Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 Palestine - Quartiers des Maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye) à Jérusalem

Aller en bas 
AuteurMessage
abdelrahman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1659
Age : 47
Localisation : roubaix
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Palestine - Quartiers des Maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye) à Jérusalem    2012-12-16, 16:08

حارة المغاربة في القدس

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.




Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

Gloire à celui qui fit voyager de nuit son serviteur de la mosquée sacrée à la mosquée la plus éloignée dont nous avons béni les alentours. Afin, de lui faire découvrir certains de nos signes ! Dieu est en vérité, l’Audient et le Clairvoyant.

Jérusalem est une ville d'origine, de caractère et d'identité arabe depuis l'aube de l'histoire. Elle est ensuite devenue arabo-islamique après qu’elle a été libérée par Omar Ibn al-Khattab en 637 après J.C. elle est remplie de symboles religieux pour les musulmans et les chrétiens. La mosquée al aqsa est le cœur battant de Jérusalem, elle est la première qiblas de l’islam, la deuxième mosquée bâtie sur terre et le troisième lieu saint de l’islam. C’est l’endroit où le prophète (saws) fut porté de nuit de la mosquée sacrée (la Mecque) à la mosquée al aqsa pendant son voyage nocturne.

Les anciens maqdisis (Jérusalémites) se souviennent encore. Avant 1967, caché à l'angle sud-est de la cité sainte, niché au sud-ouest de la mosquée al aqsa et au pied du mur des lamentations (le mur d’al-buraq), se trouvait un vaste quartier réservé à la communauté des « Maghrébins ». Si certains Palestiniens nient l'existence du « quartier juif» de Jérusalem-Est, ils se remémorent en revanche Harat-al-Maghariba : le quartier des Maghrébins.

La mosquée al-buraq est située sous la porte des maghrébins vers le nord parallèlement au mur al buraq de la mosquée al-aqsa. Elle est constituée d'une voûte par laquelle on peut descendre par un certain nombre de marches. Celle-ci descend du portique ouest dans les cours de la mosquée al-aqsa. Elle est connue par son nom parce qu’elle correspond à l'emplacement de l'anneau auquel le prophète Muhammad (saws) a attaché son buraq (un cheval de l'aile avec une tête humaine envoyé du ciel) dans la nuit du voyage nocturne et de l'ascension.

Pendant l’époque des croisades Jérusalem était occupée par les francs. Une brigade des pays du Nord de l’Afrique (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye) ayant répondu à l’appel de Salah Addin al-Ayyoubi, rejoignis son armée pour défendre et libérer Jérusalem de la main des croisés en 1187. Par amour pour la mosquée les volontaires maghrébins se sont installés le sud-ouest de la partie de la mosquée al aqsa.

En 1189 El-Malik el-Afdal fils aîné de Salah Addin al-Ayyoubi et roi de « Syrie du sud», leur légua le site adjacent à la mosquée al aqsa et le mur al-buraq comme une dotation religieuse, ou waqf. Il a été nommé le quartier des maghrébins et la porte a été rebaptisée la Porte des maghrébins. Pendant des centaines d'années le quartier s’est rempli de résidents qui menèrent une vie prospère, et construisirent de nombreuses propriétés islamiques ( waqf ).

Avant sa mort, Salah Addin al-Ayyubi avait confié la principauté de la Palestine et de la Syrie à son fils El-Malik el-Afdal. Il avait un grand intérêt pour Jérusalem ses objets et ses sites sacrés. Parmi les plus importants de ses actes pour Jérusalem a était de léguer le terrain sur lequel les maghrébins étaient habitués à vivre à côté de la Mosquée Al Aqsa, comme une fondation religieuse pour les hommes comme pour les femmes. Les propriétés du quartier des Maghrébins étaient enregistrées dans un acte de waqf qui déterminèrent ses frontières et ses termes .

Les habitants du quartier maghariba ont vécu très proches des affaires de la mosquée d'al aqsa. Leur quartier englobait l'ancien mur de Jérusalem au sud, et leur vie était éclatante de vitalité. Ils se réveillèrent tôt pour accomplir la prière de l'aube, dans la mosquée al aqsa. Leurs journées commencèrent de manière énergique avec l'organisation et la préoccupation de leur ménage d'où l'apparition de leurs maisons qui en témoigne.

En 1948 Jérusalem-ouest tomba sous l'occupation israélienne. Jérusalem-est, y compris la vieille ville et la mosquée al aqsa resta sous le contrôle de la souveraineté jordanienne jusqu'en 1967

Le 7 Juin 1967 , le troisième jour de l'agression israélienne, des véhicules blindés israélien et des chars avancèrent pour occuper la Vieille Ville de Jérusalem. Les engins militaires israéliens entrèrent par la porte al-asbat, les feux des obus tirèrent vers le minaret de la porte al-asbat, l'une des portes de Jérusalem-Est. L’armée prit alors d'assaut la Mosquée al aqsa et le mur al buraq.

Le 11 Juin 1967, quatre jours après la prise de Jérusalem, les craintes se précisèrent quand les autorités détruisirent au bulldozer le quartier maghrébin , une zone historique de la ville, en prévenant les habitants à peine trois heures à l’avance. Des mosquées, la madraseh afdaliyeh et 138 bâtiments historiques ainsi que de nombreuses propriétés du waqf islamique furent rayées de la carte sans autre forme de procès. Certains périrent sous les décombres de leurs maisons. Aussi, 125 familles composées d'un total d'environ 1000 personnes furent chassées. Les gens du quartier des maghrébins ont été chassés, certains d'entre eux logèrent dans des camps de réfugiés dans la ville de Jérusalem et d'autres ont été expulsés vers la Jordanie.

L'objectif était de créer une vaste esplanade devant le mur , pour permettre la réunion de centaines de fidèles juifs et la mise en valeur d’un haut lieu du judaïsme. Dans le même temps, l’occupation a conclu de corrompre le nom du mur al-buraq et elle a commencé à l'appeler à tort et faussement : mur des lamentations.

Le quartier des maghrébins a été détruit et rien de celui-ci a survécu à l'exception du Khânqâh Fakhriya (une maison religieuse islamique qui se compose de quatre salles dont une mosquée et une école). La plupart de ces bâtiments étaient situés dans le sud-ouest de la mosquée al aqsa à droite de la porte des maghrébins.

Voici la description que Moudjîr-ed-dyn : le Khânqâh Fakhriya, voisine de la mosquée des maghrébins où a lieu la prière des Màlékîtes, du côté de l'ouest. Elle est située en dedans du mur du masdjed. On y entre par l'intérieur de l'enceinte sacrée. Sa porte est auprès de celle qui s'ouvre sur le quartier des maghrébins. Elle fut constituée en waqf par Son Altesse (El Maqarr el 'âly) Fakhr-ed-dyn Abou Abd-Allah Mohammad ebn Fadl-Allah, Nader (inspecteur) des troupes de l'islamisme; copte d'origine, il se convertit et devint un bon musulman. Il institua un grand nombre de fondations pieuses, pratiqua les bonnes œuvres et répandit ses bienfaits sur les gens de science. C'était un personnage considérable et très respecté. Il mourut au milieu de radjab de l'année 732 (12 avril 1332), âgé de plus de soixante-dix ans.

Le 16 Juin 1969, le Khânqâh Fakhriya, fut complètement détruit par des bulldozers ne laissant rien d'intact à l'exception de trois chambres et d’une mosquée qui était dans les limites de la mosquée al aqsa.

Des équipes d’archéologues israéliens ont commencé la première étape des fouilles sous la mosquée al aqsa et dans ses environs proches. Les fouilles étaient concentrées sur l'axe du mur d’al-buraq. L'effort visait la localisation de découvertes archéologiques qui leur permettraient de fabriquer des points de repères historiques.

L'effacement des points de repères islamiques et arabes, l’octroi de nouveaux noms hébreux constituant une tentative de la part des israéliens à judaïser la ville.

Jérusalem-est et la Mosquée Al Aqsa étaient occupées, le quartier des maghrébins a été détruit et la place Al-Buraq est devenue un endroit de prière pour les Juifs. David Ben Gourion, le premier ministre du gouvernement israélien est venu pour parler une fois de plus sur son rêve illusoire indiquant « qu’Israël n'a aucune valeur sans Jérusalem, et Jérusalem n'a pas de valeur sans le temple ».

Après l'occupation de 1967, les forces israéliennes ont saisi le contrôle de la porte des maghrébins et confisqué ses clés, bien que les musulmans aient insisté sur le caractère islamique de la porte. L’occupation israélienne a fait de la porte un passage principal pour les touristes étrangers et des groupes extrémistes juifs, et la ferme complètement aux fidèles musulmans voulant se rendre à la mosquée al aqsa.

Voici la description que Moudjîr-ed-dyn : La Porte des Maghrébins (Bâb el Maghârébeh) . Elle a été ainsi nommée parce qu'elle est située à côté de la porte de la mosquée des Maghrébins où se fait la première prière, et qu'elle donne accès au quartier du même nom. Cette porte se trouve à l'extrémité sud-ouest du Masdjed. On l'appelle aussi la Porte du Prophète (Bâb en-naby) . Le hadith relatif à l'Ascension (de Mohamed) est ainsi conçu : Ensuite ‘, a dit le Prophète, il c'est-à-dire Gabriel, m'enleva jusqu'à ce que nous entrâmes dans la ville par la porte de l’Yaman. Etant alors venu au sud du Masdjed, il y attacha la monture, c'est-à-dire El-Borâq, et j'entrai dans le masdjed par une porte devant laquelle s'inclinent le soleil et la lune. Or les savants de Jérusalem ont dit : Nous ne connaissons pas de porte, dans le Masdjed, à laquelle puisse s'appliquer cette description, si ce n'est celle des maghrébins.

Rien du quartier des maghrébins survécu, si ce n’est le chemin qui mène à la porte des maghrébins qui était à l'origine, une partie des antiquités islamiques et a été utilisé par les musulmans pour parvenir à la mosquée al aqsa.  Il a été décidé de l'appeler le chemin : « des maghrébins ».  En raison des fouilles israéliennes en cours sous la terre, la voie menant à la porte des maghrébins s'est partiellement effondrée lors d'une tempête de neige le 15 décembre 2004.  Les israéliens ont donc jugé nécessaire de bâtir une nouvelle rampe d'accès en bois.

Lors de l’effondrement, une salle de prière a été découverte qui contenait une alcôve surmontée d'un dôme, une sorte de niche de prière (mihrab), orientée au sud qui sont les restes de la madraseh afdaliyeh. L'autorité israélienne des antiquités qui mène les fouilles et les travaux de construction, a fait valoir que la petite pièce n'était peut-être pas une salle de prière, que les archéologues n'en seraient surs qu'après une étude plus poussée. « Si ce qui est découvert est important, ce sera préservé et conservé en tant que partie du parc archéologique voisin des lieux saints », a assuré une porte-parole. Une association israélienne qui milite pour la coexistence des différentes communautés à Jérusalem : « Ils ne veulent pas trouver tous les vestiges, mais seulement les vestiges judaïques ».

Voici la description que Moudjîr-ed-dyn : la madraseh afdaliyeh, connue autrefois sous la dénomination d' El Qobbeh (la Coupole), dans le quartier des Maghrébins. C'est un waqf d'El Malek el Afdal Nour-ed-dyn Abou'l-Hasan ‘Aly, fils d'El Malek Salâh-ed-dyn, que Dieu l'enveloppe de sa miséricorde! Il en fît donation en faveur des jurisconsultes Mâlékîtes à Jérusalem. Il constitua aussi en waqf le quartier des maghrébins en faveur de la communauté des maghrébins, sans distinction d'origine, hommes et femmes. La donation eut lieu à l'époque où ce prince régnait sur Damas dont Jérusalem formait une annexe. Néanmoins les titres de ces deux donations ne s'étant pas retrouvés, on dressa un procès verbal établissant la mise en waqf pour chaque bien-fonds; le contenu en fut certifié par devant les autorités judiciaires (au Mahkameh), après le décès du fondateur.

Dans la matinée le 6 Février 2007, des bulldozers israéliens ont commencé à détruire complètement le chemin menant à la porte des maghrébins ne laissant aucune pierre.  

Aujourd'hui encore, l'armée israélienne contrôle la porte de la mosquée al aqsa, la porte des maghrébins, seule une poignée d’habitants irréductibles tentent encore de perpétuer le souvenir de leur communauté historique et résistent à la destruction de cet environnement qu'ils ont toujours connu.

Moujir al-Din. Historien Moujir al-Din Qazi arabe est né à Ramla en 1456, il a déménagé pour vivre à Jérusalem, le titre de juge en chef de Abu Yémen juge Moujir al-Din. Un livre " Histoire de Jérusalem et d'Hébron depuis Abraham jusqu'à la fin du XVe siècle " Moudjîr-ed-dyn est mort en 1522

A voir Lieux et édifices de la Jérusalem musulmane




Dernière édition par abdelrahman le 2014-11-28, 11:53, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vivia
2 Grades
2 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 207
Age : 37
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: Palestine - Quartiers des Maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye) à Jérusalem    2012-12-16, 17:18

Quel manque de respect envers tout ce qui n'est pas juif !!!!!! C'est moyenageux comme conception.
Revenir en haut Aller en bas
abdelrahman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1659
Age : 47
Localisation : roubaix
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Palestine - Quartiers des Maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye) à Jérusalem    2013-04-23, 07:26

Salam aleykoum wa rahmatoula wa barakatou

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


Revenir en haut Aller en bas
abdelrahman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1659
Age : 47
Localisation : roubaix
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Palestine - Quartiers des Maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye) à Jérusalem    2013-06-02, 08:50


Revenir en haut Aller en bas
abdelrahman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1659
Age : 47
Localisation : roubaix
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Palestine - Quartiers des Maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye) à Jérusalem    2014-11-22, 20:46

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Palestine - Quartiers des Maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye) à Jérusalem    

Revenir en haut Aller en bas
 
Palestine - Quartiers des Maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye) à Jérusalem
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Images Droles d'Algerie, Maroc, Tunisie
» La neige sur le désert de l'Algérie
» Y a-t-il des enseignants d'origine maghrebine sur le forum ?
» Le retrait des soldats en Afghanistan
» Algérie-Maroc : marée humaine devant les guichets(Annaba)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Actualites-
Sauter vers: