Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 Qui est Allah (swt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meconnaissant
4 Grades
4 Grades


Masculin Nombre de messages : 995
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Qui est Allah (swt)   2012-10-10, 09:54

Qui est Allah (swt)? Qui ne s'est jamais posé cette question? Qui à un moment de son cour n'y a pas été confronté? D'innombrables questions se bousculent. Pour aimer ou connaître ne serait-ce qu'une chose ou un être il faut apprendre à la ou le connaître, imaginez ce qui l'en est pour Le Créateur? Voilà quelques éléments de réponse tirés d'un site que je n'ose citer ne sachant pas si le droit m en est donné. Ces éléments ne sauraient être exhaustifs tant il y aurait à dire sur Dieu, sur son existence, sur ses noms et attributs... On ne saurait définir avec justesse Le Juste, mettre des mots finis sur Son infini Grandeur et Splendeur...      Allah est le nom de Dieu, Le Seigneur de l'univers, Il n'a pas engendré et n'a pas été engendré, nous ne pouvons Le comparer à quiconque, et ce, parce qu'Il est Allah, Dieu, Le Créateur de toute chose. Il n’a pas besoin de dormir ni de se reposer, et même si nous ne pouvons Le voir, Lui peut nous voir.

Il sait tout ce qui se passe dans les Cieux et sur la Terre. Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour, Il nous a donné tout ce que nous possédons, Il nous donne l'eau , la nourriture, la lumière, l'air, et tout ce dont nous avons besoin pour vivre sur cette terre jusqu'à notre mort.

Il nous a donné un esprit et un cœur afin d'évaluer combien nous Lui en sommes reconnaissants en L'adorant et en Lui obéissant.

Obtenir l'agrément de Dieu par notre foi et notre bon comportement devrait être notre priorité dans la vie. Nous ne pouvons arriver à le connaître qu'à travers Ses Propres Mots et selon Sa Voie, alors tournons-nous vers la Parole de Dieu :

 { Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même ‹al-Qayyum›. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône ‹Kursiy› déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand...}. [ Sourate 2 - Verset 255  - Ayat Al Kursy ]

          Allah a envoyé des Prophètes et des Messagers pour nous transmettre Ses Paroles, nous rappeler de n’adorer que Lui et pour nous enseigner comment suivre Sa voie. Un jour, quand il l’ordonnera, les Cieux se fendront, les étoiles et les planètes exploseront et le monde parviendra à sa fin. Dès lors Allah Tout-Puissant nous ramènera à la vie pour nous juger, nous récompenser ou nous punir pour ce que nous aurons accompli.

Ce jour-là, les gens qui auront adoré de faux dieux ou d’autres éléments seront très peinés, mais ceux qui auront écouté Allah et auront agi selon le bien seront heureux.

Dis : " Il est Allah, Unique. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus. Et nul n'est égal à Lui
 [ Sourate 112 - Le monothéisme pur (Al-Ikhlas) Versets 1 - 4 ]


Pour beaucoup d'occidentaux, ALLAH est le dieu des Arabes, et le terme évoque même pour certains une divinité cruelle, qui pousse ses adorateurs au fanatisme aveugle. Pourtant, on sait que dans les langues sémitiques, dont fait partie l'arabe, comme l'hébreu ou l'araméen, la racine al ou el  sert à nommer Dieu.  

Ainsi, l'Ancien Testament en a conservé des traces évidentes.  Combien d'adorateurs du Seigneur, anges ou hommes, portent en leurs noms le signe de leur soumission à Dieu: Gabri-el, Micha-ël, Isma-ël, Isra-ël.

     Dieu est appelé El, ou Elah.  Le nom Elohim revient plusieurs fois dans l'Ancien Testament pour désigner le Dieu des Hébreux.  

Selon le Coran, Dieu s'est révélé à Moussa (Moïse) sous le nom "Allah" :

Puis, lorsqu'il y arriva, il fut interpellé: { Moïse ! Je suis ton Seigneur. Enlève tes sandales: car tu es dans la vallée sacrée Tuwa. Moi, Je t'ai choisi. Ecoute donc ce qui va être révélé. Certes, c'est Moi Allah: point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salat pour le souvenir de Moi.}  [Sourate 20 Ta-Ha Versets 11-14]

Selon le Coran également, Aissa (Jésus) nommait Dieu de la même façon, lorsqu'il recommandait aux enfants d'Israël :

{ Allah est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc : voilà le chemin droit. }
 [Sourate 3. La famille d'Imran (Al-Imran) Verset 51]


    Il peut être utile de rappeler que ces prophètes ne connaissaient pas le deus latin, dont nous avons tiré le mot dieu.  Il est d'ailleurs intéressant d'observer que les chrétiens de tradition orientale et d'expression arabe invoquent Dieu par le nom Allâh.  Tel est le cas des coptes d'Egypte. En appelant Dieu du nom Allâh, les musulmans se conforment donc à une tradition prophétique millénaire.

 Par le moyen de la Révélation, Dieu se fait connaître à ses créatures en leur dévoilant ses Noms.  Ceux-ci sont évoqués dans le Coran ( cf : Ses 99 Noms ) :

{C'est à Allah qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez- Le par ces noms...} [Sourate 7. Al-Araf Verset 180]

 { Dis: " Invoquez Allah, ou invoquez le Tout Miséricordieux.
Quel que soit le nom par lequel vous l'appelez, Il a les plus beaux noms." }
[ Sourate 17. Le voyage nocturne (Al-Isra) Verset 110 ]

{ Allah ! Point de divinité que Lui! Il possède les noms les plus beaux. }
[Sourate 20 Ta-Ha Verset 8]

C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, le Connaisseur de l'Invisible tout comme du visible. C'est Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.C'est Lui, Allah. Nulle divinité que Lui; Le Souverain, le Pur, L'Apaisant, Le Rassurant, le Prédominant, Le Tout Puissant, Le Contraignant, L'Orgueilleux. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils Lui associent.C'est Lui Allah, le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c'est Lui le Puissant, le Sage.[ Sourate 59. L'exode (Al-Hasr) Versets 22-24 ]

Il conviendrait de s'arrêter plus longuement sur chaque Nom, afin de mieux comprendre ce qu'il implique dans la vie du croyant.  Ainsi, par exemple, savoir que Dieu est omniscient, y compris en ce qui concerne nos pensées les plus secrètes, nous conduit à nous comporter avec droiture en toute circonstance, publiquement et secrètement.

Savoir que Dieu est celui à qui l'on peut se confier, nous conduit à nous en remettre entièrement à Lui.  Savoir que Dieu est juste nous conduit à être équitable.  Savoir qu'Il pardonne et que Sa miséricorde est infinie nous conduit à ne jamais désespérer, quelles que soient nos erreurs, et aussi à pardonner à ceux qui nous offensent.

     En fait, c'est à partir de ces Noms que les thèmes de la Miséricorde, du Pardon, de la Paix, de la Lumière, de l'Equité et de la Loi ... devraient être abordés et étudiés en Islam.

 La science des Noms divins est au fondement de toute connaissance authentiquement religieuse, qui refuse de concevoir Dieu comme une entité abstraite, un « être » dont on ne sait rien, opposé à un « néant » dont on ignore tout.  L'éthique musulmane elle-même découle de cette connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Meconnaissant
4 Grades
4 Grades


Masculin Nombre de messages : 995
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Qui est Allah (swt)   2012-10-10, 09:56

L'existence de Dieu par les savants
 

Toute chose dans l'univers est elle-même un indice parlant de l'existence de Dieu ,
de Ses nobles Attributs et de Ses Noms sublimes.

Un poète a dit :

Il y a en toute chose un signe indiquant qu'Il est l'Unique

Un autre a dit :

Regarde attentivement ce qui pousse de terre pour y voir, les traces de I'oeuvre du Roi,
Des sources d'eau argentée s'élevant (vers le ciel), et des fleurs tel de l'or pur,
Se dressant sur des tiges d'émeraude témoignant que Dieu n'a aucun associé

1. On demanda à un Bédouin d'apporter un indice prouvant l'existence de Dieu - Exalté soit-Il -.  

Il dit aussitôt : « La fiente indique la présence du chameau, le crottin indique celle de l'âne et ces traces de pas indiquent la marche.  Que dire alors d'un ciel avec des constellations, une terre avec des vallées spacieuses et une mer avec des vagues ! N'indiquent-ils pas l'existence du Créateur infiniment indulgent, L'Omniscient, Le Tout-Puissant !? »

 2. On raconte qu'un athée renia l'existence du Créateur en présence de Jà'far as-Sâdiq - qu'Allah l'agrée - .  Alors Ja'far lui demanda: « As-tu jamais pris la mer ? - Si, répondit l'homme. - As-tu vu ses abîmes terrifiants ? lui demanda-t-il. »

Il dit : « Oui, un jour des vents terribles se déchaînèrent brisant le navire et noyant les marins.  Je me suis accroché moi-même à une planche.  Finalement cette planche m'échappa et je me suis trouvé au milieu du remou des vagues qui me jetèrent sur la côte. »

Ja'far lui dit alors : « Tu as compté d'abord sur le navire et sur son capitaine, puis sur la planche dans l'espoir du salut.  Une fois que tu as perdu toutes ces choses, t'es-tu soumis à ton sort ou avais-tu gardé encore quelque espoir de salut ? » Il dit : « J'ai plutôt gardé l'espoir. »

Ja'far lui dit : « De qui espérais-tu ton salut ? » L'homme se tut ! Alors Ja'far lui dit: « Le Créateur est précisément celui dont tu espérais ton salut, et c'est Lui qui t'a sauvé de la noyade ! ».

C'est ainsi que cet homme se convertit à l'Islam grâce à lui.

3. Aboû Hanifa - qu'Allah l'agrée - menait un combat sans merci contre les existentialistes (ad-dahriyoûn).  Ces derniers cherchaient par tous les moyens l'occasion de l'éliminer.  Un jour qu'il était assis dans sa mosquée, un groupe de ces gens l'attaquèrent avec des sabres pour l'assassiner.

 Il leur dit : « Répondez d'abord à une question, puis faites de moi ce que vous voulez ! - Quelle est ta question ? dirent-ils. » Il dit : « Que diriez-vous de quelqu'un qui vous dit : J'ai vu un navire lourdement chargé de marchandises et entouré en pleine mer par des vagues déchaînées et des vents de toutes sortes.  Ce navire poursuivait pourtant en toute quiétude son chemin à travers les flots sans avoir un capitaine pour le diriger ni un pilote rectifiant sa direction.  Est-ce que l'esprit accepte une telle affirmation ? - C'est une chose inconcevable ! dirent-ils. » Aboû Hanîfa leur dit alors : « Yâ Soubhâna Allah ! - Gloire et pureté à Dieu ! - Si l'esprit n'admet pas qu'un navire avance en toute quiétude en mer sans pilote ni capitaine, comment peut-il admettre que ce monde se maintienne sans Créateur ni Conservateur malgré la diversité de ses états, l'étendue de ses limites et la disparité de ses contrées !? » Ils fondirent tous en larmes et lui dirent : « Tu as vraiment raison. » Ils remirent leurs sabres dans leurs fourreaux et revinrent à Dieu repentants.

4. Un groupe de personnes demanda à l'imam Ach-Châfi'î   :

« Qu'est-ce qui prouve l'existence de Dieu ? » Il dit : « la feuille du mûrier ! Son goût, sa couleur, son odeur et sa nature sont-elles identiques à vos yeux ? - Oui, répondirent-ils. » Il dit : « Et cependant, le ver à soie la mange et il en sort de la soie ! L'abeille en fait du miel ; l'ovin en sort la fiente ; les gazelles la mangent et le musc se forme dans leurs glandes.  Qui donc a fait que ce que ces créatures produisent diffère, alors que la nature de la feuille de mûrier est une ? » Sa démonstration leur plut et ils embrassèrent l'Islam grâce à lui.  Ils étaient dix-sept.

5. La même question fût posée à l'imam Ahmad ibn Hanbal qui dit : « Voilà un rempart solide et lisse (la coquille de I'oeuf).  Il n'a ni porte ni fenêtre.  Sa face externe a l'aspect de l'argent et sa face interne a celui de l'or pur.  

Voilà tout à coup que son mur se brise et il en sort un animal doté de l'ouïe et de la vue.  Il a un bel aspect et une voix agréable (le poussin) ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Meconnaissant
4 Grades
4 Grades


Masculin Nombre de messages : 995
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Qui est Allah (swt)   2012-10-10, 09:58

Extraits des dires des philosophes et des savants
 
1. Dans une étude parue dans la revue Le Cosmos de l'année 1893, le professeur Mominia écrit, concernant l'existence d'Allah :

« Si nous supposons, en raisonnant par l'absurde, que l'univers a pris existence sans l'intervention d'un Etre capable d'agir, doué de volonté et libre de choisir ; et si nous supposons que les hasards répétés sont parvenus à faire un homme, est-il pensable que ces mêmes hasards créent un autre être lui ressemblant parfaitement dans sa forme apparente et différent de lui dans sa conformation interne : à savoir la femme, et ce dans le but de peupler la terre par les humains et d'en perpétuer l'espèce ? »

 Il ajoute :« Est-ce que cela ne suffit-il pas pour prouver l'existence d'un Créateur Tout-Puissant, doué de volonté, qui a créé les êtres sans modèle précédent? Il en a fait des espèces diverses, a implanté dans chaque espèce des instincts appropriés, et l'a doté de dons naturels, sur lesquels repose son existence et qui lui permettent de se perfectionner. »

 
Le professeur Mohammad Farîd Wajdî a dit, en commentant ce témoignage :

« Nous disons à propos de cet argument sur lequel le professeur Mominia croit être le premier à attirer l'attention, qu'il est, en fait, extrait de cette Parole de Dieu - Exalté soit-Il - :

« Parmi Ses signes, Il a créé pour vous, issues de vous-mêmes, des épouses auprès desquelles vous trouvez quiétude et calme. Et Il a établi entre vous des liens de tendresse et de compassion. Il y a là des indices certains pour qui sait y réfléchir ! » [ Sourate 30, « Les Byzantins », verset 21 ]

2. Quant à Descartes, il prouve l'existence du Créateur, par le raisonnement suivant :

« ...Pour m'expliquer en un mot, qui fut Dieu. A quoi j'ajoutai que puisque je connaissais quelques imperfections que je n'avais point, je n'étais pas le seul être qui existât, mais qu'il fallait, de nécessité, qu'il y en eût quelque autre plus parfait, duquel je dépendisse, et duquel j'eusse acquis tout ce que j'avais. Car, si j'eusse été seul et indépendant de tout autre, en sorte que j'eusse eu, de moi-même, tout ce peu que je participais de l'être parfait, j'eusse pu avoir de moi, par même raison, tout le surplus que je connaissais me manquer, et ainsi être moi-même infini, éternel, immuable, tout connaissant, tout-puissant, et enfin avoir toutes les perfections que je pouvais remarquer être en Dieu. Car, suivant les raisonnements que je viens de faire, pour connaître la nature de Dieu, autant que la mienne était capable, je n'avais qu'à considérer de toutes les choses dont je trouvais en moi quelque idée, si c'était perfection, ou non, de les posséder, et j'étais assuré qu'aucune de celles qui marquaient quelque imperfection, n'était en Lui, mais que tous les autres y étaient. »

Il a dit encore :

« ....Je voyais bien que, supposant un triangle, il fallait que ses trois angles, fussent égaux à deux droits ; mais je ne voyais rien pour cela qui m'assurât qu'il y eût au monde aucun triangle. Au lieu que, revenant à examiner l'idée que j'avais d'un être parfait, je trouvais que l'existence y était comprise, en même façon qu'il est compris en celle d'un triangle que ses trois angles sont égaux à deux droits, ou en celle d'une sphère que toutes ses parties sont également distantes de son centre, et que par conséquent, il est pour le moins aussi certain que Dieu, qui est cet Etre parfait, est ou existe, qu'aucune démonstration de géométrie le saurait être. »

Descartes n'est arrivé à ces vérités qu'après s'être débarrassé de cet ensemble incohérent de croyances et de traditions héritées, et il a construit sa conviction sur des vérités scientifiques immuables.

3. Newton (1642-1727), était le plus grand astronome et physicien anglais de son siècle. On le considérait comme l'un des cerveaux exceptionnels apparus dans le monde. C'est lui qui a découvert la loi de l'attraction universelle (en 1687). Il inventa le télescope (1672), il trouva les bases du calcul différentiel ainsi que d'autres lois astronomiques. Une fois qu'il fut réputé pour sa finesse d'esprit et sa puissance de persuasion, les gens lui demandèrent de leur avancer un indice prouvant l'existence de Dieu et qui soit à la portée de leurs sens. Voici ce que fut sa réponse :

« Ne doutez pas de l'existence du Créateur ! Il est, en effet, impensable que ce soit la nécessité seule, qui dirige l'univers ! Car une nécessité aveugle, et échappant à tout changement, on ne peut imaginer qu'elle soit à l'origine de ce monde avec toute sa diversité et l'harmonie et l'ordre qui la caractérisent, et ce malgré le changement des temps et des lieux ! Disons plutôt que tout cela ne peut provenir que d'un Etre éternel doué de sagesse et de volonté. »

Puis il dit :

« Il est indéniable que les mouvements actuels des planètes ne peuvent naître de la seule action de l'attraction universelle, car cette force pousse les planètes vers le soleil. Mais pour que ces mêmes planètes tournent autour du soleil, il faut qu'il y ait une « Main » divine qui les maintienne sur la ligne de leurs orbites. »

Puis il dit :

« Il est tout à fait évident, qu'il n'y a aucune cause naturelle qui soit capable d'orienter toutes les planètes et leurs satellites pour qu'ils tournent dans une seule direction et sur un même niveau sans la moindre variation notoire. L'observation de cet ordre prouve l'existence d'une sagesse régnant sur le tout... Aucune cause naturelle n'est capable de donner à ces planètes et à leurs satellites ces degrés de vitesses minutieusement proportionnées à leurs distances par rapport au soleil et au centre du mouvement.

Ces proportions sont indispensables pour que ces corps célestes se déplacent suivant des orbites ayant toutes un même centre commun. Mais pour qu'un tel ordre se trouve entre tous leurs mouvements, il faut qu'il existe une « Cause » qui connaisse ces substances, et compare les quantités de matières présentes dans les divers corps célestes, comprenne la force d'attraction terrestre émanant de chacun d'eux, évalue les distances entre les planètes et le soleil, entre leurs satellites et Saturne, Jupiter et la terre, et enfin fixe la vitesse selon laquelle ces planètes et leurs satellites peuvent tourner autour de corps célestes pouvant leur servir de centre de révolution.

Donc l'existence harmonieuse de tous ces éléments, l'ordre qui les régit, malgré leur diversité, tout cela témoigne de la nécessité de l'existence d'une « Cause », qui n'est ni aveugle, ni un contingent né du hasard. Il s'agit d'une « Cause » connaissant parfaitement les sciences de la cinétique et de la géométrie. »

Il dit ensuite :

« Cela n'est pas tout ! Car Dieu est indispensable pour faire tourner ces corps célestes les uns autour des autres (c'est une chose qui ne peut provenir de la simple force d'attraction).

Dieu est indispensable aussi pour déterminer l'orientation de ces rotations, afin qu'elles concordent avec la rotation des planètes (nous voyons cela dans le cas du soleil et des planètes avec leurs satellites, alors que les comètes tournent dans n'importe quelle direction). »
Puis il ajoute :

« Une autre chose concerne la constitution des corps célestes. Comment les atomes dispersés ont-ils pu se diviser en deux catégories : la partie éclairante d'entre eux s'est assemblée en un endroit pour constituer les corps éclairants par eux-mêmes, à l'exemple du soleil et des étoiles.

La partie obscure s'est assemblée dans un autre endroit pour former les corps sombres, comme les planètes et leurs satellites. On ne saurait concevoir un tel résultat en l'absence d'une intelligence infinie ! »

Il dit encore :

« Comment les corps des animaux ont-ils été faits avec tant de perfection ? Par quelle finalité a-t-on ainsi organisé les différentes parties de leurs corps ? Peut-on concevoir que l'on puisse fabriquer l'oeil qui voit sans une connaissance préalable de l'optique et de ses lois ?

Peut-on concevoir que l'on puisse fabriquer l'oreille sans connaître les lois de l'acoustique ? Comment les mouvements des animaux se renouvellent-ils par leur volonté, et comment ont-ils acquis cette intuition innée ?... »

Newton conclut :

« Toutes les créatures vivantes, qui sont conformes aux modèles les plus beaux et les plus parfaits, ne sont-elles pas un indice prouvant l'existence d'un Dieu absolu, exempt de toute similitude avec tout être? Un Dieu vivant, sage, voyant par Lui-même l'essence même de toute chose. »

[ Source : René Descartes, Discours et Méthodes, p 496 - 497 ]

4. Le très grand savant anglais (d'origine allemande) Sir William Herschel (1738-1822), fondateur de l'astronomie stellaire, entre autres a dit :

« Plus le domaine de la science s'étend, plus nombreux deviennent les arguments puissants et irréfutables prouvant l'existence d'un Créateur éternel à la puissance illimitée et infinie. Les géologues, les mathématiciens, les astronomes et les naturalistes ont tous collaboré à bâtir l'édifice de la science, qui est, en vérité, le socle de la Grandeur suprême de Dieu l'Unique. » [ Source : René Descartes, Discours et Méthodes, p 503 ]

5. Le grand physiologiste français Linier a dit :

« Dieu cet Etre éternel, Grand, Omniscient et Omnipotent S'est révélé à moi à travers les merveilles de Sa création au point que je fus saisi d'ébahissement et de perplexité ! Quelle puissance, quelle sagesse et quelle force d'invention sont-elles plus merveilleuses que celles qui ressortent des oeuvres de Sa « Main », aussi bien les plus petites que les plus grandes ?


Les profits que nous tirons de ces créations témoignent de l'immensité de la Miséricorde de Dieu qui les a soumises à notre service. De même que leur beauté et leur harmonie indiquent l'étendue infinie de Sa sagesse. Leur préservation de tout anéantissement et leur renouvellement continu confirment la Majesté et la Grandeur de Dieu. » [ Source : René Descartes, Discours et Méthodes, p 504 ]

6. Le professeur Camille Flammarion, astronome français (1842-1925) a dit :

« L'athéisme est trop méprisable pour se réclamer de la science ou de la raison ou pour mériter le nom d'une quelconque idéologie ! II est trop insignifiant et trop petit pour avoir droit de cité ! L'athéisme n'est qu'une illusion suggérée à des esprits prédisposés à recevoir les injonctions sournoises des démons !

Le sentiment de la foi se confond dans le coeur de l'homme plus que tout autre sentiment. Celui qui la renie n'en est pas moins sensible que tout autre ! Bien au contraire, il se peut que son simulacre de refus et de négation soit une preuve parlante qu'il est l'homme le plus sensible à son influence, mais il a perdu la voie droite, pourtant bien claire, si bien que sa perplexité l'a jeté dans les labyrinthes inextricables des théories, qui ne sont, en vérité, que des couches superposées de ténèbres.

Pour fuir la foi, il se réfugie dans les spéculations abstraites et les sophismes qu'il aurait certainement jetés au rebut s'il les avait soumis au jugement de sa saine nature. Il aurait, de même, compris que ses véritables sentiments et ce que lui dicte son imagination sont diamétralement opposés. Si un jour, on nous demandait: « quel est l'homme qui se ment le plus à lui-même'? » Nous dirions, sans aucune hésitation : «C'est l'athée !».
Revenir en haut Aller en bas
Guest Muslim
4 Grades
4 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1188
Date d'inscription : 08/08/2010

MessageSujet: Re: Qui est Allah (swt)   2012-10-10, 23:41

:ccccvvvvv:

merci pour ce rappel mon frère
Revenir en haut Aller en bas
Dunya
6 grades
6 grades


Féminin Nombre de messages : 2656
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 29/10/2011

MessageSujet: Re: Qui est Allah (swt)   2013-06-20, 23:11

Salam

Up


« Tout vient à point à qui sait attendre » Proverbe - Clément Maro
« C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches.» Victor Hugo
« La vie présente est la prison du croyant et le paradis du mécréant. » Hadith authentique rapporté par Mouslim
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui est Allah (swt)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui est Allah (swt)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» XVI- Le livre de la mention d'Allah
» Le nom d'Allah...
» Les gouverneurs qui ne juge pas avec les Lois d’Allah
» Le soleil d'Allah brille sur l'Occident
» Le Coran est la faveur d’Allah qui réjouit Ses serviteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Le Monde Invisible-
Sauter vers: