Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 hadiths allaitement des hommes

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2450
Age : 53
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: hadiths allaitement des hommes   2010-07-15, 12:12

Pouvez-vous s'il vous plait clarifier le hadith suivant.

D' après Aicha Sahla bint Suhayl vint dire au Prophète :"Ô Envoyé d'Allah ! Je remarque les signes du mécontentement sur le visage d'Abou Hodhayfa (mon époux) lorsque Salim entre dans notre maison. Le Prophète lui dit: "Allaite le" (pour qu'il soit un fils de lait, interdit au mariage). Elle lui répondit : "Et comment l'allaiterais-je alors qu'il est un adulte ?" Le Prophète sourit et dit : "Je sais bien que c'est un jeune homme"

A-t-il été allaité au sein ou par le biais d'un récipient ?

Réponse :

Bismillahi Ar-Rahmani Ar-Rahim

Voyons d'abord la traduction du hadith mentionné dans le Sahih de l'Imam Muslim et ailleurs :

D' après Aicha Sahla bint Suhayl vint dire au Prophète :"Ô Envoyé d'Allah ! Je remarque les signes du mécontentement sur le visage d'Abou Hodhayfa (mon époux) lorsque Salim entre dans notre maison. Le Prophète lui dit: "Allaite le" (pour qu'il soit un fils de lait, interdit au mariage). Elle lui répondit : "Et comment l'allaiterais-je alors qu'il est un adulte ?" Le Prophète sourit et dit : "Je sais bien que c'est un jeune homme"
(Sahih Muslim, no: 1453)


Voici une autre version de ce hadith :

Sayyida Aicha rapporte que Salim l'esclave affranchi d'Abu Hudhayfa vivait avec lui et sa famille dans leur maison. Elle (la fille de Suhayl et l'épouse d'Abu Hudhayfa) vint auprès du Messager d'Allah et dit : "Salim a atteint la puberté, il commence à comprendre ce que les hommes comprennent, il entre dans notre maison librement, et je pense qu'Abu Hudhayfa se sent gêné par cette situation." Le Messager d'Allah lui dit : "Allaite-le et tu lui seras interdite, et le sentiment d'aversion qu'il éprouve dans son cœur disparaîtra." Elle revint plus tard et dit :"Je l'ai allaité et ce qu'il y avait dans le coeur d'Abu Hudhayfa a disparu." (Sahih Muslim)

Avant d'arriver à une quelconque conclusion, nous devons d'abord comprendre le contexte de cet évènement. L'imam Abu al-Abbas al-Qurtubi déclare dans son commentaire du Sahih Muslim :

"Salim (dans ce hadith) est Salim ibn Ma’qal… Abu Hudhayfa l'a adopté au regard des coutumes des Arabes. Il (Salim) a été élevé par Abu Hudhayfa et sa femme comme leur propre fils. Lorsque le verset du Coran "Appelez-les (les enfants adoptifs) du nom de leurs pères" [sourate Al Ahzab - verset 5] a été révélé, les règles d'adoption des enfants furent abrogées (ainsi personne ne pouvait considérer son fils adoptif comme son propre fils). Cependant Salim continuait à résider et par-conséquent à entrer chez Sahla (la femme d'Abu Hudhayfa) comme lorsqu'il était enfant. Lorsqu'il pris de l'âge et et se rapprochait de la puberté, Abu Hudhayfa et Sahla n'appréciaient pas l'idée qu'il puisse entrer librement chez Sahla, mais ils trouvaient difficile de lui en parler étant donné qu'il avait vécu avec eux (et qu'il a été élevé par eux), alors ils ont consulté le Messager d'Allah à ce sujet. Le Messager d'Allah dit à Sahla : "Allaite-le et tu lui seras interdite, ainsi la gêne que ressent Abu Hudhayfa disparaitra." Par la suite elle l'a allaité et ceci arriva (i.e la gêne d'Abu Hudhayfa disparu)..." (al-Mufhim lima Ashkal min talkhis Kitab Muslim, 4/186, Editions Dar Ibn Kathir).

Ceci illustre clairement le fait que Salim a été adopté par Abu Hudhayfa et son épouse Sahla. Il a vécu et a été élevé par eux depuis l'enfance. Comme l'Islam ne reconnaît pas l'adoption légale et que l'enfant adopté n'est pas considéré comme le véritable enfant, dès que ce dernier atteint la puberté, les règles du Hijab s'appliquent. A la suite de cela, il devint difficile pour Salim de vivre avec avec sa mère adoptive du fait de cette règle, ainsi le Messager d'Allah conseilla à Sahla de faire boire à Salim son lait et ce afin que les règles du Hijab soient soulevées.

Il est rapporté dans les Tabaqat d'Ibn Sa'd et dans d'autres ouvrages que Sahla versait son lait dans un récipient chaque jour durant cinq jours et Salim en buvait. il n'a pas bu directement du sein de Sahla, car il n'est pas permis d'exposer sa 'awra devant un adulte non-Mahram encore moins de l'allaiter. Les objections soulevées par certains non-musulmans désignant comme étant acte immoral car il (Salim) avait atteint la puberté, n'ont donc aucune importance puisque Sahla ne l'a pas allaité de manière directe. L'Imam Ibn Hajar al-Asqalani a également mentionné celà dans son al-Isaba fi tamiz al-Sahaba (Voir : Tabaqat Ibn Sa’d, 8/271 & al-Isaba, 4/337).

Ceci nous amène à répondre à une autre question, à savoir s'il est permis à un adulte de boire du lait maternel ? et dans le cas échéant quelles en seraient les conséquences ?

C'est un fait reconnu au sein de la majorité des fuqaha (juristes musulmans) que l'allaitement n'est pas permis après deux (ou 2 ans 1/2) ans, et que celui-ci n'affecte en rien les règles du Hijab et du mariage. Le Messager d'Allah a clairement mentionné cela dans un hadith : "L'allaitement est valable seulement s'il a eu lieu durant la période d'allaitement." (Sahih al-Bukhari, no. 2504 & Sahih Muslim, no. 1455). Le Messager d'Allah a également dit :"L'allaitement maternel n'interdit pas (i.e le mariage) sauf s'il pénètre les intestins (c.a.d s'il sert de nourriture pour l'enfant) et provient des seins, et il précède le sevrage." (Rapporté par l'Imam al-Tirmidhi dans son sunan, no. 1152).

Du fait de ces narrations, les quatre écoles Sunnites s'accordent sur le fait que l'allaitement aura des conséquences (i.e rendra effectives les règles du mariage et du Hijab) s'il a lieu durant la période désignée pour, et qu'a contrario il n'en aura pas s'il a lieu en dehors de cette période.

Ainsi, les savants déclarent que la permission accordée par le Messager d'Allah à Sahla de donner son lait à Salim, fut une dérogation spéciale et un cas isolé, et qu'il ne peut être généralisé. L'imam Abu al-Abbas al-Qurtubi a dit que toutes les épouses du Prophète à l'exception de Aicha considéraient ce cas comme un cas exceptionnel, et c'est le point de vue de la majorité des savants du Salaf et du Khalaf. Ils considéraient le hadith comme spécifique à Salim et Sahla, et sont de l'avis qu'il n'est pas permis à un adulte de boire du lait maternel. Si un adulte en a bu, celà n'aura aucune conséquences par rapport aux règles du mariage et du Hijab. (Voir: al-Mufhim, 4/186-187 & I’la al-Sunan, 11/119)

De plus, Umm Salama l'épouse du Messager d'Allah disait :" toutes les épouses du Prophète rejette l'idée que quelqu'un puisse venir chez elles (sans observer les règles du Hijab) grâce à ce genre d'allaitement (i.e de l'adulte), donc elles ont dit à Aicha :"Par Allah , nous ne considérons celà que comme une dérogation accordée exclusivement à Salim par le Messager d'Allah . Personne n'a le droit d'entrer (dans nos maisons) en recourant à cet allaitement et nous n'adhérons pas à ce point de vue." (Sahih Muslim, no: 1454)

En conclusion, il n'est pas permis à un adulte de boire intentionnellement du lait maternel, cela n'a aucune conséquence ni sur les règles du Hijab ni sur celles du mariage. Le compagnon Salim a reçu une dérogation spéciale de la part du Messager d'Allah l'autorisant à boire le lait de Sahla, l'épouse d'Abu Hudhayfa, cela étant due aux circonstances exceptionnelles entourant leur cas. Cependant Salim n'a pas bu ce lait directement du sein de Sahla, mais plutôt par l'intermédiaire d'un récipient dans lequel elle versait ce lait qu'il buvait.


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…


Dernière édition par Admin le 2010-07-15, 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2450
Age : 53
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: hadiths allaitement des hommes   2010-07-15, 12:21

Accuser notre mère Aicha d'avoir apprécier la présence de jeunes gens et d’avoir recouru à des stratagèmes tel que l'allaitement de l'adulte pour permettre de telles rencontres dans l'intimité, est très certainement l'une des plus graves insultes à l'égard de notre mère Aicha et surtout à l'égard de son époux, le Messager de Dieu (saw).


Les frères et sœurs ne comprennent pas que ce que nous dénonçons ce n'est pas ce que le prophète a dit ou fais mais ce qui lui a été attribué faussement

En effet, comment pouvons nous adhérer a une parole qui viendrait contredire la révélation de Dieu ?

Devons nous croire en des paroles qui viendraient donner un enseignement contraire a la parole d'Allah swt et qui viendraient ternir, voir salir la réputation du prophète saw, de ses femmes et de ses compagnons ?

Il est certain que des hadiths ont été fabriquer par les hypocrites qui combattaient le prophète saw déjà de son vivant alors pensez vous qu'ils se soient calmer après son décès ?

Nous ne réfutons pas le hadith qui rentre en harmonie avec la révélation et qui a été prononcer de la bouche du messager de Dieu saw :cela nous sommes d'accord pour l'accepter et le pratiquer

Si nous acceptons que le hadith ne puisse pas être soumis a la critique :cela sous entend que le hadith est infaillible dans sa chaine de transmission et dans son contenu

Il est vrai que Mouslim et boukhari ont fais un travail de compilation du hadith remarquable et toute une science quand a la chaîne de transmission a vu le jour et s'est développer allant jusqu'a étudier la biographie des hommes mentionner dans la chaîne de transmission

Cependant ,cela est ce suffisant ?

Sommes nous sure et certain que toutes les paroles attribuer au prophète ont bien été prononcer de sa bouche ?

Pour illustrer mon propos, je soulèverais la question de l'allaitement et je m'excuse par avance de la longueur de ma démonstration

Vous connaissez le verset relatif à l'allaitement que voici :

" Et les mères qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l'enfant de les nourrir et vêtir de façon convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n'a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant. Même obligation pour l'héritier. Et si après s'être consultés, tous deux tombent d'accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire. Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l'usage. Et craignez Allah, et sachez qu'Allah observe ce que vous faites. "(S.2, v.233)

Dans ce verset la durée de l'allaitement complet consiste en une durée de deux ans

Cet avis est confirmé par le compagnon Abdallah Ibn Al Messaoud, compagnon du messager de dieu saw, qui était connu pour sa grande connaissance de l'interprétation du coran

En effet, Yahya Ibn Sa'id rapporte qu'un homme vint interroger Abou Moussa Al Achari en lui disant :"J'ai sucé du lait du sein de ma femme .....Et je l'ai avalé"
Abou Moussa répondit :" Je pense qu'elle t'est certainement devenue interdite "
Abdellah Ibn A l Massaoud dit alors :"Considère quelle réponse que tu donnes a cet homme"
Abou Moussa lui demanda :"Et quel est ton avis ?"

Abdellah Ibn A l Masaoud lui répondit :"Il n'y a allaitement que jusqu'a l'age de deux ans "
Abou Moussa dit alors:"Ne me demandez plus rien, tant que cet érudit est parmi vous "

Pourtant nous avons des hadiths que l'on a attribut au messager de Dieu (saw) et dont on peut sérieusement se poser la question de savoir si tout cela a bien été dit de la bouche du messager de dieu (saw)

En effet on rapporte :

D' après Aicha Sahla bint Suhayl vint dire au Prophète :"Ô Envoyé d'Allah ! Je remarque les signes du mécontentement sur le visage d'Abou Hodhayfa (mon époux) lorsque Salim entre dans notre maison. Le Prophète lui dit: "Allaite le" (pour qu'il soit un fils de lait, interdit au mariage). Elle lui répondit : "Et comment l'allaiterais-je alors qu'il est un adulte ?" Le Prophète sourit et dit : "Je sais bien que c'est un jeune homme"
(Sahih Muslim, no: 1453)

Après quelques recherches sur Internet, j’ai trouvé le commentaire que beaucoup donne a ce hadith :

Citation:
Avant d'arriver à une quelconque conclusion, nous devons d'abord comprendre le contexte de cet évènement. L'imam Abu al-Abbas al-Qurtubi déclare dans son commentaire du Sahih Muslim :

"Salim (dans ce hadith) est Salim ibn Ma’qal… Abu Hudhayfa l'a adopté au regard des coutumes des Arabes. Il (Salim) a été élevé par Abu Hudhayfa et sa femme comme leur propre fils. Lorsque le verset du Coran "Appelez-les (les enfants adoptifs) du nom de leurs pères" [sourate Al Ahzab - verset 5] a été révélé, les règles d'adoption des enfants furent abrogées (ainsi personne ne pouvait considérer son fils adoptif comme son propre fils). Cependant Salim continuait à résider et par conséquent à entrer chez Sahla (la femme d'Abu Hudhayfa) comme lorsqu'il était enfant. Lorsqu'il pris de l'âge et et se rapprochait de la puberté, Abu Hudhayfa et Sahla n'appréciaient pas l'idée qu'il puisse entrer librement chez Sahla, mais ils trouvaient difficile de lui en parler étant donné qu'il avait vécu avec eux (et qu'il a été élevé par eux), alors ils ont consulté le Messager d'Allah à ce sujet. Le Messager d'Allah dit à Sahla : "Allaite-le et tu lui seras interdite, ainsi la gêne que ressent Abu Hudhayfa disparaîtra." Par la suite elle l'a allaité et ceci arriva (i.e la gêne d'Abu Hudhayfa disparu)..." (al-Mufhim lima Ashkal min talkhis Kitab Muslim, 4/186, Editions Dar Ibn Kathir).

Ceci illustre clairement le fait que Salim a été adopté par Abu Hudhayfa et son épouse Sahla. Il a vécu et a été élevé par eux depuis l'enfance. Comme l'Islam ne reconnaît pas l'adoption légale et que l'enfant adopté n'est pas considéré comme le véritable enfant, dès que ce dernier atteint la puberté, les règles du Hijab s'appliquent. A la suite de cela, il devint difficile pour Salim de vivre avec sa mère adoptive du fait de cette règle, ainsi le Messager d'Allah conseilla à Sahla de faire boire à Salim son lait et ce afin que les règles du Hijab soient soulevées.

Il est rapporté dans les Tabaqat d'Ibn Sa'd et dans d'autres ouvrages que Sahla versait son lait dans un récipient chaque jour durant cinq jours et Salim en buvait. il n'a pas bu directement du sein de Sahla, car il n'est pas permis d'exposer sa 'awra devant un adulte non-Mahram encore moins de l'allaiter. Les objections soulevées par certains non musulmans désignant comme étant acte immoral car il (Salim) avait atteint la puberté, n'ont donc aucune importance puisque Sahla ne l'a pas allaité de manière directe. L'imam Ibn Hajar al-Asqalani a également mentionné celà dans son al-Isaba fi tamiz al-Sahaba (Voir : Tabaqat Ibn Sa’d, 8/271 & al-Isaba, 4/337).

Pourtant un autre hadith vient confirmer l'opinion de Abdellah Ibn Al Mesaoud

On rapporte du prophète saw cette autre parole :

"L'allaitement est valable seulement s'il a eu lieu durant la période d'allaitement." (Sahih al-Bukhari, no. 2504 & Sahih Muslim, no. 1455).

Ainsi la période d'allaitement n'est valable que durant les deux premières années de l'enfant comme mentionner dans le verset :

"Et les mères qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. "

]Il a été attribuer ces propos a Aicha, l’épouse du prophète saw ces propos sur la base de ce hadith :

Omm Salama dit à Aïcha: "Tu reçois la visite d'adolescents pubères tels que je n'aimerais pas recevoir leur visite." Aïcha lui répondit: "Le Messager de Dieu, Dieu le bénisse et lui donne la paix, n'est-il pas pour toi un exemple? En vérité, la femme d'Abou Hodhayfa lui dit: "O Messager de Dieu, Sâlim vient me voir, alors qu'il est un homme, et Abou Hodhayfa en ressent quelque chose", et le Messager de Dieu, Dieu le bénisse et lui donne la paix, lui dit: "Allaite-le afin qu'il puisse venir te voir." Sahîh de Moslim, chapitre de "l'allaitement de l'adulte", bâb ridâ'ati l-kabîr , vol. 2 p.1076-1078

Omm Salama, l'épouse du Prophète, Dieu le bénisse et lui donne la paix, disait: "Les autres épouses du Prophète, Dieu le bénisse et lui donne la paix, refusent de recevoir la visite de quelqu'un en recourant à cet allaitement et nous dîmes à Aïcha que, par Dieu, nous pensons que ce n'était là qu'une dérogation que le Messager de Dieu, Dieu le bénisse et lui donne la paix, accorda à Sâlim de manière exclusive, et nul ne viendra donc nous voir en usant de cet allaitement. […]" Sahîh de Moslim, chapitre de "l'allaitement de l'adulte", bâb ridâ'ati l-kabîr , vol. 2 p.1076-1078



"La mère des fidèles Aïcha utilisa cela [c’est-à-dire le récit de l'allaitement de Sâlim mawlâ Hodhayfa adulte] pour les hommes dont elle aimait qu'ils viennent chez elle: elle ordonnait à sa sœur Oum Kalthoum fille d'Abou Bakr as-Siddîq et aux filles de son frère d'allaiter les hommes dont elle aimait qu'ils viennent chez elle. Les autres épouses du Messager, Dieu le bénisse et lui donne la Paix, refusaient que quiconque vienne chez elle en recourant à cet allaitement." (Mouwatta'a de l'Imam Mâlik, v.2 p.605 hadith 1265)

Je me pose sincèrement le bien fondé de ces textes

Admettons que cela soit vrai alors réfléchissons cinq petites minutes :

Aicha souhaitait recevoir, d’après ces textes, les adolescents pubères et des hommes chez elle et pour cela elle aurait eu recours a l'allaitement via sa sœur et ses nièces

Le but aurait été donc d'en faire des mahrams par alliance avec ses proches et leurs permettant d'accéder aux appartements de Aicha comme bon leur semblaient : Ainsi pas de souci de voile et pas de risque de se voir faire une demande en mariage de la part de ces hommes pour Aicha

Et bien ceci ne tient pas debout a la lumière des versets du coran :

" Ô femmes du Prophète ! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme" S33 V 32

Déjà ce verset nous indique le statut "Spécial" des épouses du prophète saw de son vivant

" Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes, et ses épouses ( au prophète) sont leurs mères ( aux croyants) " S33 V6

Ce verset vient leur donner un statut "Particulier" a savoir "Mère des croyants"

Mais poursuivons :

33.53. Ô vous qui croyez ! N'entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu'invitation ne vous soit faite à un repas, sans être là à attendre sa cuisson. Mais lorsqu'on vous appelle, alors, entrez. Puis, quand vous aurez mangé, dispersez-vous, sans chercher à vous rendre familiers pour causer. Cela faisait de la peine au Prophète, mais il se gênait de vous (congédier), alors que Dieu ne se gêne pas de la vérité. Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs; vous ne devez pas faire de la peine au Messager de Dieu, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui; ce serait, auprès de Dieu, un énorme pêché.

A la lecture de ce verset ,nous apprenons que les règles de promiscuités avec les épouses du prophète saw ont été instituer par Allah swt pour les croyants et que elles leur étaient interdites au mariage Apres le décès du messager de Dieu saw

Ainsi si Aicha recevait des hommes ou des adolescents cela ne se faisait qu'avec les règles du rideau et qu'il était impensable pour les croyants qui eux lisaient le coran chaque jour d'être effleurer par l'idée d'un mariage avec cette dernière

Aicha a été clairement visée dans ces hadiths puisque les autres co -épouses se dégageaient et répugnaient cet avis et ses conséquences

Il apparaît très clairement que le but de tels textes étaient de salir la réputation de Aicha qui rappelons le a rapporter énormément de Hadiths qui sont en harmonie avec la révélation

Ainsi Nous devons avoir une lecture très critique de nos textes,a la lumière du coran,afin de ne pas tomber dans l'extrême et rejeter des recommandations vitales que le messager de dieu saw nous a léguer


Chacun assumera les conséquences de ces actes au jour du jugement ,je préfères pour ma part ,m'en remettre a Allah swt afin qu'il me guide vers la voie du salut et de la félicité, bien loin de la méchanceté des hommes




Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: hadiths allaitement des hommes   2010-07-15, 17:36

Salam aleykoum,

Baraka Allah oufik frère Ahmed pour ce texte qui permet de nous éclairer sur certaines calomnies proférées à l'encontre de la mère des croyant(es), Aicha (raa).

Le contenu de ces "hadiths" m'a laissé perplexe et pose plusieurs interrogations.

Tout d'abord et selon mes modestes connaissances, les hadiths font partie de la science de la tradition relative aux actes, paroles et gestes du Messager d'Allah (saws), ce qui en clair, sont des ordres ou des recommandations à appliquer par
l'ensemble des croyant(es).

Dans le "hadith" concernant la femme d'Abou-Hodhayfa, il a été précisé par les Oulémas qu'il s'agissait d'une permission exceptionnelle octroyée par le Prophète (saws) en faveur de Salim, le fils adoptif de ce compagnon, ce qui ne constituait pas une autorisation pour l'ensemble des autres croyant(es).

Comment accepter les dires, selon lesquels Aicha (raa) aimait que des hommes étrangers viennent à elle, alors qu'elle était mariée au Prophète (saws) et que des versets coraniques précisaient la nature des relations entre les croyants et les
croyant(es) et que le Messager (saws) interdissait formellement ce genre de contact.

Aicha (raa) n'ayant pas été enceinte en tant qu'épouse du Prophète (saws) et sachant que c'est la grossesse qui provoque des "montées de lait", était-il possible pour elle, d'allaiter non pas un, mais plusieurs jeunes pubères qui, soi-disant, lui
rendait visite ?

Celà relève de l'impossible !

Autre contradiction relevé dans ce hadith, Aicha (raa) n'avait qu'une demi-soeur Asma, non pas Oum-Kalthoum et un unique frère nommé Abdallah.

S'il s'agissait de Asma qui était mariée à Zoubayr Ibn Al-Aaâwam, Aicha pouvait-elle lui ordonner d'allaiter des adultes, alors que seul son époux avait des droits sur elle ?

Il en est de même pour ses nièces, les filles de Abdallah.

Tous les "hadiths" se rapportant à ces faits contredisent les injonctions d'Allah et recommandations de Son Messager (saws). Ils n'ont pour but que de ternir l'image de la mère des croyant(es) et de la dénigrer.

Le Messager d'Allah (saws) a dit : "Celui qui rapporte de moi un Hadîth dont il apparaît que c'est un mensonge est un des menteurs" (rapporté par Mouslim).

"Préservez-vous de citer de moi des Hadiths à l'exception de ceux dont vous savez (que je les ai dits). Car celui qui ment à mon sujet, qu'il prépare son séjour en enfer" (rapporté par At-Tirmidhi).

Aicha la pure, Aicha la noble, Aicha la perle de l'Islam, avait été la cible de jaloux (ses) et ses détracteurs n'ont pas manqué de tenter de la salir, mais les croyants(es) ne sont pas dupes et pour eux (elles), elle demeure l'épouse préférée du Prophète (saws), la mère des croyant(es), l'exemple à suivre et l'un des guides de notre grande Oumma.

Qu'Allah la bénisse !


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hadiths allaitement des hommes   

Revenir en haut Aller en bas
 
hadiths allaitement des hommes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hadiths allaitement des hommes
» Une fatwa permet la mixité si l'homme boit le lait de la femme...
» tire-allaitement exclusif...
» Les premiers jours de l'allaitement
» Paroles de Muhammad (Hadiths)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Questions / Réponse-
Sauter vers: