Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 prêcher en Islam: Homme vs. Femme

Aller en bas 
AuteurMessage
Meriem
2 Grades
2 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 128
Age : 26
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: prêcher en Islam: Homme vs. Femme   2010-08-03, 16:37

,

Me voila encore un fois, après avoir ouvert le topic sur la pudeur de la femme,...je me demandais pourquoi pas extrapoler le sujet a une autre dimension, celle de la prêche en islam et le poids que la femme occupe par rapport a l homme...

prêcher en Islam: Homme vs. Femme.

Pourquoi la majorités des prêcheurs, savant et Ulema en Islam sont des hommes? Ou sont les femmes? leurs contribution? leurs poids et leurs influence?

Est ce que l absence de la femme est liée au fait qu elle s occupe de sa maison et ses enfants plus que l hommes et du coup elle n aura pas la possibilité d évoluer ...

Ou bien, a cause d un manque de capacité intellectuelles ?

J aimerai bien savoir vos avis la dessus et avoir un bon débat de fond, car cette question ne se pose pas seulement en Islam mais aussi dans tous les domaines scientifique et technologique: Physique, Maths, Géologie, ...etc

Merci a vous.

Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 10450
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: prêcher en Islam: Homme vs. Femme   2011-11-27, 18:32



la femme peut tres bien precher l'islam comme le faisait notre bien aimée Mere des croyants Aicha (radhi Allahou 3anha):

Ibn Kathir (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Il n’y a jamais eu dans les communautés une femme comme Aïcha concernant sa mémoire, sa science, son éloquence et son intelligence ; elle dépassa les femmes comme elle dans la science et la sagesse ; Allah lui donna la compréhension de la jurisprudence islamique et la mémorisation des poèmes ; et elle avait une grande connaissance des sciences religieuses ».


Ad-Dhahabi (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Elle est la femme la plus instruite en science religieuse de toute la communauté, et je ne connais pas dans la communauté de Mohammed, et plus exactement parmi toutes les femmes, une femme qui a plus de science [de connaissance] qu’elle ».





elle peut etre enseignante, tout comme elle peut etre medecin...
elle en est tout a fait capable... a condition bien sur de ne pas negliger son foyer...



Qu'est-ce qui est préférable pour la femme musulmane, son foyer ou la science ?





Question :

Qu'est-ce qui est préférable pour la femme musulmane : s'occuper des obligations dues à son foyer et son mari, ou l'étude de la science, en employant une femme de ménage qui s'occuperait des tâches ménagères de la maison ? Renseignez-nous, qu'Allah vous récompense par le bien.



Réponse :

Oui, il est obligatoire à la femme musulmane de chercher la compréhension de sa religion selon ses capacités. Mais l'entretien de son époux, lui obéir et l'éducation de ses enfants sont des obligations très importantes. Qu'elle consacre donc à l'apprentissage un temps quotidien, même s'il est court, ou une courte réunion, ou elle consacre du temps à la lecture tous les jours, et le reste du temps pour ses tâches ménagères. Mais il ne faut pas qu'elle délaisse la recherche de la science, ni qu'elle néglige son foyer et ses enfants en les laissant à une domestique.

Qu'elle trouve un équilibre entre les deux en consacrant du temps à la science, même peu, et le temps nécessaire aux tâches ménagères.

Fatwa n.15496

Tiré du forum de Sahab.net
.

LES FEMMES ET LA SCIENCE:

Shaykh Salim Al-Hilali





Question : En ce qui concerne les femmes et la science, pouvez-vous expliquer leurs rôles et combien elles doivent faire l’effort pour chercher la science. Qu’est-ce que la sharia leur permet s'il (leur effort) est fait d'une façon halal ? Y a-t-il le besoin du consentement du mari et du père, c’est à dire de l'accompagnement d'un mahram et qu’elle ne néglige pas ses devoirs. Ne doivent-elles (les femmes) pas chercher la science pour l’apprendre à leurs enfants, et le mari ne doit-il pas leur enseigner pour qu’elles puissent apprendre aux enfants en son absence ?



Réponse : La sœur interroge à propos de la science qu’il est obligatoire pour elle d’apprendre, lui est-il permis de sortir sans mahram. Pour la science obligatoire, c’est à dire obligatoire pour chaque musulman, il n’y a aucune différence en ce qui concerne les femmes ou les hommes. Donc la connaissance du Tawhid est obligatoire aux hommes et aux femmes, tout comme la connaissance des règles de la prière.

Et aussi les règles concernant la purification et le jeûne. Il est obligatoire aux hommes et aux femmes d’apprendre ces questions. Donc la femme doit apprendre les droits que ses enfants ont sur elle et les droits de son mari.

Et aussi ce qui concerne sa maison, parce qu'elle est le berger dans la maison de son mari et elle est responsable de son troupeau. Et il est obligatoire à son mari de lui apprendre cela. Ainsi s'il ne le fait pas lui-même alors il lui est possible d’aller vers des cassettes et des livres et d’interroger les gens de science. En ce qui concerne le fait de sortir sans mahram, je ne considère pas que cela lui soit permis.



Article tiré du site theclearpath.com

Source : Cassette d'un cours donné par le shaykh sur la science


Traduit en français par les salafis de l’Est


Sortir sans Mahram, pour assister à un cours ou autre




Question :

Y a t-il une objection quelconque au fait que la femme sorte sans Mahram, pour assister à un cours ou autre ?




Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i -Qu’Allah lui fasse miséricorde- répond :

« Si aucun voyage n’est effectué et que son mari le lui permet, et nous lui conseillons de le lui permettre s’il ne craint pas pour elle un mal et ne craint pas qu’elle tente autrui, car le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit:

« N’interdisez pas aux servantes d’Allah les maisons d’Allah »

Et il dit également :

« La quête de la science est une obligation pour tout musulman »

Et s’il éprouve de la jalousie ou qu’il craint un mal pour elle ou qu’elle ne tente les hommes, alors il lui faudra ramener dans son foyer des femmes à-même de lui enseigner et qu’il lui consacre un moment pour lui transmettre ce que lui a apprit, car la femme pieuse t’aidera a l’éducation de tes enfants, et t’aidera dans toute chose contrairement à la femme perverse désobéissante, car elle ne fera que te détruire et peut être t’espionnera et c’est à Allah que nous implorons l’aide, donc nous devons tous, et je recommande à mes frères ici présents de faire des efforts avec leurs femmes et de leurs accorder du temps.

Et si tu dis ma femme n’aime pas apprendre et ne comprend pas, mais plutôt il est dans le cas de certains frères avec leur femmes, il lui apprend puis lui dit tu n’es qu’une vache et elle lui répond que 77 malédictions te tombent dessus si tu ne te lèves pas immédiatement et si tu oses encore m’enseigner quelque chose!!

Donc si elle ne veut pas, emmène la auprès de femmes pieuses, oui, et tu auras besoin d’elle dans la Da’wa, elle ira chez les femmes et leur apprendra et toi tu ne peux entrer chez les femmes, donc nous devons chercher à enseigner à nos femmes et c’est à Allah que nous implorons l’aide »[1]




Traduction de Oummou Yassir.

[1] Toutes les questions qui ont été adressées au cheikh sont traduites tout au long de la revue, l’enregistrement sera également disponible sur notre site Internet : http://www.chez.com/albaida


Les femmes à la recherche de la science




Abou Sa‘id al Khoudri rapporte que les femmes ont dit au Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- :

« Les hommes ont pris de toi plus de science que nous, donc décides d’un jour pour que tu nous enseignes. Il leur donna un jour dans lequel il est venu leur enseigner ; il les exhorta, leur donna des conseils et leur donna ordre de donner des aumônes. Et parmi ce qu’il leur a dit, il y a : « Il n’y a pas une femme parmi vous dont trois enfants meurent sans que ce ne soit pour elles un voile contre le feu », une femme dit : « Et deux (enfants) ? » Il dit : « Et deux (enfants) ».[1]




Les règles bénéfiques qui découlent de ce Hadith : [2]

· L’Islam permet aux femmes de demander à un savant de leur préciser un jour pour leur enseigner.

· Il est permis à la femme de demander son droit à l’enseignement et ses autres droits sociaux et religieux.

· En Islam, pour l’enseignement ou autres, les femmes sont séparées des hommes.

· Dans la nécessité, il est permis aux femmes de parler aux hommes.

· Il est permis à l’homme digne de confiance d’enseigner à un groupe de femmes ce qui leur est bénéfique dans la religion et dans la vie d’ici-bas.

· La grande récompense réservée à la femme dont des enfants meurent et puis qui patiente devant le décret d’Allah.





Traduction de abou ‘Abdir-Rahmane ‘Abdoullah Attantany

[1] Rapporté par Boukhari.
[2] Ce qui suit est tiré d’un article de Hassan ‘Abdoul Ghany abou Ghoudda, paru dans le magazine saoudien ad-Da’wa n°1664 le 2 Rajab 1419H-22 Octobre 1998, page 25.


http://www.al.baida.online.fr/accueil.htm


La femme a besoin d’exhortations et de conférences


SHeikh Sâlih Ibn Fawzân Ibn ’Abdullâh al-Fawzân (hafidhahullâh)






Question :

Est-il permis pour les femmes de se rendre à la mosquée et d’assister aux conférences ?


Réponse :

Oui, il est permis à la femme de se rendre à la mosquée et d’assister aux conférences, ceci dit, en étant couverte et en se tenant derrière les hommes, comme le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) l’a dit : « Le meilleur rang pour les hommes est le premier et le plus mauvais est le dernier ; et le meilleur rang pour les femmes est le dernier et le plus mauvais est le premier. » [1]

C’est une bonne chose que les femmes se rendent aux mosquées pour assister aux conférences religieuses, en veillant à se séparer des hommes. Il est demandé aux prêcheurs [Dâ’iyyah] de réserver une exhortation spécialement aux femmes, comme le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) consacrait spécialement aux femmes une exhortation le jour de « al-‘Aîd », après avoir fait le sermon pour les hommes, il allait faire un sermon, appuyé sur bilâl, pour les femmes. Il faisait donc un sermon qui était un sermon spécifique aux femmes. Cela est une preuve [Dalîl] que les femmes ont besoin d’exhortations et de conférences. Il est possible d’éviter les risques en séparant d’un rideau entre l’intervenant et les participantes, afin que ce dernier ne puisse pas les voir. Il lui est tout à fait possible d’écouter leur question et d’y répondre à travers ce rideau qui sert de séparation et d’obstacle. [2]




Notes

[1] Rapporté par Muslim

[2] Al-Mountaqa min Fatâwa du SHeikh al-Fawzân, vol-3 p.439


source : manhajulhaqq.com



Les sœurs ne doivent pas se rassembler à la mosquée pour des cours dispensés par l'une d'entre elles , si elles veulent être conforme à la Sunna et aux anciennes pieuses du temps des prédécesseurs...!!!



Bismi Llahi a_Rahmâni a_Rahîm




Allahou Ta3âlâ dit dans Son Noble Livre :

وَقَرْنَ فِي بُيُوتِكُنَّ وَلَا تَبَرَّجْنَ تَبَرُّجَ الْجَاهِلِيَّةِ الْأُولَى وَأَقِمْنَ الصَّلَاةَ وَآتِينَ الزَّكَاةَ وَأَطِعْنَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ إِنَّمَا يُرِيدُ اللَّهُ لِيُذْهِبَ عَنكُمُ الرِّجْسَ أَهْلَ الْبَيْتِ وَيُطَهِّرَكُمْ تَطْهِيرً

.
Traduction rapprochée du sens :

Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l'Islam . Accomplissez le Salat, acquittez la Zakat et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et vous purifier pleinement. (Sourate 33 ; verset 33 ).


L'Imâm Ibnou Kathîr_Rahimahou Allah _ a dit dans son tafissîr en commentaire de ce verset :

أي الزمن بيوتكن، فلا تخرجن لغير حاجة


traduction :

c'est-à-dire : restez dans vos maisons , et ne sortez pas sans un besoin !...


L'imâm el Boukhâry et l'Imâm Mouslim_Rahimahoumâ Allah_ rapportent dans leurs Sahîh ( el Boukhâry v/ 1 , chapitre /la science , n° du hadîth 101 . Mouslim chapitre / la piété et le lien.. n° du hadîth /2633 ) selon Abou Saïd el Khoudrî_Radhiya Allahou 3anhou_ a dit :

جاءت امرأة إلى رسول الله صلى الله عليه وسلّم فقالت : يا رسول الله ! ذهب الرجال بحديثك، فاجعل لنا من نفسك يوماً نأتيك فيه تعلّمنا ممّا علّمك الله ، فقال : " اجتمعن في يوم كذا وكذا في مكان كذا فاجتمعن، فأتاهنّ فعلّمهنّ ممّا علّمه الله



Traduction :

Une femme est venue voir le Messager d'Allah_salla Llahou 3alayhi wa sallem_ pour lui dire : Ô Messager d'Allah ! les hommes ont emportés tes paroles , consacre nous de ton temps , qu'on viennent à toi afin que tu nous enseignes ce qu'Allah t'a enseigné ! , Il dit : rassemblez-vous tel jour et tel jour dans tel endroit ! , elles se sont rassemblées , Il est donc venu à elles et leur a enseigné ce qu'Allah lui a enseigné....


El Hâfidh Ibn Hajar_Rahimahou Allah_ dit dans son livre " Fath el Bârî.." v/1 , page/194 : et il est parvenu dans un autre récit selon Abou Hourayrah_Radhiya Allahou 3anhou_ à peu près la même histoire en disant ( le Messager d'Allah_salla Llahou 3alayhi wa sallem_ a dit ) : le rendez-vous sera dans la maison de telle femme ...


L'Imâm el Albâny_Rahimahou Allah_ a dit dans son livre " Sisilat el Ahâdîth as_Sahîhah" v/6 , page/401 , après avoir cité ce hadîth :

فيه فضل نساء الصحابة وما كُنّ عليه من الحرص على تعلّم أمور الدين
وفيه جواز سؤال النساء عن أمر دينهنّ، وجواز كلامهنّ مع الرجال في ذلك، وفيما لهنّ الحاجة إليه .
جواز الوعد، وقد ترجم البخاري للحديث بقوله : " هل يجعل للنساء يوماً على حِدة في العلم ؟" .

وأما ما شاع هنا في دمشق في الآونة الأخيرة، من ارتياد النساء للمساجد في أوقات معيّنة ليسمعن درساً من إحداهنّ، ممّن يتسمّون بـ ( الداعيات
زَعَمن، فذلك من الأمور المحدثة التي لم تكن في عهد النبي ولا في عهد السلف الصالح، وإنما المعهود أن يتولّى تعليمهنّ العلماء الصالحون في مكانٍ
خاصٍ كما في هذا الحديث، أو في درس الرجال حجزة عنهم في المسجد إذا أمكن، وإلاّ غلبهنّ الرجال، ولم يتمكنّ من العلم والسؤال عنه
فإن وُجِدَ في النساء اليوم من أوتيت شيئاً من العلم والفقه السليم المستقى من الكتاب والسنة، فلا بأس من أن تعقد لهنّ مجلساً خاصًّا في بيتها أو بيت
إحداهنّ، ذلك خير لهنّ، كيف لا، والنبي قال في صلاة الجماعة في المسجد : " وبيوتهنّ خير لهنّ " ، فإذا كان الأمر هكذا في الصلاة التي تضطر
المرأة المسلمة أن تلتزم فيها من الأدب والحشمة ما لا تكثر منه خارجها، فكيف لا يكون العلم في البيوت أولى لهنّ، لا سيّما وبعضهنّ ترفع صوتها،
وقد يشترك معها غيرها فيكون لهنّ دويٌّ في المسجد قبيح ذميم، وهذا ممّا سمعناه وشاهدناه مع الأسف
ثم رأيتُ هذه المحدثة قد تعدّت إلى بعض البلاد الأخرى كعمّان مثلاً، نسأل الله السلامة من كل بدعة محدثة


Traduction :

Il s'y trouve( dans ce hadîth) le mérite des épouses des Compagnons et comment elles étaient attachées à l'apprentissage des choses de la Religion .
Et il s'y trouve ( aussi) l'autorisation aux femmes de poser des questions sur les choses de leur Religion, l'autorisation qu'elles parlent aux hommes pour cela ( pour poser des questions sur la Religion ) , et sur ce dont elles ont besoin .
Et l'autorisation de sa promesse , et l'Imâm el Boukhâry a sous-titré ce hadîth par : faut-il consacrer un jour à part aux femmes pour la science ?

Quant à ce qui se répand ici à Damas ces derniers temps , de ce qui est de la fréquentation des mosquées par les femmes à des moments précis pour écouter un cour de l'une d'entre-elles , qu'elles surnomment -soi-disant- par : prédicatrices ! Cela fait partie des nouveautés qui n'étaient pas (pratiquées) à l'époque du Prophète( salla Lalhou 3alayhi wa sallem) et ni à l'époque des pieux prédécesseurs , plutôt , ce qui était bien connu ( à leur époque) c'est que c'était les Savants pieux qui étaient chargés de leur enseigner , dans un endroit particulier , comme est mentionné dans ce hadîth , ou dans un cour (dispensé) aux hommes à la mosquée à l'écart d'eux si possible ! mais si les hommes ne leur ont pas donné l'occasion ( d'assister au cour ..) et qu'elles ne peuvent pas avoir accés à la science et y poser des questions , et s'il y en a une , de nos jours , parmi les femmes à qui a été donné un peu de science et du fiqh intacte receuilli du Livre ( le Coran ) et de la Sunna , il n'y a pas de mal qu'elle leur accorde une assemblée particulière chez elle ou chez l'une d'entre elles , car ceci est préférable pour elles ! et comment ne le serait-ce pas ?! alors que le Prophète a dit pour la prière en groupe dans la mosquée : et leurs maisons sont préférables pour elles ! Et s'il en est ainsi pour la prière où elle est obligée de se conformer (aux règles) de comportement et de pudeur ce qu'elle ne fait pas trop en dehors d'elle (de la prière)! comment alors l'enseignement de la science dans leurs maisons ne serait-il pas préférable ?! notamment quand l'une d'entre elles lève la voix et d'autres se joignent à elle ( en levant la voix ) qui va donner à la mosquée un bruit affreux et blâmable ! et ceci c'est ce qu'on a malheureusement entendu et constaté , ensuite j'ai remarqué que cette nouveauté s'est étendue dans d'autres pays ( et villes ) comme 3Ammân par exemple ! Nous demandons à Allah qui nous mette à l'abri de toute bid3a ( innovation ) inventée .





Les trois Grands Imâms " Ibn Bâz , Abdou Razzâq el 3Afîfî et el Ghoudiyâne" _qu'Allah fasse miséricorde aux morts et vivants d'entre eux_ répondent à la question suivante en disant :

مسلمة طلب منها أن تخرج لتعليم الفقه والتجويد وعلوم القرآن في المسجد ، فقالت : إن الدعوة في البيت مع عدد قليل أولى وأفضل من الخروج إلى
المسجد والدعوة إلى عدد كبير ، والحجة في ذلك : أن هذا الأمر لم تفعله المسلمات الأوائل ، ولم يأمرهن رسول الله صلى الله عليه وسلم بذلك ، مع
حاجة المسلمات إلى ذلك ، وترك هذا الأمر إلى الرجال ؛ لأنهم أقدر على ذلك ، وليس خروجهم فتنة . هل هذا القول صحيح؟ أيهما أفضل : الدعوة
والتعليم في البيت لعدد قليل أم الخروج إلى المسجد؟

ج : جعلك ذلك التعليم في البيت أفضل ؛ لأنه أسلم وأبعد من الفتن ، وأوفق لما كان عليه السلف
وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم .

السؤال السابع من الفتوى رقم (9881)
اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
عضو نائب رئيس اللجنة الرئيس
عبد الله بن غديان عبد الرزاق عفيفي عبد العزيز بن عبد الله بن باز


Traduction :

Question : Il a été demandé à une musulmane de sortir pour enseigner le fiqh , tawhîd ( l'unicité ) et les sciences du Coran dans la mosquée , donc elle a dit : la Da3wa à la maison avec un petit nombre ( de femmes ) est préférable et meilleur que de sortir vers la mosquée et faire la Da3wa à un grand nombre ( de femmes ) ! et la justification de cela est : que ceci n'était pas pratiqué par les musulmanes des premiers temps et que le Messager d'Allah_salla Llahou 3alayhi wa sallem_ ne leur a pas ordonné de faire ceci , malgré le besoin des musulmanes à cela , et Il a cédé ceci aux hommes , car ils sont plus aptes à cela, et que leur sortie n'est pas une tentation .
Est-ce que cette parole est exacte ? Laquelle des deux (choses) est préférable : la Da3wa et l'enseignement à la maison avec un petit nombre ou de sortir à la mosquée ?

Réponse : Le fait que cet enseignement se fasse à la maison est préférable , car ceci est plus à l'abri et à l'écart des fitnah (tentations) et, est plus conforme aux pratiques des prédécesseurs (salafs) .
Et c'est d'Allah que provient la réussite , et que la Prière d'Allah et Sa Paix soient sur notre Prophète Mohammed , Sa famille et sur Ses Compagnons.

Fatâwâ du Comité permanent des recherches scientifiques et de l'Iftâ . ( v/12 , page / 144 , n° de fatwâ / 9881 )
Président : Abdou Allahi Ibn Abdi Llahi Ibn Bâz ( Rahimahou Allah)
Vice-président : Abdou Razzâq Afîfî ( Rahimahou Allah)
Membre : Abdou Allahi Ibnou Ghoudayâne ( Hafidhahou Allah)


Et pour finir je mets Allah Ta3âlâ en témoin , que j'ai posé la question suivante à la Mosquée du el Harâm el Makky à l'Imâm Cheikh Sâlih el Fawzâne_Hafidhahou Allah _ il y a 5 ans à peu près , après qu'il est dit dans un cour à la mosquée du Harâm , que les cours et assemblées entre femmes dans la mosquée étaient une innovation ..:

Ô Cheikh , certains se demandent pourquoi le fait que les femmes dispensent des cours ou se rassemblent entre elles à la mosquée pour des rappels , ce serait une innovation (bid3ah).. ?

Il m'a répondu _Hafidhahou Allah_ comme suit : Pour deux causes :
1 : car c'est un fait qui n'a jamais eu lieu dans toute l'histoire islamique ,depuis les temps des pieux prédécesseurs !
2 : car elles ont été ordonnées (dans le Coran et la Sunna)de restez chez elles et de ne pas en sortir si ce n'est en cas de nécéssité ...

Notre Messager Mohammed Ibnou Abdi Llahi_salla Llahou 3alayhi wa sallem_ a dit :

وإيّاكم ومحدثاتِ الأمور، فإنّ كلَّ محدثة بدعة، وكلّ بدعة ضلالة....


Traduction :

... méfiez-vous des nouveautés , car toute nouveauté est une innovation , et toute innovation est un égarement..! ( rapporté par Abou Dâwoûd , Ahmed , Tirmidhî , Ibn Mâdjah et d'autres _Rahimahou Allah_ , et authentifié par l'Imâm Cheikh el Albânî_Rahimahou Allah_ dans son livre" Sahîh a_Targhîb " n° du hadîth 37 )

Wa Llahou A3lam....


وما أريد أن أخالفكم إلى ما أنهاكم عنه إن أريد إلا الإصلاح ما استطعت وما توفيقي إلا بالله عليه [توكلت وإليه أنيب...


... Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant. (Sourate 11 ; verset 88)


votre frère : Farîd el Makky
http://www.france-salafi.fr/




Conseils pour la femme qui veut apprendre

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly



Question :
Quel est votre conseil pour la femme qui veut commencer a apprendre le savoir de la religion ?


Réponse :
La femme qui veut apprendre les sciences de sa religion doit tout d'abord :

Demander à Allah l'aide, comme elle doit demander à Allah ce qui l'aide à suivre la sunnah.

Elle doit prendre la science en demandant les savants qui sont sur le manhaj car si elle réussi à trouver les savants salafis il vont certainement l'aider ; ainsi pour les livres :



Elle doit commencer par le savoir de al i3tikkad (al 3akidda) et doit commencer par :

livre des 3 oussouls (mohamed ibn abd al wahhab)
livre de kachf achoubouhates (mohamed ibn abd al wahhab)
livre de kittab attawhid (mohamed ibn abd al wahhab)
al 3akidda al wassitya d'ibn taymya.
explication al hamawya de cheikh al outaymine.
explication al 3akidda attahawya ainsi si elle arrive a ce niveau elle pourra lire ce qu'elle veut de al 3akidda.

C'est ainsi comment elle doit faire.



Pour les livres de hadiths :

les 40 nawawya ainsi que sa fin de hafid ibn rajab qui l'a terminé en 2 phases : les 40 nawawya traite l'islam ses fondements ainsi que les lois generales. oumdate al ahkame lihafed ibn rajab al makdissi et dieu merci y a trop d'explications.
al montakka et son explication de (majd addine barakate ibn taymya) le grand père d'ibn taymya rahimahou allah.



Par contre pour le fiq :

Elle peut prendre zadde al moustakna3e ainsi que pour les oussoules al fikh

al warakates de imam al haramayne addichi
pour la langue arabe elle aura besoin de al ajroumya et son explication d'ibn abd al hamidde
apres touhfate al a3rabe de al hadithy.

Le plus important c'est que ces livres doivent être certifiées par des savants de sunnah.

Ainsi elle aura besoin d'une troisième chose :

Elle ne doit pas négliger son foyer et son mari car elle doit obéir a son mari si elle est mariée sinon a ses parents si elle n'est pas mariée.
Ainsi si elle arrive a faire les deux elle aura accompli son devoir.
Elle aura besoin aussi de al hikma (la sagesse) ainsi elle n'a pas à être dans la foule surtout quand il y a al ikhtilate (hommes et femmes), si àa se trouve elle écoute c'est mieux.
Ainsi si elle a des livres et ne connaît pas les savants qui ont écrit ces livres, elle demande aux gens de science.

copié de sahab.net
Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly
http://3ilm.char3i.over-blog.com/article-conseils-pour-la-femme-qui-veut-apprendre-48690426.html



Les études islamiques et les tâches ménagères pour la femme

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i






Question :

Lorsqu'une étudiante à la mosquée rentre chez elle, elle doit revoir ce qu'elle a appris.
Cela demande beaucoup de temps en plus du ménage qui l'attend, elle doit aider sa mère.
Le ménage prend tout le temps, or la quête du savoir nécessite qu'on s'y consacre totalement.
Si elle travaille à la maison, elle n'acquerra pas beaucoup de science.
Comment concilier ceci avec le fait de se consacrer au savoir ?



Réponse :

Si elle peut se soustraire aux tâches terrestres, elle le fera, c'est ce que je lui conseille à condition bien entendu que ceci n'entraîne pas la colère d'un des deux parents ou des deux, surtout si elle apprend ses obligations "collectives".

Ceci ne doit pas non plus comporter de désobéissance au mari ou de négligence de son droit ou du droit des enfants.

Si elle n'est pas capable, elle doit organiser son temps et en consacrer la plus grande partie à la recherche de la science et une partie aux travaux de ce monde.

Nul ne peut acquérir le savoir à moins que la vie d'ici-bas ne soit subordonnée à la science.

Si par contre, la science passe après la vie d'ici-bas, alors non.

Et c'est d'Allah que nous implorons l'aide.




Source : Recueil des Fatwas concernant les femmes
Compilité et annoté par Amr Abd al-Mun'im Salim
Editions Al-Hadith
copié


Par 3ilm char3i-La science legiferee

http://3ilm.char3i.over-blog.com/article-les-etudes-islamiques-et-les-taches-menageres-pour-la-femme-59514067.html


Quelle est la science religieuse que la femme doit apprendre ?

Cheykh Mouqbil Ibn Hâdi Al-Wâdi’î






Question n°1 :

Quelle est la science religieuse que la femme doit apprendre ?


Réponse :

Elle se doit d’apprendre le dogme à partir du Coran et de la sounna, puis la prière, la manière dont le Messager d’Allah a prié. Si elle a de l’argent, elle doit apprendre ce qu’Allah lui a ordonné comme impôt légal (Zakât). Si sa profession est le commerce, elle doit étudier les règles du négoce. De même si elle exerce n’importe que métier, elle devra s’informer des règles relatives à ce métier. C’est ce qui est visé dans le hadith de l’Envoyé d’Allah :

« La quête de la science est une obligation pour tout Musulman. » (1)

Il en va de même si elle est docteur, elle se doit de savoir si elle peut s’isoler avec un homme et prodiguer des soins à l’aide d’une chose illicite. Elle doit connaître le métier qu’elle exerce à partir du Coran et de la Sounna – je veux dire à travers les preuves du Coran et de la Sounna – je ne veux pas dire qu’elle doit se limiter à la science du Coran et de la sounna dans la médecine. (2)


Notes :
(1) Ce hadith est faible. De nombreux savants l’ont jugé défaillant dont l’Imam Ahmed et al-«’Uqaylî. Voir mon livre al-Irâdât al ‘ilmyya, p. 16.
(2) Ibn Al Jawzî dit dans Ahkâm an-Nissa p. 38 : « La femme est un individu responsable au même titre que l’homme. Elle doit apprendre les obligations qui lui incombent pour acquérir la conviction la poussant à s’y conformer. Si elle n’a ni père ni frère ni mari ni mahram pour lui apprendre les prescriptions religieuses et comment s’acquitter des obligations, cela lui sera suffisant, même si elle n’a interrogé quiconque ni appris. Si une femme qui connaît cela est disponible, elle apprendra d’elle sinon elle apprendra des chouyoukh et des hommes d’âge avancé sans qu’ils ne s’isolent avec elle. Elle se contentera par ailleurs de ce qui est obligatoire. Lorsqu’une chose concernant sa religion lui arrivera, elle posera des questions à ce sujet sans en éprouver la moindre honte, car Allah n’a pas honte de la vérité. »
Les femmes des prédécesseurs ont donné un exemple on ne peut plus éloquent d’assiduité dans l’apprentissage et l’enseignement. La pudeur ne les a pas empêchées de s’instruire dans la religion. Il est en effet rapporté de manière authentique que ‘Aïcha a dit : "Quelles excellentes femmes que les femmes des Ansars, la timidité ne les empêchait pas de s’instruire dans la religion." Rapporté par Ahmed, Mouslim et Abou Dawoud.




Source : Recueil de Fatwas concernant les femmes
Compilé et annoté par 'Amr 'Abd al-Mun'im Salîm






La femme salafiya et l'apprentissage de la science



Par quoi la femme Salafiya doit-elle commencer dans l'apprentissage de la science ?

Et comment doit-elle s'y prendre, notamment pour celle qui a des enfants ?

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi'i -Qu'Allah lui fasse miséricorde- répond :

« Je lui conseille d'organiser son temps, de consacrer un temps à l'éducation de ses enfants.

Et je conseille à son mari de l'aider, si elle a des enfants de quatre ou cinq ans, en les faisant sortir avec lui, pour laisser à sa femme le temps d'apprendre.

Il faut impérativement qu'il aide sa femme et qu'il craigne Allah.

Et bien au contraire il se doit d'être réjouit lorsqu'il voit sa femme avancer dans le bien.

Et il n'a pas à lui laisser 22 enfants au foyer, l'un se promenant, l'autre criant, l'autre voulant manger... et elle dans cette situation.

Je vous conseille ô gens de la Sounnah d'encourager vos femmes à l'apprentissage de la science en faisant sortir vos enfants.

Quant au Hadith « Ecartez vos enfants des mosquées », et bien c'est un Hadith faible.

Après le Fajr, qu'elle apprenne le coran.

Après le 'Asr, qu'elle prenne des cours avec une enseignante ou qu'elle enseigne si elle en a les capacités (comme al 'Aqida al Wassitiya de ibn Taymiyya, al Qawl al Moufid de Mouhammad ibn 'Abdil-Wahhab, 'Oumdatou al Ahkam de al Maqdissi).

En fonction de ce qu'elle comprend et de ce que peuvent comprendre ses sœurs, car la religion est facilité, il ne faut pas la rendre difficile aux gens. »

Traduction de Oummou Yassir.
Extrait de Fatawal Mar-a de cheikh Mouqbil (K7 audio)
Cheikh Abu Abdir-Rahman Mouqbil Ibn Hâdi Al Wâdi'i
Par 3ilm char3i-La science legiferee Publié dans : Apprentissage - الطالب العلم
http://3ilm.char3i.over-blog.com/60-categorie-10997309.html


ailikoum salam




 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
 
prêcher en Islam: Homme vs. Femme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "salam" entre homme et femme
» Homme et femme face au deuil
» L'amour platonique existe t-il vraiment entre homme et femme
» Homme et femme
» relation entre homme et femme, que pensez vous???????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Questions / Réponse-
Sauter vers: