Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 les cinq pilier de l'islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
selim
1 Grade
1 Grade
avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 32
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: les cinq pilier de l'islam   2007-05-08, 12:42

L’Islam repose sur cinq piliers expliqués par le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) en ces termes : « L’Islam repose sur cinq (piliers) : attester qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Muhammad est le messager d’Allah, observer la prière, acquitter la zakate, jeûner le Ramadan et accomplir le pèlerinage (à La Mecque) (rapporté par Boukhari et Mouslim
L’Islam est un dogme et une loi dans laquelle Allah et Son Messager ont expliqué le licite, l’illicite, les mœurs, les règles de conduite, le culte, les transactions, les droits, les devoirs et les scènes de la Résurrection. Quand Allah a parachevé cette religion par l’intermédiaire de Son messager, Il l’a agréé en tant que mode de vie pour l’humanité jusqu’à l’avènement de l’Heure : « Et J' agrée l' Islam comme religion pour vous.» (Coran, 5 : 3).

Voici les piliers et les règles sur lesquelles l’Islam repose :

le premier pilier consiste dans les deux attestations : l’on doit croire qu’Allah est unique et qu’Il est le Maître, le Propriétaire, l’Administrateur, le Créateur et le Pourvoyeur de subsistance. On doit Lui reconnaître tous les plus beaux noms et attributs qu’Il s’est donné ou que Son Messager Lui a donnés. L’on doit croire qu’Il est le seul à mériter d’être adoré conformément à ce qu’Il dit : «Créateur des cieux et de la terre. Comment aurait- Il un enfant, quand Il n' a pas de compagne? C' est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient. Voilà Allah, votre Seigneur! Il n' y a de divinité que Lui, Créateur de tout. Adorez- Le donc. C' est Lui qui a charge de tout. » (Coran, 6 : 101-102).

De même l’on doit croire qu’Allah a envoyé Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui), lui a révélé le Coran et donné l’ordre de le transmettre à tous les humains. L’on doit croire encore que l’amour et l’obéissance à Allah et à Son Messager (bénédiction et salut soient sur lui) constituent une obligation pour tout un chacun et que l’amour d’Allah se concrétise dans l’obéissance au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « Dis: "Si vous aimez vraiment Allah, suivez- moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est le Pardonneur, le Miséricordieux. » (Coran, 3 : 31).

Le deuxième pilier est la prière (salât).

Il implique que l’on croit qu’Allah fait obligation à tout musulman majeur d’accomplir cinq prières au cours du jour et de la nuit. Celui qui les accomplit doit commencer par se mettre dans un état de propreté rituelle. Et puis il se met debout devant son Maître chaque jour dans la pureté rituelle, dans l’humilité et la révérence. Ce faisant, il remercie Allah pour ses bienfaits, implore Sa grâce, Lui demande le pardon des péchés, sollicite auprès de Lui l’accès au paradis et la protection contre l’enfer.

Les cinq prières prescrites pendant le jour et la nuit s’appellent : al-fadjr, le zuhr, l’asr, le maghrib et le ‘isha. Il existe encore d’autres prières ayant le statut de sunna. Ce sont les prières nocturnes, celles dites de tarawih (prières surérogatoires Ramadaniennes), les deux rak’a de l’aurore et d’autres prières facultatives dites sunna.

La prière, qu’elle soit obligatoire ou surérogatoire, traduit la réalité de l’orientation vers Allah seul dans toutes les affaires. L’ordre a été donné à tous les croyants de l’observer ensemble aux termes des propos du Très Haut : « Soyez assidus aux Salâ et surtout la Salâ médiane; et tenez- vous debout devant Allah, avec humilité. » (Coran, 2 : 238). Les cinq prières quotidiennes constituent une obligation pour tout musulman et toute musulmane : « Quand vous avez accompli la Salâ, invoquez le nom d' Allah, debout, assis ou couchés sur vos côtés. Puis lorsque vous êtes en sécurité, accomplissez la Salâ (normalement), car la Salâ demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés. » (Coran, 4 : 103).

Celui qui abandonne la prière délibérément devient un mécréant et n’a donc plus sa place en Islam d’après ces propos du Transcendant : « Revenez repentants vers Lui; craignez- Le, accomplissez la Salâ et ne soyez pas parmi les associateurs, » (Coran, 30 :31).

L’Islam repose sur la coopération, la fraternité et l’amour. Allah a institué le rassemblement des fidèles pour accomplir ces prières et d’autres afin d’obtenir les vertus qui y sont liées. A ce propos le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « La prière collective est 27 fois plus méritoire que celle individuelle » (rapporté par Mouslim n° 650).

La prière aide le fidèle à affronter les difficultés et les troubles. A ce propos, le Très Haut dit : « Et cherchez secours dans l' endurance et la Salâ: certes, la Salâ est une lourde obligation, sauf pour les humbles, » (Coran, 2 : 45). Les cinq prières effacent les fautes d’après ces propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « Voyez-vous si une rivière passait devant la porte de l’un de vous et qu’il s’y lavait cinq fois par jour, lui resterait-il une saleté ?

- « Aucune saleté ne resterait sur lui ».

- « c’est ainsi que font les cinq prières;Allah les utilise pour effacer les fautes »

(rapporté par Mouslim, n° 677).

L’accomplissement de la prière à la mosquée est une cause de l’entrée au paradis, d’après ces propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « Quiconque se rend à la mosquée le matin ou le soir, Allah lui prépare un logement au paradis chaque fois qu’il s’y rend le matin ou le soir ». (Rapporté par Mouslim, n° 669).

La prière réunit le fidèle à son Créateur. Elle constituait un temps de profonde quiétude pour le Messager. De sorte que, quand une affaire le troublait, il se réfugiait dans la prière, s’entretenait avec son Maître, l’implorait, demandait Son pardon et sollicitait Sa grâce.

La prière, accomplie dans la révérence et l’humilité, rapproche le musulman de son Maître et l’éloigne de l’abominable et du mal comme l’affirme le Transcendant : « Récite ce qui t' est révélé du Livre et accomplis la Salâ. En vérité la Salâ préserve de la turpitude et du blâmable. Le rappel d' Allah est certes ce qu' il y a de plus grand. Et Allah sait ce que vous faites. » (Coran, 29 : 45).

Le troisième pilier

Allah a créé les humains différents quant à leurs couleurs, leurs caractères, leurs connaissances, leurs actes et leurs subsistances. Il a rendu les uns riches et les autres pauvres pour soumettre le riche à l’épreuve de la reconnaissance, et le pauvre à l’épreuve de la patience.

La fraternité liant les croyants repose sur la compassion, la bienfaisance, la tendresse, l’amour et la pitié. Voilà pourquoi Allah a prescrit aux musulmans une zakate (impôt religieux) à acquitter par les riches au profit des pauvres. A ce propos le Très Haut dit : « Prélève de leurs biens une Sadaqa par laquelle tu les purifies et les bénis, et prie pour eux. Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allah est Audiant et Omniscient. » (Coran, 9 : 103).

La zakate purifie les biens, assure leur croissance, débarrasse l’homme de l’avarice, consolide entre riches et pauvres, élimine la jalousie et fait régner la sécurité et le bonheur au sein de la communauté.

Allah a prescrit la zakate à tout musulman possédant le minimum imposable (nisab) en fait d’or, d’argent, de métaux et de marchandises, pourvu que ces biens restent une année entière dans sa propriété. Le taux à prélever pour lesdits biens est de 2,5 %. Quant aux produits de la culture sous pluie, ils sont soumis à un taux de 10 %. Les produits de la culture irriguée sont assujettis à un taux de 5 %. Pour l’ensemble des produits agricoles, la perception de la zakate se fait au moment de la disponibilité de la récolte.

Le bétail est soumis à une réglementation détaillée dans les livres prévus à cet effet.

Quiconque acquitte la zakate, aura ses péchés expiés et ses biens bénis par Allah et recevra une énorme récompense. A ce propos, le Très Haut dit : « Et accomplissez la Salâ et acquittez la Zakâ. Et tout ce que vous avancez de bien pour vous-mêmes, vous le retrouverez auprès d' Allah, car Allah voit parfaitement ce que vous faites. » (Coran, 2 : 110).

Le refus de l’acquittement de la zakate entraîne des calamités et des maux pour la communauté. Allah a menacé d’infliger un châtiment douloureux au jour de la résurrection à celui qui refuse son acquittement. Voici ce qu’en dit le Puissant et Majestueux : « Ô vous qui croyez! Beaucoup de rabbins et de moines dévorent, les biens des gens illégalement et (leur) obstruent le sentier d'Allah. À ceux qui thésaurisent l' or et l' argent et ne les dépensent pas dans le sentier d' Allah, annonce un châtiment douloureux, le jour où (ces trésors) seront portés à l' incandescence dans le feu de l' Enfer et qu' ils en seront cautérisés, front, flancs et dos: voici ce que vous avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez." » (Coran, 9 : 34-35).

Le paiement discret de la zakate est préférable à sa remise en public conformément aux propos du Très Haut : «Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c' est bien; c' est mieux encore, pour vous, si vous êtes discrets avec elles et vous les donniez aux indigents. Allah effacera une partie de vos méfaits. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » (Coran, 2 : 271).

Une fois la zakate collectée, il n’est permis de la redistribuer que dans les domaines indiqués par Allah dans Ses propos : «Les Sadaqât ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l' Islam), l' affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d' Allah, et pour le voyageur (en détresse). C' est un décret d' Allah! Et Allah est Omniscient et Sage. » (Coran, 9 : 60).

Le quatrième pilier est le jeûne du Ramadan.

Le jeûne consiste à s’abstenir des facteurs de rupture que sont : la prise de nourriture, l’absorption de boisson et l’acte sexuel. Et ce de l’aube au coucher du soleil , dans l’intention d’observer un jeûne (islamique).

La patience est par rapport à la foi ce que la tête est pour le corps. Allah a prescrit à la Communauté de jeûner un mois de l’année afin de concrétiser la crainte d’Allah, d’éviter Ses interdits, de s’habituer à la patience, d’empêcher les excès de l’âme et de favoriser une émulation dans la générosité, la coopération, la solidarité et la compassion. A ce propos, le Très Haut dit : « Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l' a prescrit à ceux d' avant vous, ainsi atteindrez- vous la piété, » (Coran, 2 : 183).

Le mois de Ramadan est très important parce qu’Allah y a révélé le Coran et que les bonnes actions, en particulier les aumônes et pratiques cultuelles, y sont multipliés et qu’il abrite la nuit du destin jugée meilleure que mille nuits et qu’on y ouvre les portes du ciel, ferme les portes de l’enfer et met aux fers les démons.

Allah a prescrit le jeûne du mois de Ramadan à tout musulman majeur et sain d’esprit conformément à Ses propos : «(Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d' entre vous est présent en ce mois, qu' il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu' il jeûne un nombre égal d' autres jours. - Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d' Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants! » (Coran, 2 : 185).

Le jeûne fait l’objet d’une énorme récompense auprès d’Allah comme l’affirme le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) en ces termes : « Tout (bon) acte accompli par l’humain (musulman) est multiplié par 10 voire 700 à la récompense. Quant au jeûne, déclare le Puissant et Majestueux, il m’appartient et Je saurai en assurer la récompense. Car le jeûneur abandonne le manger et les plaisirs charnels pour me complaire (rapporté par Mouslim, le jeûne).

Le cinquième pilier est le pèlerinage

Allah a fixé aux musulmans une direction pour leurs prières et invocation. Peu importe où ils puissent se trouver. C’est la Maison antique de La Mecque. « Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez-y vos visages. Certes, ceux à qui le Livre a été donné savent bien que c' est la vérité venue de leur Seigneur. Et Allah n' est pas inattentif à ce qu' ils font. » (Coran, 2 : 144).

Compte tenu du fait que les musulmans habitent des endroits de la terre éloignés les uns des autres et que l’Islam appelle ses adeptes à se réunir pour promouvoir la connaissance mutuelle comme il les invite à la coopération sur la base de la piété et la crainte d’Allah, à se recommander mutuellement le bien, à la prédication et à la vénération des lieux de culte établis par Allah, compte tenu de tout cela, Allah a prescrit à tout musulman majeur, saint d’esprit et capable de visiter Sa Maison antique, de tourner autour d’elle et d’accomplir le rituel du pèlerinage comme expliqué par Allah et Son Messager. A ce propos, le Très Haut dit : « Là sont des signes évidents, parmi lesquels l' endroit où Abraham s' est tenu debout; et quiconque y entre est en sécurité. Et c' est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d' aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Allah Se passe largement des mondes. » (Coran, 3 : 97).

Le pèlerinage est une manifestation de l’unité des musulmans, de leur force et de leur puissance. Le Maître est unique, le livre est un, le Messager est un, la Communauté est une, le Culte est le même pour tous ainsi que l’habillement.

Le pèlerinage comporte des règles et des conditions auxquelles le musulman doit se conformer. Il en est ainsi de la préservation de la langue, de l’ouïe et de la vue contre les interdits d’Allah. Il en est de même de la sincérité de l’intention, de la bonté de la dépense, de l’adoption des bonnes mœurs, de l’éloignement de tout ce qui compromet le pèlerinage en fait d’actes et propos scabreux, de violation (de la loi) et de dispute. A ce propos le Transcendant dit : «Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l' on se décide de l' accomplir, alors point de rapport sexuel, point de perversité, point de dispute pendant le pèlerinage. Et le bien que vous faites, Allah le sait. Et prenez vos provisions; mais vraiment la meilleure provision est la piété. Et redoutez- Moi, ô doués d'intelligence! » (Coran, 2 : 197). Accompli correctement avec sincérité, le pèlerinage efface tous les péchés du pèlerin d’après ces propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) « Quiconque accomplit le pèlerinage pour complaire à Allah et sans commettre des actes ni proférer des propos scabreux ni s’adonner à une violation (de la loi) en sort comme au jour de sa naissance ». (Rapporté par Boukhari, n° 15210).

Extrait du livre intitulé : usul ad-din al-islami par Cheikh Muhammad ibn Ibrahim at-Tawaydjiri.
Revenir en haut Aller en bas
selim
1 Grade
1 Grade
avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 32
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: les cinq pilier de l'islam   2007-05-08, 13:06

Attestation de foi



Ach-hadou ane La ilàha illal-làh

J'atteste qu'il n'y a d'autre divinité digne d'être adoré, sauf Allah -



Wa ach-hadou anna mouhammadane raçôuloul-lâh

[color:8add=#ff9900:8add]Et j'atteste que Mouhammad est l'Envoyé d'Allah !

[/size]


[size=12C'est l'attestation qu'il n'y a d'autre Dieu qu'Allah et que Mohammad est le Messager d'Allah. Cette attestation comporte deux parties:[/size]



La première partie est le reniement de l'existence d'un Dieu en dehors d'Allah.

Allah (swt) a dit:

[size=12]"Sache donc qu'en vérité, il n'y a point de divinité à part Allah" (Sourate Mohammad Verset 19)[/size]

Le Message de Dieu (saws) a dit:

"Quiconque atteste sincèrement qu'il n'y a d'autre dieu qu'Allah, entrera au Paradis" (Rapporté par Al-Bazzar)

Le terme "sincèrement" signifie comprendre son sens, le mettre en application, en faire appel avant tout, car il constitue en lui-même un aveu qu'Allah a créé les génies et les humains pour ce but.

La formule "La ilaha ill'Allah" est à la base de l'unicité et de l'Islam. Elle constitue une voie idéale qu'on suit dans la vie présente pour réaliser toutes les branches de l'adoration de Dieu. Car une fois le musulman soumis à Dieu, il n'invoque aucun autre en dehors de Lui et applique Sa loi seule. Cette formule serait bénéfique à quiconque l'aura attestée en appliquant son sens et son contenu durant sa vie sans l'altérer par un autre acte de polythéisme en invoquant par exemple les morts ou les vivants. Elle sera pareille aux ablutions qui seront invalides par une impureté survenue.

Ibn Rajab (raa) a dit:

"Le Dieu est celui auquel on obéit sans enfreindre ses enseignements par égards et vénération, porté par Son amour pour Lui, par crainte de Lui, n'espérant que de Lui, n'invoquant que Lui. Tout cela ne sied qu'à Sa Majesté. Quiconque aura associé un autre à Dieu en accomplissant ces devoirs qui n'appartiennent qu'à Lui, aura altéré sa sincérité et reconnu un autre dieu."





La deuxième partie est la croyance en Mohammad (saws), envoyé par Dieu.

Le sens de la formule "Mohammad est le Messager d'Allah" implique de tenir pour véridique tout ce qu'il (saws) a apporté et communiqué, en obéissant à ses ordres, en s'abstenant de tout ce qu'il a interdit et d'adorer Allah (swt) en suivant Sa loi.

Le Shaykh Aboul Hassan An-Nadawi, dans son ouvrage "La Prophétie" a dit:

"Le premier message de Prophètes et leur but essentiel à tout moment et en tout lieu, visèrent à réformer la croyance en Dieu le Très Haut, à amender les relations entre l'homme et son Seigneur, à vouer un culte sincère à Dieu, à n'adorer que Lui seul, à croire qu'Il est l'Utile et le Pernicieux, à être convaincu qu'Il est le seul qui mérite d'être adoré, à être invoqué, à se réfugier auprès de Lui et à Lui présenter les sacrifices. Leur campagne était concentrée vers l'abolition de l'idolâtrie en adorant les idoles, les statues, et les hommes vertueux morts ou vivants."

Aimer le messager de Dieu (saws) c'est lui obéir en n'invoquant que Dieu seul sans lui associer un autre même s'il s'agit d'un Prophète, d'un wali ou d'un rapproché. Il (saws) nous recommanda :

"Lorsque tu demandes, ne demande qu'à Dieu. Lorsque tu implores le secours, demande l'aide de Dieu." (Rapporté par Tirmidhi)

En éprouvant une angoisse ou une peine, il (saws) s'écriait:

"Ô toi le Vivant qui subsistes par Toi-même. C'est Ta miséricorde que j'implore"

"Ya Hayou ya Qayoum. Bi rahmatika astaghith" (Rapporté par Tirmidhi)

Les effets de : " La ilaha ill' Allah " sur la vie de l’homme.

Celui qui croit en cette expression n'a pas de préjugés ni d'idées étroites. Il croit en un Dieu qui est le Créateur des cieux et de la terre, le Maître de l'Est et de l'Ouest, et le Pourvoyeur de l'univers tout entier Cette foi produit chez l'homme une estime et un respect de soi du plus haut degré. Le croyant sait qu'Allah seul est le détenteur de tout pouvoir, et que personne à part Lui ne peut protéger un homme ou lui nuire, pourvoir à ses besoins, donner ou retirer la vie, user d'autorité ou d'influence



En même temps que le respect de soi, cette foi produit aussi en l'homme un sentiment de modestie et d'humilité.

Cela le rend simple et sans prétention. Un croyant ne devient jamais orgueilleux, hautain ou arrogant. Cette foi rend l'homme honnête et vertueux. Il a la conviction que le seul moyen pour lui de parvenir au succès et au salut c'est la pureté de l'âme et un comportement intègre. Le croyant ne doit jamais être abattu ou découragé, quelles que soient les circonstances Il a une foi inébranlable en Dieu qui est le Maître de tous les trésors de la terre et des cieux ; dont la grâce et la générosité n'ont pas de limites, et dont les pouvoirs sont infinis. Cette foi apporte à son cœur une extraordinaire consolation, l'emplit de satisfaction et entretient son espoir. Cette foi suscite en l'homme un très fort degré de détermination, de persévérance et de confiance en Dieu.

Cette déclaration de foi rend l'homme brave et courageux.



La foi en "La ilaha ill'Allah " apporte la paix et le contentement du coeur, délivre l'esprit des passions subtiles, de la jalousie, de l'envie et de la cupidité, et fait rejeter l'idée d'utiliser dès moyens bas et vils pour arriver au succès. L’effet le plus important de la formule : " La ilaha ill'Allah " estqu'elle mène l'homme à obéir et à observer la loi en dieu."

[Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser [S2;V256]


Dernière édition par le 2007-05-08, 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
selim
1 Grade
1 Grade
avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 32
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: les cinq pilier de l'islam   2007-05-08, 13:16

La prière - as- sâlat –

Après la soumission du coeur - il y a la soumission du corps, de l'être envers son Créateur. Cette pratique s’effectue 5 fois par jour.
IL est un devoir pour tout musulman d'accomplir la prière, Dieu l'a recommandé dans Son Livre.
Il dit: La prière est de stricte obligation pour les croyants et doit se faire aux heures prescrites. La prière purifie l'âme et rend l'homme digne de s'adresser à Dieu ici-bas et d'être prés de Lui dans l'autre monde. en plus la prière interdit à celui qui l'accomplit tout acte immoral et blâmable. Dieu dit: Accomplis la prière, car elle empêche de commettre les turpitudes et les actes blâmables. (Sourate 29-L'Araignée-45)
Il existe 5 prières dans la journée :
La prière du Dhohr ( de midi)
La prière d'El-Asr ( de l'après-midi)
La prière du Maghreb (après le coucher du soleil)
La prière de l'Icha (1 heure 40 minutes environ après le Maghreb)
La prière du Sob'h (du matin)
Le prophète (S.B sur le Lui) dit : Dieu a institué aux gens Cinq prières obligatoires. Quinconque les accomplit sans rien en négliger par indifférence, Dieu lui promet le Paradis. Mais celui qui les néglige, Dieu ne lui promet rien, Il peut le punir ou lui pardonner selon Sa volonté. (Ahmed et autres)
Comment accomplir la prière :
A l'heure de la prière, le musulman doit être dans un état de pureté, en direction de la Ka'ba, nudité couverte. Il annonce la prière par "l'Ikama", lève les bras à la hauteur des épaules, avec l'intention d'accomplir la prière et dit: "Allaho Akbar" (Dieu est grand). Il met les mains sur la poitrine, la droite sur la gauche. Il commence sa prière par dire en secret: "Bismillah Errahmen Errahim" (au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux). Il récite la Fatiha en disant à la fin: "AMiN !" Ensuite il récite une sourate ou quelques versets. Puis il lève les bras de nouveau à hauteur des épaules et s'incline en disant: "Allaho Akbar". Ses mains emboîtent ses genoux, sa colonne vertébrale bien droite, la tête à la hauteur du dos, ni levée ni penchée. Dans cette position il dit 3 fois "Sobhana Rabbial Adim"(Gloire à Dieu le Grand!) il se relève de nouveau en disant: "Samiallaho Liman Hamidaho" (Dieu entend celui qui Le loue). Quand il se tient droit, il dit: "Rabbana Lakal Hamd" (Seigneur à toi la louange comble, agréable et infinie). Ensuite il se prosterne en disant: "Allaho Akbar". Sept parties du corps touchent le sol : le visage (front et nez), les paumes des mains, les deux genoux et les deux pieds. Dans cette position, il dit trois fois: "Soub-hâna Rabbyya-a-alâ" (gloire à Dieu, le Trés Haut). A ce moment il est souhaitable de faire ses voeux. Ensuite il s'assoit en disant: "Allaho Akbar". Il repose son postérieur sur le pied gauche, le pied droit étant relevé sur les orteils. Dans cette attitude, il prie en disant: "Seigneur pardonne-moi, accorde moi Ta mésiricorde, mets-moi dans le droit chemin et pourvois-moi". Puis il se prosterne de nouveau, comme il a été déjà indiqué et se relève pour exécuter le 2e rak'a identique à la première. Ceci fait, il s'assoit pour Tachahoud. Si la prière se compose de 2 rak'as, comme le Sobh, il récite le Tachaoud, adresse le salut au Prophète (S.B sur Lui), et termine sa prière par le salut final: "Assalamo Alékom Wa Rahmatollah" (A vous le salut et la miséricorde de Dieu) en tournant sa tête une fois à droite et une fois à gauche. Si la prière se compose de plus de 2 rak'as, il se lève alors après Tachahoud en disant: "Allaho Akbar" en levant les bras à la hauteur des épaules. Il achève sa prière comme auparavant en récitant uniquement la Fatiha. Quand il termine sa prière, il s'assied pour accomplir Tachahoud, adresse le salut au Prophète, implore la protection de Dieu. Il termine sa prière par le salut final à haute voix en tournant sa tête à droite puis à gauche.


Dernière édition par le 2007-05-08, 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
selim
1 Grade
1 Grade
avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 32
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: les cinq pilier de l'islam   2007-05-08, 13:24

L’aumône légale ( Al-Zakât ) est le troisième Pilier de l’Islam. Allah – Exalté soit-Il – en a institué l’obligation dans Son Livre en disant :

{ Prélève de leurs biens une Sadaqa par laquelle tu les purifies et les bénis. }
[ Sourate 9 - Verset 103 ]
{ Ô les croyants ! Dépensez des meilleures choses que vous avez gagnées
et des récoltes que Nous avons fait sortir de la terre pour vous. }
[ Sourate 2 - Verset 267 ]

{ Et accomplissez la Salat et acquittez la zakat. }
[ Sourate 2 - Verset 111 ]
Le Prophète - que la paix et le salut soient sur lui - a dit aussi :

L’Islam est bâti sur cinq fondements :
L’attestation qu’il n’y est de dieu qu’Allah et que Mûhammad est Son Serviteur et Son Messager. L'accomplissement de la Prière. L’acquittement de l’aumône légale. Le jeûne du Mois de Ramadhâne. Le Pèlerinage à la Mecque au moins une fois dans sa vie pour celui qui en a les moyens.
Chaque Musulman dont la condition financière est au-dessus d’un certain minimum précisé, doit payer annuellement de ses ressources à 8 catégories qu'Allah a désignées comme suit :

{ Les Sadaqats ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les coeurs sont à gagner (à l'Islam), l'affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d'Allah, et pour le voyageur (en détresse). C'est un décret d'Allah! Et Allah est Omniscient et Sage } [ Sourate 9 - Verset 60 ]
Le pauvre est celui qui ne trouve pas de quoi subvenir à ses besoins et à ceux des siens, en nourriture, vêtements et logement, même s’il possède un montant imposable de biens.
Le nécessiteux peut être plus ou moins aisé que le pauvre. Tout deux sont considérés sur le même pied d’égalité et on leur applique la même règle. Mais Le Prophète dans un hadith, a défini le nécessiteux comme suit :
« Le nécessiteux n’est pas celui qui va d’une personne à une autre, congédié par une bouchée ou deux, par une ou deux dattes, mais le nécessiteux est celui qui n’a rien à dépenser et dont on ne soupçonne pas la privation pour lui venir en aide et qui ne présente pas pour demander l’aumône »
[ Hadith rapporté par Al-Boukhari ]
La zakat n’est valable qu’accompagnée de l’intention de la faire. Si elle en est dépourvue, elle n’a plus valeur de Zakât,, car le Prophète dit :
« Tout acte est relié à l’intention qui l’inspire et nul n’a de son œuvre que la valeur de son dessein ».
Donc, celui qui s’en acquitte, doit avoir à l’esprit que c’est bien la Zakât de ses biens qu’il fait en vue d’être agréable à Allah . La sincérité est la condition pour l’agrément de toute dévotion.
Allah dit :
{ …cette Loi ne leur est prescrit que d’adorer Allah d’un culte sincère } [ Sourate 98 - Verset 5 ]
L’argent que nous versons à titre de zakât n'est pas quelque chose dont Allah a besoin ou qu'Il reçoit. Il est au-dessus de tout besoin ou désir. Il nous promet, dans Sa grâce infinie, des récompenses innombrables si nous aidons nos semblables.
Mais il y met une condition fondamentale : quand nous versons la zakât au nom d'Allah nous ne devons pas attendre ni exiger un profit terrestre des bénéficiaires ni essayer de nous établir une réputation de philanthrope.
La zakât est aussi fondamentale dans l'Islam que les autres formes des ‘Ibâdât : Salât (la prière) et Sawm (le jeûne). Son importance réside dans le fait qu'elle nourrit en nous les qualités de sacrifice et nous débarrasse de l'égoïsme. L’Islam accueille en son sein ceux-là seuls qui sont prêts, dans la voie d'Allah, à distribuer une part de leurs biens durement gagnés, volontairement et sans aucun espoir de profit temporel ou personnel.
L’Islam n'a rien à faire avec les avares. Un vrai musulman, quand l'appel viendra, sacrifiera tous ses biens selon le désir d'Allah , car la zakât l'a déjà entraîné à cela. La société musulmane a énormément à gagner à l'institution de la zakât. C'est le devoir le plus strict de tout musulman fortuné de venir en aide à ses semblables pauvres ou dans une situation moins favorisée. Sa richesse ne doit pas être utilisée uniquement pour son confort et son luxe personnels ; d'autres ont aussi un titre sur ses biens : les veuves et les orphelins de la nation, les pauvres et les invalides ; ceux qui ont des capacités mais manquent des moyens de chercher un emploi utile, ceux qui ont les capacités mais pas d'argent pour acquérir de l'instruction et devenir ainsi des membres actifs de la communauté.
Celui qui ne reconnaît pas un droit sur ses biens à de telles personnes de sa communauté est réellement cruel. Car il ne pourrait y avoir de plus grande cruauté que de remplir ses coffres tandis que des milliers d'êtres meurent de faim ou souffrent du chômage. L’Islam est l'ennemi juré d'une telle forme d'égoïsme et de cupidité. Les incroyants, dénués de tout sentiment d'amour universel, ne savent que conserver leur argent, et pour le faire fructifier le prêtent avec intérêts. Les enseignements de l'Islam sont l'exacte antithèse de cette attitude. Ici on partage sa richesse avec ses semblables et on les aide ainsi à se suffire à eux-mêmes et à devenir des membres productifs de la société.
Revenir en haut Aller en bas
selim
1 Grade
1 Grade
avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 32
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: les cinq pilier de l'islam   2007-05-08, 13:29

Le jeûne du mois du Ramadan
Nous allons voir dans cette partie : Les avantages du jeûne les règles fondamentales du jeûne.
Jeûner en arabe signifie s'abstenir, se retenir de... Appliqué à la religion, jeûner a pris le sens de renoncer, par piété, de boire, de manger, d'avoir des relations sexuelles et à tout ce qui est considéré comme étant susceptible de rompre le jeûne, depuis l'apparition de l'aube jusqu'au coucher du soleil. Le troisième devoir religieux d'un musulman est le jeûne pendant tout un mois chaque année. Cette obligation débute à la vue du croissant de la nouvelle lune du mois de Ramadan (9ème mois) et prend fin à sa vue, le mois suivant. Le mois comporte ainsi 29 ou 30 jours. Il incombe à tout musulman, homme ou femme, doué de raison, capable et physiquement en état de l'accomplir. En sont dispensés les enfants impubères, et les déséquilibrés. Peuvent en reporter leur accomplissement à une date à leur convenance, les malades, les femmes en couches ou ayant leurs menstrues, celles qui sont enceintes ou qui allaitent et les voyageurs Le jeûne commence peu avant l'aube et prend fin au coucher du soleil. Il exclut toute nourriture, toute boisson, le tabac, etc Le fidèle après avoir accompli normalement le jeûne doit, au crépuscule, le rompre en prenant quelque chose de léger (la tradition conseille quelques dattes) avant de s'acquitter de la prière du crépuscule et dîner ensuite. Dieu a dit : Croyants! je jeûne vous est prescrit, comme il l'avait été aux confessions antérieures. Ainsi atteindrez-vous à la piété.
Les Avantages du jeûne:
Avantages spirituels:
Le jeûne exerce l'homme à l'endurance, fortifie sa volonté, lui enseigne l'autodiscipline et lui en facilite l'application; il a été crée en lui la crainte de Dieu et la nourrit, et surtout la piété qui est le fondement du jeûne. Le jeûne, discipline spirituelle, doit être accompli dans un esprit d'obéissance à Dieu et de reconnaissance envers Lui. N'empêche qu'on en tire aussi les avantages matériels concernant l'hygiène, l’entraînement militaire, le développement de la volonté. C'est un mythe de dire que le jeûne dans le sens islamique de la privation de manger et de boire, est contraire aux besoins de la santé humaine.
Avantages physiques:
Même les minerais ont besoin de jeûne : les moteurs et les machines doivent s'arrêter après quelques heures de marche, et ce repos leur redonne leur force. En effet, comme tous les organes animaux, l'appareil digestif aussi a besoin de repos. Jeûner est le seul moyen concevable pour cela. Le jeûne assainit les intestins, régénère l'estomac, débarrasse le corps des produits résiduels et soulage l'embonpoint. Le Prophète (S.B sur lui) a dit : Jeûnez, vous acquérrez la santé! (Ibnou Sunny)
Mérites du Ramadan:
Le mois du Ramadan a des mérites exceptionnels, confirmés par les hadith, et dépassant les autres mois. Le Prophète (S.B sur lui) dit:- Les cinq prières rituelles, la prière du vendredi jusqu'au vendredi suivant, le jeûne du mois de Ramadan jusqu'au Ramadan suivant, tous ont un effet absolutoire si on évite les graves péchés. (Moslim) - Qui jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés. (B. & M.) - J'ai vu en songe un homme de ma communauté, haletant de soif. Toutes les fois qu'il se présente pour boire à un bassin, il est chassé. Son jeûne du Ramadan est venu étancher sa soif.(Tabarany)
Règles fondamentales du jeûne :
Actes autorisés pendant le jeûne :
- De se frotter les dents avec l'"Arak"
- De se rafraîchir avec de l'eau froide quand il fait chaud, soit en baignant, soit en s'aspergeant
- De voyager, pendant le Ramadan, dans un but exempt de péché, même en sachant que ce voyage nécessiterait la rupture du jeûne.
- De boire, de manger et d'avoir des rapports sexuels pendant les nuits du Ramadan.
- De se faire soigner par toute sorte de médicament licite, à condition qu'il n'atteigne pas l'estomac.
- De mâcher un aliment pour un bébé qui ne peut s'en passer et qui ne trouve pas autre une autre personne pour le servir. Néanmoins, il faut se garder d'en avaler.
- De se parfumer ou encenser ses habits.
Tous ces actes sont autorisés car rien n'a été signalé pour les déconseiller. Actes excusables:
- D'avaler sa salive, même abondante.
- D'avaler un insecte malgré soi, et sans le vouloir.
- De subir la poussière de la rue.
- De se trouver le matin en état de "janaba" ( à la suite d'un rapport sexuel), même si on reste dans cet état toute la journée.
- De vomir involontairement des aliments ou des humeurs, qu'une fois à la bouche, de n'en rien détourner à l'estomac.
- De boire et de manger par mégarde ou par oubli, le Prophète (S.B sur lui) a dit: Quand celui qui jeûne boit ou mange par mégarde, qu'il poursuive son jeûne. C'est Dieu qui l'a nourri et qui lui a donné à boire. (B.&M.) Qui rompt son jeûne par mégarde, pendant le Ramadan, n'a pas à le refaire, ni à subir d'expiation (Darakatni).
- D'émettre du sperme pendant le sommeil. un hadith stipule que la responsabilité de l'homme endormi est dégagée.
Actes annulant le jeûne:
- L'arrivée à l'estomac d'un liquide par le nez, l'oeil ou l'oreille, par l'anus ou par le sexe de la femme (lavement)
- Tout ce qui parvient à l'estomac à la suite d'un rinçage excessif de la bouche, d'une aspiration de l'eau pendant les ablutions
- L'émission de sperme provoquée par le regard continu, ou l'imagination, par le baiser ou le toucher.
- Le vomissement volontaire.
- Le jeûne est annulé en cas de contrainte à manger, à boire, ou à accomplir l'acte sexuel.
- Boire et manger en pensant qu'il fait nuit alors qu'il fait encore jour.
- Boire et manger par inadvertance, puis continuer à le faire, pensant que le jeûne étant rompu, on n'est plus obligé de continuer.
- Avaler un solide, non nourrissant, tel qu'une perle ou ficelle.
- L'intention de rompre le jeûne, même sans boire, ni manger.
Actes à éviter pendant le jeûne: (Tout en étant autorisés, ils peuvent conduire à l'annulation du jeûne)
- D'exagérer le rinçage de la bouche et l'aspiration de l'eau par le nez au moment des ablutions.
-D'embrasser (avec un désir charnel), c'est un excitant capable de rompre le jeûne par l'émission du liquide prostatique ou entraîner au rapport sexuel. D'évoquer des images concernant la sexualité.
-De mâcher du chewing-gum de peur de laisser glisser le débris dans l'estomac.
- De goûter une sauce.
. De pratiquer une saignée, de crainte de perdre ses forces et finir par rompre le jeûne.
Revenir en haut Aller en bas
selim
1 Grade
1 Grade
avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 32
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: les cinq pilier de l'islam   2007-05-08, 13:33

Le pèlerinage

Le pèlerinage est une obligation pour tout musulman ayant les moyens de l'accomplir, Dieu dit: Dieu a prescrit aux hommes, par déférence envers lui, de se rendre en pèlerinage, pour quiconque en a les moyens. (Sourate 2-la Vache-97).

Le Prophète (S.B sur lui) dit: Le pélerinage est prescrit une fois dans la vie. Qui l'accomplit plus d'une fois aura fait une acte surérogatoire (Abou Daoud & Ahmed). Mais il est souhaitable de l'accomplir une fois tous les 5 ans. Dans un Hadith, à thème divin, le prohète (S.B sur lui) rapporte que Dieu dit:Il est bien défavorisé celui à qui j'ai accordé un corps sain et une situation heureuse qui laisse passer cinq ans sans me rendre visite. (Ibnou Hibbène).
Les conditions obligatoires:
Etre musulman (un mécréant n'a pas à les accomplir, ni à accomplir aucun devoir religieux, car la foi est la condition requise pour tout oeuvre valable et agréée. Jouir de ses facultés mentales. Un fou n'a pas d'obligation à remplir. Etre majeur: un enfant n'a pas de responsabilité à assumer. Le Prophète (S.B sur lui) l'a bien signalé Posséder les moyens de l'accomplir: provisions et monture. Dieu dit:...le pèlerinage est prescrit à celui qui en a les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
rachida92
1 Grade
1 Grade
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: les cinq pilier de l'islam   2007-05-08, 17:28

salam frere selim ,

barack Allah fik pour ces explication surtout celui du ramadan ,il vas me servir pour expliquer a une de mes amie
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2449
Age : 52
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: les cinq pilier de l'islam   2007-05-08, 21:19

salam aleykoum
vraiment je suis content mon frère c'est tellement évident que je n'es pas penser moi même a les mettre sur le site
:merci:


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les cinq pilier de l'islam   

Revenir en haut Aller en bas
 
les cinq pilier de l'islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jeûne du Ramadan quatrième pilier de l'Islam
» la priere deuxieme pilier de l'islam
» les cinq pilier de l'islam
» Les cinq piliers de l'Islam
» petit rappel: les cinq piliers de l'islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Le Monde Invisible-
Sauter vers: