sa part et pour annoncer aux croyants qui font de bonnes oeuvres qu'il y aura pour eux une belle récompense.

Qayyiman liyunthira ba/san shadeedanmin ladunhu wayubashshira almu/mineena allatheenayaAAmaloona alssalihati anna lahum ajran hasanan

3. où ils demeureront éternellement,

akitheena feehi abadan

4. et pour avertir ceux qui disent : "Dieu S'est attribué un enfant."

ayunthira allatheena qalooittakhatha Allahu waladan

5. Ni eux ni leurs ancêtres n'en savent rien. Quelle monstrueuse parole que celle qui sort de leurs bouches ! Ce qu'ils disent n'est que mensonge.

Ma lahum bihi min AAilmin walali-aba-ihim kaburat kalimatan takhruju min afwahihimin yaqooloona illa kathiban

6. Tu vas peut-être te consumer de chagrin parce qu'ils se détournent de toi et ne croient pas en ce discours !

FalaAAallaka bakhiAAun nafsaka AAalaatharihim in lam yu/minoo bihatha alhadeethiasafan

7. Nous avons placé ce qu'il y a sur la terre pour l'embellir, afin d'éprouver (les hommes et afin de savoir) qui d'entre eux sont les meilleurs dans leurs actions.

Inna jaAAalna ma AAalaal-ardi zeenatan laha linabluwahum ayyuhum ahsanuAAamalan

8. Puis, Nous allons sûrement transformer sa surface en sol aride.

Wa-inna lajaAAiloona maAAalayha saAAeedan juruzan

9. Penses-tu que les gens de la Caverne et d'ar-Raquim ont constitué une chose extraordinaire d'entre Nos prodiges ?

Am hasibta anna as-habaalkahfi waalrraqeemi kanoo min ayatinaAAajaban

10. Quand les jeunes se furent réfugiés dans la caverne, ils dirent : "Ô notre Seigneur, donne nous de Ta part une miséricorde; et assure nous la droiture dans tout ce qui nous concerne".

Ith awa alfityatu ilaalkahfi faqaloo rabbana atina minladunka rahmatan wahayyi/ lana min amrinarashadan

11. Alors, Nous avons assourdi leur oreilles, dans la caverne pendant nombreuses années.

Fadarabna AAala athanihimfee alkahfi sineena AAadadan

12. Ensuite, Nous les avons ressuscités, afin de savoir lequel des deux groupes saurait le mieux calculer la durée exacte de leur séjour.

Thumma baAAathnahum linaAAlama ayyualhizbayni ahsa lima labithoo amadan

13. Nous allons te raconter leur récit en toute vérité. Ce sont des jeunes gens qui croyaient en leur Seigneur; et Nous leurs avons accordé les plus grands moyens de se diriger [dans la bonne voie].

Nahnu naqussu AAalaykanabaahum bialhaqqi innahum fityatun amanoobirabbihim wazidnahum hudan

14. Nous avons fortifié leurs coeurs lorsqu'ils s'étaient levés pour dire : "Notre Seigneur est le Seigneur des cieux et de la terre : jamais nous n'invoquerons de divinité en dehors de Lui, sans quoi, nous transgresserions dans nos paroles.

Warabatna AAalaquloobihim ith qamoo faqaloo rabbunarabbu alssamawati waal-ardilan nadAAuwa min doonihi ilahan laqad qulna ithanshatatan

15. Voilà que nos concitoyens ont adopté en dehors de Lui des divinités. Que n'apportent-ils sur elles une preuve évidente ? Quel pire injuste, donc que celui qui invente un mensonge contre Dieu ?

Haola-i qawmuna ittakhathoomin doonihi alihatan lawla ya/toona AAalayhim bisultaninbayyinin faman athlamu mimmani iftara AAalaAllahi kathiban

16. Et quand vous vous serez séparés d'eux et de ce qu'ils adorent en dehors de Dieu, réfugiez-vous donc dans la caverne : votre Seigneur répandra de Sa miséricorde sur vous et disposera pour vous un adoucissement à votre sort".

Wa-ithi iAAtazaltumoohum wamayaAAbudoona illa Allaha fa/woo ila alkahfiyanshur lakum rabbukum min rahmatihi wayuhayyi/ lakum minamrikum mirfaqan

17. Tu aurais vu le soleil, quand il se lève, s'écarter de leur caverne vers la droite, et quant il se couche, passer à leur gauche, tandis qu'eux-mêmes sont là dans une partie spacieuse (de la caverne)... Cela est une des merveilles de Dieu. Celui que Dieu guide, c'est lui le bien-guidé. Et quiconque Il égare, tu ne trouvera alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne voie.

Watara alshshamsa itha talaAAattazawaru AAan kahfihim thata alyameeni wa-ithagharabat taqriduhum thata alshshimaliwahum fee fajwatin minhu thalika min ayatiAllahi man yahdi Allahu fahuwa almuhtadi waman yudlilfalan tajida lahu waliyyan murshidan

18. Et tu les aurais cru éveillés, alors qu'ils dorment. Et Nous les tournons sur le còté droit et sur le còté gauche, tandis que leur chien est à l'entrée, pattes étendues. Si tu les avais aperçus, certes tu leur aurais tourné le dos en fuyant; et tu aurais été assurément rempli d'effroi devant eux.

Watahsabuhum ayqathanwahum ruqoodun wanuqallibuhum thata alyameeni wathataalshshimali wakalbuhum basitun thiraAAayhibialwaseedi lawi ittalaAAta AAalayhimlawallayta minhum firaran walamuli/ta minhum ruAAban

19. Et c'est ainsi que Nous les ressuscitâmes, afin qu'ils s'interrogent entre eux. L'un parmi eux dit : "Combien de temps avez-vous demeuré là ?" Ils dirent : "Nous avons demeuré un jour ou une partie d'un jour". D'autres dirent : "Votre Seigneur sait mieux combien [de temps] vous y avez demeuré. Envoyez donc l'un de vous à la ville avec votre argent que voici, pour qu'il voit quel aliment est le plus pur et qu'il vous apporte de quoi vous nourrir. Qu'il agisse avec tact; et qu'il ne donne l'éveil à personne sur vous.

Wakathalika baAAathnahumliyatasaaloo baynahum qala qa-ilun minhumkam labithtum qaloo labithna yawman aw baAAdayawmin qaloo rabbukum aAAlamu bima labithtum faibAAathooahadakum biwariqikum hathihi ila almadeenatifalyanthur ayyuha azka taAAamanfalya/tikum birizqin minhu walyatalattaf walayushAAiranna bikum ahadan

20. Si jamais ils vous attrapent, ils vous lapideront ou vous feront retourner à leur religion, et vous ne réussirez alors plus jamais".

Innahum in yathharoo AAalaykumyarjumookum aw yuAAeedookum fee millatihim walan tuflihooithan abadan

21. Et c'est ainsi que Nous fîmes qu'ils furent découverts, afin qu'ils [les gens de la cité] sachent que la promesse de Dieu est vérité et qu'il n'y ait point de doute au sujet de l'Heure. Aussi se disputèrent-ils à leur sujet et déclarèrent-ils : "Construisez sur eux un édifice. Leur Seigneur les connaît mieux". Mais ceux qui l'emportèrent [dans la discussion] dirent : "Elevons sur eux un sanctuaire".

Wakathalika aAAtharnaAAalayhim liyaAAlamoo anna waAAda Allahi haqqunwaanna alsaAAata la rayba feeha ithyatanazaAAoona baynahum amrahum faqaloo ibnooAAalayhim bunyanan rabbuhum aAAlamu bihim qala allatheenaghalaboo AAala amrihim lanattakhithanna AAalayhimmasjidan

22. Ils diront : "ils étaient trois et le quatrième était leur chien". Et ils diront en conjecturant sur leur mystère qu'ils étaient cinq, le sixième étant leur chien et ils diront : "sept, le huitième étant leur chien". Dis : "Mon Seigneur connaît mieux leur nombre. Il n'en est que pue qui le savent". Ne discute à leur sujet que d'une façon apparente et ne consulte personne en ce qui les concerne.

Sayaqooloona thalathatun rabiAAuhumkalbuhum wayaqooloona khamsatun sadisuhum kalbuhum rajmanbialghaybi wayaqooloona sabAAatun wathaminuhumkalbuhum qul rabbee aAAlamu biAAiddatihim ma yaAAlamuhumilla qaleelun fala tumari feehim illamiraan thahiran wala tastaftifeehim minhum ahadan

23. Et ne dis jamais, à propos d'une chose : "Je la ferai sûrement demain".

Wala taqoolanna lishay-in innee faAAilunthalika ghadan

24. sans ajouter : "Si Dieu le veut", et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis : "Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct".

Illa an yashaa Allahuwaothkur rabbaka itha naseeta waqul AAasaan yahdiyani rabbee li-aqraba min hatha rashadan

25. Or, ils demeurèrent dans leur caverne trois cent ans et en ajoutèrent neuf (années).

Walabithoo fee kahfihim thalathami-atin sineena waizdadoo tisAAan

26. Dis : "Dieu sait mieux combien de temps ils demeurèrent là. A Lui appartient l'Inconnaissable des cieux et de la terre. Comme Il est Voyant et Audient ! Ils n'ont aucun allié en dehors de Lui et Il n'associe personne à Son commandement.

Quli Allahu aAAlamu bimalabithoo lahu ghaybu alssamawati waal-ardiabsir bihi waasmiAA ma lahum min doonihi minwaliyyin wala yushriku fee hukmihi ahadan

27. Et récite ce qui t'a été révélé du Livre de ton Seigneur. Nul ne peut changer Ses paroles. Et tu ne trouvera, en dehors de Lui, aucun refuge.

Waotlu ma oohiya ilaykamin kitabi rabbika la mubaddila likalimatihiwalan tajida min doonihi multahadan

28. Fais preuve de patience [en restant] avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa Face. Et que tes yeux ne se détachent point d'eux, en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre. Et n'obéis pas à celui dont Nous avons rendu le coeur inattentif à Notre Rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier.

Waisbir nafsaka maAAa allatheenayadAAoona rabbahum bialghadati waalAAashiyyiyureedoona wajhahu wala taAAdu AAaynaka AAanhumtureedu zeenata alhayati alddunya walatutiAA man aghfalna qalbahu AAan thikrinawaittabaAAa hawahu wakana amruhu furutan

29. Et dis : "La vérité émane de votre Seigneur". Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie". Nous avons préparé pour les injustes un Feu dont les flammes les cernent. Et s'ils implorent à boire on les abreuvera d'une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure !

Waquli alhaqqu min rabbikum faman shaafalyu/min waman shaa falyakfur inna aAAtadnalilththalimeena naran ahatabihim suradiquha wa-in yastagheethoo yughathoobima-in kaalmuhli yashwee alwujooha bi/sa alshsharabuwasaat murtafaqan

30. Ceux qui croient et font de bonnes oeuvres... vraiment Nous ne laissons pas perdre la récompense de celui qui fait le bien.

Inna allatheena amanoowaAAamiloo alssalihati inna lanudeeAAu ajra man ahsana AAamalan

31. Voilà ceux qui auront les jardins du séjour (éternel) sous lesquels coulent les ruisseaux. Ils y seront parés de bracelets d'or et se vêtiront d'habits verts de soie fine et de brocart, accoudés sur des divans (bien ornés). Quelle bonne récompense et quelle belle demeure !

Ola-ika lahum jannatu AAadnintajree min tahtihimu al-anharu yuhallawnafeeha min asawira min thahabin wayalbasoonathiyaban khudran min sundusin wa-istabraqinmuttaki-eena feeha AAala al-ara-iki niAAma alththawabuwahasunat murtafaqan

32. Donne-leur l'exemple de deux hommes : à l'un d'eux Nous avons assigné deux jardins de vignes que Nous avons entourés de palmiers et Nous avons mis entre les deux jardins des champs cultivés.

Waidrib lahum mathalanrajulayni jaAAalna li-ahadihima jannataynimin aAAnabin wahafafnahuma binakhlinwajaAAalna baynahuma zarAAan

33. Les deux jardins produisaient leur récolte sans jamais manquer. Et Nous avons fait jaillir entre eux un ruisseau.

Kilta aljannatayni atat okulahawalam tathlim minhu shay-an wafajjarna khilalahumanaharan

34. Et il avait des fruits et dit alors à son compagnon avec qui il conversait : "Je possède plus de bien que toi, et je suis plus puissant que toi grâce à mon clan".

Wakana lahu thamarun faqala lisahibihiwahuwa yuhawiruhu ana aktharu minka malanwaaAAazzu nafaran

35. Il entra dans son jardin coupable envers lui-même [par sa mécréance]; il dit : "Je ne pense pas que ceci puisse jamais périr,

Wadakhala jannatahu wahuwa thalimunlinafsihi qala ma athunnu an tabeedahathihi abadan

36. et je ne pense pas que l'Heure viendra. Et si on me ramène vers mon Seigneur, je trouverai certes meilleur lieu de retour que ce jardin.

Wama athunnu alssaAAataqa-imatan wala-in rudidtu ila rabbee laajidannakhayran minha munqalaban

37. Son compagnon lui dit, tout en conversant avec lui : "Serais-tu mécréant envers Celui qui t'a créé de terre, puis de sperme et enfin t'a façonné en homme ?

Qala lahu sahibuhu wahuwa yuhawiruhuakafarta biallathee khalaqaka min turabinthumma min nutfatin thumma sawwaka rajulan

38. Quant à moi, c'est Dieu qui est mon Seigneur; et je n'associe personne à mon Seigneur ?

Lakinna huwa Allahu rabbee walaoshriku birabbee ahadan

39. En entrant dans ton jardin, que ne dis-tu : "Telle est la volonté (et la grâce) de Dieu ! Il n'y a de puissance que par Dieu". Si tu me vois moins pourvu que toi en biens et en enfants,

Walawla ith dakhalta jannatakaqulta ma shaa Allahu la quwwata illabiAllahi in tarani ana aqalla minka malanwawaladan

40. il se peut que mon Seigneur, bientòt, me donne quelque chose de meilleur que ton jardin, qu'Il envoie sur [ce dernier], du ciel, quelque calamité, et que son sol devienne glissant,

FaAAasa rabbee an yu/tiyani khayranmin jannatika wayursila AAalayha husbananmina alssama-i fatusbiha saAAeedanzalaqan

41. ou que son eau tarisse de sorte que tu ne puisses plus la retrouver".

Aw yusbiha maohaghawran falan tastateeAAa lahu talaban

42. Et sa récolte fut détruite et il se mit alors à se tordre les deux mains à cause de ce qu'il y avait dépensé, cependant que ses treilles étaient complètement ravagées. Et il disait : "Que je souhaite n'avoir associé personne à mon Seigneur !".

Waoheeta bithamarihi faasbahayuqallibu kaffayhi AAala ma anfaqa feehawahiya khawiyatun AAala AAurooshihawayaqoolu ya laytanee lam oshrik birabbee ahadan

43. Il n'eut aucun groupe de gens pour le secourir contre (la punition) de Dieu. Et il ne put se secourir lui-même.

Walam takun lahu fi-atun yansuroonahumin dooni Allahi wama kana muntasiran

44. En l'occurrence, la souveraine protection appartient à Dieu, le Vrai. Il accorde la meilleure récompense et le meilleur résultat.

Hunalika alwalayatu lillahialhaqqi huwa khayrun thawaban wakhayrun AAuqban

45. Et propose-leur l'exemple de la vie ici-bas. Elle est semblable à une eau que Nous faisons descendre du ciel; la végétation de la terre se mélange à elle. Puis elle devient de l'herbe desséchée que les vents dispersent. Dieu est certes Puissant en toutes choses !

Waidrib lahum mathala alhayatialddunya kama-in anzalnahu mina alssama-ifaikhtalata bihi nabatu al-ardi faasbahahasheeman tathroohu alrriyahu wakanaAllahu AAala kulli shay-in muqtadiran

46. Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. Cependant, les bonnes oeuvres qui persistent ont auprès de ton Seigneur une meilleure récompense et [suscitent] une belle espérance.

Almalu waalbanoona zeenatu alhayatialddunya waalbaqiyatu alssalihatukhayrun AAinda rabbika thawaban wakhayrun amalan

47. Le jour où Nous ferons marcher les montagnes et où tu verras la terre nivelée (comme une plaine) et Nous les rassemblerons sans en omettre un seul.

Wayawma nusayyiru aljibala wataraal-arda barizatan wahasharnahum falamnughadir minhum ahadan

48. Et ils seront présentés en rangs devant ton Seigneur. "Vous voilà venus à Nous comme Nous vous avons créés la première fois. Pourtant vous prétendiez que Nous ne remplirions pas Nos promesses".

WaAAuridoo AAala rabbika saffanlaqad ji/tumoona kama khalaqnakum awwalamarratin bal zaAAamtum allan najAAala lakum mawAAidan

49. Et on déposera le livre (de chacun). Alors tu verras les criminels, effrayés à cause de ce qu'il y a dedans, dire : "Malheur à nous, qu'a donc ce livre à n'omettre de mentionner ni pêché véniel ni pêché capital ?" Et ils trouveront devant eux tout ce qu'ils ont oeuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à personne.

WawudiAAa alkitabu fataraalmujrimeena mushfiqeena mimma feehi wayaqooloona yawaylatana ma lihatha alkitabi layughadiru sagheeratan wala kabeeratan illaahsaha wawajadoo ma AAamiloo hadiranwala yathlimu rabbuka ahadan

50. Et lorsque Nous dîmes aux Anges : "Prosternez-vous devant Adam", ils se prosternèrent, excepté Iblis [Satan] qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu'ils vous sont ennemis ? Quel mauvais échange pour les injustes !

Wa-ith qulna lilmala-ikatiosjudoo li-adama fasajadoo illa ibleesa kanamina aljinni fafasaqa AAan amri rabbihi afatattakhithoonahuwathurriyyatahu awliyaa min doonee wahum lakumAAaduwwun bi/sa lilththalimeena badalan

51. Je ne les ai pas pris comme témoins de la création des cieux et de la terre, ni de la création de leurs propres personnes. Et Je n'ai pas pris comme aides ceux qui égarent.

Ma ashhadtuhum khalqa alssamawatiwaal-ardi wala khalqa anfusihim wamakuntu muttakhitha almudilleena AAadudan

52. Et le jour où Il dira : "Appelez ceux que vous prétendiez être Mes associés". Ils les invoqueront; mais eux ne leur répondront pas, Nous aurons placé entre eux une vallée de perdition.

Wayawma yaqoolu nadoo shuraka-iyaallatheena zaAAamtum fadaAAawhum falam yastajeeboo lahumwajaAAalna baynahum mawbiqan

53. Et les criminels verront le Feu. Il seront alors convaincus qu'ils y tomberont et n'en trouveront pas d'échappatoire.

Waraa almujrimoona alnnarafathannoo annahum muwaqiAAooha walamyajidoo AAanha masrifan

54. Et assurément, Nous avons déployé pour les gens, dans ce Coran, toutes sortes d'exemples. L'homme cependant, est de tous les êtres le plus grand disputeur.

Walaqad sarrafna fee hathaalqur-ani lilnnasi min kulli mathalin wakanaal-insanu akthara shay-in jadalan

55. Qu'est-ce qui a donc empêché les gens de croire, lorsque le guide leur est venu, ainsi que de demander pardon à leur Seigneur, si ce n'est qu'ils veulent subir le sort des Anciens, ou se trouver face à face avec le châtiment.

Wama manaAAa alnnasa anyu/minoo ith jaahumu alhuda wayastaghfiroorabbahum illa an ta/tiyahum sunnatu al-awwaleena awya/tiyahumu alAAathabu qubulan

56. Et Nous n'envoyons les messagers que pour annoncer la bonne nouvelle et avertir. Et ceux qui ont mécru disputent avec de faux arguments, afin d'infirmer la vérité et prennent en raillerie Mes versets (le Coran) ainsi que ce (châtiment) dont on les a avertis.

Wama nursilu almursaleena illamubashshireena wamunthireena wayujadilu allatheenakafaroo bialbatili liyudhidoo bihi alhaqqawaittakhathoo ayatee wama onthiroohuzuwan

57. Quel pire injuste que celui à qui on a rappelé les versets de son Seigneur et qui en détourna le dos en oubliant ce que ses deux mains ont commis ? Nous avons placé des voiles sur leurs coeurs, de sorte qu'ils ne comprennent pas (le Coran), et mis une lourdeur dans leurs oreilles. Même si tu les appelles vers la bonne voie, jamais il ne pourront donc se guider.

Waman athlamu mimman thukkirabi-ayati rabbihi faaAArada AAanhawanasiya ma qaddamat yadahu inna jaAAalnaAAala quloobihim akinnatan an yafqahoohu wafee athanihimwaqran wa-in tadAAuhum ila alhuda falan yahtadoo ithanabadan

58. Et ton Seigneur est le Pardonneur, le Détenteur de la miséricorde. S'il s'en prenait à eux pour ce qu'ils ont acquis. Il leur hâterait certes le châtiment. Mais il y a pour eux un terme fixé (pour l'accomplissement des menaces) contre lequel ils ne trouveront aucun refuge.

Warabbuka alghafooru thoo alrrahmatilaw yu-akhithuhum bima kasaboo laAAajjalalahumu alAAathaba bal lahum mawAAidun lan yajidoo mindoonihi maw-ilan

59. Et voilà les villes que Nous avons fait périr quand leurs peuples commirent des injustices et Nous avons fixé un rendez-vous pour leur destruction.

Watilka alqura ahlaknahum lammathalamoo wajaAAalna limahlikihim mawAAidan

60. (Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet : "Je n'arrêterai pas avant d'avoir atteint le confluent des deux mers, dussé-je marcher de longues années".

Wa-ith qala moosa lifatahula abrahu hatta ablugha majmaAAa albahrayniaw amdiya huquban

61. Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent, ils oublièrent leur poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer.

Falamma balagha majmaAAabaynihima nasiya hootahuma faittakhathasabeelahu fee albahri saraban

62. Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit son valet : "Apporte-nous notre déjeuner : nous avons rencontré de la fatigue dans notre présent voyage".

Falamma jawaza qalalifatahu atina ghadaana laqadlaqeena min safarina hatha nasaban

63. [Le valet lui] dit : "Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu, j'ai oublié le poisson - le Diable seul m'a fait oublier de (te) le rappeler - et il a curieusement pris son chemin dans la mer".

Qala araayta ith awaynaila alssakhrati fa-innee naseetu alhootawama ansaneehu illa alshshaytanuan athkurahu waittakhatha sabeelahu fee albahriAAajaban

64. [Moïse] dit : "Voilà ce que nous cherchions". Puis, ils retournèrent sur leurs pas, suivant leurs traces.

Qala thalika ma kunnanabghi fairtadda AAala atharihimaqasasan

65. Ils trouvèrent l'un de Nos serviteurs à qui Nous avions donné une grâce, de Notre part, et à qui Nous avions enseigné une science émanant de Nous.

Fawajada AAabdan min AAibadinaataynahu rahmatan min AAindinawaAAallamnahu min ladunna AAilman

66. Moïse lui dit : "Puis-je suivre, à la condition que tu m'apprennes de ce qu'on t'a appris concernant une bonne direction ?".

Qala lahu moosa halattabiAAuka AAala an tuAAallimani mimma AAullimtarushdan

67. [L'autre] dit : "Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi.

Qala innaka lan tastateeAAamaAAiya sabran

68. Comment endurerais-tu sur des choses que tu n'embrasses pas par ta connaissance ?".

Wakayfa tasbiru AAala malam tuhit bihi khubran

69. [Moïse] lui dit : "Si Dieu veut, tu me trouvera patient; et je ne désobéirai à aucun de tes ordres".

Qala satajidunee in shaa Allahusabiran wala aAAsee laka amran

70. "Si tu me suis, dit [l'autre,] ne m'interroge sur rien tant que je ne t'en aurai pas fait mention".

Qala fa-ini ittabaAAtanee falatas-alnee AAan shay-in hatta ohditha lakaminhu thikran

71. Alors les deux partirent. Et après qu'ils furent montés sur un bateau, l'homme y fit une brèche. [Moïse] lui dit : "Est-ce pour noyer ses occupants que tu l'as ébréché ? Tu as commis, certes, une chose monstrueuse !".

Faintalaqa hattaitha rakiba fee alssafeenati kharaqahaqala akharaqtaha litughriqa ahlaha laqadji/ta shay-an imran

72. [L'autre] répondit : "N'ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder patience en ma compagnie ?".

Qala alam aqul innaka lan tastateeAAamaAAiya sabran

73. "Ne t'en prend pas à moi, dit [Moïse,] pour un oubli de ma part; et ne m'impose pas de grande difficulté dans mon affaire".

Qala la tu-akhithneebima naseetu wala turhiqnee min amree AAusran

74. Puis ils partirent tous deux; et quand ils eurent rencontré un enfant, [l'homme] le tua. Alors [Moïse] lui dit : "As-tu tué un être innocent, qui n'a tué personne ? Tu as commis certes, une chose affreuse !"

Faintalaqa hattaitha laqiya ghulaman faqatalahu qalaaqatalta nafsan zakiyyatan bighayri nafsin laqad ji/ta shay-annukran
________________________________________
Juz n°16
Hizb n°31
________________________________________
75. [L'autre] lui dit : "Ne t'ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder patience en ma compagnie ?"

Qala alam aqul laka innaka lan tastateeAAamaAAiya sabran

76. "Si, après cela, je t'interroge sur quoi que ce soit, dit [Moïse,] alors ne m'accompagne plus. Tu seras alors excusé de te séparer de moi".

Qala in saaltuka AAan shay-in baAAdahafala tusahibnee qad balaghta min ladunnee AAuthran

77. Ils partirent donc tous deux; et quand ils furent arrivés à un village habité, ils demandèrent à manger à ses habitants; mais ceux-ci refusèrent de leur donner l'hospitalité. Ensuite, ils y trouvèrent un mur sur le point de s'écrouler. L'homme le redressa. Alors [Moïse] lui dit : "Si tu voulais, tu aurais bien pu réclamer pour cela un salaire".

Faintalaqa hattaitha ataya ahla qaryatin istatAAamaahlaha faabaw an yudayyifoohuma fawajadafeeha jidaran yureedu an yanqadda faaqamahuqala law shi/ta laittakhathta AAalayhi ajran

78. "Ceci [marque] la séparation entre toi et moi, dit [l'homme,] Je vais t'apprendre l'interprétation de ce que tu n'as pu supporter avec patience.

Qala hatha firaqubaynee wabaynika saonabbi-oka bita/weeli ma lam tastatiAAAAalayhi sabran

79. Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des pauvres gens qui travaillaient en mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car il y avait derrière eux un roi qui saisissait de force tout bateau.

Amma alssafeenatu fakanatlimasakeena yaAAmaloona fee albahri faaradtu anaAAeebaha wakana waraahum malikun ya/khuthukulla safeenatin ghasban

80. Quant au garçon, ses père et mère étaient des croyants; nous avons craint qu'il ne leur imposât la rébellion et la mécréance.

Waamma alghulamu fakanaabawahu mu/minayni fakhasheena an yurhiqahumatughyanan wakufran

81. Nous avons donc voulu que leur Seigneur leur accordât en échange un autre plus pur et plus affectueux.

Faaradna an yubdilahumarabbuhuma khayran minhu zakatan waaqraba ruhman

82. Et quant au mur, il appartenait à deux garçons orphelins de la ville, et il y avait dessous un trésor à eux; et leur père était un homme vertueux. Ton Seigneur a donc voulu que tous deux atteignent leur maturité et qu'ils extraient, [eux- mêmes] leur trésor, par une miséricorde de ton Seigneur. Je ne l'ai d'ailleurs pas fait de mon propre chef. Voilà l'interprétation de ce que tu n'as pas pu endurer avec patience".

Waamma aljidaru fakanalighulamayni yateemayni fee almadeenati wakana tahtahukanzun lahuma wakana aboohuma salihanfaarada rabbuka an yablugha ashuddahumawayastakhrija kanzahuma rahmatan min rabbikawama faAAaltuhu AAan amree thalika ta/weelu malam tastiAA AAalayhi sabran

83. Et ils t'interrogent sur Zul-Qarnayn. Dis : "Je vais vous en citer quelque fait mémorable".

Wayas-aloonaka AAan thee alqarnayniqul saatloo AAalaykum minhu thikran

84. Vraiment, Nous avons affermi sa puissance sur terre, et Nous lui avons donné libre voie à toute chose.

Inna makkanna lahu fee al-ardiwaataynahu min kulli shay-in sababan

85. Il suivit donc une voie.

FaatbaAAa sababan

86. Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse, et, après d'elle il trouva une peuplade [impie]. Nous dîmes : "Ô Zul-Qarnayn ! ou tu les châties, ou tu uses de bienveillance à leur égard".

Hatta itha balaghamaghriba alshshamsi wajadaha taghrubu fee AAaynin hami-atinwawajada AAindaha qawman qulna ya thaalqarnayni imma an tuAAaththiba wa-imma antattakhitha feehim husnan

87. Il dit : "Quant à celui qui est injuste, nous le châtierons; ensuite il sera ramené vers son Seigneur qui le punira d'un châtiment terrible.

Qala amma man thalamafasawfa nuAAaththibuhu thumma yuraddu ila rabbihifayuAAaththibuhu AAathaban nukran

88. Et quant à celui qui croit et fait bonne oeuvre, il aura, en retour, la plus belle récompense. Et nous lui donnerons des ordres faciles à exécuter".

Waamma man amana waAAamila salihanfalahu jazaan alhusna wasanaqoolu lahu minamrina yusran

89. Puis, il suivit (une autre) voie.

Thumma atbaAAa sababan

90. Et quand il eut atteint le Levant, il trouva que le soleil se levait sur une peuplade à laquelle Nous n'avions pas donné de voile pour s'en protéger.

Hatta itha balagha matliAAaalshshamsi wajadaha tatluAAu AAalaqawmin lam najAAal lahum min dooniha sitran

91. Il en fut ainsi et Nous embrassons de Notre Science ce qu'il détenait.

Kathalika waqad ahatnabima ladayhi khubran

92. Puis, il suivit (une autre) voie.

Thumma atbaAAa sababan

93. Et quant il eut atteint un endroit situé entre les Deux Barrières (montagnes), il trouva derrière elles une peuplade qui ne comprenait presque aucun langage.

Hatta itha balaghabayna alssaddayni wajada min doonihima qawman layakadoona yafqahoona qawlan

94. Ils dirent : "Ô Zul-Qarnayn, les Yajuj et les Majuj commettent du désordre sur terre. Est-ce que nous pourrons t'accorder un tribut pour construire une barrière entre eux et nous ?"

Qaloo ya tha alqarnayniinna ya/jooja wama/jooja mufsidoona fee al-ardi fahalnajAAalu laka kharjan AAala an tajAAala baynanawabaynahum saddan

95. Il dit : "Ce que Mon Seigneur m'a conféré vaut mieux (que vos dons). Aidez-moi donc avec force et je construirai un remblai entre vous et eux.

Qala ma makkannee feehi rabbeekhayrun faaAAeenoonee biquwwatin ajAAal baynakum wabaynahum radman

96. Apportez-moi des blocs de fer". Puis, lorsqu'il en eut comblé l'espace entre les deux montagnes, il dit : "Soufflez !" Puis, lorsqu'il l'eut rendu une fournaise, il dit : "Apportez-moi du cuivre fondu, que je le déverse dessus".

Atoonee zubara alhadeedi hattaitha sawa bayna alsadafayni qalaonfukhoo hatta itha jaAAalahu naran qalaatoonee ofrigh AAalayhi qitran

97. Ainsi, ils ne purent guère l'escalader ni l'ébrécher non plus.

Fama istaAAoo an yathharoohuwama istataAAoo lahu naqban

98. Il dit : "C'est une miséricorde de la part de mon Seigneur. Mais, lorsque la promesse de mon Seigneur viendra, Il le nivellera. Et la promesse de mon Seigneur est vérité".

Qala hatha rahmatun minrabbee fa-itha jaa waAAdu rabbee jaAAalahu dakkaawakana waAAdu rabbee haqqan

99. Nous les laisserons, ce jour-là, déferler comme les flots les uns sur les autres, et on soufflera dans la Trompe et Nous les rassemblerons tous.

Watarakna baAAdahum yawma-ithinyamooju fee baAAdin wanufikha fee alssoorifajamaAAnahum jamAAan

100. Et ce jour-là Nous présenterons de près l'Enfer aux mécréants,

WaAAaradna jahannama yawma-ithinlilkafireena AAardan

101. dont les yeux étaient couverts d'un voile qui les empêchait de penser à Moi, et ils ne pouvaient rien entendre non plus.

Allatheena kanat aAAyunuhumfee ghita-in AAan thikree wakanoo layastateeAAoona samAAan

102. Ceux qui ont mécru, comptent-ils donc pouvoir prendre, pour alliés, Mes serviteurs en dehors de Moi ? Nous avons préparé l'Enfer comme résidence pour les mécréants.

Afahasiba allatheena kafarooan yattakhithoo AAibadee min doonee awliyaainna aAAtadna jahannama lilkafireena nuzulan

103. Dis : "Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en oeuvres ?

Qul hal nunabbi-okum bial-akhsareenaaAAmalan

104. Ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien.

Allatheena dalla saAAyuhumfee alhayati alddunya wahum yahsaboonaannahum yuhsinoona sunAAan

105. Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines". Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection.

Ola-ika allatheena kafaroobi-ayati rabbihim waliqa-ihi fahabitataAAmaluhum fala nuqeemu lahum yawma alqiyamatiwaznan

106. C'est que leur rétribution sera l'Enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie Mes signes (enseignements) et Mes messagers.

Thalika jazaohum jahannamubima kafaroo waittakhathoo ayateewarusulee huzuwan

107. Ceux qui croient et font de bonnes oeuvres auront pour résidence les Jardins du "Firdaws," (Paradis),

Inna allatheena amanoowaAAamiloo alssalihati kanat lahumjannatu alfirdawsi nuzulan

108. où ils demeureront éternellement, sans désirer aucun changement.

Khalideena feeha layabghoona AAanha hiwalan

109. Dis : "Si la mer était une encre [pour écrire] les paroles de mon Seigneur, certes la mer s'épuiserait avant que ne soient épuisées les paroles de mon Seigneur, quand même Nous lui apporterions son équivalent comme renfort".

Qul law kana albahru midadanlikalimati rabbee lanafida albahru qabla an tanfadakalimatu rabbee walaw ji/na bimithlihi madadan

110. Dis : "Je suis en fait un être humain comme vous. Ils m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique ! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun à son Seigneur".

Qul innama ana basharunmithlukum yooha ilayya annama ilahukum ilahunwahidun faman kana yarjoo liqaa rabbihifalyaAAmal AAamalan salihan wala yushrikbiAAibadati rabbihi ahadan




heartt heartt

Conférence- Le Takfir : Tentations et Ambiguïtés:
http://www.lavoiedroite.com/conferences/le-takfir-tentations-et-ambiguites
Revenir en haut Aller en bas
Youssra
6 grades
6 grades


Féminin Nombre de messages : 1160
Localisation : d.m.p.c.
Emploi : Meubler ma demeure
Loisirs : Contemplatrice
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: Sourate Al Kahf -18 (La Caverne) arabe-français (Eric Younous)   2013-04-06, 06:09









Les œuvres se différencient selon la diversité des états qui se présentent.
Revenir en haut Aller en bas
AmatouLah
2 Grades
2 Grades


Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : terre d'Allah
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Re: Sourate Al Kahf -18 (La Caverne) arabe-français (Eric Younous)   2013-04-06, 07:53

salam-alikum


Wa anti min ahli-l-djaza masoeur21


Bouquet44


heartt heartt

Conférence- Le Takfir : Tentations et Ambiguïtés:
http://www.lavoiedroite.com/conferences/le-takfir-tentations-et-ambiguites
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sourate Al Kahf -18 (La Caverne) arabe-français (Eric Younous)   Aujourd'hui à 10:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Sourate Al Kahf -18 (La Caverne) arabe-français (Eric Younous)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sourate Al Kahf -18 (La Caverne) arabe-français (Eric Younous)
» Telechargez le Saint Coran (Arabe/Français)
» Les versets qui se ressemblent dans la Sourate al Kahf
» Traduction Douaa arabe - français
» Coran français/arabe en pdf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Les Paroles Sacrées: Le Saint Coran. :: Le saint coran en flash-
Sauter vers: