Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 heritage

Aller en bas 
AuteurMessage
Soufiane
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 32
Localisation : biskra
Date d'inscription : 18/04/2012

MessageSujet: heritage   2012-04-23, 17:28



je voudrais poser une question:

j'ai constater mes frères et mes sœurs que beaucoup de gens de nos jour ne respectent pas charia on ce qui concerne l’héritage
et parmi ces gens.malheureusement les plus pratiquant.
alors .sais quoi le jugement d'aprer charia. merci
Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 10450
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: heritage   2012-04-23, 17:46



 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 10450
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: heritage   2012-04-23, 17:48

:llllll:


Question: Dans la loi islamique, pourquoi la part d'héritage revenant à la femme est deux fois moindre que celle de l'homme ?

Réponse:

L'héritage dans le Coran Le Coran contient des règles précises et détaillées concernant la division de l'héritage entre les bénéficiaires légitimes.
Les versets coraniques contenant les règles de l'héritage sont:
*Sourah al-Baqarah, verset 180
*Sourah al-Baqarah, verset 240
*Sourah an-Nisa, versets 7-9
*Sourah an-Nisa, verset 19
*Sourah an-Nisa, verset 33 et
*Sourah al-Maidah, versets 106-108


1. Chaque membre de la famille reçoit une part d'héritage déterminée

Il y a trois versets dans le Coran qui déterminent, en gros, la part que doit recevoir chaque membre de la famille immédiate. Ce sont les versets 11, 12 et 176 de la sourah an-Nisa, qui se lisent comme suit:
"Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants: au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S'il n'y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s'il n'y en a qu'une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun d'eux le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant. S'il n'a pas d'enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s'il a des frères, à la mère alors le sixième, après exécution du testament qu'il aurait fait ou paiement d'une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire de la part d'Allah, car Allah est, certes, Omniscient et Sage.

Et à vous la moitié de ce que laissent vos épouses, si elles n'ont pas d'enfants. Si elles ont un enfant, alors à vous le quart de ce qu'elles laissent, après exécution du testament qu'elles auraient fait ou paiement d'une dette. Et à elles un quart de ce que vous laissez, si vous n'avez pas d'enfant. Mais si vous avez un enfant, à elles alors le huitième de ce que vous laissez après exécution du testament que vous auriez fait ou paiement d'une dette. Et si un homme, ou une femme, meurt sans héritier direct, cependant qu'il laisse un frère ou une soeur, à chacun de ceux-ci un sixième. S'ils sont plus de deux, tous alors participeront au tiers, après exécution du testament ou paiement d'une dette, sans préjudice à quiconque. Telle est l'injonction d'Allah! Et Allah est Omniscient et Indulgent."
[Le Coran, 4:11-12]

"Ils te demandent ce qui a été décrété. Dis: "Au sujet du défunt qui n'a pas de père ni de mère ni d'enfant, Allah vous donne Son décret: si quelqu'un meurt sans enfant, mais a une soeur, à celle-ci revient la moitié de ce qu'il laisse. Et lui, il héritera d'elle en totalité si elle n'a pas d'enfant. Mais s'il a deux soeurs (ou plus), à elles alors les deux tiers de ce qu'il laisse; et s'il a des frères et des soeurs, à un frère alors revient une portion égale à celle de deux soeurs. Allah vous donne des explications pour que vous ne vous égariez pas. Et Allah est Omniscient."
[Le Coran, 4:176]


2. Dans certains cas, la femme hérite d'une somme égale ou supérieure à celle de l'homme

Dans la majorité des cas, la part d'héritage de la femme est la moitié moins que celle de l'homme. Cependant, ce n'est pas toujours le cas. Dans les cas où la personne décédée n'a ni père ni mère, ni enfants, mais un frère et une soeur, chacun d'eux hérite d'un sixième de ses biens. Si la personne décédée laisse des enfants, ses deux parents reçoivent une part égale, i.e. qu'ils héritent chacun d'un sixième. Dans certains cas, une femme peut même hériter d'une part deux fois plus élevée que celle d'un homme. En effet, si la personne décédée est une femme qui n'a laissé ni enfants, ni frères ou soeurs et que seuls son mari, son père et sa mère lui survivent, son mari hérite de la moitié de ses biens tandis que sa mère hérite du tiers et son père, d'un sixième. Dans ce cas particulier, la mère hérite d'une part deux fois plus élevée que celle du père.


3. La femme hérite habituellement d'une part deux fois moindre que celle de l'homme

Il est vrai qu'en règle générale, dans la plupart des cas, la femme hérite d'une part deux fois moindre que celle de l'homme. Dans les cas suivants, par exemple :

la fille hérite d'une part deux fois moindre que celle du fils;
l'épouse hérite de 1/8 et l'époux, de 1/4 si la personne décédée n'a pas d'enfants;
l'épouse hérite de 1/4 et l'époux, de 1/2 si la personne décédée a des enfants;
si la personne décédée n'a ni parents ni descendants, la soeur hérite de la moitié moins que le frère.


4. L'homme hérite d'une part deux fois plus élevée parce que c'est lui qui est financièrement responsable de sa famille

En islam, la femme n'a aucune obligation financière; cette responsabilité repose entièrement sur les épaules de l'homme. Avant qu'une femme ne soit mariée, c'est son père ou son frère qui pourvoit à ses besoins comme le logement, la nourriture, l'habillement et autres besoins matériels. Lorsqu'elle est mariée, cette responsabilité est transmise à son mari ou à son fils. L'islam donne à l'homme la responsabilité de pourvoir aux besoins de sa famille. Afin qu'il puisse s'acquitter de ce devoir, l'homme reçoit une part d'héritage deux fois plus élevée. Par exemple, si un homme meurt en laissant cent cinquante mille roupies à ses enfants (i.e un fils et une fille), le fils hérite de cent mille roupies alors que la fille n'hérite que de cinquante mille roupies.

Des cent mille roupies hérités par le fils, ce dernier, par devoir envers les membres de sa famille, devra peut-être dépenser pour eux la presque totalité ou peut-être quatre-vingt mille, ce qui ne lui laissera, pour lui-même, qu'un faible pourcentage de l'héritage, c'est-à-dire environ vingt mille roupies. La fille, de son côté, n'a aucune obligation de dépenser des cinquante mille roupies pour qui que ce soit. Elle a le droit de garder la totalité de la somme et d'en faire ce que bon lui semble. Préféreriez-vous hériter de cent mille roupies et être forcé d'en dépenser quatre-vingt mille, ou hériter de cinquante mille roupies et en garder la totalité pour vous-même.


 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 10450
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: heritage   2012-04-24, 05:08

:llllll:

quand au chatiment concernant celui qui ne cede pas l'heritage a son ayant droit, il s'agit d'injustice et Allah n'aime point l'injuste:


L'injustice envers autrui. Elle a fait l'objet de mises en garde et d'interdictions souvent répétées dans les hadiths. Ainsi,le Messager de Dieu ('alayhi salati wa salam) a dit dans un hadith unanimement reconnu authentique et rapporté par 'Abdoullah ibn 'Oumar :



"L'injustice se présente sous forme de ténèbre le jour de la résurrection."


Il ('alayhi salati wa salam) a dit également dans un autre hadith unanimement reconnu authentique et rapporté par abou Moussa al Ach'ari :



"Dieu allonge la corde à l'injustice mais quand Il le frappe de Son châtiment,Il ne le rate pas."


Ensuite il a lu ce verset :


"Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu'elles sont injustes.Son châtiment est bien douloureux et bien dur." sourate 11 verset 102.


Il ne fait aucun doute que l'institution de la justice,au niveau des rapports entre les gens,et l'interdiction de l'injustice s'insèrent dans les desseins et les buts de l'islam.

En effet,l'équité est une base sur laquelle repose tout système de gouvernement et toute civilisation.Quant à l'injustice,elle entraîne la décadence des nations,l'anéantissement des civilisations,et la perte du bien-être en ce monde.

En outre,elle entraîne la malédiction divine dans l'autre monde.


oi Allahoualam...


cf: l'injustice: http://islam-aarifa.conceptforum.net/t3603-l-injustice-causes-et-remedes?highlight=injustice


 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: heritage   

Revenir en haut Aller en bas
 
heritage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» erreurs dans le coran: les lois sur l'heritage
» Présentation de Sam
» Nos aieux les Celtes !
» Pourquoi je suis contre l'héritage
» Nouveau - Napoléon et l'héritage de la gloire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Questions / Réponse-
Sauter vers: