Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

  le djihad ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sister B
9 Grades
9 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 10443
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: le djihad ?   2013-03-14, 21:38

salam aylikoum,


Quand devient-il légal et contre qui ?

En analysant le premier verset autorisant la lutte défensive :

"Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) - parce que vraiment ils sont lésés; et Allah est certes Capable de les secourir -ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, - contre toute justice, simplement parce qu'ils disaient : «Allah est notre Seigneur». - Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d'Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément Fort et Puissant, ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la Salat, acquittent la Zakat, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l'issue finale de toute chose appartient à Allah. "
Sourate Al-Hajj 22, 39-41

On se rend compte que l'autorisation de lutter est motivée par trois choses :

- L'injustice que représente l'agression dont les musulmans ont été les victimes et leur expropriation à contre droit, et seulement pour avoir dit : "Notre Seigneur est Dieu".

- N'était-ce la permission que Dieu a donnée aux hommes de se défendre, la totalité des sanctuaires où l'on rappelle le nom de Dieu seraient détruits en raison de l'iniquité des mécréants, lesquels ne croient pas en Dieu et au Jour dernier.

- Le secours que Dieu nous apporte, la capacité qu'Il nous donne sur la Terre et le pouvoir qu'Il nous octroie n'a d'autre but que l'accomplissement de la prière, l'acquittement de l'aumône légale, la prescription du convenable et la proscription du blâmable. [10]


En effet,

Si la paix est de règle et la guerre, une exception, alors on dira que la guerre n'est légitime au regard de l'Islam que dans deux cas :

- Dans le cas où les musulmans doivent défendre leur personne, leur honneur, leurs biens ou leur nation. Dieu dit : {Combattez sur le chemin de Dieu ceux qui vous combattent, sans pour autant commettre d'agression : Dieu déteste les agresseurs.} S.2, V.190 Abû Dâwûd, at-Tirmidhî et an-Nasâ'î rapportèrent d'après Sa'îd Ibn Zayd, que le Prophète (sws) a dit : "Qui est tué pour son bien, est mort en martyr ; qui est tué pour sa personne, est mort en martyr ; qui est tué pour sa religion, est mort en martyr ; qui est mort pour sa famille, est mort en martyr." Dieu dit : {Il ferait beau voir que nous ne combattions pas sur le chemin de Dieu, après avoir été exilés de nos demeures et de nos fils !} S.2, V.246

- Dans le cas où les musulmans doivent défendre la prédication islamique contre ceux qui veulent l'étouffer, soit en malmenant ceux qui y adhèrent, soit en empêchant ceux qui désirent se convertir de pouvoir le faire, soit en interdisant aux prédicateurs musulmans de transmettre le message divin.
Témoignent de cela les preuves suivante : Dieu dit : {Combattez sur le chemin de Dieu ceux qui vous combattent, mais ne commettez pas d'agression : Dieu déteste les agresseurs. Tuez-les où vous les aurez accrochés. Evincez-les d'où ils vous ont évincés. Car le trouble est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas auprès du Sanctuaire consacré, à moins qu'ils ne vous le disputent par un combat. S'ils le faisaient, alors combattez-les pareillement. - Telle soit la récompense des mécréants. Cependant, s'ils en finissaient, alors Dieu est Tout pardon, Miséricordieux. Ainsi combattez-les jusqu'à ce que qu'il n'y ait plus de trouble, et que la religion soit rendue à Dieu. - Cependant s'ils en finissaient, alors plus d'offensive, sinon contre des iniques} S.2, V190-193. Ces versets comprennent les points suivants :

L'ordre de combattre ceux qui font montre d'agression, afin qu'ils en finissent. En effet, combattre pour défendre sa personne est légitime au regard de toutes les lois et toutes les doctrines. Ceci ressort clairement de cette parole divine : {Combattez que le chemin de Dieu ceux qui vous combattent.}

L'interdiction de combattre ceux qui ne font pas montre d'agression, car Dieu interdit l'agression, la démesure et l'injustice : {Ne commettez pas d'agression, Dieu déteste les agresseurs.} Si l'interdiction de commettre l'agression est motivée par le fait que Dieu n'aime pas les agresseurs, ceci prouve que cette interdiction est péremptoire (muhkam) et non susceptible d'abrogation, car commettre une agression est une injustice et Dieu déteste les injustes.

Le but de cette guerre légale est d'empêcher que les croyants et les croyantes subissent le trouble, qu'on leur cause préjudice, et de les laisser libres de pratiquer leur religion. Dieu dit : {Qu'avez-vous à vous abstenir de combattre sur le chemin de Dieu, quand il est tant d'opprimés d'entre les hommes et les femmes et les enfants à dire : "Notre Seigneur, fais-nous sortir de cette ville aux habitants iniques. Commets-nous de Ton sein un protecteur. Commets-nous de Ton sein un secourant !} S. 4 , V.75. Ce verset comprend deux motifs de combattre :

- combattre pour la cause de Dieu, but que se fixe la religion afin de faire cesser le trouble et que la religion soit rendue à Dieu ;

- et combattre pour la cause des opprimés, ces convertis de La Mecque qui n'avaient pas pu rejoindre le Prophète (sws) à Médine, et qui, malmenés par les Qurayshites, demandaient du secours. Or, ces opprimés ne sauraient faire l'économie d'une protection contre le mal des injustes, ni d'une protection qui leur permette de professer la doctrine qu'ils veulent.

Dieu dit : {S'ils se tiennent à l'écart de vous, sans vous combattre, et vous lancent la paix, Dieu ne vous laisse plus contre eux de chemin} S. 4, V. 90. Ainsi, ceux qui n'ont pas combattu leur peuple, n'ont pas combattu les musulmans et se sont tenus à l'écart des belligérants par désir réel de paix, ceux-là, Dieu ne confère aux musulmans aucun droit de les combattre. Dieu dit : {S'ils penchent pour la paix, penches-y toi-même, sans cesser de faire confiance à Dieu, qui est l'Entendant, le Connaissant. S'ils veulent te duper, qu'il te suffise de Dieu} S. 8, V. 61-62. Dans ce verset, on trouve l'injonction de pencher pour la paix quand l'ennemi penche pour elle, même s'ils ne font cela que par ruse. [11]



 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 10443
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: le djihad ?   2013-03-14, 21:39

salam-alikum1

Quelles sont les règles à respecter en matière de guerre ?

La jurisprudence islamique est claire quant aux règles à respecter en matière de guerre, et en cela elle a devancé les Conventions de Genève de plusieurs siècles. En effet,

Si l'Islam tolère la guerre comme un mal nécessaire, il lui fixe toutefois des limites précises. Ainsi n'est-il permis de tuer que les ennemis qui participent au combat ; quant à ceux qui n'y prennent pas part, il n'est nullement permis de s'en prendre à eux. De même, l'Islam défend de tuer les femmes, les enfants, les malades, les vieillards, les moines, les salariés employés comme serviteurs. Il interdit de mutiler les corps des ennemis, de tuer les animaux, d'altérer les champs, l'eau, les puits et de détruire les maisons. Il interdit d'achever les blessés, de poursuivre les fuyards. Car, la guerre étant comme une opération chirurgicale, il convient de ne traiter que les parties touchées par le mal.
A ce titre, Sulaymân Ibn Abî Burayda rapporte d'après son père : "Lorsque l'Envoyé de Dieu (sws) désignait un émir à la tête d'un corps d'armée ou d'un corps expéditionnaire, il l'exhortait de se prémunir de Dieu et de faire le biens aux musulmans qu'il emmenait. Puis il disait :"Combattez, mais ne prélevez pas une part du butin, ne violez pas un pacte, ne mutilez pas les corps des ennemis, ne tuez pas les enfants." [13]

Toutes ces prédispositions sont, bien entendu, tirées de la vie du Prophète (sws). Quoi de plus probant que de citer les recommandations de ce dernier à son armée lorsqu'il partait en guerre ? A ce titre, la tradition islamique est abondante :

Ibn 'Omar a rapporte que l'Envoyé de Dieu (sws) a vu au cours de l'une de ses expéditions une femme tuée ; il désapprouva cela et défendit par la suite de mettre à mort les femmes et les enfants. [14]

On rapporta à Mâlik que 'Omar Ibn 'Abdul-'Aziz (le plus célèbre des califes ommeyades) écrivit à l'un de ses préfets : "On nous rapporta que quand l'Envoyé de Dieu (sws) envoyait une troupe d'hommes, il leur disait : "Faites l'expédition au nom de Dieu et luttez dans la voie de Dieu. Vous abattrez ceux qui ne croient pas en Dieu ; ne fraudez pas, ne trahissez pas, ne défigurez pas vos victimes et ne tuez pas les enfants." A transmettre cela à ton armée et à tes troupes s'il plait à Dieu. Que la paix soit sur toi." [15]

Dans les recommandations que l'Envoyé de Dieu faisaient à ses lieutenants, nous pouvons citer les traditions suivantes :

Lorsque l'Envoyé de Dieu (sws) voulut nous envoyer au Yémen, Mu'âdh et moi, il nous dit : "Facilitez et n'entravez pas ; annoncez la bonne nouvelle et n'inspirez pas de l'antipathie, agissez dans un but de conciliation et non dans un but de division." [16]

Lorsque l'Envoyé de Dieu (sws) envoyait un de ses Compagnons régler une affaire, il lui disait : "Annoncez la bonne nouvelle, n'inspirez pas de l'antipathie ; facilitez et n'entravez pas." [17]

On rapporte rapporte que le Prophète (sws) a dit : "Allez au nom de Dieu, par Dieu, et selon la religion de l'Envoyé de Dieu ! Ne tuez ni les vieillards ni les enfants ni les femmes. Ne prélevez pas une part du butin, mais rassemblez-le, Améliorez, agissez avec bonté: Dieu aime ceux qui agissent avec bonté." [18]

De même que les Califes qui ont succédé au Prophète (sws) ont adopté les mêmes recommandations. Leur présence près du Prophète (sws) a largement influencé leurs actions en tant que Calife des musulmans. A ce titre, on peut clairement voir l'influence des enseignements du Messager de Dieu (sws) sur son premier successeur Abû Bakr As-Siddîq.

En effet, l'Imâm Mâlik rapporte dans son "al-Muwatta" que lorsqu'Abû Bakr As-Siddîq fut investit du Califat, il donna à Yahya Ibn Sa'îd 10 prescriptions lorsqu'il l'envoya en Syrie, lesquelles étaient : "De ne tuer ni femme, ni enfant, ni vieillard, de ne pas couper un arbre fruitier, ni détruire ce qui est construit, de n'égorger ni mouton ni chameau, sauf s'ils sont à manger ; de ne pas mettre au feu les abeilles et ne pas les disperser ; ne fraude pas et ne sois pas lâche." [19]


 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
 
le djihad ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Djihad, luttes spirituelles et guerrières . Véritable stratégie du militant et du militantisme
» Le Djihad est de 4 catégories
» Le Djihad dans la Bible ?
» Parmis les conditions du djihad
» "Le Djihad et la Mort" [Olivier Roy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Questions / Réponse-
Sauter vers: