Forum Islam Aarifa



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez tous les derniers sujets ici
Chers membres, pour une meilleure conduite du forum veuillez poster vos messages dans les sous-rubriques correspondants à votre sujet et au thème choisi. En cas de doute ou difficulté , nos modératrices sont à votre disposition. L'équipe Islam Aarifa vous remercie!

Partagez | 
 

 les bonnes questions pour choisir son conjoint.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 38
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   2008-03-07, 21:43

:ezuizerueruy:

les bonnes questions



Le
mariage est une étape très importante dans la vie d’une femme. En
général, il implique de grands changements dans sa vie : partager sa
vie avec une personne qui lui est inconnue au début, s’adapter au
rythme de l’autre, assumer de nouvelles responsabilités, connaître la
belle-famille et avoir de bonnes relations avec elle. Parmi les carasteristiques d'un bon epoux »,
la femme doit rechercher en premier la piété. Cette qualité implique un
caractère et un comportement dans la vie quotidienne définis dans la
sunnah car la piété ne se limite pas aux actes d’adoration.




Chaque mariage connaît des périodes favorables alternées de périodes
difficiles. C’est normal puisque nous sommes des êtres humains avec des
défauts, des petites habitudes, des sautes d’humeur. La réussite dépend
de la façon dont les époux affrontent les petites épreuves du
quotidien, gèrent les conflits et les différends. Le remède est de se
référer à la religion mais entre la théorie et la pratique, il y a
toujours un espace plus ou moins grand. Il est donc nécessaire de
questionner sur le caractère, des sujets essentiels et des points de la
vie quotidienne pour la réussite d’un mariage, avec la volonté d’Allah.
Le but n’est pas de trouver un époux parfait, sans défaut, mais de
trouver celui qui convient. Chacune doit avant tout chercher à
connaître ses limites, savoir quelles sont les concessions qu’elle est
prête à faire et celles qu’elle ne peut assumer, quels sont les défauts
et comportements qu’elle accepte et ceux qu’elle rejette.

La pratique de la religion

Fait-il toutes ses prières à la mosquée, le plus souvent possible, de temps en temps ?

Comment passe-t-il le mois de Ramadan, selon la religion ou les traditions ?

Comment imagine-t-il la fête de son mariage ?

Ces questions permettent d’avoir un
aperçu de sa pratique religieuse, de déterminer s’il accomplit les
actes d’adoration par simple habitude, par tradition ou bien s’il
s’applique à suivre la sunnah. Par exemple, il est courant pendant le
Ramadan de voir les gens trop manger pendant et après la rupture du
jeûne, ne pas faire la prière d’al maghrib à la mosquée (pour manger)
et veiller tard dans la nuit.

Le caractère


La colère : Pourquoi se met-il en colère ? Comment se comporte-t-il dans ce cas ?

La colère vient de Satan et le Prophète nous a conseillé :
« La colère provient du diable, et celui-ci est fait du feu. Il n’y a
que l’eau qui éteint le feu, par conséquent lorsque l’un d’entre de
vous s’irrite, qu’il fasse ses ablutions. » (Rapporté par Abou Daoud)

Mais combien parmi nous applique
systématiquement ce conseil ? Ne sommes-nous pas souvent prompt à
proférer de mauvaises paroles ou à déverser notre colère sur les objets
qui nous entourent ?

Dans
les moments difficiles : Face aux épreuves, a-t-il un changement
d’humeur, de comportement ? Cherche-t-il systématiquement un
responsable ? Est-il endurant face au stress ou bien perd-il son
calme ? Est-il de nature optimiste et s’en remet-il à Allah ou bien
oublie-t-il rapidement qu’après la difficulté vient la facilité ?

« A côté de la difficulté est, certes, une facilité ! »
Sourate 94, Ash-sharh (L’ouverture), verset 5

Est-il patient ?

Est-il plutôt calme ou nerveux ?

Est-il jaloux ? Pas du tout, un peu, modérément, beaucoup, de manière maladive ?

La femme

Consultation :
Consultera-t-il sa femme pour prendre des décisions que ce soit à
propos de la famille, du travail, d’un achat ou autre ?



Education : Laissera-t-il sa femme poursuivre ou reprendre ses études ?

Travail :
Souhaite-t-il que sa femme travaille ou non ? Acceptera-t-il qu’elle ne
travaille pas même si la situation économique du foyer est difficile ?
Et inversement, acceptera-t-il qu’elle travaille même si la situation
économique est favorable ?

Amies : Contrôlera-t-il les contacts de son épouse ou la laissera-t-il libre de choisir ses amies ?

Sorties : Accepte-t-il que sa femme sorte seule ?

Polygamie : Envisage-t-il d’avoir plusieurs épouses ?

Les réponses peuvent paraître évidentes
et les questions inutiles mais quelle surprise pour la femme si les
points de vue sont opposés sur ces thèmes.




Les enfants

Participation : Souhaite-t-il s’impliquer dans leur éducation ?

Education :
Comment voit-il l’éducation de ses enfants ? Si cela est possible,
souhaite-t-il les mettre dans une école islamique ? Préfère-t-il les
instruire à la maison ?



Sa famille

Religion : Sa famille est-elle religieuse ou non ? Ont-ils une approche de l’islam plutôt traditionnelle ou non ?

Ouverture : Acceptent-ils facilement les différences ?

Il est important de savoir quels seront
les efforts à fournir pour être acceptée par la belle-famille. La femme
ne doit pas surestimer ses capacités à gérer d’éventuels conflits. Des
problèmes entre l’épouse et la famille de son mari peuvent par la suite
générer des tensions au sein même du couple.

L’argent


Economies : Fait-il des économies pour l’avenir ?

Son
rapport avec l’argent : Comment le définit-il ? Est-il plutôt avare ou
dépensier ? Est-il bon gestionnaire ? Qui gèrera l’argent du couple ?

Emploi : Donne-t-il une partie de son argent en aumône ? Rarement, souvent ? A qui fait-il profiter en premier de son argent ?



Où vivre ?


Logement :
Où le couple vivra-t-il ? Dans la même maison que sa famille, dans un
logement séparé mais proche ou un logement éloigné ?

Style
de vie : Préfère-t-il un grand et confortable logement ou se
limite-t-il au strict minimum ? Ses goûts vont plutôt vers un domicile
en centre-ville, en banlieue ou au calme, à la campagne ?

Pays :
A-t-il l’intention de rester dans le pays où il vit actuellement ?
Souhaite-t-il retourner dans son pays d’origine ou partir vers un autre
pays ?






Santé

Fumer : Est-il fumeur ou non ? Acceptera-t-il que les gens fument chez lui s’il est non-fumeur ?

Maladies : Existe-t-il des antécédents de maladie grave dans sa famille ?





Alimentation

« Evitez l’excès dans le manger et le
boire, car il nuit au corps et provoque une lassitude qui empêche de
prier. Soyez modérés pour avoir un corps sain, et pour ne pas tomber
dans la prodigalité » (Rapporté par Al Boukhari)




Les
repas : Est-il exigeant ou tolérant ? Lui faut-il absolument des bons
petits plats faits maison à tous les repas ou accepte-t-il des repas
simples de temps en temps ? La viande est-elle pour lui nécessaire à
tous les repas ou des plats végétariens de temps à autre lui
conviennent-ils ?

Ouverture : Est-il ouvert à la cuisine d’autres cultures que la sienne ?

Halal : Mange-t-il uniquement la viande halal (égorgée selon le rite musulman) ou se contente-t-il d’éviter le porc ?



Cette liste n’est pas exhaustive mais
elle peut aider à déterminer si les visions de chacun sont compatibles.
Il ne faut chercher à avoir de la part d’une même personne toutes les
réponses qu’on souhaiterait. Mais l’ensemble des réponses obtenues doit
permettre de faire un bilan des points positifs et négatifs. Ainsi, il
est plus facile de prendre une décision, sans oublier la prière de
consultation (salat al istikharah).

Tous ces points peuvent être abordés
lors d’une rencontre organisée, en présence de mahram. Si la femme
n’ose pas poser certaines questions, elle peut obtenir une partie des
réponses par l’intermédiaire des parents ou d’amis. Il n’y a pas de
honte à se renseigner sur ces points, le mariage est un enjeu trop
important pour les négliger car ils peuvent être source de conflits
sérieux par la suite. Il est à noter que toutes les informations alors
obtenues doivent être gardées secrètes que le mariage est lieu ou non.


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   2008-04-18, 09:53

salam


Après s’être rattaché soi-même à
une éthique convenable et à une pratique assidue, il faut souvent faire face à
la confrontation avec « l’autre ».


Cet « autre » peut être un
conjoint, un enfant, un père, une mère, un enfant…

Allah dit dans le Coran, Sourate Al Hadid, verset 20 :


« Sachez que la vie présente
n'est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l'orgueil entre vous et une
rivalité dans l'acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela
pareille à une pluie: la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs,
puis elle se fane et tu la vois donc jaunie ; ensuite elle devient des débris.
Et dans l'au-delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément d'Allah.
Et la vie présente n'est que jouissance trompeuse. »


Sourate An Nisa, verset 4 :

" Ô, les gens! Craignez votre
seigneur qui vous a crée d'une personne unique et d'elle son épouse et qui, des
deux a fait foisonner beaucoup d'hommes ainsi que de femmes "


Il existe en Islam des règles
bien définies concernant le mariage et ce qu’il englobe. Contrairement aux
animaux qui s’en remettent à leurs instincts, l’homme et la femme disposent de
droits et de devoirs qu’ils se doivent de respecter et d’assumer mutuellement au
sein d’un couple. Les rôles ont été réparti de sorte à ce qu’aucun des partis ne
soit lésé et surtout afin d’assurer une harmonie certaine au sein du couple, du
foyer, de la société. Le mariage est indispensable pour assurer la pérennité de
l’espèce humaine.


Sourate An Nahl,
verset 72 :


«Allah vous a
assigné de vous mêmes des épouses, et de vos épouses Il vous a assigné des
enfants et des petits enfants. Il vous a attribué aussi d'excellentes choses »


Sourate An Nour,
verset 32 :


"Mariez les
célibataires d'entre vous et ceux de vos esclaves, hommes et femmes qui sont
aptes. S'ils sont pauvres, Dieu les enrichira de sa générosité et Dieu est large
et parfaitement sachant"


C’est parce que sont issues des
mariages les générations successives de musulmans que le Prophète nous a enjoint
de veiller à bien choisir nos conjoints.


Une jeune lycéenne
m’interpellait récemment en tenant ces propos :


« Je me présente je suis une
simple lycéenne et je me demandais comment allons-nous faire pour trouver
l'homme ou la femme qu'il nous faut sachant que de plus en plus d’adolescents
« sortent » avec quelqu'un et ne reste plus vierge ? Est-ce qu'il faut en tenir
compte pour se marier ? »


Certainement beaucoup de jeunes
gens se posent cette question ! Les moeurs étant de plus en plus dépravées dans
cette société, cette question est sans doute légitime. Ceci dit, je regrette que
les jeunes occultent les autres points importants pour se concentrer une fois de
plus sur les hypothétiques tares des « autres ».


Allah dit dans le Coran,
Sourate An Nour, verset 26
:


« Les mauvaises (femmes) aux
mauvais (hommes), et les mauvais (hommes) aux mauvaises (femmes). De même, les
bonnes (femmes) aux bons (hommes), et les bons (hommes) aux bonnes (femmes).
Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent. Ils ont un pardon et une
récompense généreuse
. »


La problématique à poser serait
plutôt de savoir : comment rester chaste en ces temps de débauche ?


Ce n'est pas parce que les
personnes qui vivent dans le péché constituent une majorité qu'ils ont forcément
raison. Loin de là, et les récits passés nous démontrent le contraire. Il faut
que chacun(e) s'attache à respecter les règles éthiques édictées par l'Islam.
Quant à la manière de trouver l’heureux(se) élu(e), ce n'est certainement pas à
la manière des mécréants que nous réussirons. Malgré le fait que les un(e)s se
connaissent et vont jusqu'à forniquer avant le mariage, cela ne les poussent en
rien à vivre ensemble respectueusement et en harmonie pour le restant de leur
vie. En témoigne la montée flagrante du nombre de divorces, sans compter les
séparations multiples de couples non officiels...


Pour aspirer à épouser un
conjoint vierge et pur de tout péché, il faut au minimum pouvoir lui proposer
l'équivalent.
saine.

Allah dit dans le Coran, Sourate 51- Verset 56 :

« Je n’ai crée
les Djinns et les Hommes que pour qu’ils M’adorent »


Il faut prendre conscience de la
portée de cette phrase. Notamment au moment de choisir son conjoint. On ne vivra
pas pour son époux ou pour son épouse mais on vivra avec
son époux ou avec son épouse en vue de rencontrer Allah. De la même
manière, on ne vit pas pour sa famille ou pour ses amis mais on
vit aux côtés de sa famille, aux côtés de ses amis en vue de la
rencontre avec Allah. Dans chacune de ces relations, il faut s’impliquer en
respectant les limites fixées par Allah et son prophète, en respectant ce qu’ils
ont permis et en se préservant de ce qu’ils ont interdit. C’est là le chemin de
la réussite.


Allah a dit : « Croyants !
Préservez-vous ainsi que votre famille d'un feu auquel hommes et pierres
serviront de combustibles : un brasier gardé par des anges gigantesques et
violents qui n'enfreignent en rien les ordres d'Allah et exécutent ce qui leur
est commandé. »


Celui ou celle qui aime ses
enfants et qui a conscience du fait qu'ils sont une faveur d’Allah autant qu’ils
sont une tentation, alors, il doit les mettre à l'abri du châtiment de l’Enfer
en les éduquant convenablement et en les habituant à la vertu et à la piété. Les
parents seront interrogés sur leur responsabilité envers leur progéniture au
Jour du Jugement Dernier. Le Prophète a dit: "Chacun de vous est un berger et il
lui sera demandé compte de son troupeau." (Hadith
rapporté par Al-Boukhari)


Il a dit également: "Allah
interrogera chaque souverain en fonction de sa souveraineté, qu'elle soit minime
ou immense : le mari aura à rendre compte de sa femme, le père de son fils, le
patron de son serviteur chacun d'eux a-t-il respecté les ordres d'Allah ?" (Hadith
rapporté par Abu-Horaïra)


Il est évident que la
responsabilité du père et de la mère, envers leurs enfants, commence avant même
le mariage. Il importe alors à chaque parti de bien choisir l'autre conjoint.


L'homme devrait choisir, pour
ses enfants, la mère qui saura bien les éduquer selon les prescriptions du
Prophète qui a dit : "Quatre critères commandent pour le choix d'une épouse: sa
beauté, sa fortune, son lignage et sa foi. Recherche donc celle qui a la foi ;
puisses-tu tomber dans le dénuement s'il en est autrement !" (Hadith
rapporté par Abu-Horaïra.)


Il résume les qualités requises
chez l'épouse en ces termes : "La meilleure des femmes est celle qui réjouit ton
regard, t'obéit et qui, en ton absence, ne souille pas ta couche et préserve tes
biens." (Hadith rapporté par Abu-Horaïra.)


Il en va de même pour la jeune
fille, elle doit bien choisir son futur époux qui sera le père de ses enfants,
selon les recommandations du Prophète qui a dit : "Epousez le prétendant dont
vous êtes sûres de la foi et de la fidélité." (Hadith
rapporté par Abu-Horaïra.)


Le Messager d'Allah a dit
également : "Si celui dont la foi est affermie, vous sollicite pour une demande
en mariage, accordez-la-lui car en vous abstenant de le faire vous semez la
corruption et le désordre sur la terre." (Hadith rapporté par Abu-Horaïra.)


Le Prophète a autorisé le
prétendant à regarder sa future épouse et a donné à la fille le droit d'accepter
ou de refuser, il a dit : "On consulte la vierge, son silence vaut son
consentement. Quant à la déflorée, on doit obtenir son approbation claire à ce
sujet." (Al-Boukhari)


Concernant l’éducation des
enfants, il est primordial de se rappeler que le bon exemple est la meilleure
éducation et la plus fructueuse qui soit, car les enfants, à l’instar de tout
être humain, ont plus besoin de modèles que de préceptes.


En choisissant correctement son
conjoint et en travaillant à ses côtés à dispenser une éducation religieuse
correcte à sa progéniture, nous assurons à petite échelle la pérennité de la
communauté. Nous verrons la semaine prochaine les répercussions, positives ou
négatives, que peuvent avoir ces choix déterminants sur nos vies.


Sourate Al
‘Imran, verset 38 :






رَبِّ هَبْ لِي مِن لَّدُنْكَ ذُرِّيَّةً طَيِّبَةً إِنَّكَ سَمِيعُ الدُّعَاء





« O mon Seigneur,
donne-moi venant de Toi, une excellente descendance. Car Tu es Celui qui entend
bien la prière »
Revenir en haut Aller en bas
MARYAMA
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Age : 28
Localisation : france
Emploi : etudiante
Loisirs : lire le coran
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   2008-04-21, 07:51

:14: ma soeur ,mais est ce que on peux appliquer touts ça???????si je pose ces questions j'aurais les bonnes réponses...... ,je crois pas!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
9 Grades
9 Grades
avatar

Masculin Nombre de messages : 2449
Age : 52
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   2008-04-21, 09:09

ma soeur je me permet d'intervenir suite a ta réponse qui m'as interpeler
Citation :
si je pose ces questions j'aurais les bonnes réponses...... ,je crois pas!!!!!!
en effet il se peu que les réponses ne soit pas celles que tu attend ma sœur ,l'être humain parfais n'existe pas ,mais suivant ses réponses tu pourras te faire une idée sur la personne ,si j'ai un conseil a donner c'est de ne pas faire le mariage trop vite ,prenez le temps de la réflections ,c'est très important le mariage est un engagement et laisser quelques mois avant de faire le mariage te permettras d'en savoir plus sur ton prétendant tu peu aussi demander a tes parents de se renseigner un peu aussi (c'est même un devoir de ton père )


Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras…
Revenir en haut Aller en bas
MARYAMA
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Age : 28
Localisation : france
Emploi : etudiante
Loisirs : lire le coran
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   2008-04-22, 06:14

merci ma soeur pour le conseil mais je ne pourais pas discuter avec quelqu'un pour un mariage toutes les soeures me conseille de bien reflechir avant de se marier mais j'accepte pas que de penser de rencotrer quelqu'un ou de discuter c'est tres ure pour moi ,je prefere de se marier avec une personne que je le connais pas ,je crois que mes paroles sont bizar..........et je refuse toujours les demandes de mariages car je ne peux pas !!!!! et je sais bien que je dois se marier voila ma soeur .
Revenir en haut Aller en bas
genna
3 Grades
3 Grades
avatar

Féminin Nombre de messages : 875
Age : 38
Localisation : Corse
Loisirs : lecture, cuisine, jardinage
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   2008-04-22, 08:28

outhy
la personne qui ta repondu au dessus est le frere Hamed l'administrateur, lol pas moi, dans son image il y a son prenom.
pour le mariage discuter avec le futur mari est une bonne chose mais si tu ne veux pas c ton choix si tu preferes te marier avec nia c a toi de voir.
jespere tout de meme que les parents le feront au minimum.


lis, au nom de ton seigneur qui a créé....
Revenir en haut Aller en bas
MARYAMA
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Age : 28
Localisation : france
Emploi : etudiante
Loisirs : lire le coran
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   2008-04-22, 10:28

  oukhti
Revenir en haut Aller en bas
Nadia83
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 26
Localisation : france
Emploi : étudiante
Loisirs : cuisiner, apprendre l'Islam
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   2009-01-24, 13:38

Barak Allah o fiki okhti Genna


Allah regarde vos cœurs , Il ne regarde pas votre apparence.
-
"Utilises ton sourire pour régler tes problèmes et le silence pour les éviter."
Revenir en haut Aller en bas
mushriksincère
nouveau / nouvelle
nouveau / nouvelle
avatar

Masculin Nombre de messages : 1
Age : 31
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: mes réponses sincères à ces bonnes questions    2014-06-01, 23:26

Que la paix soit avec vous et que Dieu vous bénisse,
D'abord un grand merci aux administrateurs du site d'avoir accepté ma présence sur ce forum tout en sachant que je suis un mushrik: j'adore Dieu mais les religions de ma mère (chrétienne catholique) et de mon père (non croyant mais issu d'une famille juive) ne m'ont apporté que des doutes.
Actuellement, j'ai la foi dans un Dieu bienveillant qu'il faut adorer pour nous avoir donné la vie et donc aussi respecter tout ce qu'il a créé.
J'ai 28 ans, je vis à Dijon et après une adolescence longue et difficile, je suis un homme adulte prêt pour rendre heureuse la femme de ma vie que Dieu ne m'a pas encore permis de rencontrer.
Trouver l'amour (le mariage) et l'intuition qu'il est orgueilleux de ma part de croire que je peux adorer Dieu sans me soumettre aux préceptes de la religion sont les seules préoccupations qui m'empêchent d'être tout à fait en paix.
J'ai beaucoup d'amis musulmans et la force positive qu'ils dégagent m'attire vers Allah.
Je comprends parfaitement l'utilité de la présence de mahram quand un homme se présente à une femme prête pour le mariage et je demande humblement à Dieu de me pardonner s'il trouve offensant que je me dévoile ainsi sur ce forum dans l'espoir secret de faire une rencontre qui me décidera définitivement à me convertir à l'Islam et me fera goûter la paix.

MES RÉPONSES

Fait-il toutes ses prières à la mosquée, le plus souvent possible, de temps en temps ?

Comment passe-t-il le mois de Ramadan, selon la religion ou les traditions ?

Comment imagine-t-il la fête de son mariage ?


Je prie de temps en temps mais uniquement des prières personnelles que je n'ai pas appris par cœur dans un livre. Jusqu'à maintenant je considère que les religions sont des inventions de l'Homme pour se sentir mieux et vu que l'Histoire nous prouve que l'Homme les détourne régulièrement à des fins malveillantes je m'en méfie un peu. Aussi, je me demande pourquoi Dieu n'a pas révélé à l'Homme de manière plus claire la meilleure des religions, celle qu'il a choisie pour lui. Je n'ai donc jamais vraiment fait le ramadan mais il m'est déjà arrivé de jeûner pour purifier mon corps.
Je n'ai pas d'idée rigide sur la fête de mon mariage, je souhaiterais juste en faire un jour de joie et de bonheur inoubliable pour ma femme, ma famille, celle de ma femme et tous nos amis. J'ai suffisamment d'économies pour ça. Je compte beaucoup sur les propositions de ma femme pour le choix du lieu, de l'ambiance, des menus et des autres détails de l’événement. Une fois le projet défini, mes compétences de manageur (j'ai obtenu le Master d'une école supérieur de commerce) me permettront de le concrétiser fidèlement et efficacement.

Pourquoi se met-il en colère ? Comment se comporte-t-il dans ce cas ?

La colère est un sentiment négatif dangereux pour l'Homme. J'essaye de faire en sorte de ne jamais l'éprouver et je la montre le moins possible à mon entourage. Je suis tolérant, je ne juge pas les autres, je ne me moque pas des autres, je pardonne facilement si le regret est sincère et face à une personne violente ou malveillante qui fait du mal volontairement, je me protège en l'évitant. Je gère souvent très bien les conflits.
J'essaierai les ablutions ou j'irai prendre une douche si je sens du feu en moi, ça m'a l'air une excellente idée!

Face aux épreuves, a-t-il un changement
d’humeur, de comportement ? Cherche-t-il systématiquement un
responsable ? Est-il endurant face au stress ou bien perd-il son
calme ? Est-il de nature optimiste et s’en remet-il à Allah ou bien
oublie-t-il rapidement qu’après la difficulté vient la facilité ?


Par le passé, je réagissais mal face aux épreuves de la vie et je ne les considérais pas comme des opportunités proposées par Dieu pour me développer et m'épanouir mais comme des obstacles inutiles à éviter, concrètement cette mauvaise réaction se traduisait par un très grand stress et une volonté d'éviter les difficultés sans les affronter.
Je ne voyais pas la réalité en face: pour atteindre mon idéal de vie et prospérer, je devais construire mes projets en mettant la main à la pâte, les efforts et le fait de traverser des difficultés est indissociable du sentiment de réussite et de la paix. J'étais dans le déni de cette réalité et je choisissais de la fuir (avec l'aide des forces du Mal qui m'encourageaient dans la mauvaise voie que j'avais choisie), j'évitais les efforts à tout prix, avec ma croyance orgueilleuse que j'étais différent des autres, qu'il existait des humains qui avaient la chance innée d'être intelligent et savant par le hasard de la génétique et parce que la vie était injuste et que les inégalités faisaient partie de la nature. Bref, je pensais que j'avais été élu par le destin et que j'avais dès la naissance gagné la richesse, l'intelligence et l'intuition de la Vérité, la beauté et le droit à l'admiration et au pouvoir. J'étais très orgueilleux et je me suis maintenu dans ce pêché et cette fausse croyance diabolique qu'il existait des humains naturellement supérieur et que j'avais la chance d'en faire partie. Les forces du Mal réussissaient affreusement bien leur projet de m'envoyer directement en enfer après avoir souffert un maximum de mon erreur ici bas. J'étais un mécréant jusqu'à mes 26 sans avoir la révélation que je me précipitais vers la Mort, la souffrance et le Mal. En effet, mon environnement m'a aidé à me voiler la face et à me déculpabiliser des excès et autres dérives interdites: je suis né avec une excellente constitution physique, je ne suis jamais malade, je suis grand et fort, les femmes me trouvent beau, je suis né dans une famille riche de génération en génération grâce à la préservation et à l'investissement fructueux de son patrimoine, mon entourage m'a toujours vanté la supériorité des occupations intellectuelles et pour couronner ce décor, j'avais des très bonnes notes à l'école sans jamais faire correctement mes devoirs en pensant à force d'être dans les premiers de la classe dans des sections élitistes qu'une vie de débauche consacrée à la recherche du plaisir des sens serait toujours compatible avec n'importe lequel de mes projets. Le fait d'être en section H.A.M. jusqu'au lycée puis en classe européenne allemand jusqu'au bac que j'ai eu seulement avec la mention Bien, puis accepté sur simple demande après mon échec à la fac de médecine en classe préparatoire HEC où j'ai continué à avoir de très bonnes notes pratiquement sans effort m'a maintenu dans le déni.

Cependant, malgré cet environnement peu propice à la révélation du droit chemin, je me sens responsable car j'étais orgueilleux. Grâce à Dieu, ce sont paradoxalement les souffrances terribles directement conséquentes de tous les pêchés que j'avais accumulé qui m'ont ouvert les yeux et rendu ma lucidité.

Après avoir beaucoup souffert pendant 1 an (isolement et sentiment de honte d'avoir manqué de respect à des personnes qui me voulaient du Bien, honte de m'être si longtemps trompé sur la vie et d'avoir suivi comme un mouton l'illusion des plaisirs immédiats) je travaille toujours mon humilité, mais j'ai pris conscience que les efforts sont inévitables et qu'ils permettent de progresser, je sais à présent que je ne suis pas tout-puissant mais au contraire fragile et qu'il m'est interdit de céder à la tentation de l'ivresse et de la fainéantise si je veux être durablement heureux. Dieu m'a enfin permis de discerner clairement le Bien et le Mal. J'ai choisi le Bien et tout ce qui s'en suit.

Je dois dormir. La suite demain si Dieu le permet.
Revenir en haut Aller en bas
Sonia75
7 Grades
7 Grades


Féminin Nombre de messages : 3935
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   2014-06-02, 15:23

mushriksincère a écrit:
Que la paix soit avec vous et que Dieu vous bénisse,
D'abord un grand merci aux administrateurs du site d'avoir accepté ma présence sur ce forum tout en sachant que je suis un mushrik: j'adore Dieu mais les religions de ma mère (chrétienne catholique) et de mon père (non croyant mais issu d'une famille juive) ne m'ont apporté que des doutes.
Actuellement, j'ai la foi dans un Dieu bienveillant qu'il faut adorer pour nous avoir donné la vie et donc aussi respecter tout ce qu'il a créé.
J'ai 28 ans, je vis à Dijon et après une adolescence longue et difficile, je suis un homme adulte prêt pour rendre heureuse la femme de ma vie que Dieu ne m'a pas encore permis de rencontrer.
Trouver l'amour (le mariage) et l'intuition qu'il est orgueilleux de ma part de croire que je peux adorer Dieu sans me soumettre aux préceptes de la religion sont les seules préoccupations qui m'empêchent d'être tout à fait en paix.
J'ai beaucoup d'amis musulmans et la force positive qu'ils dégagent m'attire vers Allah.
Je comprends parfaitement l'utilité de la présence de mahram quand un homme se présente à une femme prête pour le mariage et je demande humblement à Dieu de me pardonner s'il trouve offensant que je me dévoile ainsi sur ce forum dans l'espoir secret de faire une rencontre qui me décidera définitivement à me convertir à l'Islam et me fera goûter la paix.

MES RÉPONSES

Fait-il toutes ses prières à la mosquée, le plus souvent possible, de temps en temps ?

Comment passe-t-il le mois de Ramadan, selon la religion ou les traditions ?

Comment imagine-t-il la fête de son mariage ?


Je prie de temps en temps mais uniquement des prières personnelles que je n'ai pas appris par cœur dans un livre. Jusqu'à maintenant je considère que les religions sont des inventions de l'Homme pour se sentir mieux et vu que l'Histoire nous prouve que l'Homme les détourne régulièrement à des fins malveillantes je m'en méfie un peu. Aussi, je me demande pourquoi Dieu n'a pas révélé à l'Homme de manière plus claire la meilleure des religions, celle qu'il a choisie pour lui. Je n'ai donc jamais vraiment fait le ramadan mais il m'est déjà arrivé de jeûner pour purifier mon corps.
Je n'ai pas d'idée rigide sur la fête de mon mariage, je souhaiterais juste en faire un jour de joie et de bonheur inoubliable pour ma femme, ma famille, celle de ma femme et tous nos amis. J'ai suffisamment d'économies pour ça. Je compte beaucoup sur les propositions de ma femme pour le choix du lieu, de l'ambiance, des menus et des autres détails de l’événement. Une fois le projet défini, mes compétences de manageur (j'ai obtenu le Master d'une école supérieur de commerce) me permettront de le concrétiser fidèlement et efficacement.

Pourquoi se met-il en colère ? Comment se comporte-t-il dans ce cas ?

La colère est un sentiment négatif dangereux pour l'Homme. J'essaye de faire en sorte de ne jamais l'éprouver et je la montre le moins possible à mon entourage. Je suis tolérant, je ne juge pas les autres, je ne me moque pas des autres, je pardonne facilement si le regret est sincère et face à une personne violente ou malveillante qui fait du mal volontairement, je me protège en l'évitant. Je gère souvent très bien les conflits.
J'essaierai les ablutions ou j'irai prendre une douche si je sens du feu en moi, ça m'a l'air une excellente idée!

Face aux épreuves, a-t-il un changement
d’humeur, de comportement ? Cherche-t-il systématiquement un
responsable ? Est-il endurant face au stress ou bien perd-il son
calme ? Est-il de nature optimiste et s’en remet-il à Allah ou bien
oublie-t-il rapidement qu’après la difficulté vient la facilité ?


Par le passé, je réagissais mal face aux épreuves de la vie et je ne les considérais pas comme des opportunités proposées par Dieu pour me développer et m'épanouir mais comme des obstacles inutiles à éviter, concrètement cette mauvaise réaction se traduisait par un très grand stress et une volonté d'éviter les difficultés sans les affronter.
Je ne voyais pas la réalité en face: pour atteindre mon idéal de vie et prospérer, je devais construire mes projets en mettant la main à la pâte, les efforts et le fait de traverser des difficultés est indissociable du sentiment de réussite et de la paix. J'étais dans le déni de cette réalité et je choisissais de la fuir (avec l'aide des forces du Mal qui m'encourageaient dans la mauvaise voie que j'avais choisie), j'évitais les efforts à tout prix, avec ma croyance orgueilleuse que j'étais différent des autres, qu'il existait des humains qui avaient la chance innée d'être intelligent et savant par le hasard de la génétique et parce que la vie était injuste et que les inégalités faisaient partie de la nature. Bref, je pensais que j'avais été élu par le destin et que j'avais dès la naissance gagné la richesse, l'intelligence et l'intuition de la Vérité, la beauté et le droit à l'admiration et au pouvoir. J'étais très orgueilleux et je me suis maintenu dans ce pêché et cette fausse croyance diabolique qu'il existait des humains naturellement supérieur et que j'avais la chance d'en faire partie. Les forces du Mal réussissaient affreusement bien leur projet de m'envoyer directement en enfer après avoir souffert un maximum de mon erreur ici bas. J'étais un mécréant jusqu'à mes 26 sans avoir la révélation que je me précipitais vers la Mort, la souffrance et le Mal. En effet, mon environnement m'a aidé à me voiler la face et à me déculpabiliser des excès et autres dérives interdites: je suis né avec une excellente constitution physique, je ne suis jamais malade, je suis grand et fort, les femmes me trouvent beau, je suis né dans une famille riche de génération en génération grâce à la préservation et à l'investissement fructueux de son patrimoine, mon entourage m'a toujours vanté la supériorité des occupations intellectuelles et pour couronner ce décor, j'avais des très bonnes notes à l'école sans jamais faire correctement mes devoirs en pensant à force d'être dans les premiers de la classe dans des sections élitistes qu'une vie de débauche consacrée à la recherche du plaisir des sens serait toujours compatible avec n'importe lequel de mes projets. Le fait d'être en section H.A.M. jusqu'au lycée puis en classe européenne allemand jusqu'au bac que j'ai eu seulement avec la mention Bien, puis accepté sur simple demande après mon échec à la fac de médecine en classe préparatoire HEC où j'ai continué à avoir de très bonnes notes pratiquement sans effort m'a maintenu dans le déni.

Cependant, malgré cet environnement peu propice à la révélation du droit chemin, je me sens responsable car j'étais orgueilleux. Grâce à Dieu, ce sont paradoxalement les souffrances terribles directement conséquentes de tous les pêchés que j'avais accumulé qui m'ont ouvert les yeux et rendu ma lucidité.

Après avoir beaucoup souffert pendant 1 an (isolement et sentiment de honte d'avoir manqué de respect à des personnes qui me voulaient du Bien, honte de m'être si longtemps trompé sur la vie et d'avoir suivi comme un mouton l'illusion des plaisirs immédiats) je travaille toujours mon humilité, mais j'ai pris conscience que les efforts sont inévitables et qu'ils permettent de progresser, je sais à présent que je ne suis pas tout-puissant mais au contraire fragile et qu'il m'est interdit de céder à la tentation de l'ivresse et de la fainéantise si je veux être durablement heureux. Dieu m'a enfin permis de discerner clairement le Bien et le Mal. J'ai choisi le Bien et tout ce qui s'en suit.

Je dois dormir. La suite demain si Dieu le permet.


 hjbbng 




(zé   nous.....)


Salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les bonnes questions pour choisir son conjoint.   

Revenir en haut Aller en bas
 
les bonnes questions pour choisir son conjoint.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les bonnes questions pour choisir son conjoint.
» Qui me donne son avis sur des questions pour entretien EAF?
» questions pour comprendre la philosophie chrétienne...
» Questions pour une fiche méthodologique sur l'oral EAF
» questions pour les jeunes mamans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Islam Aarifa :: Musulmane :: mariage-
Sauter vers: