Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 Pour mes soeurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Aarifa
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 350
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Pour mes soeurs   2007-03-10, 10:48

salem aleikoum wa armatoullah wa barikatou mes soeurs fillah

un texte recu que je trouve tres emouvant à lire jusqua la fin ca en vaut la peine franchementTrès bonne lettre pour nos soeurs, mais un petit rappel pour nos frères et responsables afin que nous nous levons pour défendre nos soeurs et toutes sortes d'injustice...voilà bien de quoi à leurs donner plus de courage, car si on laisse aller l'injustice envers nos soeurs, sachez que les frères, c'est-à-dire, nous, devront rendre des comptes. Tout est une question de responsabilité... Abdulaziz, de Bruxelles Faites circuler s'il vous plait. Les Louanges sont pour Allah Le Très Haut, qui nous comble de Ses bienfaits, nous le louons, nous implorons Son aide et sollicitons de Lui la rémission de nos pêchés. Que le salut et la paix d'Allah soient sur Son messager bien-aimé Muhammad, sur sa famille et sur tous Ses compagnons. J’adresse ce message à ma sœur en Allah, qui ne trouve plus la force de supporter les regards haineux et malveillants que portent de nombreux ignorants sur sa parure qu’est le voile. Je connais des soeursqui sont pasées par l’envie de le retirer il y a quelques années, l’incompréhension de la famille, les critiques des amies, les regards d’autrui, les insufflations de Satan (maudit soit-il). Tant de choses, pour nous persuader qu’il n’y a d’autre coupable que lui : ce voile. C’est normal, combien de fois dans la journée vous a t’on répété, « sans ton voile tu aurais pu finir tes études » - « sans ton voile tu aurais pu avoir un bon travail » - « tu serais tellement plus jolie sans ton voile » « Dis moi sincèrement, on t’oblige à le porter n’est ce pas ? » - Ou dans le mauvais goût le plus total « si t’as envie de porter le voile retourne dans ton pays » Si nous ne sommes pas préparées à tout cela, comment ne pas défaillir moralement ? Et bien NON, ce n’est pas lui le coupable, les coupables se sont EUX, ceux qui ne nous acceptent pas comme nous sommes, ceux qui se raillent de nous et nous méprisent, ceux qui transpirent la haine et l’ignorance, ceux qui ne cherchent pas à comprendre ce que ce voile représente pour nous, oui ce sont eux les coupables. Nous n’avons pas à nous cacher, nous justifier, nous attrister, car ceux et celles qui devraient se remettre en cause, se sont ces personnes, qui n’hésitent pas à nous poignarder de réflexions, à nous jeter des éclairs à travers leur regard, ceux qui marmonnent leur haine en crachant par terre lors de notre passage. Pourquoi avoir honte ? C’est à eux de se cacher, car je plains leur personne, avec une telle mentalité, une telle éducation et une si étroite ouverture d’esprit. Je vous le concède, il serait trop facile de pointer ce doigt accusateur sans se remettre en cause, car je pense que nous avons également notre part de responsabilité. Coupable d’avoir eu honte de mon voile, de ne pas être assez forte, de ne pas avoir confiance en notre Créateur, de ne pas savoir être différente, coupable de ces maux, moi je le suis… pour vous… je laisse chacune être juge pour elle-même… Maintenant que le constat est fait, appliquons les exhortations d’Allah et puisons notre force et notre patience dans les adorations et les invocations. Ne vous résignez pas chère sœur, et ne soyez pas tentées par cette parole : Le voile c’est dans le cœur ! Si le voile est dans le cœur, pourquoi la prière et le jeûne du mois de Ramadan ne sont-il pas également uniquement dans le cœur ? Il est clair que la Foi est dans le cœur, cependant, tout ce que renferme le cœur, se retranscrit dans les actes, et la parole. Lorsqu’on témoigne de l’amour à nos parents, notre cœur s’emplit d’affection et de miséricorde pour eux, par conséquent, nous ne ferions que ce qui leur fait plaisir, et nous nous éloignerions de ce qui les met en colère, notre langue ne leur dira que de belles paroles, et notre amour pour eux se fera ressentir par nos actes et notre comportement. Que dire alors de notre Créateur ? Nous attestons chaque jour, facilement, qu’il n’y a nulle divinité digne d’adoration excepté Allah, La ilaha il ALLAH ... En témoignage de cette attestation, notre cœur doit s’emplir d’Amour pour Le Très Haut, notre corps se soumettant à son Créateur, se prosternant à Lui, humblement, afin de se souvenir chaque jour, que c’est Lui le riche et nous les pauvres, que c’est Lui le Fort et nous les faibles, que c’est Lui le Créateur et nous Ses créatures, c’est ainsi que nous devons respecter Ses commandements, TOUS Ses commandements, et nous devons nous éloigner de Ses interdits … car c’est là que réside notre réussite. La femme musulmane doit avoir à l’esprit qu’elle jouit sous l’égide de l’Islam d’une vie honorable, fière, et pudique. Elle a reçu des droits légitimes qu’Allah lui a accordés contrairement à la condition de la femme à l’époque du paganisme. Si on observe la condition de la femme musulmane sous l’angle des nobles préceptes de l’Islam et de ses orientations illustres, on pourra se rendre compte que cette religion a sauvé la femme des griffes de la débauche, et lui a évité de s’embourber dans le vice. Sous son autorité, elle jouit d’une vie pure et chaste, comme elle se réjouit du voile de la pudeur et de la discrétion. Son honneur est sauf et son rang est noble. Il n’y a aucune comparaison à faire entre ce cadre de vie et celui de l’ère païenne tant la différence est criante, tant au niveau du mariage que des relations avec elle en général. D’après al Bukhârî dans son Sahîh [3], selon ‘Urwa ibn az-Zubayr (radiya Allahou `anhou), 'Aïcha l’a informé de la chose suivante : « A l’époque païenne, il y avait quatre sortes de relations conjugales. Il y avait le mariage que nous connaissons aujourd’hui ; un prétendant demandait la main d’une fille pour le mariage à son tuteur ou son père. Ensuite, il pouvait la prendre moyennant une dote. Dans une autre forme de relation conjugale, le mari envoyait sa femme – après s’être purifiée de ses menstrues – chez untel pour prendre sa « semence ». Dès lors, son mari s’isolait d’elle et ne la touchait pas jusqu’à ce qu’il eut constaté la grossesse provenant de l’autre individu. Après cela, son mari pouvait avoir des rapports avec elle s’il le voulait. Le but était d’avoir une race noble. Cette relation était fondée sur la semence. Il y a avait aussi la forme de relation conjugale où un peu moins d'une dizaine d'hommes se rassemblait pour entrer chez une femme préposée afin d’avoir chacun des rapports avec elle. Si elle tombait enceinte, la nuit suivant l’accouchement, elle les convoquait tous. Aucun ne se permettait de se désister avant de ne s’être tous réunis autour d’elle. Alors, celle-ci proclamait : « Vous êtes au courant de la situation. J’ai eu un enfant qui est ton fils, untel ! » Elle désignait celui qu’elle désirait afin que l’enfant lui soit affilié. Le père désigné ne pouvait refuser l’offre. La quatrième forme de relation se résumait en la réunion importante d’individus. Ils se présentaient chez l’une de ces femmes qui ne se refuse à personne : ce sont les prostituées. Elles posaient sur leur porte une banderole pour prévenir que la voie était libre à tous ceux qui voudraient entrer. Si l’une d’entre elles venait à tomber enceinte, les pères potentiels se réunissaient chez elle et faisaient appel à des dépisteurs (physionomistes). Ensuite, ils affiliaient l’enfant au père adoptif désigné qui ne pouvait se rétracter. Lorsque Muhammed est venu avec la vérité, il a détruit toutes les formes de relations païennes à l’exception du mariage répandu de nos jours. » Fin de citation. Avant l’Islam, la femme était achetée ou vendue comme un bien ou une bête. On la forçait à se marier ou encore à se prostituer. Si on héritait d'elle, elle ne pouvait cependant être héritière. Elle était la propriété d’autrui et ne jouissait d’aucune propriété. La plupart des ses possesseurs lui interdisaient de disposer de ses biens à sa guise sans autorisation préalable. Le mari avait tous les droits sur les biens de sa femme sans tenir compte du consentement de cette dernière. Il y avait bien d’autres formes d’injustices et d’oppression dont la femme était victime et dont elle subissait les séquelles. Mais Allah l’a libérée du joug du paganisme avec l’avènement de l’Islam. La religion islamique fidèle à Dieu a su protéger la femme à travers ses orientations pertinentes et ses sages directives. Elle lui a permis de conserver sa noblesse et son honneur. Elle lui a assuré la fierté et le bonheur. Elle lui a donné les moyens d’avoir une vie paisible, loin des suspicions et des tentations, loin du mal et de la dépravation. Les orientations et les directives de la confession musulmane sont comme une protection pour la femme. Elles veillent sur la société dans son ensemble afin de ne pas la faire sombrer dans le mal et la tentation, ouvrant la porte au malheur et aux grands fléaux. Si la société tourne le dos aux valeurs instaurées par cette Législation et liées à la femme, elle se voue à la perdition et risque de voir se déclencher les fléaux et les hécatombes. L’Histoire en est le plus grand témoin. Il suffit de se pencher sur toute la période historique pour se rendre compte que l’effondrement des grandes civilisations, la désintégration de la société, la dégradation des moeurs, la propagation de la débauche, la décadence de la vertu, la recrudescence de la criminalité, trouvent leur source dans l'émancipation de la femme des préceptes de la religion, de ses sages orientations, et de ses directives bénies. Ainsi, il incombe à la femme musulmane de recevoir tous les enseignements de l’Islam à coeur ouvert et avec bonne conscience, tout en veillant à bien les mettre en pratique afin d’avoir une vie paisible et de gagner la Satisfaction de Son Seigneur, et le bonheur ici-bas et dans l’au-delà. Il est également du devoir des tuteurs de bien la respecter et lui donner une éducation islamique. Ils doivent, en outre, préserver ses droits, avoir de bons rapports avec elle et bien l’entretenir, par obéissance à Allah (radiya Allahou `anhou) en quête de Sa récompense, mais aussi pour parvenir à la piété. Certes, Allah est notre Seul Soutien, nul Seigneur en dehors de Lui, il n’y a de force et de puissance qu’en Lui. Alors chère sœur, soit forte et courageuse, car à partir du moment où tu placeras pleinement ta confiance en Allah , leurs méchancetés ne t’atteindront pas, comme le vent, ils glisseront sur ton voile, sans laisser de traces. De part ton comportement serein et patient, tes agresseurs se sentiront humiliés que leurs bassesses ne t’atteignent pas, et nous espérons que leurs cœurs endurcis recevront la miséricorde de Dieu. Souvenons nous que ce bas monde est trompeur et éphémère, qu’allons-nous en tirer ? Qu’avons nous récoltés de toutes ces années passées, si ce n’est des souvenirs, le Prophète ne disait-il pas « Allahouma la ‘aycha illa ‘aycha-l-Akhira » (O Allah, il n’y a d’autre vie que celle de l’au-delà). Il y a certaines de nos sœurs qui ne souhaitent pas porter ce voile car elle ne se sentent pas en sécurité dans notre société … mais qui est le Protecteur par Excellence ? Les sœurs parlent d’impuissance face à certaines situations, mais qui est Le Tout Puissant ? Regardez mes chères soeurs, l’exemple que nous a donné Allah dans le Glorieux Coran, dans la sourate 21 ; lorsque les mécréants ont décidé de jeter au feu Abraham (sur lui la paix), tellement il avait confiance en Allah et tellement il avait foi en Lui, qu’Allah ordonna au feu : « Ô feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire » Soubhan Allah, que d’exemples dans le Coran et dans les récits des prophètes et hommes pieux, n’allons nous pas méditer ? Nous ne sommes dans ce bas monde que comme des voyageurs, ensuite nous visiterons notre tombe, pour enfin rendre des comptes au Vivant qui ne meurt Jamais… Celui qui aura fait un atome de bien le verra, et celui qui aura fait un atome de mal le verra. Ce jour là, la mère oubliera son propre enfant, et tous le monde criera « nafsi.. nafsi » (moi, moi ). Purifions donc nos cœurs des péchés, des maladies, et retournons vers Allah par un repentir sincère, et la pleine confiance en Lui, car Nous appartenons à Allah et c’est vers Lui que se fera notre retour. Qu’Allah nous accorde la douceur de la Foi, et les nobles qualités de notre bien aimé prophète qui feront de nous des musulmans (Soumis à Dieu l’Unique) de cœurs, de corps et d’esprit… Ma dernière pensée, vers cet homme pieux qui lorsqu’il se sentait trop touché par ce bas monde, et que les appréciations des gens le touchaient, creusait un trou, se mettait à l’intérieure et s’imaginait les frayeurs et la solitude de la tombe … ainsi il n’oubliait jamais le verset où Allah nous dit : Pensiez-vous que Nous vous avions créés sans but, et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous ? Chère sœur, mes derniers mots seront : Patience et Courage, car certes Allah est avec les patients. Qu’Allah nous guide et nous fasse Miséricorde… … Amine… Amine… Amine…


{ Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? }
[ Sourate 45 - Verset 23 ]
Revenir en haut Aller en bas
tounsia
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 29
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Pour mes soeurs   2007-04-15, 13:35

Salam 'aleykoum... très beau discours... un peu long certes mais qui en vaut la peine.... moi-même je ne porte pas encore le voile car le regard des gens, c'est vrai, paraît peusant, ou même après essayage je trouve qu'il me met moin en valeur car pour une femme, les cheveux sont un atout imparable... c'est d'ailleurs pour cela qu'il faut normalement les cacher puisque c'est un élément de séduction...!! La tentation qui nous entoure de nous faire belles en voyant toutes ces filles qui s'arrangent, se maquillent, ont des belles coiffures, s'épillent les sourcils... tout cela met en valeur une femme bien qu'elles lui ôtent ses chances de voir un jour le Paradis... surtout l'épilation des sourcils: moi, j'ai malheuresement commencé à me les épiler alors que c'était haram et aujourd'hui ça m'est dure de les laisser pousser car ils repousseront de façon diforment!! Pourtant je sais que le jour du jugement dernier, le Prophète (sws) me maudira et que s'il me maudit, je n'aurait aucune chance de le voir me sauver des flammes!! Mais inchallah, c'est un détails que je compte bientôt résoudre, car Allah m'en donnera la force... Beaucoup de jeunes filles comme moi, qui ont la foi et qui pratiquent, n'arrivene malheuresement pas à passer au dessus du stade de l'apparance... machallah, certaines autres y arrivent et j'espère bientôt faire parties de celles-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2450
Age : 53
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Pour mes soeurs   2007-04-16, 20:30

inchaAllah ma soeur


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
Isma
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 489
Age : 43
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pour mes soeurs   2007-04-18, 14:53

Bonjour à tous,

A tounsia,

Sache que moi aussi ,je ne porte pas le voile contrairement à mes grandes soeurs.Nous savons parfaitement que le voile est obligatoire.Inch'Allah ,je le porterai.concernant les sourcils,il est formellement interdit de s'épiler les sourcils.Tu sais ,ma chère la plupart des femmes voilées et non voilées s'épilent des sourcils.Sache qu'une de mes soeurs l'a fait et le regrette.Tu sais,tout le monde commet des péchés.Sache que Dieu pardonne à ceux qui reconnaissent leur péché.N'oublie pas que Dieu est un grand pardonneur car il est infiniment bon.

Fatima.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour mes soeurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour mes soeurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quizz pour les soeurs!!!
» Message pour ma soeur qui ne trouve plus la force...
» le voile integral ...interdit - Saison 1 -
» Pour les soeurs en difficulté
» Prestige Beauté - Salon de coiffure avec coin réservé pour les soeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Musulmane-
Sauter vers: