Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 cas particulier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jowaria78
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 47
Localisation : France
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: cas particulier   2010-03-28, 11:19

Bismi Allah ya Rahman ya Rahim
Wa salat ô salam hala Nabihi wa alàyi wa sahbiyin

Voilà : je suis mariée, el hamdou lil Allah, avec un homme qui lui n'a jamais été marié. Me concernant j'ai été divorcée et ai trois enfants.
Mon mari et moi sommes séparés géographiquement. Nous sommes à 35 km l'un de l'autre soit trois quart d'heure de route avec la circulation.
Mon mari ne subvient à aucun de mes besoins. Travaillant, je paie mon loyer, mes factures, ma nourriture, mon habillement etc... Il ne vient à mon domicile que très rarement (sur le mois, il est présent 1 journée voir 2). C'est donc moi qui me déplace pour passer un peu de temps ensemble.
Après ces éléments de détails, je viens au fait : avant de me rendre chez lui, je veille à mettre mon intérieur en ordre et à faire mes courses. Mais lorsque j'arrive chez lui et face au désordre qui y règne, je me sens obligée d'intervenir. Et tout le week-end cela va être cela. Je n'aurais de sa part très peu pour ne pas dire aucune aide.
Suis-je tenue, dans ces circonstances, à tenir son intérieur en ordre ?
Revenir en haut Aller en bas
razpoutine
1 Grade
1 Grade
avatar

Masculin Nombre de messages : 67
Age : 43
Localisation : france
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: cas particulier   2010-04-03, 01:17

salam je pense que dans l,islam on doit vivre ensemble et non pas separer sa n,a aucun sens votre relation que dieu vous reunnissent dans le bonnheur inchala
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2449
Age : 52
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: cas particulier   2010-04-13, 17:33

ma soeur c'est assez difficille pour nous de repondre car la question est assez ambigue tu te plaint de quoi en fait ? de ne pas vivre avec ton époux ou bien de devoir faire le ménage dans son appartement a lui ? POURQUOI NE PAS VIVRE ENSEMBLE , les enfants sont contre?


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
sister B
9 Grades
9 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 10443
Localisation : ...
Date d'inscription : 03/11/2011

MessageSujet: Re: cas particulier   2012-02-11, 11:35

:llllll:

Je suis un jeune sénégalais vivant en Europe. Je suis marié et père d'une fille que je n'ai pas encore vue. Ma question est la suivante : Combien de temps l'Islam nous autorise-t-il à rester loin de nos femmes ?


Sachez que le mari n'est pas autorisé à rester loin de sa femme plus de six mois, à moins que sa femme ne soit d'accord. C'est d'ailleurs le verdict du calife Omar Ibn Al Khattab, Radhia Allahou Anhou, comme en témoignent le "Mouatta'", œuvre de l'imam Malek, "Moussannaf", œuvre de l'imam Abderezzak et d'autres références.
Nous y percevons la préservation de l'Islam de l'homme et de la femme et leur protection contre les causes de la dépravation.
Par ailleurs, si le calife Omar Ibn Al Khattab, Radhia Allahou Anhou, a effectué cela à son temps connu par la vertu et la droiture, c'est une raison de plus pour l'envisager en ce temps caractérisé par la dépravation.
De toute façon, le mieux pour le mari est de demeurer auprès de sa femme. Comme il doit veiller à protéger sa famille en résidant avec eux car l'absence du mari est la cause de la désintégration du foyer familial.
Nous vous recommandons, cher frère, de regagner votre famille et y résider avec elle, car dans les pays musulmans il y a beaucoup de bienfaits.
Par contre la résidence dans les pays des mécréants comprend beaucoup de dangers et de risques pour le musulman aussi bien pour sa religion que sa foi. En conséquence, la résidence dans les pays d'infidèles n'est permise qu'en cas de nécessité ou de besoin évident.

roses221

Il est permis au mari de voyager et de s'éloigner de sa famille pour travailler ou pour s'occuper d'autres intérêts légitimes pour une période qui ne dépasse pas quatre mois. S'il a besoin de s'absenter pendant un temps plus long, il lui faut l'autorisation de sa femme.

La référence de base en cela est qu'Omar ibn al-Khattab a demandé à sa fille Hafsa la durée du temps pendant lequel une femme peut supporter l'absence de son mari. Hafsa lui répondit: «Gloire à Allah! Quelqu'un comme vous peut il poser une pareille question à quelqu'un comme moi?»

- «Si ce n n'était pas dans l'intérêt des musulmans, je ne t'aurais pas posé la question».

- «Cinq ou six mois».

Dès lors, il fixa six mois pour les missionnaires militaires, délai comprenant le temps qu'il faut pour se rendre au poste, le temps qu'on y passe et celui que prend le retour, donc un mois pour l'aller, quatre pour la mission et un pour le retour.

Ahmad a été interrogé pour savoir quelle était la durée qu'il est permis à quelqu'un de rester éloigné de sa femme. Et il répondit: «on rapporte que c'est six mois». Voir al-Moughni,7/232,416.

Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Il ' y a aucun inconvénient à ce qu'on laisse sa femme derrière soi pour se rendre à une contrée sûre. Si l'épouse permet à son mari d'y rester plus de six mois, il n' y a pas de mal à le faire. Si, en revanche, elle tient à ce qu'on respecte ses droits et lui demande à ce titre de rentrer, il doit le faire au bout de six mois, à moins qu'une excuse l'en empêche, comme le traitement d'une maladie ou d'autres occupations de même nature, car la nécessité requiert des dispositions particulières. Quoi qu'il en soit, le droit de l'épouse l'emporte sur le reste. Si, vivant en toute sécurité, l'épouse tolère une absence trop longue du mari, celui-ci ne commet aucun péché».

Extrait de Fatwa al-ulamaa fii ishrati an-nissa, p.106.

source: islamqa.


en ce qui concerne le menage, elle n'est pas tenue de le faire, mais la bienseance de la femme envers son epoux, veut qu'elle entretienne son foyer dans la mesure du possible, pour eviter les querelles...et recevoir une recompense d'Allah...
ceci dit, elle devrait l'exorter a ranger un peu lui meme son interieur, afin de vivre plus sereinement...


voir cette video:



Allahoualam...


 
kljiio
♥♥♥"Allah est le Plus doux au-delà de toute douceur, Le Plus Aimant au-delà de tout amour..."♥♥♥  
La Illaha Illa Anta sobhanaka inni kountou min Edhalimin.♥ 
   Salam Alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cas particulier   

Revenir en haut Aller en bas
 
cas particulier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche livre de latin particulier
» Condamné pour avoir tué un cerf chez un particulier
» MERCI A VOUS TOUS DE PENSER A MOI EN CE JOUR PARTICULIER .
» LE JUGEMENT PARTICULIER
» Un triangle équilatéral particulier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Questions / Réponse-
Sauter vers: