Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 la mort & le suicide

Aller en bas 
AuteurMessage
muslima75
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 21
Localisation : paris
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: la mort & le suicide   2010-07-03, 20:16

j'ai une question!!!(c'est logique)pour quoi les hommes se suicident mais j'apprend jour apres jour que la plus rane peur humaine c'est la MORT!!!!! je ne dis pas que je suis confroter a sa mais j'aimerais savoir mercii!!
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: la mort & le suicide   2010-07-04, 04:27

Salam aleykoum,

Ce ne sont pas uniquement les hommes qui se suicident, mais il existe des cas de suicides de femmes, même si elles ne sont pas majoritaires.

Les gens craignent la mort, pas dans le sens où c'est une souffrance qui survient brutalement et qui sera durable, mais il s'agit de cette crainte de se retrouver face à Son créateur, avec le livre de toutes les actions commises sur terre, et la peur que les mauvaises actions l'emportent sur les bonnes.

Comme on le sait, l'existence sur terre est limitée, quelle que soit la durée de vie, par contre celle de l'au-dela est eternelle, elle ne finira jamais.

Ceux et celles qui auront la belle part (avec leurs bonnes actions) rejoindront le Paradis, les âmes méchantes et noires finiront en Enfer.

Celui qui se suicide n'entrera pas au Paradis, dans un hadith le Messager d'Allah (saws) a dit :

"Celui qui s'est tué en utilisant un objet coupant, alors, dans le feu de l'enfer où il séjournera à jamais, son objet sera dans sa main et il se le plantera dans le ventre. Et celui qui a absorbé du poison et s'est tué ainsi, il l'absorbera dans l'enfer où il séjournera à jamais. Et celui qui s'est précipité d'une montagne et s'est tué ainsi, il se précipitera dans le feu de l'enfer où il séjournera à jamais" (Rapporté par Mouslim, n° 109).


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
muslima75
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 21
Localisation : paris
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: la mort & le suicide   2010-07-04, 09:54

oui je sais mais quand je dis les hommes c'est les etres humains en generale!!! et ALLAH a dit que l'àme d'humain est sacréé . alors quand on se suicident on se donne la mort nous meme!!!!!et c'st bien sur q'on nira pas au paradis si on se suicident !!mias on peut faire des bonnes actions toute sa vie et par exemple on a 77ans on est malade on se suicide!!!notre destination sera l'enfer!!!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2450
Age : 53
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: la mort & le suicide   2010-07-04, 15:30



Question :

Un frère m'a dit qu'un musulman qui s'est suicidé ne pourrait jamais entrer au paradis, car un Hadîth dit que celui qui s'est rendu coupable de suicide resterait éternellement dans la géhenne. Est-ce que c'est vrai ?

-
Réponse :

Non, ce n'est pas exact.

A) Ce à quoi vous faites allusion se trouve dans certains Hadîths, qui parlent de celui qui se suicide pour échapper à la douleur physique ou à ses soucis, en des termes tels que ceux que vous avez évoqués. Voici un de ces Hadîths : le Prophète (sur lui la paix) a dit : "Celui qui s'est tué en utilisant un objet coupant, alors, dans le feu de l'enfer où il séjournera à jamais ("khâlidan mukhalladan fîhâ abadan"), son objet sera dans sa main et il se le plantera dans le ventre. Et celui qui a absorbé du poison et s'est tué ainsi, il l'absorbera dans l'enfer où il séjournera à jamais. Et celui qui s'est précipité d'une montagne et s'est tué ainsi, il se précipitera dans le feu de l'enfer où il séjournera à jamais" (rapporté par Muslim, n° 109).

B) Cependant, on n'appréhende pas ce Hadîth au sens apparent de son texte, et on ne dit donc pas que le suicidé est promis à l'enfer et qu'il y est promis éternellement.

Ceci pour deux raisons...

D'une part le principe général est bien connu en islam : un acte, aussi mauvais soit-il, ne conduit pas à quitter l'islam, sauf s'il exprime sans aucun doute possible l'incroyance (kufr akbar). Celui qui garde les croyances voulues mais néglige des actions obligatoires ou se laisse aller à des actions interdites, sera, dans l'au-delà, selon ce que Dieu voudra :
- si Dieu veut, Il le punira (ce sera la Justice) puis le fera par Sa Bonté admettre au Paradis,
- et si Dieu veut, Il lui pardonnera et le fera admettre directement au Paradis (ce sera Sa Faveur) (
Or le suicide est certes un péché grave (kabîra), mais il ne constitue pas en soi l'expression d'une incroyance.

D'autre part, un autre Hadîth existe qui dit ceci : quand le Prophète émigra à Médine, at-Tufayl et un autre homme de son peuple, tous deux musulmans, y émigrèrent eux aussi. Ils supportèrent cependant mal le climat de Médine. L'homme tomba malade. Supportant mal les affres de la maladie, il prit des pointes coupantes et s'ouvrit les jointures des doigts, ce qui causa une hémorragie dont il mourut. Quelque temps après, at-Tufayl le vit en rêve et vit qu'il avait une apparence agréable mais qu'il avait les mains bandées. At-Tufayl lui dit : "Qu'est-ce que Dieu a décidé à ton sujet ? – Il m'a accordé Son pardon à cause du fait que j'avais émigré vers Son Prophète. – Comment se fait-il que je voie tes mains bandées ? – Il m'a été dit : "Nous n'allons pas restaurer chez toi ce que toi-même tu as gâché"." Ce rêve, at-Tufayl vint le raconter au Prophète. Celui-ci fit alors l'invocation suivante : "O Dieu, pardonne à ses mains aussi" (rapporté par Muslim, n° 116). Voyez : le Prophète a demandé à Dieu Son pardon pour l'homme suicidé ; si le suicide était un acte de kufr akbar, le Prophète n'aurait pas demandé pardon pour un homme étant mort en faisant cet acte.

En commentaire de ce dernier Hadîth (n° 116 rapporté par Muslim), an-Nawawî écrit : "Ce Hadîth contient la preuve du principe général que partagent ceux qui sont sunnites, à savoir que celui qui s'est suicidé ou a fait un autre péché grave et meurt sans avoir demandé pardon à Dieu, celui-là n'est pas incroyant (kâfir) ; et on ne peut pas dire qu'il séjournera certainement dans la géhenne, mais qu'il sera comme Dieu voudra. Ce principe a déjà été exposé et établi dans les pages précédentes. Ce Hadîth explicite donc le sens des Hadîths précédents, dont le texte pouvait laisser à penser que le suicidé resterait éternellement dans l'enfer" (Shar'h Muslim, tome 2 pp. 131-132).

Comment comprendre alors le Hadîth cité ci-dessus en A, le Hadîth n° 109 rapporté par Muslim ? An-Nawawî a eu recours à plusieurs interprétations (ta'wîl) du texte de ce Hadîth, dont celle-ci : les termes "dans l'enfer où il séjournera" veulent dire que la punition pour cet acte interdit est l'enfer, mais Dieu peut pardonner ; quant aux termes "à jamais" ("khâlidan mukhalladan fîhâ abadan"), ils sont à comprendre dans le sens de "très longtemps". Un tel emploi de la racine "khalada" au sens figuré se fait en langue arabe, où on dit ainsi : "Khalladallâhu mulka-s-sultân" pour dire en fait : "Atâlallâhu mulka-s-sultân" (cf. Shar'h Muslim, an-Nawawî, tome 2 p. 125).

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: la mort & le suicide   2010-07-04, 17:29

Salam aleykoum,

Différents passages de la fatwa ou avis figurant sur le texte me laissent perplexe et suscitent moult interrogations quant à certaines contradictions flagrantes par rapport à la Parole d'Allah et à d'autres hadiths.

L'auteur ou les auteurs de cet avis nous rappellent le Pardon d'Allah dont la Miséricorde s'étend à tous les cieux : "si Dieu veut, Il le punira (ce sera la Justice) puis le fera par Sa Bonté admettre au Paradis,- et si Dieu veut, Il lui pardonnera et le fera admettre directement au Paradis (ce sera Sa Faveur)", mais ils omettent de mettre en relief Son injonction "Et ne vous tuez pas vous-mêmes" ainsi que le châtiment reservé "Et quiconque commet cela, Nous le jetterons au feu".

Je cite dans son integralité le verset se rapportant au suicide :

"Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour Allah" ("An-Nissa" - versets 29 et 30).

Il est mentionné sur ce texte : "à savoir que celui qui s'est suicidé ou a fait un autre péché grave et meurt sans avoir demandé pardon à Dieu, celui-là n'est pas incroyant (kâfir)".

Or, Allah soubhanou nous ordonne d'éviter les grands péchés qui nous sont interdits, et dans la mesure où ces grands péchés sont évités Allah les effacera de notre compte".

"Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons vos méfaits de votre compte, et Nous vous ferons entrer dans un endroit honorable (le Paradis)". ("An-Nissa" - verset 31).

Celui qui se suicide commet l'un des plus grands péchés et n'est plus croyant au moment où il commet l'acte, compte-tenu du hadith du Messager d'Allah (saws) qui fait état d'autres péchés dont la gravité me semble moins importante que le suicide :

Selon Abou Hourayrah, le Prophète (saws) a dit : "Le fornicateur ne reste pas Croyant au moment où il fornique, le voleur ne reste pas Croyant au moment où il vole, le buveur ne reste pas Croyant au moment où il consomme l'alcool".

Que dire alors de celui qui ôte la vie dont lui a fait don Allah le Tout-Puissant ?

Le cas d'un homme qui est tombé malade et qui s'est donné la mort est évoqué, avec comme précision que si le suicidé était un acte de mécréance, le Prophète n'aurait pas demandé pardon pour un homme étant mort en faisant cet acte, je reprends ce paragraphe :

"D'autre part, un autre Hadîth existe qui dit ceci : quand le Prophète émigra à Médine, at-Tufayl et un autre homme de son peuple, tous deux musulmans, y émigrèrent eux aussi. Ils supportèrent cependant mal le climat de Médine. L'homme tomba malade. Supportant mal les affres de la maladie, il prit des pointes coupantes et s'ouvrit les jointures des doigts, ce qui causa une hémorragie dont il mourut. Quelque temps après, at-Tufayl le vit en rêve et vit qu'il avait une apparence agréable mais qu'il avait les mains bandées. At-Tufayl lui dit : "Qu'est-ce que Dieu a décidé à ton sujet ? – Il m'a accordé Son pardon à cause du fait que j'avais émigré vers Son Prophète. – Comment se fait-il que je voie tes mains bandées ? – Il m'a été dit : "Nous n'allons pas restaurer chez toi ce que toi-même tu as gâché"." Ce rêve, at-Tufayl vint le raconter au Prophète. Celui-ci fit alors l'invocation suivante : "O Dieu, pardonne à ses mains aussi" (rapporté par Muslim, n° 116). Voyez : le Prophète a demandé à Dieu Son pardon pour l'homme suicidé ; si le suicidé était un acte de kufr akbar, le Prophète n'aurait pas demandé pardon pour un homme étant mort en faisant cet acte".

Cependant, on rapporte également le hadith suivant concernant cet homme, mais la version diffère complètement de celle figurant ci-dessus :

"Il y avait jadis un homme qui a été blessé. Il s’en affola, prit le couteau et s’en coupa les mains. Ainsi, son sang ne cessa de couler jusqu’à sa mort. Allah dit alors : Mon esclave s’est tué avant Ma décision et c’est pourquoi Je lui interdis le Paradis".

Allah soubhanou ayant clairement défini la destination de celui qui se suicide (le feu), comme figurant sur les verset 29 et 30 de la sourate "An-Nissa", en s'adressant à Son Messager (saws), Il l'informe qu'il ne appartient pas ainsi qu'aux croyants d'implorer le pardon en faveur des gens de l'Enfer :

"Il n'appartient pas au Prophète et aux croyants d'implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu'il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l'Enfer" 'Sourate "At-Tawbah" - verset 113).

Quant au terme arabe "khalidun" je laisse le soin à soeur soumise et aux arabisant(es) de nous donner la definition exacte de ce terme qui, à mon humble avis, signifie "éternel" et non pas "très longtemps".


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la mort & le suicide   

Revenir en haut Aller en bas
 
la mort & le suicide
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ... et l'euthanasie
» MORT INDIGNE OU SUICIDE ASSISTE ?
» que devient l'âme après une mort par suicide
» 2000, Mort de Lolo Ferrari : suicide ou homicide ?
» Battu et Trahi...Napoléon décide de se donner la Mort.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Questions / Réponse-
Sauter vers: