Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 Innovation (Bidaâ) ou non ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Innovation (Bidaâ) ou non ?   2010-07-03, 17:43

Salam aleykoum,

Un fait qui apparait anodin mais qui est d'une extrême gravité fait partie des nouvelles pratiques dans les fêtes, notamment les mariages, il s'agit de celui de filmer les cérémonies de fiancailles ou de mariage.

Les gens n'ont plus tendance à organiser ces fêtes dans leurs habitations et preferent louer des salles à cet effet.

Et Allah seul, ainsi que les membres mâles de la famille de la mariée et du marié savent ce qui s'y déroule, les femmes étant victimes impuissantes devant de tels actes !

Comment admettre que la quasi-totalité des femmes présentes en ces lieux soient filmées sous toutes leurs couture, sachant que même celles, pudiques, qui portent le voile se decouvrent et deviennent ainsi la proie de ces nouveaux metteurs en scène.

Aucune femme n'y échappe, celibataire ou mariée, et plus grave encore, les scènes de danse sont également filmées. C'est un remake local des films hindous.

La question qui se pose est : pourquoi ferme-t-on les yeux devant ces abus, ce manquement grave aux enseignements de la religion, cette perversité qui ne dit pas son nom !
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2449
Age : 53
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Innovation (Bidaâ) ou non ?   2010-07-03, 18:25

:ezuizerueruy: pourquoi ?pour éviter les conflits avec sa femme!
Le mariage est toujours sublimé dans notre société. C’est une destinée à laquelle ne peuvent échapper les hommes et encore moins les filles. Une destinée à fêter en grande cérémonie.

Est-ce réellement les parents qui y tiennent ? Non ! Ce sont surtout les mères. Les pères, généralement, subissent la pression des épouses : « Bien sûr que mes enfants feront un grand mariage. ! Dieu nous protège ! Que vont dire les gens ! Que nous n’aimons pas nos enfants ! »

Les dires des gens dictent les décisions. Les femmes y sont beaucoup plus sensibles que les hommes : « Mon fils aura son grand mariage. A quoi ça t’a servi de travailler toute ta vie si tu envoies tes enfants chez eux comme des orphelins ? Tu imagines ce que vont dire les gens ? Et puis pourquoi j’ai peiné depuis leur naissance ? C’est pour les voir trôner aux milieux des convives, noyés d’applaudissement et de youyous, luisant sous les projecteurs des caméras et des appareils photo ! »

Les mères déploient toute leur énergie, quitte à se faire aider par des proches, pour faire fléchir le mari réticent : « J’ai mené une dure bataille à mon mari. Il refusait la cérémonie grandiose que j’avais prévue. Mais je lui ai fait la honte. J’ai contacté ses meilleurs amis qui l’ont influencé ! »

Que le père accepte ou non, les parents passent par de longues et laborieuses négociations. Les pères veulent faire simple et limiter les dégâts. Les mères montent la barre bien haut, augmentent les enchères et rêvent de perfection, histoire d’épater la galerie, faire pâlir de jalousie les familles avec lesquelles elles ont un contentieux ou jouir du bonheur de faire plaisir à leurs enfants. Un plaisir pas toujours partagé par les enfants ! Souvent, elles cherchent à se faire plaisir à elles-mêmes et à leur entourage.

C’est aussi l’occasion de consolider son appartenance à sa culture . Les mères les plus modernes se découvrent soudainement une âme traditionnelle : « Nos enfants s’éloignent des traditions. Le rituel du mariage est l’occasion de les retremper dans notre culture. C’est un devoir des mères que de sauvegarder notre patrimoine si riche ! » Riche, mais ô combien coûteux !

Quelque que soit le niveau socio-économique, les ambitions dépassent les moyens. Que d’épargnes de toute une vie volatilités en une soirée, que de biens immobiliers bradés, que de dettes contractées. La cérémonie dure une soirée. Ses répercutions s’étalent sur des années !


Tous les parents n’ont pas les moyens de financer le mariage de leurs enfants. Mais même dans ces milieux, les mères exigent un minimum. Les mères des fils mettent une pression sur eux. Les mères des filles conditionnent leurs filles pour qu’elles tirent le maximum de leurs fiancés. La famille de la fiancée exige de la famille du fiancé de respecter les traditions. Suivent alors des tractations créant des conflits pour préparer un projet sensé se réaliser dans la joie !


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
Ayman
5 Grades
5 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 1980
Localisation : algerie
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Innovation (Bidaâ) ou non ?   2010-07-04, 03:58

Salam aleykoum,

Ahmed, ce que tu viens de décrire dans ton texte est le reflet significatif de pratiques étrangères à nos valeurs musulmanes, lesquelles sont, malheureusement, mises en application par une majorité des croyant(es) de notre Oumma.

A ma question tu réponds : "Pourquoi ? pour éviter les conflits avec sa femme !".
Si je dois tenir compte de ce raisonnement, celui de suivre à la lettre ce nouveauculte, je dois écarter du revers de la main le hadith du Messager d'Allah (saws) rapporté par Mouslim qui dit : "Pas d'obéissance à la créature dans la
désobéissance au Créateur".

Obéir à l'épouse, la mère, la fille, ou la soeur, sous le fallacieux pretexte de rivaliser dans les festivités qui frisent parfois l'indécence et au coût exhorbitant, et d'autre part désobéir à Allah le Tout-Puissant et à Son Messager qui nous ordonnent de la pudeur, de l'austérité, sont devenus un rituel auquel peu de gens échappent.

Dans ce contexte et devant ces formes d'égarement, je ne suis pas certain que ces fêtes soient l'occasion de consolider une appartenance à la veritable culture de ce ou ces "croyants", mais au contraire, elles sont aux antipodes de l'ethique
musulmane qui recommande de bonnes moeurs et de la reserve dans le comportement du musulman(e) dans de telles circonstances.

Je crois que la jouissance des biens de ce monde a pris une certaine suprematie sur celle de l'au-dela, l'inconscience (ghafla) des gens à tendance à évoluer constamment, ce qui ne fera que causer leur perte.


"Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve" (Coelho)
Revenir en haut Aller en bas
soumise
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 387
Age : 40
Localisation : algerie
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Innovation (Bidaâ) ou non ?   2010-07-04, 16:22

essalam alaykoum,
je rajouterai à ce que vous avez dit mes freres, que les gens de notre communaute donnent plus d'importance à ce que vont dire et penser les autres au lieu de se demander qu'en pense ALLAH ! on a peur des gens et on oublie la crainte d'ALLAH ! on se concurrence dans les jouissances et festivites et apparences et on oublie la concurrence dans la piete, la vrai science (apprendre plus notre religion) et le bon comportement en islam. qu'ALLAH reveille cette oumma de son sommeil et son egarement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Innovation (Bidaâ) ou non ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Innovation (Bidaâ) ou non ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Questions / Réponse-
Sauter vers: