Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 La sanction de la fornication et de l'adultère

Aller en bas 
AuteurMessage
sister B
9 Grades
9 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 10450
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: La sanction de la fornication et de l'adultère   2011-12-13, 15:36



La sanction de la fornication et de l'adultère - حد الزنى


Définition

An-Nawawi (que Dieu lui fasse miséricorde) a dit : "Cela consiste à introduire l'organe mâle dans le vagin d'une femme "interdite", sans ambiguïté ni doute, ou dans l'anus d'un homme ou bien d'une femme aussi, selon notre école". (But de l'aspirant)

Les sanctions

Al-Qourtoubi (que Dieu lui fasse miséricorde) a dit : "Les adeptes des religions sont unanimes à l'interdire ; aucune d'elles ne l'a jugé licite. C'est pourquoi la plus dure peine lui est réservée. En effet, c'est une agression qui touche l'honneur et la naissance, deux choses qui font partie des cinq universaux. Ceux-ci sont la préservation de la vie, de la foi, de la procréation (naissance) des biens et de l'intellect (santé mentale)". (Tafsir d'al-Qurtoubi 24/20-21)

Ibn al-Qayyim (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : "Le Transcendant distingue la peine réservée au fornicateur par trois spécificités : La première est la pire manière d'exécuter (une personne). Quand cette peine est atténuée, elle associe le châtiment corporelle consistant dans la flagellation et le châtiment (psychologique) représenté par un exil d'un an. La deuxième consiste à interdire à Ses serviteurs de faire preuve de clémence quand ils appliquent les prescriptions religieuses au point de ne pas appliquer les peines aux délinquants. Car c'est parce que le Transcendant est doux à leur égard qu'Il a établi cette peine. Il est plus clément à l'égard de Ses serviteurs que les humains. Mais Sa clémence ne l'a pas empêché de donner l'ordre d'appliquer la peine en question. Aussi votre pitié pour les délinquants ne doit-elle pas vous empêcher d'exécuter Ses ordres. La troisième est qu'Allah a donné l'ordre d'exécuter la peine en présence d'une foule de croyants et de ne le faire à huis clos, compte tenu de l'intérêt qui consiste à lui donner un aspect dissuasif". (al-Djawab al-Kafi, p. 115-144)

1) Pour un adulte musulman et libre, ou appartenant à une communauté protégée [dhimmi] qui a consommé un mariage légal avant cela (cas de l'adultère), la sanction est la lapidation jusqu'à la mort

Selon 'Imràn Ibn Housayn (que Dieu l'agrée), une femme de la tribu Jouhayna vint au Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) alors qu'elle était enceinte à la suite d'un adultère. Elle lui dit : "Ô Messager de Dieu! J'ai transgressé une limite de Dieu. Fais-moi subir le châtiment prescrit".
Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) fit venir son répondant et lui dit : "Traite-la avec bonté. Une fois qu'elle aura accouché, fais-la venir", et c'est ce qu'il fit. Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) ordonna alors de bien fixer ses vêtements sur son corps (pour éviter qu'elle ne se découvre) et donna l'ordre de la lapider à mort. Puis il pria sur elle. (Mouslim)

Il a été rapporté dans le hadith d'Abou Bakr et d'autres cités par Abou Dawoud et d'autres et relatif au cas de la femme coupable d'adultère : "Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a donné l'ordre de la lapider en disant : " Lapidez-la, mais évitez de viser le visage" (cité par Abou Dawoud, 4/152)

'Omar Ibn al-Khattab (que Dieu l'agrée) déclara du haut de la chaire du Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) : "Dieu a certes envoyé Muhammad (paix et bénédiction de Dieu sur lui) porteur de la vérité et lui a révélé le livre. Cette révélation comprenait un verset relatif à la lapidation. Nous l'avons lu, appris et compris. Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a lapidé et nous l'avons fait après lui. Je crains qu'au fil du temps des gens ne viennent dire : "nous ne trouvons pas la mention de la lapidation dans le livre de Dieu" Car ils s'égareraient en abandonnant une prescription révélée par Dieu. En vérité, la lapidation est bien établie dans le livre de Dieu et elle est applicable aux hommes et femmes mariés quand une preuve, une grossesse ou un aveu permettent de prouver qu'ils ont commis l'adultère". (Al-Boukhari n°2426 et par Mouslim n°1691)

2) Pour un fornicateur (donc non marié) qui est adulte et libre, la sanction est 100 coups de fouet et l'exil pendant un an

Dieu (le Très-Haut) a dit : {La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi de Dieu - si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition.} (24/2)

Selon 'Ubada Ibn Samit (que Dieu l'agrée), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Apprenez de moi, Dieu leur a tracé un chemin : quand un homme et une femme, ne s'étant jamais mariés, ont des rapports intimes, on leur assène cent coups de fouet et les soumet à un exil d'un anâ��". (Mouslim n°1690, At-Tirmidhi, Ibn Mâja et Abou Dawoud)

3) Pour un esclave non marié, la sanction est 50 coups de fouet et l'exil pendant 6 mois

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent l'adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées.} (4/25)

Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Quand la femme esclave commet l'adultère et que cela est prouvé, que son maître lui donne les cinquante coups de fouet réglementaires sans pourtant l'admonester (lui faire des reproches). Quand elle commet l'adultère pour la deuxième fois, qu'il lui donne les cinquante coups de fouet réglementaires sans pourtant l'admonester. Puis quand elle le commet pour la troisième fois, qu'il la vende même contre un bout de corde de poils de chèvre". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Les preuves pour l'application de la sanction

Le témoignage de quatre témoins honnêtes

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Celles de vos femmes qui forniquent, faites témoigner à leur encontre quatre d'entre vous} (4/15)

L'aveu

Abou Houraira et Zayd Ben Khaled al-Johami ont rapporté qu'un homme est venu demander au Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) : "Je te demande, par Dieu, de juger entre nous selon le Livre de Dieu. Son adversaire s'est mis debout - et il était plus fort en matière de jurisprudence que le premier - et a dit : "Oui ô messager de Dieu ! Juge-nous selon le Livre de Dieu et permets-moi de commencer"
Le Prophète lui a demandé alors de parler.
Il a dit : "mon enfant était domestique chez cette personne et il a forniqué avec sa femme. Pour le dédommager, je lui ai proposé 100 ovins et un domestique. Mais je me suis renseigné auprès des érudits qui voient que mon fils mérite 100 coups de fouet et un an d'exil et que la femme de cette personne mérite la lapidation".
Le Prophète a dit : "Par Celui qui détient mon âme, je vais juger entre vous selon le Livre de Dieu : tes 100 ovins et ton domestique sont rejetés et ton fils aura 100 coups de fouet et un an d'exil. Ô Aniss ! Vas interroger la femme de cette personne, si elle avoue, alors lapide-la"
La femme a avoué et est lapidée. (Al-Boukhâri, Mouslim)

La grossesse

Abde Dieu Ben Burydah a rapporté de la part de son père qu'une femme (al-Gamidya) a dit au Prophète : "ô Messager de Dieu ! J'ai forniqué, purifie-moi."
Mais le Prophète l'a renvoyée. Le lendemain, elle lui a dit "Ô Messager de Dieu ! Pourquoi tu me renvoies ?! Me renvoies-tu comme tu as renvoyé Maëz ! Par Dieu, je suis enceinte".
Il lui répondit : "Non, vas-t'en et reviens quand tu auras accouché."
Quand elle a donné naissance à son garçon, elle le lui a apporté dans une étoffe et elle a dit : "Le voilà, je l'ai mis au monde" "Vas l'allaiter et reviens après sevrage" répondit le Prophète.
Quand elle l'a sevré, elle lui a apporté le gamin portant un morceau de pain à la main et a dit : "Le voilà, ô Messager de Dieu ! Je l'ai sevré et il s'est bien nourri."
Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a confié le gamin à un homme et a ordonné de creuser un trou de profondeur suffisante pour couvrir son corps jusqu'à la poitrine, puis il a ordonné de la lapider. Quand Khaled Ben al-Walid est passé, il a lancé une pierre qui a touché la tête de la femme dont le sang s'est projeté contre le visage de Khaled, il a alors commencé à l'insulter. Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) l'a entendu et a dit : "Doucement ô Khaled ! Par Celui qui détient le sort de mon âme, elle s'est repentie et son repentir est tellement bien que si quelqu'un commet le Mukss (la taxe sur le passage des marchandises, l'intérêt usuraire,...) et s'est repenti, Dieu l'aurait pardonné. Le Prophète a ordonné ensuite qu'elle soit enterrée puis il a fait la prière des funérailles". (Mouslim)

'Omar Ibn al-Khattab (que Dieu l'agrée) déclara du haut de la chaire du Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) : "En vérité, la lapidation est bien établie dans le livre de Dieu et elle est applicable aux hommes et femmes mariés quand une preuve, une grossesse ou un aveu permettent de prouver qu'ils ont commis l'adultère". (Al-Boukhari n°2426 et par Mouslim n°1691)

Ne fais pas partie des preuves la ressemblance de l'enfant à autre que le père légitime

Un jour Ibn Abbass a évoqué chez le Prophète l'appel mutuel du malheur (entre les mariés qui s'accusent d'adultère). Assem Ben Adiy a dit une chose à ce sujet puis il est parti. Un homme du peuple d'Assem est venu ensuite se plaindre du fait qu'il a trouvé avec sa femme un homme. Assem l'a emmené alors chez le Prophète pour lui raconter l'histoire. Cet homme était pâle et mince et l'homme qu'il a vu avec sa femme était bien bâti.
Le Prophète a dit alors : "Ô Dieu ! Eclaire-nous (la situation)"
La femme est tombée enceinte et a donné naissance à un enfant qui ressemble à l'homme décrit par son mari. Le Prophète a alors laissé les deux mariés appeler le malheur l'un sur l'autre.
Un homme a dit à Ibn Abbass : "est-ce cette femme est celle mentionnée par le Prophète quand il a dit : "Si je dois lapider quelqu'un sans preuve, je lapiderai celle-ci ?""
Ibn Abbass répondit : "Non, c'était une femme qui montrait la perversion au temps d'Islam". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le lieu où a lieu la sanction

Abou Hourayra et Jabir ont rapporté qu'un homme est venu dire au Messager de Dieu qui était à la Mosquée : "Ô Messager de Dieu ! J'ai forniqué"
Le Messager de Dieu s'est détourné et ne lui a pas prêté attention. L'homme a alors répété 4 fois ce qu'il a dit.
Le Prophète a alors demandé : "Es-tu fou ?"
"Non" répondit-il.
"Es-tu marié ?"
"Oui" répondit-il.
Le Prophète a ordonné les compagnons de le lapider.
Jaber dit : "J'étais parmi ceux qui l'ont lapidé dans la grande salle de prière prévue pour les fêtes, à l'extérieur de la ville. Quand les pierres sont lancées contre lui, il s'est enfuit, mais nous l'avons attrapé à Horra et nous l'avons lapidé". (Al-Boukhâri, Mouslim)

http://www.islamopedie.com/rapports_sociaux/peines/fornication.php


 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: La sanction de la fornication et de l'adultère   2011-12-13, 20:14


Salam aleykoum,

On reprend assez souvent les propos du calife Omar Ibn Al-Khattab pour justifier la lapidation et sur la "disparition" du verset la concernant.

Allah nous dit : "Que Nous abrogions un verset, ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur ou un équivalent. Ne sais-tu pas que Dieu est Omnipotent" ( Sourate "Al-Baqarah" - verset 106).

Que le Coran émane de la Table Protégée, donc inaltérable, infalsifiable et intemporel : "Ce Coran est une noble récitation émanant de la Table Protégée (lawh al mahfoudh" (Sourate "Al-Bouroudj" - versets 21-22).

Je dois aussi attirer votre attention sur un autre hadith de Aicha faisant état de la perte du hadith de la lapidation, mangé par une...chèvre !

Ce qui est étrange, comment se fait-il que les nombreux fidèles qui avaient appris le Coran par coeur à l'époque du Prophète (saws) aient eux aussi "enlevé" de leurs mémoires ce verset ?


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 10450
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: La sanction de la fornication et de l'adultère   2011-12-13, 20:23



na'am c'est un mystère...


 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La sanction de la fornication et de l'adultère   

Revenir en haut Aller en bas
 
La sanction de la fornication et de l'adultère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fornication est une chose detestable pour Jéhovah !!
» Des gens qui vivent ensemble dans la fornication reçoivent des communions sacrilèges... !
» La gravité de la fornication
» « Son cœur fut transpercé » Marie au Père Melvin 1er juin 07
» Que dit l'islam à propos de l'amitié entre un homme et une femme ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Bien-être-
Sauter vers: