Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 que me diriez vous ?

Aller en bas 
AuteurMessage
souleima
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 37
Localisation : djibouti
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: que me diriez vous ?   2008-03-08, 07:28

?
JE VOUDRAIS SAVOIR SI JE PEUX SERVIR DE IMAM A MON MARI
SI OUI COMMENT DEVRONS NOUS SE PLACER
MERCI
WA JAZAKOUMOULLAH KHAIRE :14:
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 39
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-03-08, 11:24

alaykoum salam souleima
a ma connaissance la femme ne peut pas faire l imam pour son mari , je recherche des fatwas incha allah.



lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 39
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-03-08, 11:40

Quand la femme peut-elle diriger la prière ?





vendredi 18 mars 2005






On ne connaît pas dans l’histoire musulmane, longue de
quatorze siècles, une seule femme ayant prononcé le sermon du vendredi
ou ayant dirigé des hommes dans la prière. Même dans les époques où
régnait une femme, à l’instar de Shajarat Ad-Durr [
dans l’Égypte mamelouke, celle-ci ne prononçait pas le sermon du
vendredi ni ne dirigeait les hommes dans la prière. Il s’agit là d’un
consensus indubitable.


Originellement, l’imamat dans la prière est réservé aux
hommes. Car l’imam doit être suivi dans ses gestes par les orants :
s’il s’incline, ils doivent s’incliner derrière lui, s’il se prosterne,
ils doivent se prosterner, et s’il récite le Coran, ils doivent écouter.


En Islam, la prière possède des caractéristiques et des
spécificités bien déterminées. Il ne s’agit pas de simples invocations
et de supplications, comme c’est le cas dans la prière chrétienne. Dans
la prière musulmane, il y a des gestes, des positions debout, des
positions assises, des inclinations et des prosternations. Il ne
convient pas qu’une femme accomplisse ces mouvements devant des hommes,
au cours d’un acte de culte où sont exigés le recueillement du cœur, la
sérénité de l’âme et la concentration de l’esprit dans l’imploration du
Seigneur.


La Sagesse divine a voulu que le corps de la femme soit
façonné différemment du corps de l’homme. Elle y a placé des
caractéristiques susceptibles d’exciter la libido de l’homme, et ce,
afin de permettre le mariage qui sert de cadre pour la perpétuation de
l’espèce humaine et la réalisation de la Volonté divine de civilisation
de la Terre.


Afin d’écarter toute tentation, et de barrer la voie
aux prétextes de la séduction, la Législation islamique a réservé aux
hommes l’appel à la prière et la direction de la prière. De même, elle
a décrété que les rangées des femmes doivent se situer derrière les
rangées des hommes, en précisant que les meilleures parmi les rangées
des hommes sont les premières et que les meilleures parmi les rangées
des femmes sont les dernières. Le Prophète dit en effet : « Les
meilleures parmi les rangées des femmes sont les dernières et les pires
sont les premières ; les meilleures parmi les rangées des hommes sont
les premières et les pires sont les dernières », et ce, afin d’écarter toute tentation potentielle.


L’homme peut ainsi concentrer tout son esprit et toute
son attention sur le renforcement de son lien avec son Seigneur, sans
que son imagination ne se mette à vagabonder hors du cercle de la foi,
dans le cas où se mettrait en branle son incontournable instinct humain.


Ces jugements légaux sont fondés sur des hadiths
authentiques et établis, reconnus par le consensus des Musulmans,
toutes écoles juridiques confondues, et confirmés par leur mise en
pratique durant les siècles passés. Il ne s’agit donc pas de simples
coutumes et traditions comme cela a été affirmé.


L’Islam est une religion réaliste, qui ne vogue pas
dans des sphères d’utopie, loin de la réalité vécue et expérimentée par
les gens. Il ne traite pas les gens comme s’ils étaient des anges
ailés, mais comme étant des humains mûs par des instincts et des
sentiments. Il est tout à fait avisé que le Sage Législateur veuille
les protéger de la tentation et de l’excitation, en empêchant, autant
que faire se peut, la réalisation des causes et des motifs de cette
excitation. Et cela est encore plus vrai dans les moments d’adoration,
d’imploration et de supplication à Dieu.


Les quatre écoles juridiques islamiques, voire les huit
écoles, se sont accordées à dire que la femme ne peut diriger un homme
dans les prières prescrites, même si certains ont permis à la femme
maîtrisant le Coran de diriger la prière au sein de sa famille, sachant
que les hommes qui prieraient alors sous sa direction sont ses mahârim


Aucun juriste musulman, qu’il appartienne ou non à
l’une des écoles suivies, n’a permis à la femme de prononcer le sermon
du vendredi ou de diriger la prière des Musulmans.


Si nous examinons les textes, nous ne trouverons aucun
texte authentique et explicite interdisant à la femme de prononcer le
sermon du vendredi ou de diriger la prière des Musulmans.


Tout ce qui a été relaté à ce sujet est un hadith attribué au Prophète et rapporté par Ibn Mâjah d’après Jâbir Ibn `Abd Allâh : « Une
femme ne doit pas diriger la prière d’un homme ; un bédouin ne doit pas
diriger la prière d’un Émigré ; un débauché ne doit pas diriger la
prière d’un croyant ». Les Imâms du Hadith ont cependant
qualifié la chaîne de transmission de ce hadith de très faible. Il ne
peut donc servir d’argument dans le problème qui nous concerne.


Un autre récit, démentant le précédent, a été relaté entre autres par Ahmad et Abû Dâwûd. Selon Umm Waraqah Bint `Abd Allâh Ibn Al-Hârith,
le Prophète - paix et bénédiction sur lui - lui assigna un muezzin qui
appelait à la prière pour elle, et lui demanda de diriger la prière
pour les gens de sa maisonnée (comprenant des hommes et des femmes). La
chaîne de transmission de ce hadith a également été jugée faible par
les savants. Il demeure néanmoins qu’il concerne le cas particulier
d’une femme ayant mémorisé le Coran et qui dirigerait la prière pour
les gens de sa maisonnée : son époux, ses fils et ses filles, qui sont
de proches parents, et dont elle n’a pas à craindre qu’ils soient
séduits par elle. Ad-Dâraqutnî précise dans une variante que le Prophète lui demanda de diriger la prière des femmes de sa maisonnée.


Ibn Qudâmah écrit dans Al-Mughnî : « Cette précision [d’Ad-Dâraqutnî]
doit être acceptée. Même s’il n’y avait pas cette addition, le récit
devrait être interprété de cette manière. En effet, le Prophète lui
permit de diriger les prières prescrites, - la preuve étant qu’il lui
assigna un muezzin appelant à la prière et que l’appel à la prière ne
concerne que les prières prescrites - tandis qu’il n’y a aucune
divergence sur le fait qu’une femme ne peut diriger les hommes dans les
prières prescrites. »


Puis, il ajoute : « À supposer que Umm Waraqah
dirigeait effectivement la prière des hommes de sa famille, cela aurait
constitué un cas particulier la concernant elle seule, la preuve étant
qu’il n’est pas permis aux autres femmes d’appeler à la prière ou de la
diriger. Son imamat fut donc un cas particulier la concernant, au même
titre que le muezzin que lui assigna le Prophète. »


Ibn Qudâmah soutient son avis en faisant remarquer que
la femme ne peut appeler à la prière pour des hommes, et que, de ce
fait, il ne lui est pas permis de les diriger.

Je ne suis pas d’accord avec l’Imâm Ibn Qudâmah pour
dire que l’autorisation prophétique concerne uniquement Umm Waraqah.
Toute femme étant dans la même condition que Umm Waraqah, c’est-à-dire
connaissant et maîtrisant le Coran, peut diriger les prières prescrites
et surérogatoires de ses enfants et proches parents, y compris la
prière des tarâwîh



L’imamat de la femme devant ses consœurs


Quant à l’imamat de la femme dans une prière
exclusivement féminine, de nombreux hadiths viennent l’appuyer. On peut
ainsi citer le hadith de Aisha et de Umm Salamah - que Dieu les agrée -, rapporté par `Abd Ar-Razzâq, Ad-Dâraqutnî et Al-Bayhaqî d’après Abû âzim Maysarah Ibn Habîb, d’après Râ’itah Al-Hanafiyyah,
selon qui `Â’ishah dirigea une prière prescrite dans une assemblée de
femmes, tout en se tenant dans le rang. Ibn Abî Shaybah rapporte
également d’après Ibn Abî Laylâ, d’après `Atâ’, que `Â’ishah avait l’habitude de diriger la prière des femmes, en se tenant alignée avec elles dans le rang. Al Hâkim rapporte d’après Layth Ibn Abî Salîm d’après `Atâ’,
que `Â’ishah avait l’habitude d’appeler à la prière, de diriger la
prière des femmes et de se tenir alignée avec elles dans le rang.


Ibn Abî Shaybah et `Abd Ar-Razzâq rapportent d’après `Ammâr Ad-Duhnî, d’après une femme de sa tribu appelée Hujayrah, que Umm Salamah dirigea les femmes dans la prière, tout en se tenant parmi elles.


Selon les termes exacts de `Abd Ar-Razzâq, hujayrah rapporte : « Umm Salamah nous a dirigées dans la prière des vespres et se tint parmi nous ».

le Hafidh ibn hajar écrit dans Ad-Dirâyah : «Muhammad ibn al Husayn rapporte d’après Ibrâhîm An-Nakha`î que `Â’ishah dirigeait la prière des femmes durant le mois de Ramadân, tout en se tenant parmi elles. » `Abd Ar-Razzâq rapporte d’après Ibrâhîm Ibn Muhammad, d’après Dâwûd Ibn Al-Husayn, d’après `Ikrimah, qu’Ibn `Abbâs dit : « La femme dirige la prière des femmes tout en se tenant parmi elles ».


Nous souhaitons donc que nos soeurs qui s’activent à défendre les droits de la femme revivifient cet élément de la Sunnah,
aujourd’hui tombé en désuétude, consistant à ce que la femme dirige la
prière d’autres femmes, au lieu de se lancer dans cette innovation
condamnable consistant à ce qu’une femme dirige la prière des hommes.

C’est précisément ce dont prévient le Noble Coran lorsqu’il critique les polythéistes : « Ou bien auraient-ils des associés qui auraient établi pour eux des lois religieuses que Dieu n’a jamais permises ? » [ C’est également ce dont prévient la Tradition prophétique lorsque le Prophète dit : « Quiconque ajoute à notre affaire - c’est-à-dire à notre religion - ce qui n’en fait pas partie, verra son ajout rejeté »

Le Prophète dit également : « Prenez garde aux innovations, car toute innovation est un égarement » . Les actes de culte sont en effet établis par arrêté, comme en conviennent les savants.



Je demande à Dieu d’inspirer à nos fils, à nos filles,
à nos frères et à nos sœurs, où qu’ils soient, la justesse du propos et
la rectitude de l’action. Je Le prie pour qu’Il nous fasse voir à tous
la Vérité et qu’Il nous accorde la grâce de la suivre, et qu’Il nous
fasse voir l’Erreur et nous accorde la grâce de nous en écarter. Amin. « Seigneur !
Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous as guidés ; et
accorde-nous Ta Miséricorde. C’est Toi, certes, le Grand Donateur ! »


Et Dieu est le plus Savant.


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
abdellah
3 Grades
3 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 428
Age : 38
Localisation : nanterre
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-03-08, 13:17

sujet très important et sérieux ...au plaisir de te lire oukhty, mash'allah, continue bar
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 39
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-03-08, 16:04

merci akhi wa fik barak allah


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
souleima
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 37
Localisation : djibouti
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-03-13, 07:14

j'ai deja diriger la prière de ishaa mon mari on se mettant a cote de lui es ce faux donc ?
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 39
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-03-13, 10:22


outhy a ma connaissance cela est interdit.

Shaikh Al-‘Uthaymin dit dans Sharh Al-Mumti’ (2/145) : « La prière
n’est pas valide (pour un homme) derrière une femme. La preuve est le
hadith : « Qu’aucune femme ne dirige un homme dans la prière »

Prier avec sa femme?

Lorsque la femme prie avec son mari ou bien son fils

Dans ce cas l'homme se mettra devant afin de diriger la prière et la femme juste derrière lui.
Cela signifie que la femme devra former un rang a elle toute seule.


source: majmou fatawa Cheikh ibn Baz vol 12 p 198


:'tt:


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
majid
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 28
Localisation : 42000
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-04-07, 19:59

salem je voulait te posé une question esque ces agrée par dieu si c'est une femme qui apprend a fair la priere a un homme????
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2450
Age : 53
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-04-07, 22:04



Le messager d’Allah (saws) a dit :

Vous êtes tous des bergers et vous êtes tous responsables de votre troupeau" Et il a dit (saws) : "Et la femme est une bergère dans la maison de son mari et elle est responsable de son troupeau" [Rapporté par Al-Boukhari ]

Parmi les particularités de la maison musulmane, le fait que ses membres s’aident mutuellement dans l'obéissance d’Allah et l’adoration. La femme fortifie la faiblesse de la foi de l’homme et l’homme corrige les mauvais comportements de son épouse, en se complétant l’un et l’autre, en se conseillant et en s’aidant
Ces deux hadiths montrent que l’homme et la femme ont chacun un rôle à jouer pour la correction de l’autre et pour l’inciter à l’obéissance d’Allah car à l’origine, la relation entre eux est une relation de foi dans laquelle tous deux s’entraident pour l’obéissance d’Allah. Donc, si l’un d’eux faiblit, l’autre l’aide.


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
tijani 78
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 43
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-04-24, 11:22

" Volonté divine de civilisation
de la Terre." dit-tu genna57.
la volonté divine cité dans le Saint Coran est de remplir le paradis et l'enfer
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 39
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   2008-04-24, 12:09

en effet comme tu dis la volonté divine est de remplir le paradis et l'enfer , mais la volonté divine ne se limite pas qua ca.
Avant la destination de toute créature dans lau dela , il y a une vie ici bas qui a été la volonté d'Allah aussi avec differents peuple, origine ect.....

voir dans quel contexte cette phrase a été employé :


La Sagesse divine a voulu que le corps de la femme soit
façonné différemment du corps de l’homme. Elle y a placé des
caractéristiques susceptibles d’exciter la libido de l’homme, et ce,
afin de permettre le mariage qui sert de cadre pour la perpétuation de
l’espèce humaine et la réalisation de la Volonté divine de civilisation
de la Terre.

le sujet du topic est la priere au coté de lhomme et non la "volonté divine "


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: que me diriez vous ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
que me diriez vous ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ceux qui ont un poste fixe : Que diriez-vous d'un changement radical de niveau?
» Agreg de lettres : chers agrégés ou non, que diriez-vous de partager tous les bons conseils entendus en "confession" ?
» prenez-vous un goûter?
» Sommeil et insomnies, qu'en est-il pour vous?
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Questions / Réponse-
Sauter vers: