Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 La prière de Consultation (Istikhara)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
mouhiba
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 479
Age : 37
Localisation : france, rhône- Alpes
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-06, 13:02

LA PRIERE DE
CONSULTATION (AL ISTIKHARA)


Jabir Ibn Adbillah (radiya lahou 'anhou) a dit: « Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) nous enseignait l'istikhara (prière de consultation d'Allah) avant toutes nos entreprises comme il nous enseignait les sourates du Coran. Il disait: « Si l'un d'entre vous décide de faire quelque chose, qu'il fasse deux rak'as en dehors des prières obligatoires et qu'il dise après les salutations finales:


« Allahoumma inni astakhirouka bi-ilmika wa astaqdirouka biqoudratika wa as-alouka min fadlikal-azhim; fa-innaka taqdirou wa la aqdirou wa ta'lamou wa la a'lamou wa anta allamoul-ghouyoub. Allahoumma in kounta ta'alamou anna hazal amra (nommer l'affaire) khayroun ly fi dini wa ma-achy wa a'qibati amry -a'djilihi wa adjilihi- fadqourhou ly wa yassirhou ly soumma barik ly fihi; wa in kounta ta'lamou anna hazal amra (nommer l'affaire) charroun ly fi dini wa ma-achy wa a'qibati amry- a'djilihi wa adjilihi - fasrif-hou a'nni wasrifni a'nehou waqdour ly alkhayra haïsou kana soumma raddhini bihi.* » Il ajouta; et qu'il nomme son affaire) ».

(Rapporté par Al Boukhârî)

Traduction:

« Seigneur Allah! Je base mon choix sur Ta science et je puisse ma capacité de la Tienne et je Te demande un effet de Ta générosité infinie. Tu es en effet Capable et je ne le suis pas, Tu sais et je ne sais pas et c'est Toi le Grand Connaisseur des mondes inconnus. Seigneur Allah! Si tu sais que cette entreprise (nommer l'affaire) est bonne pour moi dans ma religion, ma vie présente et ma vie future, destine-la-moi, facilite-la-moi puis bénis-la pour moi. Si tu sais que cette affaire (nommer l'affaire) est pour moi un mal dans ma religion, ma vie présente et ma vie future, écarte-la de moi et écarte-moi d'elle. Destine-moi le bien où il se trouve puis fais que j'en sois satisfait. »


Il est recommandé de réciter dans la première rak'at après la Fatiha : « Al Kafiroûn » (Sourate 109) et dans la deuxième rak'at après la Fatiha : « Al Ikhlas »
Revenir en haut Aller en bas
israfil
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : annecy
Emploi : chercheur
Loisirs : ballade en plein air
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-06, 21:56

Barak Allah ufik soeur Mouhiba.
Je me permets de completer en mettant les sourates Al Kafiroun et Al Ikhlas avec leurs traductions et la phonétique.

Al Kafiroun :

Bismi-l-lâhi-r-rahmâni-r-rahîm
(1). Qoul yâ ayyouhâ-l-kâfiroûn (2). Lâ a'boudou mâ ta'boudoûn (3). Wa lântoum 'abidoûna mâ a'boud (4). Wa lâ ana 'abidoun mâ 'abadtoum (5). Wa lântoum 'abidoûna mâ a'boud (6). Lakoum dînoukoum wa liya dîni.

Au nom de Dieu, Le Tout Clément, Le Tout Miséricordieux
(1). Dis, ô mécréants (2). Je n'adore point ce que vous adorez (3). Pas plus que vous n'adorez ce que j'adore (4). Je n'ai jamais adoré ce que vous adorez (5). Et vous n'avez jamais adoré ce que j'adore (6). Vous avez votre religion et moi j'ai la mienne.


Al Ikhlas :

Bismi-l-lâhi-r-rahmâni-r-rahîm
(1). Qoul houwa-l-lâhou ahad (2). Allâhou-s-samad (3). Lam yalid wa lam yoûlad (4). Wa lam yakoun lahou koufouwan ahad.

Au nom de Dieu, Le Tout Clément, Le Tout Miséricordieux
(1). Dis, c'est un Dieu Unique (2). Dieu l'Absolu (3). Il n'a point engendré et n'a pas été engendré (4). Et Il n'a point d'égal.

Ma'asalam
Revenir en haut Aller en bas
mouhiba
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 479
Age : 37
Localisation : france, rhône- Alpes
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-07, 09:49

Qu'Allah te bénisse, merci pour le complément d'information, Israfil.

Du coup, je me disais que ca serait bien de lancer le sujet sur salat istikhara, beaucoup pense que les signes se voient dans les rêves et alors qu'on a certainement déjà entendu dire, que ce n'est pas forcément un signe via rêv ms un signe ds la vie de tt les jours!!!

Israfil, qu'en penses-tu?

Mouhiba
Revenir en haut Aller en bas
israfil
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : annecy
Emploi : chercheur
Loisirs : ballade en plein air
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-07, 12:09

Salam,

ce que j'en penses?
J'ai fait une fois la prière de la consultation est la réponse je l'ai obtenu par "un signe dans la vie de tous les jours" pour utiliser ton expression. Je connais d'autres frères qui ont eut la réponse de la même façon. Et Sobhan Allah, la réponse est flagrante (je ne donnerais pas d'exemple car c'est assez personnel). Par contre je rajouterais que l'intention de demander à Dieu si cette chose sera bonne ou néfaste pour nous est très importante.

Salam
Revenir en haut Aller en bas
Aarifa
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 350
Age : 29
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-08, 17:08

As'salemaleykoum wa rahmetoullah wa barakatou
Je me permet de donner mon avis insha'Allah.
Moi je pense que les gens s'attendent trop à avoir un signe, et peu leur importe ce qui se passe, ils se disent "ah c'est un signe" mais je pense que souvent c'est psychologisue, wa Allahou a'lam.
Ce qui importe, c'est de se dire "j'ai mis mon affaire entre les "mains" d'Allah swt, ce qu'il en resulte sera un bien pour moi." Car, de toute facon, à la fin, le résutat sera le souhait d'Allah swt.
Wa Allahou a'lem


{ Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? }
[ Sourate 45 - Verset 23 ]
Revenir en haut Aller en bas
israfil
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : annecy
Emploi : chercheur
Loisirs : ballade en plein air
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-08, 17:34

100% d'accord

Salam
Revenir en haut Aller en bas
Aarifa
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 350
Age : 29
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-08, 20:46

As'salemaleykoum wa rahmetoullah wa barakatou
Ce qu'on peut se demander c'est "combien de temps, où du moin, jusq'à quand faire cette prière de consultation"? Est-ce jusqu'à ce qu'on ressente au plus profond de nous même que c'est un bien ou non, ou bien faut-il continuer jusqu'à l'acheminement de notre affaire???
As'salemaleykoum wa rahmetoullah wa barakatou


{ Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? }
[ Sourate 45 - Verset 23 ]
Revenir en haut Aller en bas
selim
1 Grade
1 Grade
avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 33
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-16, 08:06

Erreurs relatives à la prière de consultation
Shaykh Mash-hûr Hasan Âl-Salmân

1) Parmi les erreurs répandues dans la prière de la consultation (Al-istikhârah) : croire que son efficacité est réservée seulement si certaine personne s'en acquittent, et qu'il faut absolument voir un rêve. Cela est exagération et obstination qu'Allah n'a aucunement commandé et que la Tradition Prophétique n'a pas enseigné.

Cette croyance est issue de l'exagération de certains, qu'il ne convient pas au musulman de commettre. Cette exagération a mené à l'abandon d'une des importantes Sunna du Prophète (salallahu’ alayhi wasalam). Ils se sont ainsi privés du mérite et des bienfaits de cette Sunna, et de respirer son bon air.

2) Frère, après la consultation, fais donc ce à quoi ton coeur s'apaise, et méfie-toi d'agir en fonction d'une passion vers laquelle tu penchais avant d’accomplir la consultation. Si tel est le cas, il faudra d'emblée délaisser ce choix : sinon tu ne seras pas celui qui consulte Allah, mais celui qui consulte ses passions.

Beaucoup de gens ignorent la prière de la consultation, telle qu'elle est légiférée et à laquelle nous sommes conviés, et l'ont délaissé. Mais ils ont commis à son sujet de nombreuses innovations à propos desquelles rien n'est rapporté, ni du Livre, ni de la Sunna, ni des Pieux Prédécesseurs. Ils se sont tenus à appliquer ces innovations, accolées à la religion, et si un homme doué de raison se tenant à la Voie Prophétique, devait leur reprocher ces pratiques : ils le frapperaient d'une langue de fer, considéreraient qu'il porte atteinte à la religion, et le compteraient parmi les extrémistes, les durs et les obstinés, comme ils le prétendent... Il n'y a de puissance et de force qu'en Allah !

Parmi les méthodes de consultation inventées :

3) Nous avons déjà vu le fait de croire en la nécessité de voir en rêve ce que la personne a l'intention d'entreprendre, ou de voir une couleur verte ou blanche si ce qu'il vise est un bien, et du rouge ou du noir si il n'y a aucun bien a cela.

4) Consulter la [sabhah] (ou le chapelet) par soi-même ou par un autre, en murmurant au chapelet sa demande et prenant dans sa main une partie de ses grains, puis les compter : si le nombre est impair il abandonne le projet, mais si il est pair, il s'y engagera persuadé que c'est là un bien.

Quelle différence y a-t-il entre cette pratique et celle qui avait cours à l'époque antéislamique et qui consistait à regarder dans quelle direction allait s'élancer l'oiseau (Tiyarah) et qui est interdite.

5) La consultation du verre : Cette consultation se fait habituellement par autre que la personne concernée (homme ou femme). On propose à cette personne un verre de café, et après l'avoir bu, il le versera. Après un court instant, celui qui a bu présente le verre à qui va lire dans les différentes formes et dessins formés par les résidus de café, comme pour tout résidus restés au fond d'un verre (si on le verse). Cette personne va donc lire dans ces dépôts de café et s'imaginer ce qu'il veut, raconter à son visiteur un tas d'histoire, puis le laisser partir de chez-lui des histoires farfelues plein la tête !

6) Consulter le voyant : Cela consiste à déposer un verre remplie d'eau dans la main d'une personne, dans sa paume des traits qui se croisent sont tracés. La séance a lieu un jour précis de la semaine. Puis dans un langage incompréhensible, le voyant va murmurer des paroles, mais en réalité il appel des démons afin qu'ils lui révèlent qui est le coupable (ou le voleur).

7) Consulter le sable : Le voyant va tracer des traits croisés dans le sable, puis faire des calculs à partir de ces traçages d'une façon que seuls les sorciers connaissent. De là, il va tirer le signe du zodiaque de son visiteur. Puis, d'après un livre apporté pour l'occasion, le voyant va prétendre raconter la vie passée et future de celui qui est venu le consulter, et racontera toujours la même chose pour les gens de mêmes signe…

8) Consultation de la paume : Peu de changements avec ce que nous avons déjà vu : le voyant, grâce à sa grande expérience et utilisant selon lui les traits de la paume, va prédire l'avenir de son visiteur.

9) Consultation du Coran : La personne va ouvrir le Coran au hasard, et si il tombe sur un verset énonçant la miséricorde, il entreprendra son affaire. Mais dans le cas contraire, il abandonnera son projet.

10) Se rendre chez certains cheikhs et autres gens pieux ! Afin de les consulter pour la personne. Toutes ces formes de consultations sont du domaine de l'innovation, et conduisent celui qui les pratique à l’échec et la perte car il est, en vérité, coupé de Celui Qui a crée et agencé harmonieusement, Qui a déterminé et guidé.

11) Aller haut delà des caractères légaux de la consultation : Comme ajouter quelque chose à la prière, ou à l'invocation rapportée dans les hadiths, ou croire que sa légalité tient à une condition injustifiée par les textes. Comme dire, par exemple : « la consultation concerne seulement les choses sur lesquelles on hésite, ou les choses tolérées, ou ne pas faire l'invocation après la prière mais dans la prosternation, ou réserver une lecture bien précise du Coran dans les deux Rak'ah, en croyant que ceci est du domaine de la Sunna ou des actes tolérées ».

Une des erreurs les plus gaves est de dire : « nous avons accompli la prière de consultation, mais n'en avons rien tiré », ou d'autre expressions qui révèlent une non soumission au Commandement d'Allah Le Tout-Puissant. Qu'Allah Fasse miséricorde à Ibn Al-Qayim, qui dit dans Al-Fawâid ( p.174) :

« Ainsi est le père compatissant à l'égard de son enfant. Sachant ce qui est un bien pour lui, s'il voit qu'il lui est préférable d'extraire un sang impur, il pratiquera une incision, sectionnera la veine, lui faisant goûter une dure souffrance. Et s'il voit qu'il faut qu'il faut pour le guérir, l'amputer d'un de ses membres, il le fera : par compassion pour lui et par amour. Et si il voit, que s'abstenir de lui donner de l'argent va de son intérêt, il ne lui donnera rien et ne lui fera pas de largesse, s'il sait que ces dons seront la cause de sa perversion et de sa perdition. Tout comme il le privera de ses désirs, pour le protéger, dans son intérêt, non pas par avarice.

De là, Le Plus Sage des sages, Le plus Miséricordieux des miséricordieux, Le Plus Savant des savants, est encore Plus Miséricordieux envers ses serviteurs qu'ils ne le sont avec eux-mêmes, plus que leurs mères, leurs pères : s'Il a fait descendre sur eux ce qu'ils détestent, leur intérêt s'y trouvait alors, il n'était pas meilleur pour eux que cela ne leur arrivent pas. Allah fit cela veillant sur eux, préservant leur bien, par bienveillance envers eux. Et s'Il leur avait donné la possibilité de choisir pour eux-mêmes, ils auraient été incapables d'accomplir, ni de savoir, ni de décider, ni de faire, ce qui leur est meilleur. Mais Allah Le Très-Haut, est Celui a qui revient la direction de leur affaires, au vu de ce qu'impose Sa Connaissance, Sa Sagesse et Sa Miséricorde, que cela leur plaise ou non.

Ceux qui croient avec certitude en ses Noms et Attributs le savent bien, ils ne l'accusent de rien dans ses décisions, mais cela échappe à ceux qui ne Le connaissent pas, ignorants de Ses Noms et Attributs. Ceux-là ont alors contesté son commandement, ont dénigré Sa Sagesse sans pouvoir abroger sa décision, et se sont opposés à Son Commandement par leur mauvaise logique, leurs opinions caducs, par leur injuste administration. Il n'ont ni connu leur Seigneur, ni parvenu a obtenir leurs intérêts. Seul Allah mène à la réussite. C'est en conjuguant ce savoir, que le serviteur connaîtra la quiétude sur terre avant l'au-delà, dans un jardin dont le bien-être ne ressemble qu'au bien-être du jardin du Paradis, et ainsi il sera satisfait de son Seigneur : la satisfaction est le jardin de la terre et le lieux paisible de ceux qui savent. Le fidèle sera alors une personne sereine face aux évènements prédestinés qui le touchent, car ils symboliseront ce qu'Allah a choisi pour lui, et représenteront son entière approbation envers Ses sentences religieuses. Tel est l'agrément d'Allah comme Seigneur, de l'Islam comme religion, et de Muhammad comme Envoyé (salallahu’ alayhi wasalam). N'a pas goûté à la saveur de la foi, qui n'en n'a pas eu l'expérience ».

Source :
Al-Muhkam Al-Matîn
Traduction : Dar Al-Muslim
Revenir en haut Aller en bas
Aarifa
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 350
Age : 29
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-16, 20:59

As'salemaleykoum wa rahmetoullah wa barakatou

Masha'Allah, barak'Allahoufik akhi, cependant, je n'ai toujours pas la reponse à ma question précedente :s
lol Kheyr insha'Allah, en tout cas, très bon rappel, avec beaucoup d'innovations que je ne connaissais pas, notament avec les chapelets.
Kheyr insha'Allah
As'salemaleykoum wa rahmetoullah wa barakatou


{ Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? }
[ Sourate 45 - Verset 23 ]
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2450
Age : 53
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-16, 21:41

Combien de fois faut-il entreprendre la consultation ?

Il n’y a aucun inconvénient à répéter la consultation si l’intéressé n’est pas rassuré. L’érudit al-Moubarakfouri dit dans son commentaire sur at-Tirmidhi : " Est-il recommandé de répéter la prière et l’invocation pour la même affaire si l’intéresse ne découvre rien de rassurant qui lui permette de savoir s’il faut ou pas entreprendre ? " Al-Iraqi dit : il paraît que c’est recommandable » voir Touhfatou al-Ahtwadhi, 2/593.

Il n’existe aucun délai déterminé pour effectuer la prière de consultation et il est permis de répéter la prière plusieurs fois. Aucun nombre n’est fixé, et le prieur peut faire des invocations avant et après le clôture de la prière .

La réponse est-elle indiquée en rêve exclusivement ?


Parmi les fausses croyances entretenus par la masse figure celle qui veut qu’on se livre au sommeil immédiatement après la consultation et que l’on considère les bonnes choses vues en rêve comme un bon augure qui signifie que l’entreprise est bonne et qu’il peut s’y engager, et que l’on juge qu’en l’absence d’un rêve on doit s'abstenir. Ce n’est point un indice valable comme nous le savons.

Quand on a accompli la consultation comme la religion la recommande, on s’engage dans l’affaire sans attendre un rêve ou un autre signe. D’aucuns croient que si l’on s’endort immédiatement après la consultation, on doit en voir le résultat en rêve. Cette croyance est fausse car parfois on ne voit rien du tout en rêve. C’est pourquoi le musulman doit se contenter de ce que la Charia lui enseigne et se conformer aux exigences de la sagesse. Il peut aussi consulter les hommes sûrs et raisonnables et réfléchir à ses affaires et examiner ce qui lui paraît le plus convenable. Une fois qu’il s'apprête à prendre une décision ou penche vers une action, il entreprend alors la consultation religieuse puis exécute sa décision tout en étant certain qu’Allah l’assistera à faire le bon choix.

L’analyse que nous venons de faire ne signifie pas que le sentiment de soulagement qui envahit l’intéressé ( après la consultation ne fait pas partie des bons ) signes. Elle signifie qu’il ne faut pas en faire l’unique signe décisif sur la bonté de l’entreprise. L’homme procède souvent à la consultation à propos d’une affaire qu’il aime et pour laquelle il est bien disposé dès le départ.

A propos du sentiment de soulagement, Cheikh Ibn Taymiya dit : « Une fois Allah consulté, on doit penser que le choix d’Allah réside en ce à quoi on se sent à l’aise et le trouve facile . » Madjmou’ al-fatawa , 10/539. Aussi existe t-il une différence (énorme ) entre celui qui fait du soulagement l’unique signe et celui qui en fait un signe parmi d’autres. Wa lahou A'alam - Et Allah le sait mieux.

Cheikh Mouhamed Saleh el Mounajeed



Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2450
Age : 53
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-21, 15:32

Combien de fois faut-il entreprendre la consultation ?
Il n’y a aucun inconvénient à répéter la consultation si l’intéressé n’est pas rassuré. L’érudit Al-Moubarakfouri (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit dans son commentaire sur Tirmidhi :

« Est-il recommandé de répéter la prière et l’invocation pour la même affaire si l’intéressé ne découvre rien de rassurant qui lui permette de savoir s’il faut ou pas entreprendre ?

Al-Iraqi dit : il paraît que c’est recommandable ».
(voir Touhfatou al-Ahtwadhi, 2/593)

Ses propos :

« Puis il passe à ce en quoi il se trouve à l’aise » cités par certains sont mentionnés dans un hadith du Prophète bénédiction et salut soient sur lui) rapporté par Ibn as-Sunni.

On y dit encore :


« Quand tu t’apprêtes à entreprendre une affaire, consulte ton Maître sept fois puis examine ce qui précède à ton cœur. En effet, il renferme tout le bien ».

An-Nawawi dit (de ce hadith) :

« Sa chaîne est étrange et elle comporte des individus que je ne connais pas ».
(Al-adhkar , p.132)

Al-Hafiz Ibn Hadjar dit :

« La chaîne comporte un rapporteur connu pour sa très grande faiblesse . Il s’agit d’Ibrahim Ibn al-Bara. Par conséquent, le hadith est très faible ». (Al-Foutouhat ar-rabbaniyya, 3/357)

Ce qui est exact, c’est que la facilitation de l’affaire par Allah le Puissant et Majestueux, après l’avoir décrétée et exaucé l’invocation, constitue un bon augure qui pousse à entreprendre l’action. En revanche, l’existence d’obstacles et l’absence d’une facilitation de l’affaire indiquent qu’Allah le Très Haut veut détourner son serviteur de l’affaire projetée.

Cette idée parait évident pour qui médite sur le hadith de Djabir à propos de la consultation, notamment les propos du Prophète ( bénédiction et salut soient sur lui) :

« Allahoumma inni astakhirouka bi ilmika wa astaqdirouka bi qudratika wa as’alouka min fadhlika fa innaka taqdirou wa la aqdirou wa t’alamou wa la a’lamou wa anta allamoul ghouyoub Allahoumma in kounta ta’lamou hadha al-amra ( thoumma toussammihi bi aynihi) khayran li fi adjili amri wa àdjilihi (qala) aw fi dini wa ma’ashi wa aqibata amri faqdourhou li wa yassirhou li thoumma barik li fihi. Allahoumma in kounta t’alamou annhou shanroun li fi dini wa m’ashi wa aqibata amni ( aw qala) fi ‘adjili amri wa adjilihi fasrifni anhou ( wasrifhou anni) waqdour li al khayra haythou kana thoumma radhini bihi ».
Al-hafiz Ibn Hadjar dit :

[size=12]« Al-Hafiz Zayn ad-dine al-Iraqi a dit :

On engage l’action après la consultation et ce que l’on entreprendra comportera du bien, quel qu’il soit. Cet avis est corroboré par cette phrase qui se trouve à la fin de certaines versions du hadith d’Ibn Massoud : « Puis qu’il se décide ».


Il n’existe aucun délai déterminé pour effectuer la prière de consultation et il est permis de répéter la prière plusieurs fois. Aucun nombre n’est fixé, et le prieur peut faire des invocations avant et après le clôture de la prière.

- La réponse est-elle indiquée en rêve exclusivement ?
Parmi les fausses croyances entretenus par la masse, figure celle qui veut qu’on se livre au sommeil immédiatement après la consultation et que l’on considère les bonnes choses vues en rêve comme un bon augure qui signifie que l’entreprise est bonne et qu’il peut s’y engager, et que l’on juge qu’en l’absence d’un rêve on doit s’abstenir. Ce n’est point un indice valable comme nous le savons.

L’analyse que nous venons de faire ne signifie pas que le sentiment de soulagement qui envahit l’intéressé (après la consultation) ne fait pas partie des (bons) signes. Elle signifie qu’il ne faut pas en faire l’unique signe décisif sur la bonté de l’entreprise. L’homme procède souvent à la consultation à propos d’une affaire qu’il aime et pour laquelle il est bien disposé dès le départ.

A propos du sentiment de soulagement, Cheikh al Islam ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit :


« Une fois Allah consulté, on doit penser que le choix d’Allah réside en ce à quoi on se sent à l’aise et le trouve facile ». (Madjmou’ al-fatawa, 10/539)

Aussi existe-t-il une différence (énorme) entre celui qui fait du soulagement l’unique signe et celui qui en fait un signe parmi d’autres.

C’est pourquoi le musulman doit se contenter de ce que la Charia lui enseigne et se conformer aux exigences de la sagesse. Il peut aussi consulter les hommes sûrs et raisonnables et réfléchir à ses affaires et examiner ce qui lui paraît le plus convenable. Une fois qu’il s’apprête à prendre une décision ou penche vers une action, il entreprend alors la consultation religieuse puis exécute sa décision tout en étant certain qu’Allah l’assistera à faire le bon
choix.

- La prière de consultation peut être faite pour n’importe quel projet ?
Il n’y a pas de consultation à propos des actions obligatoires qui nous sont imposées par Allah. Il en est de même de l’abandon des interdits. Car il serait insensé de consulter sur l’opportunité de ce qu’on ne pas ne pas
faire.

La consultation porte sur les choses licites pour savoir s’il vaut mieux les entreprendre ou pas. Elle peut également s’appliquer au recommandable qui intéresse des objets multiples, et elle vise alors à connaître ce à quoi il faut donner la priorité. C’est comme s’il s’agit de choisir une ville pour aller y étudier ou un maître pour s’instruire auprès de lui ou une assemblée savante pour y assister. La consultation sert dans ce cas à connaître le meilleur. Il en est de même si on veut se marier avec une femme déterminée ou effectuer un pèlerinage surérogatoire cette année ou l’année suivante.

En somme, toute affaire pouvant susciter une réticence est concernée par ses propos :
« il nous apprenait à consulter au sujet de toutes les affaires ».

Allah est Le plus Savant.[/size]


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
Fyriel
1 Grade
1 Grade
avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 40
Localisation : Rhône Alpes
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-24, 18:48

Salam'alikom,


Merci pour toutes explications.
J'ai une question sur la mise en pratique de la prière de consultation pour entreprendre une relation avec une personne pour but d'une union.
Si les deux personnes ont fait tout le long de leur relation (phase de connaissance) la salat Istikhara et que l'un est pret à s'engager et que l'autre ne ressente pas la même chose....???

BarakaAllah fikom.
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-25, 23:07

Salam aleykoum,

La prière de consultation,comme l’a défini Ibn Al Qayam,est le fait qu'une personne confie totalement son sort à Allah à propos d'un sujet qui la préoccupe et qu'elle se satisfasse du choix de Son Seigneur pour elle et ceci ne concerne que la personne elle-même.

Le Prophète (saws) a dit : "Si un prétendant au mariage dont vous êtes satisfait de sa religion et de son comportement se présente à vous,mariez-le.Sinon il y aura discorde sur terre et grand désordre".(Rapporté par At-Tirmidhi et Ibn Maja).



"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
Naouel
2 Grades
2 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 345
Age : 33
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-26, 16:08

Salam Aleykoum,

J'ai une question concernant Salat Isthikara.

Est il faisable de noter le texte sur une feuille et de la poser pres de soi pour la lire pendant la salat ?

Wa Aleykoum Salam.
Revenir en haut Aller en bas
Abdallah
3 Grades
3 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 406
Age : 44
Localisation : paris
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-27, 09:51

salam aleykoum, l'invocation se dit après la salat
Revenir en haut Aller en bas
Naouel
2 Grades
2 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 345
Age : 33
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-27, 16:08

Salam Aleyloum,

Oui j'avais bien saisis que l'invocation se dit aprés la salat, je me suis mal exprimée.

Donc aprés la Salat, puis je lire mon invocation au lieu de la réciter par coeur ?

Wa aleykoum salam.
Revenir en haut Aller en bas
Abdallah
3 Grades
3 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 406
Age : 44
Localisation : paris
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2007-06-28, 10:16

salam aleykoum, il n'y a pas d'obligation à la réciter par coeur.
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 39
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2008-01-24, 10:30


l invocation se dit aprés les salutations?


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....


Dernière édition par le 2008-01-24, 10:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 39
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2008-01-24, 10:30

genna57 a écrit:

l invocation se dit aprés les salutations?


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
Abdallah
3 Grades
3 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 406
Age : 44
Localisation : paris
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2008-01-24, 11:29

wa aleykoum, oui après le salam
Revenir en haut Aller en bas
oum adam
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 43
Localisation : saint ouen
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: comment faire la priére de consultation   2008-02-23, 21:26

pouvez vous m'indiquer comment faire la priére de consultation et l'écrire en phonétique pour que je puisse l'apprendre et la faire :13: :14:
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 39
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2008-02-24, 11:10

alaykoum salam
l invocation en phonetique a été posté au debut du message outhy.
mais je la poste a nouveau.

Le Hadith :




Djabir Ibn Abd Allah as-Sulami ( qu‘Allah soit satisfait de lui) :

« Le Messager d’Allah (paix et bénédictions sur lui) apprenait à ses compagnons à consulter Allah en toute affaire comme il leur apprenait une sourate du Coran ; il dit :

« Quand l’un de vous projette une affaire, qu’il accomplisse deux rak’a surérogatoires puis qu’il dise :

En arabe :

اللهم إني أستخيرك بعلمك وأستعينك بقدرتك وأسألك من فضلك العظيم فإنك تقدر ولا أقدر وتعلم ولا أعلم وأنت علام الغيوب اللهم إن كنت تعلم أن هذا الأمر خير لي في ديني ومعاشي وعاقبة أمري ‏ ‏أو قال في عاجل أمري وآجله ‏ ‏فاقدره لي ويسره لي ثم بارك لي فيه وإن كنت تعلم أن هذا الأمر شر لي في ديني ومعاشي وعاقبة أمري ‏ ‏أو قال في عاجل أمري وآجله ‏ ‏فاصرفه عني واصرفني عنه واقدر لي الخير حيث كان ثم أرضني به قال ويسمي حاجته

En phonétique:

« Allahoumma inni astakhirouka bi ilmika wa astaqdirouka bi qudratika wa as’alouka min fadhlika l-'Adhum fa innaka taqdirou wa la aqdirou wa t’alamou wa la a’lamou wa anta 'allamoul ghouyoub Allahoumma in kounta ta’lamou hadha al-amra ( Il nomme ici cette affaire) khayran li fi dini wa ma’ashi wa aqibata amri ( Ou bien on dit : Fi 'adjili amri wa àdjilihi) faqdourhou li wa yassirhou li thoumma barik li fihi.

Wa in kounta ta’alamou ana hadha l-amr sharou li fi dini wa ma’ashi wa aqibata amri ( ou on dit : fi ‘adjili amri wa adjilihi ) fasrifhou 'anni wa fasrifni anhou waqdour li al khayra haythou kana thoumma radhini bihi ».

[Ce Hadith à plusieurs versions. Rapporté Boukhari, Ahamad, Tirmidhi, An-nassaî, Abu Dawoud, Ibn Majah et authentifié par Cheikh Al-Albani]

Traduction en français:

« Seigneur Allah, je viens prendre conseil auprès de Ta science et prendre force dans Ta force. Je viens Te demander de Ta générosité infinie. Car Tu es capable et je suis incapable, Tu sais et je ne sais pas et c’est Toi le Grand Connaisseur des mondes inconnus. Seigneur Allah, si Tu sais que cette affaire ( il nomme içi cette affaire ) est pour moi une source de bien pour ma religion, pour ma vie ici-bas et pour ma destinée future (ou il dit : pour mon présent et pour mon futur), destine-la moi, facilite-moi sa réalisation et bénis-la moi.

Et si Tu sais que cette affaire est pour moi une source de mal pour ma religion, pour ma vie d’ici-bas et pour ma destinée future (ou il dit : pour mon présent et pour mon futur), détourne-là de moi et détourne-moi d’elle. Prédestine-moi le bien où il se trouve et inspire moi en la satisfaction. »



Il n' y a pas de Hadith qui vient trés clairement determiné le moment de l'invocation donc les savants ont divergés concernant cette question :

-Un groupe de savants affirme par exemple que l'on pronnonce l'invocation pendant la prière c'est à dire avant la salutation, c'est notament l'avis de Cheikh Yahya An-najmi, lui dit que l'invocation doit être pronnoncer aprés la récitation du Tachahoud et des salutations sur le prophète, avant le salam. [ Fath Rab l-Wadoud Fi Fatwa Wa Rassaîl wa Roudoud De Cheikh Najmi Tome 1 p 228]

-D'autres savants affirment que l'on doit la pronnoncer aprés la prière. C'est notament l'avis de Cheikh Ibn Baz ainsi que de Lajna Da-Ima:


" Ce qui est legiferé pour le musulman, c'est que quand il prie la salat de consultation qu'il [procède] à l'invocation après la salutation final, [la preuve réside notament dans] la parole du prophète " Quand l’un de vous projette une affaire, qu’il accomplisse deux rak’a surérogatoires puis qu’il dise " . Ceci indiquent que l’invocation est à réciter après la salutation final [cad aprés la prière]. Il est preferable que [la personne] leve ses deux mains [lors de l'invocation], car les lever fait partie des causes de l'exaucement des invocations.

المشروع للمسلم إذا صلى صلاة الاستخارة ، أن يدعو بعد السلام منها لقوله صلى الله عليه وسلم : إذا هم أحدكم بالأمر فليركع ركعتين من غير الفريضة ثم ليقل اللهم إني أستخيرك بعلمك الحديث . وهذا يدل على أن الدعاء يكون بعد السلام من الصلاة ، والأفضل أن يرفع يديه لأن رفعهما من أسباب استجابة الدعاء


wa salam


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
oum adam
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 43
Localisation : saint ouen
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2008-02-24, 19:37

barakallah awfik
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 39
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2008-02-24, 20:43

wa fik barak ALLAH

wa salam


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
issaq
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 44
Localisation : france
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   2008-02-28, 18:29

salam je suis nouveau il va falloir me guider inchallah
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La prière de Consultation (Istikhara)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La prière de Consultation (Istikhara)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La prière de Consultation (Istikhara)
» La prière de consultation
» Salam alaykoum prière de consultation
» La prière de l'Istikhara
» La Prière de Consultation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Invocations / Douaa :: les invocations / douaa-
Sauter vers: