Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 la femme en Islam

Aller en bas 
AuteurMessage
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: la femme en Islam   2006-11-06, 10:49

salam alikoum,

il est désolant de constater que certains versets coranique fassent croire à certains hommes, qu'ils ont un POUVOIR sur la femme.
ou que la femme est soumise à l'homme.

j'aimerai donc apporter quelques vérités islamiques.
l'homme et la femme ont chacun leurs devoirs, même égalité, mais pas les mêmes droits.

"O hommes, craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul êtres et qui de celui-ci, a créé son épouse et qui fit naitre de leur union un grand nombre d'hommes et de femmes" S.4 V.1

"Il a créé de vous vos femmes" S.al Nisa

ce qui explique que la femme a été créée du genre de l'homme et que tous deux sont donc d'un caractère iné.

selon certaine théorie, la femme ne peut monter haut sur l'échelle spirituelle des positions de Proximité d'Allah auquel un homme peut atteindre. Et pourtant, le Jour du Jugement ou la Proximité d'Allah, ne concerne en rien le sexe, mais dépendent uniquement des bonnes actions individuelles (hommes et femmes).
Il est évoqué dans le Coran, plusieures Dames Saintes, telles que Marie (mère de Jésus) Assia (femme de pharaon), les femmes d'Adam et d'Ibrahim, la mère de Moise. sans oublier les paroles du Prophète Mohamed concernant Khadija et sa Fille Fatima-Zahra.

une théorie également affirme que la femme a été créée au service de l'homme. Pourtant le Coran stipule bien que le ciel, la terre, l'air, les nuages, les plantes et les animaux ont été créés tous au services de l'humanité. Par contre, on se rend compte que l'homme et la femme ont été créés pour servir l'un et l'autre.
"les femmes sont un manteau pour vous et vous êtes un manteau pour elles" S.2 V.187.
Si Allah avait voulu que la femme soit au service de l'homme, cela serait apparu dans Son Livre Saint.
bien au contraire, c'est une source de réconfort :
"Il a créé pour vous des épouses, afin que vous reposiez auprès d'elles et Il a établi l'amour et la bonté envers vous" S.30V.21.

rabaissant la rôle de la femme et son rôle dans la procréation et l'engendrement des enfants :"nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle...S.49V.13

"et comportez-vous convenablement envers elles" S.4 V.19

Concernant les droits :
"aux hommes une part de qu'ils auront gagné, aux femmes une part de ce qu'elles auront gagné" S.4V32
"les hommes ont une part de ce que leurs parents et leurs proches ont laissé et les femmes ont une part de ce que leurs parents et leurs proches ont laissés" S.4V.7 (concernant l'héritage
la femme mariée, reste maitresse de son avoir, elle est libre d'en user comme elle l'entend.
de Mohamed Hamidullah (traduction du Coran (2. 236) concernant la dot:
"c'est une sorte de dédommagement que le mari verse à sa femme (et non pas aux parents de celle-ci) en compensation de ce que le mariage peut avoir pour elle, de moralement onéreux.
La femme possédant une personnalité juridiquement complète, peut en effet posséder en toute propriété des biens sur lesquels ni ses parents, ni son mari n'ont aucun droit, pas même de regard"

l'Islam autorise la femme a différentes fonctions, mais considère que son rôle essentiel est au foyer. Elle est douce et d'une intuition fine, correspondant à sa fonction d'élever ses enfants et répondre aux besoins urgentes de la vie.
les fonctions de l'homme et la femme sont donc différentes.
"elles ont des droits équivalents à leurs devoirs conforméments au bon usage. Les hommes ont une prééminence sur elles" S.2 V.228
ces avantages sur la femme, sont sa force physique, sa puissance de travail, la factulté de prendre des décisions mesurées.

"les hommes ont la charge et la direction des femmes vu les avantages que Dieu a accordés aux uns de préférence aux autres et vu les dépenses qu'ils font pour assurer leur entretien" S.4 V.34

La responsabilité financière du couple revenant à la charge de l'homme, il est normal qu'il prenne la direction du ménage.
Mais, Allah demande la consultation avant la prise de décision engageant l'avenir du couple ainsi que celui des enfants :
"Si d'un commun accord et après consultation réciproques, les parents veulent sevrer leur enfant, aucune faute ne leur sera reprochée" S.2V.233
ce verset ne concerne pas que le sevrage d'un enfant, mais démontre tout de même une conception du couple exemplaire.
anciennement, les hommes ne consultaient jamais leur épouse et ce verset confirme la position de la femme dans un couple et son rôle.
"et l'homme a le pas sur la femme"
a l'homme revient la décision finale.

et cette responsabilité de l'homme envers sa femme, ne fait qu'elle soit sa possession ou lui soit soumise.
a chacun son rôle pour un bon équilibre du couple.
ceci en fait, est pour le bien être de chacun des époux, de leurs enfants et donc de l'humanité. (l'homme travaille à l'extérieur et la femme travaille à l'intérieur).
la femme est donc financièrement dépendante de son époux, pour assurer l'éducation des enfants.

L'Islam impose des contraintes qui réduisent les libertés individuelles :
l'homme doit subvenir aux besoins de sa famille, de travailler et de donner à ses proches le meilleur de lui-même.
la femme gardienne du foyer, sacrifie également sa liberté en se consacrant à son époux et ses enfants.
et c'est de la que naissent la confiance et la fidélité liant le couple.
Le mariage ne peut donc être stable et heureux que si les époux jouent leurs rôles naturels respectifs.

une autre raison justifie est responsable de l'entretien de sa femme :
"nous avons recommandé à l'homme la bonté envers ses père et mère. Sa mère l'a porté et enfanté avec peine. Depuis le moment ou elle l'a porté, jusqu'à l'époque de son sevrage, 30 mois se sont écoulés"S.46V.15
Le rôle naturel de l'homme est seulement le plaisir qu'il éprouve dans l'acte sexuel, alors que la femme supporte la grossesse, la naissance et l'allaitement des enfants.
C'est la famille unie par la foi et le respct qui forme le noyau de la comunauté.

la femme dépend de l'homme financièrement et matériellement, tandis que l'homme dépend de la femme moralement et spirituellement.
voir S.30V.21 cité plus haut.

"de cet être, Il a tiré son épouse pour qu'il se repose auprès d'elle" S.7V.189
En fait, tout ce que l'homme dépense pour sa femme, il le dépense pour lui, sa propre satisfaction et son bonheur. il en est donc le bénéficiaire.

maintenant, si la femme n'a pas le droit de sortir sans l'autorisation de son mari, ni de jeuner, (certain prétendre que c'est parce qu'elle ne sait pas différencier le bien du mal)???????????
Nous l'avons évoquer plus haut, la femme est maître de ses biens : elle les gère comme elle l'entend, tout comme elle gère le budget familial.
De plus, ayant a charge l'éducation des enfants, elle s'est donc différencier le bien du mal.

l'Islam encourage la femme à s'embellir pour plaire à son mari, à satisfaire ses besoins sexuels. c'est donc pour ce besoin, que la femme doit obtenir l'autorisation de son mari pour jeuner ou sortir.
l'Islam s'assure que la vie familiale conserve sa forme naturelle : que la femme soit l'objet d'amour et de désir et que l'homme joue le rôle de demandeur, d'amoureux et de serviteur de la femme.
Il demande aussi à l'homme d'être aimable et gentil envers sa femme et de lui montrer son amour et son affection pour elle.
L'Islam a fait en sorte que le foyer soit un milieu propice à l'acte sexuel et que la société soit propice au travail et aux affaires et non a l'acte sexuel.
Il est donc recommandé que les relations hommes-femmes en dehors des limites de la vie conjugal, soient pures et sans arrières pensées.
Ceci afin de protéger les foyers familiaux.
si l'homme aime sa femme et lui reste fidèle, il en sera de même pour sa femme. et pour conserver cet amour et cette fidèlité, la femme se doit de satisfaire les besoins sexuels de son époux.
tout comme le mari, s'il veut conserver l'amour de sa femme et son respect, il ne doit pas abuser de ce droit.

dans son inverse, concernant les abus :
"On a enjolivé aux gens l'amour des choses qu'ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d'or et d'argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l'objet de jouissance pour la vie présente, alors que c'est près de Dieu qu'il y a bon retour".S.3V.14
car il n'appartient pas à l'homme de disposer de sa femme comme d'un objet sexuel.
c'est l'apathie, l'infidélité ou l'abus (le non respect)de l'homme qui refroidissent l'amour de la femme.
l'amour que le mari donne à sa femme, est retransmis aux enfants.

salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-06, 16:25

Salam aleykoum,
Soeur Soukayna tu cites dans l'introduction de ton post la phrase suivante :
"il est désolant de constater que certains versets coraniques fassent croire à certains hommes, qu'ils ont un POUVOIR sur la femme.
ou que la femme est soumise à l'homme."
Je ne pense pas que ce sont les versets coraniques qui soient à l'origine de cette méprise.Celà a pu se produire dans les anciens temps peut-être mais pas de nos jours.
A mon avis,c'est la femme elle-même qui se veut une éternelle assistée.
Allah lui a donné des droits et une égalité aussi bien sur le plan spirituel que social.
Or celle-ci se confine dans une attitude recroquevillée ou lorsqu'elle intervient c'est uniquement dans un cadre bien limité,celui d'exprimer ses sentiments sur le plan je dirai affectif.
La femme vit en retrait de la vie active.Il est vrai que certaines vivent sous le joug de leurs proches (époux,parents,etc...) mais elle-même me parait satisfaite de son sort.
Que pourra-t-on faire si elle demeure insensible à son véritable devoir ?
Tout un chacun sait que le rôle de la femme n'est pas celui de "fabriquer" des enfants et demeurer cloitrée dans une maison,mais de participer aux côtés de l'homme à donner un sens à leur vie sur terre.
Malheureusement elle-même limite son rôle.Evidemment je ne parle pas de l'ensemble des femmes mais d'une bonne majoritée de femmes arabo-musulmanes.
On a l'impression qu'elle est inerte,insouciante et peu concernée par ce qui se passe autour d'elle si ce n'est son attirance pour les questions sentimentales.
Au vu de ces constations,il est tout à fait normal que l'homme ne peut que continuer à se considérer comme supérieur à la femme.
Il lui revient donc de mieux cerner ses obligations et ses devoirs,en se basant sur les enseignements de la religion qui lui offre les conditions pour s'affirmer en tant que partie prenante dans cette vie ici-bas et dans l'au-delà.
je crois aussi que c'est la méconnaissance des textes religions qui est à l'origine de cette situation,car la femme ne connait pas réellement et d'une façon profonde les droits divins qui lui sont accordés.
Celles qui se sont voulues plus "chanceuses" ont intégré des organisations féministes dont la ligne de conduite est aux antipodes des preceptes religieux.
De ce fait il m'apparait que la femme doit saisir la formidable occasion qui lui est offerte par la religion pour s'affirmer en tant qu'élément incontournable dans la vie avec une participation effective et ne pas s'effacer devant l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-06, 16:26

salam alikoum

je tiens à signaler à ces messieurs qui vont se précipiter sur leurs claviers pour défendre leur position,
que ce texte ne vient nullement de mes pensées, car
il a été écrit par un homme.

salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-06, 16:36

Salam aleykoum,
Il est évident que chaque sexe doit défendre ses positions.
L'homme est considéré comme un oppresseur,un bourreau qui bafoue les droits de la femme.
A elle de prouver qu'elle est en mesure d'être son égale pour pouvoir prétendre avoir avec les mêmes droits.


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-06, 16:39

Salam aleykoum,
Je dois ajouter que si elle-même se soumet ausi docilement aux ordres et aux désirs de l'homme,comment voudra-t-on qu'elle occupe une place supérieure ?


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-06, 16:40

Salam aleykoum,
Tu en veux la preuve ma soeur ?
Elle n'est même pas capable de se défendre en écrivant sur un site ou un forum.
Sa faiblesse est nettement apparente !
Pourquoi alors condamner l'homme !


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-06, 17:11

salam alikoum

le SEUL tord de la femme est d'être tendre, douce, calme, affectueuse, patiente, caline, joyeuse, chaleureuse,

enfin bref, la bonté même, l'exemple de la perfection,

par contre, l'homme est EGOISTE dans toute sa splendeur. c'est le MOI-JE

O hommes, ne reprochez pas à la femme sa tendresse et sa sagesse, en l'accusant de s'effacer de la société.
Qui vous a mis au monde, élevés, éduqués.
et malgré cela, vous ne lui avez jamais laissé sa place dans la vie, dans SA vie.

mon reproche à la femme, est son mode éducatif, qu'elle ne fait que reproduire depuis des décennies.
mais coment peut-elle faire autrement, dès lors que le mari impose sa volonté et qu'importe les conséquences.

O hommes, il vous faut revoir vos droits et devoirs.

salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-06, 17:15

la femme n'a jamais prétendu avoir des droits, puisqu'il est évident qu'elle en a.
mais vous les hommes, vous les bafouez en vous imposant de votre force physique, grosse voie et votre énorme manque de respect.

vous avez un mauvais comportement avec les femmes, mais oubliez sans cesse que vous avez une mère. quelles petites pensées vous avez !

remplissez vos réelles obligations et le monde se portera mieux.

salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-06, 17:21

Salam aleykoum,
Soeur soukaina,nul ne dénie à la femme les qualités qu tu viens d'énumérer,mais celà est insuffisant.
Ces qualités sont innées chez elle.Mais le combat qu'elle doit mener dans ce bas-monde est d'une autre nature.Elle doit elle-même s'imposer en faisant irruption de manière constante dans tous les domaines.
Ayant le champ libre devant son absence,l'homme ne fait qu'occuper tout le terrain à lui seul.
Imposer sa volonté lorsque l'autre partie ne participe pas est tout à fait logique me semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-06, 17:56

salam alikoum

vous avez toujours négligés et baffoués les droits de la femme afin de satisfaire à vos caprices quelqu'ils soient.
la femme a toujours été présente sur le terrain et bien plus que l'homme.

elle détient une force moral que vous ne pouvez égaler.
Devant le moindre problème vous fuyez.
votre enfant est malade, vous le laissez à sa mère avec les autres enfants.

vous vous servez des hadiths à votre convenance :
vous interdisez sans raison à votre femme de sortir, mais vous la laissez faire les courses, enmener les enfants chez le médecin, etc....et ce, sans mahram

vous vous appropriez ce qui ne vous appartient pas et ce, sous de faux prétextes islamique.
vous avez pendant de nombreuses années, interdit l'école à vos filles alors qu'elle est obligatoire en Islam. le temps de la jéhiliya n'est jamais parti.

"n'enterez pas vos filles vivantes"
en ce temps, c'était physique;
puis, c'est devenu moral et cela est encore.

salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-07, 15:21

salam alikoum

Comment la femme pouvait-elle s'imposer :
rappellons que la femme a une force moral, mais l'homme détient la force physique.

reprenons un peu l'histoire pour constater pourquoi la femme travaille aujourd'hui, comment elle était traitée et l'ai toujours. c'est l'homme qui a fait en sorte que la femme travaille et il est la cause du fait que sa femme travaille pour lui aujourd'hui.

selon les chrétiens : "la femme est la cause de tous les péchés. le diable n'a pas direct accès à l'homme, c'est à travers les femmes qu'il trouve un chemin vers eux. le diable avait fait dévié Eve et c'est elle qui a fait dévier Adam. elle a une main dans chaque méfait que commet l'homme......"

le Coran dit : "Satan leur a soufflé de mauvais conseil" S.7V20 "puis Il leur jura :"Je ne fais assurément que vous donner le bon conseil" S.7V.21
on constate la contradiction d'avec ce qui prévalait avant l'Islam.
Ils ont tous les deux commis le péché.

concernant le mariage, un dirigeant religieux disait :"coupez l'arbre du mariage avec la hache de la virginité". les religieux pronaient le célibat, la renonciation, parce qu'ils regardaient la femme avec suspicion et considéraient l'amour qu'on éprouve pour elle est un grand mal.

L'Islam par contre considère le mariage comme sacré et condamne le célibat.
Bertrand Russel a écrit :"toutes les religions, l'Islam mis à part, regardent les relations sexuelles avec suspicion. En revanche, l'Islam soucieux de l'intérêt social, les a régularisées et restreintes sans toutefois les considérer comme un acte bas".

depuis l'abolition matriarcal remplacé par le patriarcal, la femme fut réduite au statut d'esclave, d'employée ou de servante chez l'homme. Il ne la regardait que comme outil ou pour assouvir ses désirs sexuels.
le fruit de son travail appartenait à son père ou a son mari, cela représentait la contre-partie des dépenses qu'il faisait pour elle. Elle n'avait pas le droit de choisir son mari.

ce n'est qu'en 1688 que les anglais on pu obtenir des droits sociaux et politique (chartre "the bill of rights" et qu'au XXè siècle qu'est apparue pour la première fois les droits de la femme par rapport aux droits de l'homme (1920), suite aux conditions de travail pitoyables des hommes, mais surtout des femmes.

De tout temps, la femme a été rabaissée et l'Islam lui a rendu son statut, son droit naturel, sa dignité humaine.(il y a 14 siècles) Il appartenait donc à l'homme de pratiquer correctement sa religion.
Herbet Spencer a écrit :"la justice est entremélée avec quelque chose d'autre que les sentiments, à savoir, les droits naturels des individus. Et pour que la justice ait une existence extérieure, nous devons respecter les droits naturels".

de plus, lors de la guerre 14-18 les dirigeants d'usines voyant leurs bénéfices disparaitre par manque de travailleurs (puisqu'ils étaient à la guerre), ont lu l'idée de faire travailler les femmes.
leurs slogans étaient : indépendance financière, indépendant sociale, liberté, égalité avec les hommes, bref, sologans alléchants.
leurs salaires étant moindre que celui des hommes, elles ont donc été appellées petit à petit à les remplacer. A aujourd'hui, le salaire des femmes n'est toujours pas au niveau de celui des hommes.

Les femmes ont double journées de travail : dehors et la maison
et les conséquences sont là, on constate tout de même :
- le nombre de divorce
- la "mauvaise" éducation des enfants
- le nombre grandissant de la délinquance
- le mauvais équilibre de la société
- etc...

et lorsqu'on pose la question à l'homme : qui est responsable ? sa réponse est : "la femme"
il a encore moins de respect pour la femme : elle lui a pris son travail, ..........

aujourd'hui, c'est à la femme de reprendre son rôle, sa place dans la société humaine et à l'homme de respecter sa femme et ses droits.

salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-11-22, 21:44

Un amour plus profond que celui de son amour maternel et de mon amour filial m’unissait à celle dont j’étais né. Elle m’avait donné le sang, non son sang personnel de femme, mais le sang qui circule dans les veines de la planète. Elle était la nature et j’étais lié à elle. Ma pensée orgueilleuse me poussait à me détacher, mais j’étais lié. L’anneau était le symbole de la grande union terrestre. On quitte sa famille, on quitte sa race, mais il y a une limite à la libération de l’homme. On n’échappe pas à la loi qui dirige tous les frères terrestres, unis dans le sein de la mère.

Maurice Magre
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-12-02, 15:47

Salam aleykoum,
Comme chacun(e) le sait,la question de la femme musulmane est posée frequemment et débattue à bâtons rompus et les avis divergent à ce sujet.
Une approche sérieuse et claire sur les enseignements de l'Islam pour ce qui est des droits et du rôle de la femme aussi bien au sein de la communauté musulmane que dans d'autre sociétés où elle se trouve la plupart du temps confrontée à de multiples problèmes et discriminations,est à mon avis necessaire.
Il est,et celà est malheureux à dire,que nous sommes loin d'appliquer les preceptes de la religion en ce qui concerne les acquis fondamentaux que lui a attribué notre Seigneur Allah le Tout-Puissant.Sa mise à l'écart et les traitements d'inégalité concrets qu'elle subie dans tous les domaines : mariage,travail,education,etc...sont une forme de rejet de cet être qui est sensé être notre "moitié".
L'amalgame entre religion et traditions a grandement contribué à brouiller les cartes,et parfois ce qui est licite est devenu illicite et vice versa.
J'évoquerai à ce titre et comme exemple,une anecdote sur un fait réel,qui s'est produit et dont les auteurs sont convaincus de la justesse de leur action.
Des proches de ma famille,qui pourtant ne vivent pas à l'époque médievale,se sont réunis pour départager l'héritage de terres,legs de leur grand-père.Cette famille se constituait de quatre hommes et quatre femmes.Une certaine "loi" a été mise en application : les femmes n'ont pas le droit d'hériter.
Or s'il est tenu compte de la Parole divine,la femme a des droits et nul ne peut être en mesure de lui dénier ces doits,car attribués par le Créateur.
Il est plus que jamais necessaire de se reférer aux sources islamiques en rétablissant de façon concrète l'image identitaire de la femme musulmane et cela suppose une réelle prise de conscience.
Il est évident qu'il ne s'agit pas d'engager une libération telle que le souhaite certaines féministes et qui va au delà des limites imposées par Allah,mais il est également impératif de ne pas réduire le rôle de la femme à la seule fonction de femme au foyer.
Elle doit participer activement aux côtés de l'homme dans certains secteurs où sa présence est plus que necessaire (éducation,santé,certaines branches commerciales,etc...).
L'Islam ne doit pas être instrumentalisé pour servir de moyen dans le but d'assujettir et d'obtenir l'obeissance passive et sans résistance de la femme.
Revenir en haut Aller en bas
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-12-09, 14:05

salam alikoum

au vu de ton exemple, j'aimerai savoir ce qu'a pu faire cette femme pour pouvoir bénéficier de son héritage.

concernant les mouvements féministes (dont je ne fais pas partie), il faut reconnaitre que pour obtenir un minimum, il faut demander un maximum d'une part;

d'autre part, recourrir aux extrèmes par provocations fait parti du jeu de séduction de la femme pour parvenir à ses fins, mais le problème est qu'il y a un non stop pour obtenir ses droits.
il faut d'abord que l'homme reconnaisse les statuts de la femme et le combat est rude.

on en voit l'expérience en occident : a travail égal salaire moindre pour la femme, mais double journée de travail.
par contre en orient, c'est la croix et la bannière. il est plus facile pour les orientaux de se voiler la face derrière des "versets coranique" interprétés pour leurs propres besoins.

Aujourd'hui, on parle d'émanticipation et d'évolution de la femme, alors qu'il n'en est absolument rien.
en occident la femme est un objet sexuel
en orient, des fatwas sont pondues au nom de l'Islam pour "civiliser", "émanciper" la femme, mais elles sont abolies par d'autre fatwas : des combines visant a garder la femme "enterrée vivante".

pour l'homme, la femme existe que pour ses besoins (ceux de l'homme) : mariage, enfants, ménage et mumuse.

j'aimerai que les femmes de ce site débatte sur ce sujet et que les hommes se défendent. le tout dans le respect commun.

salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2450
Age : 53
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-12-10, 22:21

Il est vrai que souvent il arrive que les femmes sont léser lors d’héritage ou pendant une séquence journalière souvent c’est de l’ignorance et souvent c’est du a une mauvaise éducation qu’a un jours donner une femme a son fils alors il me semble bon de faire un rappell avec ses quelques parole du prophète (saws)

« Quelle excellente progéniture que les filles qui se mettent à l'abri des regards! Celui qui en a une, Allah en fera pour lui une barrière devant l'Enfer; deux, Allah le fera entrer au Paradis grâce à elles; trois, Allah l'exempte du jihâd et de l'aumône. »




[color:2c87=blue:2c87]« Les meilleurs de vos enfants sont vos filles. »



« Ne détester pas les filles, car elles sont les compagnes agréables et chères. »



« Quiconque a une fille à qui il donne une bonne éducation, une bonne instruction, et une large part des bienfaits qu'Allah lui a octroyés, elle lui servira de rideau et de protection le mettant à l'abri du Feu. »



« Celui qui a une fille et qui ne lui fait pas de mal, ni ne l'humilie, ni ne lui préfère ses enfants mâles, Allah le fera entrer au Paradis. »



« Soyez équitables dans la distribution de dons entre vos enfants. Si je devais avoir une préférence envers une partie d'entre eux, ce serait envers les filles. »



« Allah est plus Compatissant avec les femelles qu'avec les mâles. Il n'y a un homme qui apporte une joie à une femme mèhram sans qu'Allah ne lui apporte la joie le Jour de la Résurrection. »
Revenir en haut Aller en bas
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-12-11, 14:22

salam alikoum

je cite :
"c’est du a une mauvaise éducation qu’a un jours donner une femme a son fils"

a qui demandera t-on des comptes le Jour du Jugements ? à l'homme ou a la femme.
la femme est certe chargée de l'éducation des enfants, mais la responsabilité en impute à l'homme (père+mari)
Comment une femme non éduquer elle-même peut éduquer ces enfants ?

d'autre part, les parents ne sont nullement responsables des faits et gestes de leurs progénitures ayant atteint l'âge adulte.
si un homme est avare, qu'il se corrige lui-même.
Sinon, Adam et Eve sont entièrement responsables de nos erreurs et crimes, car ils sont nos parents.

salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
ahmed
2 Grades
2 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 197
Age : 58
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-12-11, 19:06

allons ma soeur tu sait tres bien que contrairement au chretiens l'islam ne reconnais pas le pecher originel
d'autre part je pense sincerement que l'homme devras rendre des compte mais la femme aussi il y as une chose qu'il ne faut pas oublier les enfants ne sont pas a nous il ne sont qu'un depot qu'Allah nous donne
apprendre a ces enfants d'etre famille entre eux et de se respecter imcombe a la femme non?
Revenir en haut Aller en bas
soukayna
3 Grades
3 Grades
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 61
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: la femme en Islam   2006-12-12, 15:00

salam alikoum

il incobe a la femme de faire en fonction de ses moyens et à l'homme en fonction de ses moyens.
Toutefois, pour qu'une femme puisse correctement éduquer ses enfants, il lui faut à elle-même un minimum de connaissance.

l'éducation ne se borne pas à des merci, bonjour, etc...mais surtout au niveau islamique.
Aujourd'hui en tant que célibataire, une femme peut se renseigner seule. Mais une fois mariée quand est-il, d'autant que ces question changent au rythme de sa vie.

salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la femme en Islam   

Revenir en haut Aller en bas
 
la femme en Islam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que dit l'islam à propos de l'amitié entre un homme et une femme ?
» Respect de la femme en islam
» Place de la femme en Islam et en dehors de l'Islam
» Les interdits en islam
» Les particularités de la prière pour la femme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Musulmane-
Sauter vers: