Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 Comment patienter face à la tentation de désobéir à Allâh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2449
Age : 52
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Comment patienter face à la tentation de désobéir à Allâh   2008-09-08, 18:41

Chers frères et chères sœurs les jeûneurs,

Nous sommes dans une étape-charnière de notre année. Car le Ramadân nous sert aussi à corriger les défauts de notre adoration. Comment ? En analysant bien ce que l'on est capable de faire pendant la période du jeûne pour corriger notre comportement pour l'après Ramadân.

Et nous sommes capables d'en faire des choses durant cette période ! Regardons le domaine des interdictions d'Allah. On note que le jeûneur semble craindre son Rabb au point de se passer complètement de certains de ses besoins vitaux, comme manger et boire. Et la chose la plus extraordinaire, c'est que non seulement ces besoins sont vitaux, mais, qu'en plus les assouvir est totalement permis tout le reste de l'année. Le croyant est habitué à manger et à boire, autant qu'il le désire. Ce sont donc des habitudes qui s'appuient sur des besoins indispensables à la survie. Il n'y a rien de plus difficile à abandonner que ce type de comportements. Et pourtant on s'en passe, assez facilement, pendant le jeûne. Sans jamais même penser désobéir à Allah !

Au contraire, tout au long de l'année, on désobéit. Qu'Allah nous aide à nous contrôler et nous pardonne. Et l'on désobéit en tombant dans des interdictions bien moins exigeantes que ne rien manger et ne rien boire. On désobéit à cause de pulsions, de vices, d'habitudes qui ne sont absolument pas indispensables à la survie, comme commettre l'adultère, boire de l'alcool, ou écouter de la musique. Pourquoi ? La réponse à une telle question pourrait régler une grande partie de nos problèmes, avec l'aide d'Allah et par Sa grande bonté.

Et justement, la réponse existe. Elle tient en 3 mots : manque de patience. On connaît les interdictions d'Allah, bien souvent sur le bout des doigts. On essaie d'obéir, mais on craque. C'est trop dur. Et l'on se donne plein d'excuses. De fausses excuses. Bien souvent, on se dit que c'est la dernière fois qu'on désobéit et qu'ensuite, on fera des efforts. Une dernière fois et on arrête définitivement. On pourra ensuite se racheter.

Ce qui nous aide à patienter pendant le Ramadân, à part l'aide d'Allah et l'emprisonnement de ces mauvais conseillers que sont les diables, c'est qu'on est fortement conscient des conséquences de notre désobéissance : si on mange volontairement, la journée est perdue. En plus de la colère d'Allah, on récolte une sanction de deux mois de jeûne consécutifs. Donc on regarde à deux fois avant de désobéir.

Mais pour le reste de l'année, on fait comme s'il n'y avait pas de conséquences, ce qui diminue fortement les forces mentales et la capacité de patienter pour ne pas désobéir. Comment se protéger de ce fléau ?

Eh bien, Ibn Qayyim Al-Jawziyyah, ce grand savant bien connu, a développé une liste de 10 points qui renforcent la patience et empêchent le serviteur de désobéir, dans un livre qui s'appelle en arabe Tarîq-ul-Hijratayn wa Bâb-us-Sa'âdatayn. Ce qui signifie : Le Chemin des deux fuites [fuite vers Allâh et fuite vers Son messager] et la porte des deux bonheurs.

Cette liste a été résumée par notre frère Abdelmalik, qu'Allâh l'agrée, le préserve, et accepte ses œuvres, les nôtres et les vôtres, chers jeûneurs. Qu'Allâh nous aide à lui obéir et à ne pas lui désobéir. Qu'Il nous aide à comprendre et à pratiquer soigneusement chacun des points de cette liste. Qu'Il couvre enfin l'imam Ibn Al-Qayyim, ainsi que nous tous, de Sa bonté infinie. Âmîne.


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2449
Age : 52
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Comment patienter face à la tentation de désobéir à Allâh   2008-09-08, 18:42

Ibn Al-Qayyim, rahimahullâh, nous dit que les clés de la patience face à la désobéissance sont au nombre de 10 :
• 1 - Comprendre que la désobéissance est un acte infâme, et qu'Allâh l'a interdite pour nous préserver du vice et de la bassesse, comme le père plein de tendresse cherche à préserver son enfant de tout ce qui peut lui nuire. Avoir conscience de cela pousse celui qui est doué de raison à abandonner la désobéissance, et ce même s'il n'y avait aucun châtiment à la clé.
• 2 - Éprouver de la gêne envers Allâh. Dès lors que le serviteur a véritablement conscience de la grandeur et de l'importance d'Allâh, qu'il sait qu'Il l'observe et l'entend, il n'ose pas par gêne, par pudeur envers son Seigneur désobéir sous Ses yeux et s'exposer à Sa colère.
• 3 - Chercher à préserver les bienfaits qu'Allâh a donnés.
Les péchés éloignent en effet inéluctablement les bienfaits. Tout péché entraîne la disparition d'un bienfait d'Allâh en fonction de la désobéissance. Si le serviteur se repent, ce bienfait lui est rendu ou un bienfait semblable. Mais s'il persévère, il ne lui est pas rendu et la persévérance dans les péchés ne cesse d'éloigner de lui les bienfaits d'Allâh jusqu'à l'en priver totalement. Allâh a dit : « Certes Allâh ne cesse de déverser Ses bienfaits sur un peuple tant qu'il ne les renie pas et ne se met pas à désobéir. » [s.13/v.11]
Et le plus grand des bienfaits, c'est bien l'îmâne. Les péchés comme la fornication, le vol, la consommation d'alcool… ont pour conséquence de faire disparaître ou de dégrader l'îmâne. Il est ainsi arrivé à certains de nos pieux prédécesseurs de dire : « J'ai péché et j'ai été privé du courage de faire la prière nocturne pendant un an ». D'autres ont dit : « J'ai péché et j'ai été privé de la compréhension du Coran ». On a également l'habitude d'entendre ce pieux conseil : « Si tu profites d'un bienfait, préserve le, car la désobéissance fait disparaître les bienfaits. » Bref, la désobéissance est un feu pour les bienfaits, elle les consume comme le feu consume le bois.
4 - Craindre Allâh et craindre Son châtiment. Et cela ne se réalise qu'en croyant fermement en Ses promesses et Ses menaces, ainsi qu'en ayant foi en Lui, en Son livre et en Son messager. Plus il y a de connaissance et de certitude chez le serviteur, plus ce sentiment de crainte d'Allâh est fort. Moins il y a de connaissance et de certitude, plus ce sentiment est faible. Allâh a dit : « Seuls ceux qui connaissent Allâh Le craignent d'une vraie crainte. » [s.35/v.28] Certains pieux prédécesseurs ont dit : « La crainte d'Allâh suffit en tant que science, et se tromper sur Lui suffit en tant qu'ignorance. »
5 - Aimer Allâh. L'amour d'Allâh est l'une des clés les plus importantes de la patience face à la désobéissance. Parce que l'homme est ainsi fait qu'il est obéissant envers celui qu'il aime. Et plus l'emprise de l'amour est forte dans le cœur, plus la nécessité d'obéir et d'abandonner la désobéissance est forte. La désobéissance et l'insoumission proviennent de la faiblesse de cet amour et de son emprise. Qu'elle est grande la différence entre celui qui est poussé à obéir à son maître par peur de son fouet et de son châtiment et celui qui est poussé à cela par amour pour son maître ! 'Umar a dit à ce propos : « Quel bon serviteur que Suhayb : s'il n'avait pas peur d'Allâh, il ne Lui désobéirait pas pour autant. » C'est-à-dire que s'il n'avait pas peur d'Allâh, l'amour qu'il Lui porte l'empêcherait de Lui désobéir. L'amour ne provoque cet état de soumission que s'il est accompagné d'une vénération et d'une exaltation de celui qu'on aime. L'amour sans vénération ni exaltation ne constitue pas un rempart contre la désobéissance.
6 - Posséder une âme noble et pure. Parvenir à se respecter au point de ne faire que ce qui honore l'âme, la conserve pure, et ne la rabaisse pas, et s'éloigner de ce qui est indigne d'elle.
7 - Connaître de façon approfondie les conséquences et les effets néfastes de la désobéissance. On rapporte qu'Ibn 'Abbâs a dit : « Les bonnes actions procurent une luminosité du visage, une lumière dans le cœur, une abondance dans la subsistance, une force dans le corps, et un amour dans le cœur des gens envers soi. Quant aux mauvaises actions, elles amènent une noirceur du visage, une obscurité dans le cœur, une faiblesse dans le corps, une diminution dans la subsistance, une haine dans le cœur des gens envers soi. »
8 - Garder en permanence à l'esprit que l'on n'est pas sur Terre pour longtemps et qu'on va vite mourir. L'homme n'est qu'un cavalier qui s'est reposé un instant à l'ombre d'un arbre puis a repris son chemin. Comme il sait qu'il ne va rester longtemps et qu'il va devoir partir, il fait très attention à ne pas se surcharger, et à laisser ce qui lui nuit et lui est inutile. Le pire qui puisse arriver à l'homme est au contraire de se comporter comme s'il était là pour très longtemps.
9 - Éviter les excès dans son alimentation, dans son habillement, dans son sommeil et ses fréquentations, car ces excès rendent plus difficiles l'engagement dans les bonnes actions et mènent à la désobéissance. Et parmi les choses les plus nuisibles, il y a l'oisiveté. En effet, l'âme humaine ne peut pas rester sans rien faire. Si l'homme ne l'occupe pas avec ce qui lui est utile, c'est elle qui l'occupera avec ce qui lui est nuisible.
10 - La solidité de l'arbre de l'îmâne dans le cœur. Cette clé englobe toutes les autres. La patience face à la désobéissance est fonction de la force de l'îmâne, de son enracinement dans le cœur. Plus l'îmâne est fort, plus la patience est complète. Plus l'îmâne est faible, plus la patience est faible.


Nous cherchons refuge, ainsi que pour vous tous, auprès d'Allâh Seul contre la désobéissance et nous Lui demandons de nous donner des connaissances utiles pour une adoration qui Lui sera totalement adressée. Âmîne.


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
 
Comment patienter face à la tentation de désobéir à Allâh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment patienter face à la tentation de désobéir à Allâh
» Comment agir face à la tentation du mal?
» saint Josémaria !Comment faire face à la peur de la mort?[
» Comment faire face à la peur?
» comment faire face a la critique coupable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Le Monde Invisible-
Sauter vers: